Jump to content
Search In
  • More options...
Find results that contain...
Find results in...
gala

petition contre la ministre de la defense

Recommended Posts

Bonjour à toutes et à tous, 

récemment sur facebook je suis tombé sur une petition adressée directement à la ministre de la defence lien suiviant : http:/www.mesopinions.com/petition/politique/combat-femmes-militaires/70856

j'aurais aimé savoir ce que vous en pensez ? 

Au plaisir de vous lire et d'echanger .) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admin

Bonjour,

Le lien ne fonctionnant pas, le voila :

https://www.mesopinions.com/petition/politique/combat-femmes-militaires/70856

Il y a 14 heures, gala a dit :

j'aurais aimé savoir ce que vous en pensez ? 

J'en pense que la ministre maintenant au courant va vite faire transférer le mari, le problème étant certainement bien plus bas, par des gens non compatissant, appliquant le règlement avec zèle voir au contraire avec laxisme ou tout bonnement sans s’être inquiété du problème, c'est bien triste d’être obliger d'en arriver là.

Souhaitons lui que son mari la retrouve rapidement, pour l'aider et la soutenir dans la lutte contre cette tumeur, si opération, moment délicat.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admin

Bonjour.

Je vois qu'à 30 ans d'écart, rien n'a changé. Je n'ai à l'époque trouvé qu'un seul échappatoire, après X refus d'être reçu par mon chef de corps pour évoquer ma situation et essayer de trouver une solution. Mon épouse alitée et malade en amaigrissement dangereux pour sa santé, moi même à 500 kms de là, alors même que je partais régulièrement en manoeuvre et que je ne rentrais au domicile qu'un week end sur 3 ou 4, voire plus, j'ai fini par faire une demande de changement d'arme (qui a miraculeusement été acceptée) pour atterrir dans un bureau et pouvoir être chez moi chaque soir, même si pour cela j'avais deux heures de transport matin et autant le soir.

Que n'ai je entendu! Que je crachais dans la soupe, que j'étais un lâcheur, que je bousillais ma carrière, que je n'étais pas un bon militaire, etc etc...

J'ai fait le choix de ma famille au détriment de celui des intérêts de l'armée (hum, ça reste à vérifier! car l'arme et le régiment où j'étais ont bien continué de tourner sans moi qui n'était pas le sous/officier le plus indispensable. En existe t'il d'ailleurs?).

Je l'ai payé dans mon avancement, et j'ai vécu une fin de carrière plutôt chaotique. Tant pis car j'ai fait ce qui me semble être le plus en phase avec mes valeurs. Des valeurs de soutien de ma famille avant la réussite professionnelle.

Mais à la lecture de cette pétition, je découvre que subsiste encore des gens, des petits chefs, qui à leur niveau se permettent de remettre en cause des directives nationales et freinent des décisions qui tombent sous le sens. Un peu d'humanité et de respect de l'individu que diable! 

Je n'ai connu dans ma carrière que deux chefs de corps (c'est bien peu en 30 ans) qui prônaient ces valeurs AVANT le reste. Deux personnes qui ont osaient dire devant le régiment rassemblé que c'est la famille, le bien être en famille qui conditionnent tout. Et en particulier, l'ardeur au travail et qui, in fine, rend service à l'institution. Il faut un peu d'ouverture d'esprit pour comprendre cela.

Je souhaite vraiment que cette maman et son conjoint puissent se retrouver ensemble au quotidien pour s'épauler et se soutenir mutuellement, car le combat qu'ils mènent ensemble pour vaincre la maladie ne se gagnera que comme ça. Et grâce à leur petite puce.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

J'aime beaucoup le talent qu'ont les gens de s'énerver sur des boucs-émissaires qui n'y peuvent rien. Ce n'est pas Florence Parly qui oblige son mari à rester à 600km de chez elle, pas plus que c'est elle qui accorde les permissions. En revanche, c'est elle qui a porté le plan famille, et si celui-ci permet de muter son mari, il doit être appliqué. Mais ce n'est pas Florence Parly qui va aller signer elle-même le formulaire de mutation... 

J'espère sincèrement, en revanche, que son mari pourra la rejoindre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admin
il y a 36 minutes, Archerlite a dit :

Ce n'est pas Florence Parly qui oblige son mari à rester à 600km de chez elle, pas plus que c'est elle qui accorde les permissions. En revanche, c'est elle qui a porté le plan famille, et si celui-ci permet de muter son mari, il doit être appliqué. Mais ce n'est pas Florence Parly qui va aller signer elle-même le formulaire de mutation... 

Non ce n'est pas elle qui bloque son mari...

Mais simplement, dans l'armée, dans les administrations mais aussi dans les grosses entreprises, dans la vie il y a des " petits " chefs qui pour montrer leurs pouvoirs ou simplement par leurs lectures ou applications du ou des règlements, lois... bloquent des gens.

Gens qui se retrouvent sans issus, hormis que de " taper " plus haut.

Il est fort à parier que lorsque la Ministre sera informée, elle débloquera ce problème  ( si ce n'est déjà fait ).

 

J'ai connu une époque où dans la Marine, on disait " la femme ne fait pas partie du sac " comprenez, " on s'en fou des problèmes personnels. Aujourd'hui du social est rentré dans les armées ( des fois, pas toujours  à bon escient mais au moins on pense aux personnels ).

Imagine qu'un jour tu réalise ton projet d'intégrer les armées, puis tu rencontrera une personne avec qui tu partagera la vie et pourquoi pas elle deviendra la mère de tes enfants...et ( je ne te le souhaite pas ) qu'elle chope un cancer ( soyons clair, chacun aujourd'hui sait ce que sait et ce que ça risque d'impliquer à court ou long terme ). Acceptera tu d’être à l'autre bout du monde alors que ta compagne vivras cette très dure épreuve, j'espère pour toi que tu pourras la rejoindre, la soutenir... et ne pas être bloqué par un " abruti " qui se fera un plaisir de te bloquer, sous prétextes que c'est lui qui décide.

 

J'aurai envi de dire qu'un bon chef, ne réfléchirai même pas, une personne qui a un gros soucis, ne pense forcément qu'à ça, un militaire qui a l'esprit ailleurs ne peut être à 100 % dans sa mission, il peut même devenir dangereux pour ses camarades, un bon chef sait cela, un bon chef s’inquiète du moral de ses troupes...

il y a une heure, Archerlite a dit :

J'aime beaucoup le talent qu'ont les gens de s'énerver sur des boucs-émissaires qui n'y peuvent rien.

Dans ce cas, la Ministre n'est pas un bouc émissaire, mais l'avant dernière chance ( il reste encore plus haut, le chef des armées, le Président de la République ) pour débloquer cette situation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Recent Status Updates

  • Posts

    • Bonsoir à tous, Dans le cadre de la crise actuelle que nous vivons tous, le confinement empêche certain couple en célibat géo de se voir et ce, pendant une durée encore quelque peu déterminée. Seulement voila, qu'en est il pour les militaires rentrant de mission ? Ceux qui ont déjà été privé de leur proche un bon moment...?! Peuvent ils se faire rejoindre par le conjoint(e)/femme/mari, afin d'effectuer le reste de leur confinement ensemble, comme la majorité des couples ? En gros, est ce qu'un tel déplacement peut il être placé sous couvert d'un "motif familial impérieux"?   Merci d'avance pour l'interêt que vous porterez à mes questions!
    • Bonjour,   Voici la liste complète de l'équipement individuel du combattant. Les couteaux sont déjà en dotations, de même que le treillis F3, dans beaucoup d'unités il me semble. Les HK416 et la SMB se déploient peu à peu. Je n'ai jamais vu de ponchos en revanche. Pour le reste, j'ai vu des soldats en OPEX avec des lunettes balistiques, je ne sais pas si ce sont d'anciens modèles ou non. 
    • Merci pour votre conseil 🙏
    • Bonsoir, Je suis à la recherche d'informations, d'avis, de remarques concernant l'Eurocorps et surtout concernant l'intégration d'un poste au sein de cette unité après un passage aux ESCC. A ce sujet, je me pose la question suivante: est-il possible d'intégrer cette unité après sa formation aux ESCC? Est-il possible d'y faire toute sa carrière ? Les opérations sont-elles nombreuses ? J'ai pu entendre que les militaires de l'eurocorps n'étaient pas très mobiles... est-ce vraiment le cas ? Par ailleurs, concernant cette unité, je souhaiterais avoir des avis. En effet, si j'ai la chance d'intégrer cette Ecole (voie EOFIA) et d'ensuite pouvoir choisir un poste, je serais attirée par des postes internationaux, franco-allemands etc... Un poste d'en cette unité pourrait-il être une bonne alternative ?   J'attends vos retours avec impatience !!
    • Le général Charles GIBON-GUILHEM. Louis Charles Émile Gibon-Guilhem (1862-1945) était un général de brigade d'infanterie français né à Rueil-Malmaison (Hauts-de Seine) Le général Gibon-Guilhem est décédé à Paris le 10 juin 1945.   Louis Charles Gibon est né le 23 janvier 1862 dans une famille française de longue tradition militaire qui a pris son origine en Bretagne , en France. Il était le fils du général de brigade Émile Armand Gibon (1813-1870), décédé pour la France alors que Louis Charles n'avait que 8 ans. Son grand-père Jean Gibon (1775-1842) était également un colonel très décoré, commandant de la Légion d'honneur et chevalier de l'Empire. Après la mort de son père, sa mère écossaise Elen Ord est retournée en Grande-Bretagne (son pays d'origine) pour ne plus jamais être vue par ses enfants. Louis Charles a été laissé avec ses frères et sœurs sous la garde du général Charles Nicolas Lacretelle (un ami de son père) et de son épouse Valérie Marie Guilhem. Plus tard, à l'âge de 46 ans, et par jugement du 12 novembre 1908 du tribunal civil d' Angers, il fut officiellement adopté par Valérie Marie récemment veuve. Comme indiqué sur son acte de naissance [1], son nom a ensuite été modifié en Louis Charles Emile Gibon-Guilhem.   Louis Charles rejoint l'armée le 25 octobre 1882 et entre comme cadet dans la célèbre Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr (promotion "Pavillons Noirs") dont il sort diplômé en 1884 (avec le rang 97 sur 406). 1885 - Le 12 février, le lieutenant Gibon rejoint le 1er régiment de Zouave à Salon et est envoyé en Algérie 2 jours plus tard. 1888 - Le 29 février, il rejoint le 4e Régiment Tirailleur Algérien à Sousse . Le 11 septembre, Gibon est envoyé le 3e Tirailleur Algérien basé en Tunisie. Après 9 ans en Afrique du Nord, Gibon revient en France métropolitaine le 31 mai 1894. 1894-1896 Gibon rejoint le 65th Infantry Regiment 1896-1897 Le 9 décembre, Gibon devient attaché du général Lannes commandant la 21e division d'infanterie (France) du 11e corps d'armée. 1898-1900 Instructeur à l'Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr il sera ensuite expulsé de l'académie pour insubordination avant de rejoindre le 62e IR 1901-1902 Gibon s'entraîne au 28th Artillery Regiment pour apprendre les tactiques d'artillerie. 1907 - Le 24 décembre, Gibon devient commandant de bataillon du 115th Infantry Regiment à Mamers . 1911 - Le 26 octobre, le commandant du bataillon Gibon-Guilhem prend le commandement du prestigieux 8e bataillon " Chasseur-à-Pied " à Amiens. 1913 Le lieutenant-colonel Gibon-Guilhem est envoyé au 39th Infantry Regiment à Rouen 1914-1918 Le 3 août 1914, la guerre est déclarée entre la France et l'Allemagne. Le colonel Gibon-Guilhem prend le commandement du 39th Infantry Regiment. [2] Ce sera le plus long commandement jusqu'à la fin de la guerre. 1916-1917 Le colonel Gibon-Guilhem commande le 39th IR à Verdun et est observé pendant le combat. 1918 Le colonel Gibon-Guilhem emmène la 39 IR à la bataille de la Somme . Malgré plusieurs citations, récompenses, médailles et recommandations, Gibon-Guilhem ne sera pas promu général avant la fin du conflit. 1918-1919 Commandant de l'infanterie de la 21e division 1919-1920 Le général Gibon-Guilhem prend le commandement de la 42e brigade d'infanterie 1920 Commandant des subdivisions des régions de Fontenay-le-Comte et de La Roche-sur-Yon 1920-1921 Commandant du 1st Subdivision Group de la 11th Army Corp. 1921-1922 Réserve Le 23 janvier 1922, le général Gibon-Guilhem prendra sa retraite militaire pour vivre à Paris jusqu'en 1945. Distingué mais simple, il était connu pour être un homme respecté par ses ennemis pour ses qualités, aimé de ses soldats pour son humanité, apprécié de ses ses collègues pour sa gentillesse et sa compétence et hautement considéré par ses supérieurs pour son courage et ses capacités militaires zélées au combat.   ( Source : Wikipédia  https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=https://en.wikipedia.org/wiki/Louis_Charles_%C3%89mile_Gibon-Guilhem&prev=search   )
×
×
  • Create New...