Jump to content

( nouveau )Musée de la Libération de Paris.


Recommended Posts

  • Administrateur

index.jpg

memorial-leclerc-et-de-la-liberation-de-paris-_-musee-jean-moulin-.jpg

Le nouveau musée de la Libération de Paris - musée du général Leclerc - musée Jean Moulin, est implanté Place Denfert-Rochereau dans le 14e arrondissement de Paris. Le nom du musée reflète parfaitement la thématique du parcours : montrer ce que la libération de Paris (et de la France) doit à l'action de Philippe de Hautecloque (devenu le général Leclerc) et de Jean Moulin.
©  Pierre Antoine

11505542.jpg

combinaison-de-saut-camouflee-cjulien-vidal-musee-de-la-liberation-de-paris-musee-du-general-leclerc-musee-jean-moulin-paris-musees-roger-viollet-768x1024.jpg

Le parcours de visite déroule chronologiquement les grandes étapes du conflit et de la libération de Paris. Plus de 7 000 objets (militaires et effets personnels), photographies et documents originaux sont présentés au public.
©  Pierre Antoine

 

diapo_musee_paris_1.jpeg

Le parcours de visite se déploie dans le pavillon Ledoux et son extension, rénovée à l'occasion de l'ouverture du musée. Et, clou du spectacle, une surprise attend les visiteurs au sous-sol.
©  Ch. Batard, Agence Artene

XVM23ad1bd4-c34a-11e9-9a20-eddc30b21241-300x200.jpg

La famille de Jean Moulin (la petite-cousine Andrée Dubois) a fait don au musée d'objets ayant appartenu au jeune homme avant la guerre. Jean Moulin menait alors une carrière dans l'administration préfectorale tout en pratiquant le dessin.
©  Lyliane Degrâces-Khoshpanjeh / musée de la Libération de Paris - musée du général Leclerc - musée Jean Moulin (Paris Musées)

diapo_musee_paris_7.jpeg

La France occupée représente une partie importante du musée. Les difficultés de la vie quotidienne sont rappelées par les tickets de ravitaillement et la pénurie est représentée par des sandales d'enfants usées.
©  Pierre Antoine

Une salle est consacrée aux effets personnels de Jean Moulin, retraçant son enfance, ses hobbies et sa carrière professionnelle avant la guerre. A l'image, sa carte officielle datant du 15 septembre 1939, alors qu'il était préfet à Chartres depuis 9 mois. La photographie est inattendue car il porte une moustache. Photo d'époque ou ajoutée par la suite ?
©  Sarah Ponchin

116254-jean-moulin.jpg

Jean Moulin était amateur de ski et de cyclisme. Sa correspondance le révèle fidèle en amitié, attaché à sa famille et perfectionniste. Il s'est marié en 1962 avec Marguerite Cerruti mais son union ne dura pas.
©  Sarah Ponchin

Jean Moulin est le dernier de sa fratrie. Sa soeur, Laure, est plus âgée de 6 ans, et son frère Joseph, de plus de 11 ans. Ce dernier décède à l'âge de 19 ans d'une pneumonie. Le 1er janvier 1905, Jean Moulin a 6 ans et écrit cette lettre au père Noël.
©  Sarah Ponchin

Cette brochure illustrée Youpino, à destination des enfants, incite à la haine contre les Juifs. Du 5 septembre 1941 au 5 janvier 1942, une exposition intitulée "Le Juif et la France" au palais Berlitz véhiculait la même propagande.
©  Sarah Ponchin

Durant l'occupation, la mode garde ses droits avec des objets créés par des maisons de coutures ou par des femmes. A l'image, le "Bibi"(ou chapeau) à calotte conique orné d'un ruban et d'un nœud réalisé par la modiste Fanny Berger, vers 1941.
©  Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris / Roger Viollet

images.jpg

Les affiches de propagande accompagnent la descente du visiteur depuis l'Occupation à Paris jusqu'à la Résistance.
©  Sarah Ponchin

k.jpg

Les Forces françaises de l'intérieur (FFI) sont le résultat de la fusion, sous la directive de Jacques Bingen au 1er février 1944 , des principaux groupements militaires de la Résistance intérieure.
©  Sarah Ponchin

GO7EINQBXW3JV357E7NA7ABOEM.jpg

A 20 mètres de profondeur sous le pavillon Ledoux, au bout d'une centaine de marches, le visiteur découvre l'abri de défense passive de Denfert-Rochereau, conçu en 1938 pour permettre aux services administratifs de fonctionner en dépit des bombardements ou d'attaques au gaz.
©  Pierre Antoine

Les masques à gaz étaient distribués aux Parisiens en cas d'attaque aux gaz nocifs. 
©  Sarah Ponchin

o.jpg

A la fin de la guerre, le colonel Henri Rol-Tanguy, chef des Forces Françaises Intérieures (FFI) en région parisienne, y avait installé son bureau d'état-major. Lui, sa femme et son équipe composée d'une dizaine de personnes recevaient et retranscrivaient les informations des résistants.
©  Pierre Antoine

abris-de-defense-passive-c-paris-musee-de-larmee-marie-bour-1024x821.jpg

Dans cet abri de défense passive, des vélos étaient reliés au système électrique et de ventilation en cas de panne du générateur.
©  Pierre Antoine

diapo_musee_paris_2.jpeg

165_v_QRsab1T5SwWd1PVw8_musee-de-la-liberation-de-paris-un-qg-de-la-resistance-revele-au-public x240.jpg

Les Allemands étaient au courant de l'existence de cet abri de défense et le faisait contrôler régulièrement, mais beaucoup trop occupés à la fin de la guerre, ils n'avaient pas remarqué l'installation du bureau du Colonel Rol-Tanguy à partir du 20 août 1944.  
©  Pierre Antoine

26.jpg

Femme sportive, élégante et peintre fauviste, Antoinette Sasse était l'amie de Jean Moulin. Elle fût l'assistante précieuse de Jean Moulin lorsqu'il s'installa à Saint-Andiol en région Provence-Alpes-Côte d'Azur pour oeuvrer pour la Résistance. Son legs à la ville de Paris a contribué au financement du musée.
©  Fonds A. Sasse, musée de la Libération de Paris - musée du général Leclerc - musée Jean Moulin (Paris Musées)

diapo_musee_paris_11.jpeg

 

( Source : L'internaute  https://www.linternaute.com/sortir/musee/2263072-visite-en-images-du-nouveau-musee-de-la-liberation-de-paris/?een=f5b6d87f0514b4677c70fcb487998815&utm_source=greenarrow&utm_medium=mail&utm_campaign=ml276_visitedunouveau   )

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    Fred689

    Posted

    Attention à ton âge car il y a aussi des limites d'âge pour un engagement dans la régulière. Sur Intradef, tu devrais trouver les infos sur le 132 et avec Annudef, trouver le chef de RH du régiment et lui poser directement tes questions en lui expliquant ton parcours.

    Fred689

    Posted

    Voici quelques renseignements sur le 214 RI https://fr.wikipedia.org/wiki/214e_régiment_d'infanterie Il faut attendre les lumières de Bouchon Gras... Je pense que sa médaille est une croix de guerre avec 1 citation ( étoile) mais je ne distingue ni les rayures du ruban ni ses couleurs (bande orange sur fond vert).

    s.thomas

    Posted

    J'ai eu l'occasion d'expliquer dans ma présentation que je suis la maman d'un élève sous-officier à Rochefort, et d'un élève de terminale qui prépare le concours pour entrer en école de médecine militaire. N'ayant pas d'autres militaires actuellement dans la famille, je pense naturellement aux photos de mon arrière grand-père et grand-père, et je vous serais très reconnaissante de bien vouloir me dire si cela vous évoque quelque chose. Je suis une véritable inculte en la matière. Dans la vie civile, mon arrière grand-père était directeur d'école primaire. Et mon grand-père était ingénieur. Il avait fait l'école des Arts et Métiers. Il a travaillé dans l'ancienne Indochine au début de sa carrière. Il est à droite, sur la photo des 2 hommes en uniformes blancs. Je sais qu'il a été fait prisonnier par les japonais. À son décès, une veuve de militaire a contacté notre famille pour raconter que son mari lui avait dit avoir été sauvé par lui. Il avait été rendu aveugle par les tortures de leurs geôliers et mon grand-père se serait enfui avec lui sur son dos.  Encore une fois, merci de l'attention que vous portez à ces archives. Je lis vos réponses au sujet des photos qu'on vous soumet, et c'est passionnant et très émouvant.

    Dev.Pntac

    Posted

    D'accord, merci love

    nonorex

    Posted

    Merci pour ton message qui me réconforte un peu ! J'ai envoyé une demande à l'école du Génie, sur le site il est indiqué qu'ils recrutent pour le "poste" de Sapeur de combat (idem 6RG). Si ça ne fonctionne pas, je pense tenter le 2è RMAT de Bruz, et le 2è RD dont j'apprécie la spécialité, mais qui est à presque 2h de chez moi. J'aurais aimé aller voir du côté du 13è RDP où mon frère est dans l'active, mais ils ne cherchent visiblement pas de réservistes actuellement. Suite à plusieurs retours positifs dans mon entourage sur la réserve en gendarmerie, je prends aussi des informations de ce côté-là. Les missions ont l'air assez diversifiées. Bref, je découvre tout ça petit à petit, et c'est très intéressant.
×
×
  • Create New...