Jump to content

La mission anti-pollution de la Marine Nationale.


Bouchon-Gras 49

Recommended Posts

  • Administrateur
Link to comment
Share on other sites

  • 9 months later...
  • Administrateur

Un exercice anti-pollution, c' est déroulé le 26 novembre 2013 en Charente Maritime.

 

 

 

exercice-de-lutte-contre-une-pollution-m

La préfecture maritime de l’Atlantique a organisé le 26 novembre 2013 un exercice de lutte contre une pollution maritime par hydrocarbure en Charente Maritime. Ce type d’exercice est mené régulièrement dans le but de conforter le savoir-faire des unités de la Marine, de parfaire la formation du personnel et de valider les différents plans d’intervention. Ce type de mission est confiée au préfet maritime qui coordonne les moyens de l’action de l’État en mer.

exercice-de-lutte-contre-une-pollution-m

Le scénario réaliste a mis en œuvre une intervention sur une nappe de pollution repérée au large du Pertuis d’Antioche. Sur alerte du centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Etel et du centre opérationnel de la marine nationale (COM), le préfet maritime a décidé d’envoyer sur zone le bâtiment de soutien, d’assistance et de dépollution (BSAD)  Alcyon et d’affréter des navires de pêche, un remorqueur portuaire et des navires conchylicoles pour intervenir aux côtés de ce dernier.

Tous les moyens sur zone étaient sous la coordination du centre d’expertises pratiques de luttes antipollution (CEPPOL). La pollution par hydrocarbure était simulée par le déversement d’écorce de riz mise à l’eau depuis l’Alcyon. Les chalutiers et mytiliculteurs étaient gréés pour la lutte anti-pollution avec l’assistance du personnel du CEPPOL afin d’être opérationnels lors de l’exercice.

Les deux objectifs ont été atteints. Tout d’abord, former des professionnels de la pêche à l’utilisation du matériel anti pollution avec l’utilisation des chaluts Thomsea, Nautil, Seynip, puis d’assurer la coordination à la mer des moyens de lutte contre une pollution par hydrocarbure par l’utilisation de plusieurs moyens nautiques et aériens.

Ce type d’exercice intense permet de disposer à terme d’un réseau bien réparti sur l’ensemble de nos côtes qui en cas de pollution peut être rapidement affrété par le préfet maritime de région pour renforcer les moyens étatiques.

 

Link to comment
Share on other sites

Nous avions eu des cours sur l'AEM (Action de l'Etat en Mer), mais je ne savais pas que la Marine nationale formait des civils dont le domaine de travail n'est pas la dépollution pour renforcer son action. C'est là une riche idée, et comme il est dit à la fin de l'article, on pourrait à terme avoir un réseau coordonné sur l'ensemble des côtes françaises pour des militaires et civils qualifiés prennent rapidement en charge le sinistre avec une grande efficacité !

Merci pour l'info Bouchon-Gras =)

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    HernanF

    Posted

    Le trois-mâts ARA Libertad, navire-école de la Marine argentine, dans la rade du Toulon , troisième escale européenne dans son 50e Voyage de formation.   Ici hier au large de Bormes-Les-Mimosas, dans le Var, lieu de naissance du marin argentine Hippolyte Bouchard.  

    frmepervine

    Posted

    Hello !  J'ai une petite question à poser à une féminine qui aurait passé les examens au cso dernièrement  Merci ! 

    Mysteriosa

    Posted

    Bonsoir à toutes et à tous, Tour d'abord j'espère poster sur le bon forum, je m'en excuse par avance si ce n'est pas le cas. Je voulais savoir s'il était possible de retrouver un légionnaire en ayant que peu de renseignements.  Je n'ai pour informations utiles qu'une date, un lieu (dans lequel il travaillait ), son âge, ainsi que sa nationalité. Je connais aussi la ville où il a passé une bonne partie de sa vie. Ne me jugez pas j'ai complétement oublié son prénom. J'avoue que ce qui m'a interpellé lors de la rencontre c'est qu'il me disait être légionnaire mais travaillait (ou n'était-il qu'en mission?) dans un musée privé, enfin plutôt à l'entrée de celui-ci. Avait-il terminé ses classes ? Était-il un jeune légionnaire à la retraite ? Je n'en sais rien. Toujours est-il que j'aimerai le retrouver, mais je ne sais pas de quelle manière. Si quelqu'un a une idée je suis preneuse ! Merci                

    Yoan

    Posted

    C'est exactement ça, j'ai cherché à joindre la BA de Creil aujourd'hui demandant le service de recrutement de la réserve : sans succès. Sûrement réessayer plus tard... Mais oui je craint bien que les CIRFA, dans ce cas précis, ne soient pas de la plus grande efficacité. Aussi, je pense que plus vite c'est fait, mieux c'est ! Merci de porter attention à ma question en tout cas, c'est sympa ! 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Je n'oser pas le dire, sinon le mieux est d'avoir un contact sur la base ou tenter de joindre un officier s'occupant de la réserve.
×
×
  • Create New...