Jump to content
Search In
  • More options...
Find results that contain...
Find results in...
WizEnder

Questions diverses sur l'Armée de l'Air et de l'Espace

Recommended Posts

Bonjour,

Je viens écrire sur ce forum car je suis un grand passionné d'espace et je recherche un métier qui me ferait aller dans cette direction.

Suite à de nombreuses heures de recherches, j'ai trouvé les différentes écoles que je pourrais intégrer. L'école de l'air en fait partie et ses écoles partenaires du groupe Isae aussi.

Maintenant que mon cas est précisé, j'aimerai vous poser quelques questions. J'ai vu qu'à l'obtention du diplôme à l'école de l'air, on devient officier dans l'armée de l'air. Est-il possible d'aller dans une autre école que l'école de l'air, type Isae-supaéro, Estaca, ENSMA etc... pour ensuite faire une formation d'officier et intégrer l'armée de l'air en tant qu'officier ? Aussi j'aurais aimé avoir quelques détails sur le salaire d'un officier en tout début de carrière dans l'armée ainsi que le nombre de jours de permissions qui leur est accordé. Merci à vous d'avoir lu mon message, et merci d'avance pour vos réponses.

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut

il y a 47 minutes, WizEnder a dit :

Maintenant que mon cas est précisé, j'aimerai vous poser quelques questions. J'ai vu qu'à l'obtention du diplôme à l'école de l'air, on devient officier dans l'armée de l'air. Est-il possible d'aller dans une autre école que l'école de l'air, type Isae-supaéro, Estaca, ENSMA etc... pour ensuite faire une formation d'officier et intégrer l'armée de l'air en tant qu'officier ?

oui bien sur , soit en tant que OSC ( mais tu sera pas navigant et tu aura le statut de OSC et pas de carrière au debut  ) soit avec les différents double diplôme (vérifier les écoles concernés) .

 

il y a 47 minutes, WizEnder a dit :

 Aussi j'aurais aimé avoir quelques détails sur le salaire d'un officier en tout début de carrière dans l'armée ainsi que le nombre de jours de permissions qui leur est accordé.

déjà tu es payer durant tes année d’école ( grosso-modo plus de 1000 euros par mois ) et il me semble que tu a une trentaine de jour de permission par ans . En unité du commence à 2000 sans prime ( que tu aura forcement donc ta solde final sera plus élever) .

pour finir , comme disait mon commandant ," la marine ( ici l’armée de l'air ) vous permet de vivre dignement , mais si vous chercher la richesse , vous pouvez directement partir , vous serez plus rentable . "

 

petite question , tu veux faire officier ou ingénieur aérospatiale ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Author of the topic Posted
il y a 14 minutes, Alsur a dit :

oui bien sur , soit en tant que OSC ( mais tu sera pas navigant et tu aura le statut de OSC et pas de carrière au debut  ) soit avec les différents double diplôme (vérifier les écoles concernés) .

Merci de m'avoir éclairé sur ce premier point !

il y a 15 minutes, Alsur a dit :

déjà tu es payer durant tes année d’école ( grosso-modo plus de 1000 euros par mois ) et il me semble que tu a une trentaine de jour de permission par ans . En unité du commence à 2000 sans prime ( que tu aura forcement donc ta solde final sera plus élever) .

En es-tu sur car j'avais lu qu'un militaire avait 45 jours de soldes pourtant :/  mais il est vrai qu'être payé pendant ses études est un bel avantage !

il y a 17 minutes, Alsur a dit :

pour finir , comme disait mon commandant ," la marine ( ici l’armée de l'air ) vous permet de vivre dignement , mais si vous chercher la richesse , vous pouvez directement partir , vous serez plus rentable . "

Effectivement c'est assez vrai ! Je ne recherche pas forcément un salaire en or, seulement de quoi vivre aisément et d'un beau métier qui me passionne.

il y a 26 minutes, Alsur a dit :

petite question , tu veux faire officier ou ingénieur aérospatiale ?

C'est la raison de ma venue, je ne sais pas ce que je veux réellement faire, ce que je veux c'est que ce soit en rapport avec l'espace. Donc je me suis longtemps penché sur l'aspect d'un travail dans une entreprise privée comme THALES, Safran, Boeing etc.. ou bien des publiques comme le CNES ou l'ESA, mais une idée m'est venue qui serait de travailler dans l'armée, et dans l'armée, je serai normalement officier au BACE si j'ai bien compris ce que j'ai lu. Mais je suis encore dans les recherches et si je viens ici c'est principalement pour avoir plus de renseignements ! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, WizEnder a dit :

En es-tu sur car j'avais lu qu'un militaire avait 45 jours de soldes pourtant 😕 mais il est vrai qu'être payé pendant ses études est un bel avantage !

oui c'est surement ça , c'est pour donner un ordre d'idée

 

Il y a 23 heures, WizEnder a dit :

C'est la raison de ma venue, je ne sais pas ce que je veux réellement faire, ce que je veux c'est que ce soit en rapport avec l'espace. Donc je me suis longtemps penché sur l'aspect d'un travail dans une entreprise privée comme THALES, Safran, Boeing etc.. ou bien des publiques comme le CNES ou l'ESA, mais une idée m'est venue qui serait de travailler dans l'armée, et dans l'armée, je serai normalement officier au BACE si j'ai bien compris ce que j'ai lu. Mais je suis encore dans les recherches et si je viens ici c'est principalement pour avoir plus de renseignements ! :)

en sachant que c'est pas toi qui choisi ton affectation en tant que officier , tu es avant tout aviateur , militaire puis officier / ingénieure dans cette ordre.

y a aussi Ariane-espace qui recrute pas mal pour travailler dans le domaine spacial

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

un mot sur les écoles que tu cites dans ton message : à condition d'être bien préparé physiquement, le niveau (académique) de l'Ecole de l'Air (EA) est en-dessous de Supaéro. L'ISAE-ENSMA est en théorie plus facile à avoir que l'EA, et l'ESTACA plus facile que l'ENSMA. Supaéro est une école d'application de Polytechnique, mais je ne crois pas qu'il y ait un partenariat entre l'ENSMA ou l'ESTACA et l'Armée de l'Air. 

En parlant de l'X, elle t'ouvrirait à la fois les portes du métier d'officier et celui d'ingénieur, mais là le niveau est vraiment très haut...

Tu savais peut-être déjà tout ça mais si ce n'est pas le cas ça devrait au moins t'aider à voir plus clair.

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Recent Status Updates

    • Dyverside  »  Bouchon-Gras 49

      Bonsoir !
       
      J'ai eu vent d'une possibilité de faire un stage d'une semaine dans l'armée ( Sur youtube : https://www.youtube.com/watch?v=GaG0nagMqP8 ). J'aimerai savoir si cela est toujours d'actualité; Personnellement, je suis au lycée, en seconde.
       
      Cordialement, dyverside
      · 0 replies
    • Val@  »  Bouchon-Gras 49

      Bonjour 
      je me permets de vous écrire car je suis complet perdu. J’ai rencontré un Legionnaire via le biai d’un site de rencontre, il sait passer beaucoup de choses depuis et j’ai des questions !!! Nous nous sommes jamais vu et il me demande des choses 
      il m’a dit des choses qui me semble tellement impossible pour moi civile.
       Je vous demande de l’aide afin de comprendre et savoir si cela est possible au sein de la LE 
      Merci de votre compréhension et de vos conseils 
      val@
      · 0 replies
    • Fayet  »  bobdu18

      Bonjour,
      Je suis gendarme avec plus de 17 ans de service et moins de 25 ans. Je souhaiterais savoir les conditions de rémunération dans le cadre d'un détachement selon l'article L4138-8 du code de la défense catégorie B en préfecture. Il me semble que c'est la préfecture qui rémunère le militaire détaché. Par contre si il y a une différence entre le salaire net du militaire et celui de l'emploi en préfecture, le temps du détachement, a-t-on droit à une indemnité pour compenser cette différence? Je vois que tu es dans ce cas là? c'est pour cela que je m'adresse à toi. ...
      Merci par avance.
      Cdt
      · 0 replies
    • Heïdi

      Bon Anniversaire Noémie  !
      · 0 replies
    • Piedmousse  »  Lnthr-19

      Bonjour je ne sais pas comment répondre directement à ton message concernant le délai d'attente d'incorporation mais le premier maitre de mon cirfa (Amiens) m'a dit que c'est la session février 2020 qui accueille les candidats pour marpo et moi j'ai passé mes tests le 15 octobre (pour marpo justement et je n'ai toujours pas eu de réponses mais il me semble qu'il faut attendre environ 1mois et demie voir plus... (Peut être le double) donc... Il faut être patient 
      · 15 replies
  • Posts

    • bonjour alors, j'aimerai bien intégrer les fusiliers marins dans la marine, je me suis renseigné et je sais que j'ai déjà le niveau physique (mis a part le cardio ou je dois encore progresser un peu mais c'est en cours 👍). Et je me disais que j'aimerai également passer le brevet commando après ça. Ma question est donc la suivante : est-il nécessaire de maitriser un sport de combat avant de m'engager si je desire faire les commandos, ou y aura-t-il un apprentissage dans la formation initiale et a l’école des fusiliers ? Merci d'avance pour l'attention portée a mon post.
    • Bien je vais essayer de retravailler ca pour que je donne moins l’impression de parler de moi 😬   merci de ton aide j’essaie de te retenir au courant si possible avant jeudi 😅  
    • Je reprends ce sujet, avec un Héros de la seconde guerre mondiale, le commandant Roland de LA POYPE. Roland Paulze d'Ivoy de La Poype, né le 28 juillet 1920 aux Pradeaux et mort le 23 octobre 2012 à Saint-Tropez, Il naît le 28 juillet 1920 au château de la grange fort aux Pradeaux, fils de Xavier Paulze d'Ivoy de La Poype, né en 1887, ingénieur agronome, colonel de réserve, tué sur le front en mai 1940, et de Victoire de Saint-Genys (1890-1942). Âgé de 19 ans, il s'engage en décembre 1939 comme élève-pilote pour décrocher son brevet en février 1940, peu avant la ruée allemande de la campagne de France. Il réussit avec ses camarades de l'École principale d'aviation d'Étampes à rejoindre Saint-Jean-de-Luz au pays basque et il s'embarque pour l'Angleterre. Après un passage en Afrique-Équatoriale française entre juillet 1940 et janvier 1941 avec les Forces aériennes françaises libres (FAFL), il intègre en Angleterre le 602 (City of Glasgow) Squadron de Supermarine Spitfire de la Royal Air Force (RAF) avec le grade de sergent. Preuve de ses qualités, le chef du squadron britannique, l'as irlandais aux 23 victoires Paddy Finucane, le choisit comme équipier. Il obtient sa première victoire le 22 août 1942 contre un Messerschmitt 109. Apprenant la formation d'un groupe de volontaires français pour le front soviétique, le jeune pilote s'inscrit au groupe de chasse « Normandie » et fait partie du premier contingent de pilotes qui débarquent à Ivanovo en Russie le 28 novembre 1942. Il obtient sa première victoire homologuée en Russie, sa deuxième de la guerre, le 31 août 1943 sur un Stuka. Son palmarès compte au total 16 victoires confirmées, obtenues pour beaucoup en tandem avec son camarade du groupe Normandie-Niémen, Marcel Albert. Début 1945, avec le grade de capitaine, il commande la 1re escadrille du groupe de chasse. Présent en Union soviétique jusqu'au 20 juin 1945, « le marquis », ou « Pohype » comme le surnommaient ses camarades, devient attaché de l'air en Belgique, puis en Yougoslavie avant de quitter l'armée en 1947, à seulement 27 ans, auréolé des titres de héros de l'Union soviétique et de compagnon de la Libération. Affecté au 2e Bureau de l'Etat-major de l'Armée de l'Air en mars 1946, Roland de la Poype quitte l'armée en 1947. Le commandant de réserve Roland de la Poype, redevenu civil exercera après la guerre, plusieurs fonctions. Il est nommé membre du Conseil de l'Ordre de la Libération en septembre 2002.   C'est également un industriel pionnier en création ; Visionnaire et inventeur, Roland de La Poype comprend que le plastique et les emballages jetables vont se développer. À la tête de la Société d'études et d'applications du plastique (revendue plus tard à DuPont), il monte sa première usine dès le mois de mai 1947 et se lance, en 1952, dans la fabrication d'un produit novateur : le berlingot DOP pour le groupe L'Oréal. Il développe une véritable industrie de l'emballage plastique, qui touche à tous les domaines, de l'agro-alimentaire au loisir. Il est également l'inventeur de la carrosserie de la Citroën Méhari. Mais également le fondateur du Marineland d'Antibes ; En 1970, passionné du monde marin, il crée le Marineland d'Antibes sur la Côte d'Azur avec pour mission de faire connaître la vie du milieu difficilement accessible des grands animaux marins et de la mer à un large public. Il prend sa retraite en 1985 et reste propriétaire du Marineland jusqu'en 2006. et Il est également maire de Champigné (Maine-et-Loire) et est propriétaire d'un golf, qu'il a créé en 1989, près d'Angers. Il meurt le 23 octobre 2012 à Saint-Tropez. Ses obsèques ont eu lieu le 30 octobre 2012, en la cathédrale Saint-Louis des Invalides, à Paris, en présence d'une délégation de l'armée de l'air et des Chœurs de l'Armée rouge, de ses anciens compagnons d'armes et de ses amis. Les honneurs militaires ont été rendus par un détachement de la base aérienne 123 d'Orléans et en présence d'une délégation du régiment de chasse 2/30 Normandie-Niemen. La mémoire de ce compagnon de la Libération, ancien pilote des forces aériennes françaises libres (FAFL) a été saluée au cours d’une cérémonie religieuse suivie d’une cérémonie militaire, présidée par le colonel Fred Moore, chancelier de l’ordre de la libération. Le général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air, était également présent pour rendre hommage à Roland de La Poype .       Décorations Rubans Intitulés des décorations françaises Grand-croix de la Légion d'honneur, décret du 31 janvier 2008 Compagnon de la Libération, décret du 29 décembre 1944 Croix de guerre 1939-1945 (12 citations) Intitulés des décorations étrangères Croix de Guerre Tchécoslovaque ( Tchécoslovaquie) Héros de l'Union soviétique ( Union soviétique) Ordre du Drapeau Rouge ( Union soviétique) Ordre de Lénine ( Union soviétique) Mérite de la Guerre pour la Patrie ( Union soviétique) Médaille de la Victoire ( Union soviétique)   ( Source : Wikipédia  https://fr.wikipedia.org/wiki/Roland_de_La_Poype    )  
    • je dit ça parce que avec 9 ans expériences en info , si il a un bac+5 il pourra surement prétendre un poste d'officier spécialiste.
    • Bonjour à toutes et à tous, Mon compagnon envisage de s'engager dans la Légion étrangère. Il y a de nombreuses questions que je me pose, mais en premier lieu je m'interroge sur le rythme que nous pourrons mettre en place pour nous voir. Je sais que nous n'aurons aucun contact jusqu'à l'obtention de son képi blanc, mais par la suite (mis à part les appels téléphoniques) j'aimerais comprendre comment nous pourrons nous voir. Les permissions sont à hauteur de 45 jours par an, mais comment sont-ils répartis ? Peut-il poser une demande spécifique ou doit-il juste accepter ce que sa hiérarchie décidera pour lui ? De même, comment sont organisés les quartiers libres ? S'agit-il juste de quelques heures ou peut-il s'absenter pour une nuit ? Est-il tenu de rester dans un périmètre autour de sa base ou peut-il se rendre dans une autre ville ? Je voudrais mettre en place un système de fonctionnement entre nous dans lequel je peux le rejoindre là où il est en métropole ou en Corse pour ses quartiers libres. Merci à vous de m'aider à y voir plus clair. Naya  
×
×
  • Create New...