Jump to content
Search In
  • More options...
Find results that contain...
Find results in...
aminebnf

Info 1RPIMa

Recommended Posts

Bonsoir, plus tard je souhaiterai m'engager dans les forces spéciales plus precisement dans le 1RPIMa, j'aurais besoin d'informations !

Part-on souvent en Opex(combien de fois par mois/ans)

Apres la mission on rentre chez soi ou on reste dans la base jusqu'à l'appel de la prochaine mission?

Je voulais savoir si les test de recrutement dans les forces speciales sont compliqués(je pratique  de la musculation et du vélo de descente) ,Comment bien se préparer au test ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,  alors pour tes questions.. 

- Tout dépends du contexte du moment mais effectivement les FS partent plus souvent en OPEX que la régulière, il faut être prêt à beaucoup bouger et ça peut être dur à supporter pour femme et enfant 

- Après les missions il y a des permissions mais le travail reprends très vite pour ce préparer, les FS sont aussi efficaces car ils s'entraînent tout au long de leur carrière et de manière très dur. 

- Être apte FS c'est avoir une excellente condition physique et surtout un moral d'acier. Pour rejoindre les forces spéciales le chemin est effectivement très dur et nécessite une préparation en amont notamment l'endurance. Course à pied, pompes, tractions, abdos, monté de corde, etc. Le tout en étant capable de le faire lester avec un sac sur le dos. 

Pas de secret pour préparer les tests il faut s'entraîner dur au poids du corps, en étant lesté et faire beaucoup d'endurance. 

 

En espérant avoir répondu à tes questions. 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Author of the topic Posted
Il y a 2 heures, MisterRyo a dit :

Salut,  alors pour tes questions.. 

- Tout dépends du contexte du moment mais effectivement les FS partent plus souvent en OPEX que la régulière, il faut être prêt à beaucoup bouger et ça peut être dur à supporter pour femme et enfant 

- Après les missions il y a des permissions mais le travail reprends très vite pour ce préparer, les FS sont aussi efficaces car ils s'entraînent tout au long de leur carrière et de manière très dur. 

- Être apte FS c'est avoir une excellente condition physique et surtout un moral d'acier. Pour rejoindre les forces spéciales le chemin est effectivement très dur et nécessite une préparation en amont notamment l'endurance. Course à pied, pompes, tractions, abdos, monté de corde, etc. Le tout en étant capable de le faire lester avec un sac sur le dos. 

Pas de secret pour préparer les tests il faut s'entraîner dur au poids du corps, en étant lesté et faire beaucoup d'endurance. 

 

En espérant avoir répondu à tes questions. 

 

Je te remercie de m'avoir éclaircis sur se sujet !

 

il y a 11 minutes, aminebnf a dit :

 

Dernière chose aurait tu des exercice a me conseillé en musculation en salle pour s'entraîner aux épreuves du 1RPIMa ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Travail de l'endurance et de l'explosivité sont à mon sens les deux points clef d'une bonne préparation pour les FS

Donc Jump squat, pompes avec élastique, tractions lestés, muscle-up et tant d'autres exercices possible. 

Et forcément ne pas rester enfermé dans ta salle pour aller courir régulièrement ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Author of the topic Posted
Le 20/07/2019 à 09:37, MisterRyo a dit :

Travail de l'endurance et de l'explosivité sont à mon sens les deux points clef d'une bonne préparation pour les FS

Donc Jump squat, pompes avec élastique, tractions lestés, muscle-up et tant d'autres exercices possible. 

Et forcément ne pas rester enfermé dans ta salle pour aller courir régulièrement ! 

Cest note merci beaucoup en gros je dois developper ma force?

Et faite du velo a la place de courrir c'est bon ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admin

Course à pied et vélo ne sont pas remplaçables l’un par l’autre. Ils sont complémentaires.

le velo est un sport porté qui limite les risques liés au choc. En CàP on doit absolument avoir de bonnes chaussures avec un bon amorti pour limiter ses risques.

de plus, une sortie velo sera environ 3 fois plus longue qu’une sortie CàP pour un benefice d’endurance identique. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Author of the topic Posted
Il y a 1 heure, berogeitabi a dit :

Course à pied et vélo ne sont pas remplaçables l’un par l’autre. Ils sont complémentaires.

le velo est un sport porté qui limite les risques liés au choc. En CàP on doit absolument avoir de bonnes chaussures avec un bon amorti pour limiter ses risques.

de plus, une sortie velo sera environ 3 fois plus longue qu’une sortie CàP pour un benefice d’endurance identique. 

Moi je fais du velo de descente pendant 3 heures

Je parcours une monte sur environ 1km et ensuite je descend a fond et je fais sa pendant 3 heures je ne fais pas du velo de route heinlove

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, berogeitabi a dit :

Course à pied et vélo ne sont pas remplaçables l’un par l’autre. Ils sont complémentaires.

le velo est un sport porté qui limite les risques liés au choc. En CàP on doit absolument avoir de bonnes chaussures avec un bon amorti pour limiter ses risques.

de plus, une sortie velo sera environ 3 fois plus longue qu’une sortie CàP pour un benefice d’endurance identique. 

Alors je suis d'accord avec toi sur le fait que le vélo soit un sport complémentaire à la course à pied dans le sens ou il est indispensable de faire de la course à pied pour se préparer correctement afin de préparer au mieux les muscles spécifique à la course, les articulations, etc. 

Par contre le bénéfice d'endurance ne dépend que de l'intensité de ton effort et donc de ton rythme cardiaque et non du sport pratiqué en lui même. Une sortie vélo de 40 minutes aura les mêmes impact en terme d'endurance qu'une sortie course de 40 minutes si le rythme cardiaque sont identique sur ces deux sorties. 

 

Donc continue le vélo de descente surtout dans ce genre de discipline qui se rapproche particulièrement bien du fractionné mais va courir quand même pour préparer ton corps. J'ai trop souvent vu des cyclistes souffrir de tendinites à répétitions lors d'un passage à la course à pied mal adapté car ils avaient des capacités d'endurance énormes mais une musculature inadapté à ce sport ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Le ‎19‎/‎07‎/‎2019 à 01:55, aminebnf a dit :

Je voulais savoir si les test de recrutement dans les forces speciales sont compliqués(je pratique  de la musculation et du vélo de descente) ,Comment bien se préparer au test ?

Oui, endurance cardio, nager, courir ... car comme dit lors de reportages, il est possible de devoir marcher aller/retour sur plusieurs kilomètres avec matériel sur le dos lors d'une mission.  

Mais aussi combativité, être tenace, s'avoir s'adapter, analyser les situations ....etc... ;)!   

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admin
Il y a 13 heures, MisterRyo a dit :

Une sortie vélo de 40 minutes aura les mêmes impact en terme d'endurance qu'une sortie course de 40 minutes si le rythme cardiaque sont identique sur ces deux sorties. 

Tu précises bien « si le rythme cardiaque est identique » . Et nous sommes d’accord.

mais si le rythme est identique, l’effort musculaire ne l’est pas. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, berogeitabi a dit :

Tu précises bien « si le rythme cardiaque est identique » . Et nous sommes d’accord.

mais si le rythme est identique, l’effort musculaire ne l’est pas. 

 

A intensité égale, l'effort musculaire est différent mais pas inférieur. 

Mais ne créons pas de débat inutile, nous sommes bien d'accord que la course à pied est indispensable dans la préparation du soldat ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Author of the topic Posted
Il y a 2 heures, MisterRyo a dit :

A intensité égale, l'effort musculaire est différent mais pas inférieur. 

Mais ne créons pas de débat inutile, nous sommes bien d'accord que la course à pied est indispensable dans la préparation du soldat ! 

Ducoup le velo ne suffira pas, je dois aussi passer a la course ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, aminebnf a dit :

Ducoup le velo ne suffira pas, je dois aussi passer a la course ?

Absolument

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admin
Il y a 4 heures, MisterRyo a dit :

Mais ne créons pas de débat inutile

Bonjour. Je ne vois pas l’inutilité du débat, mais soit, passons. 

Il y a 1 heure, aminebnf a dit :

Ducoup le velo ne suffira pas, je dois aussi passer a la course ?

Oui, en effet. D’autant que la course à pied, sport de base s’il en est (courir, sauter, lancer) sera le sport d’endurance le plus simple à pratiquer quel que soit le lieu. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, berogeitabi a dit :

Bonjour. Je ne vois pas l’inutilité du débat, mais soit, passons. 

Ce n'était pas le sujet de départ, le sujet est en soit très intéressant ! Mais plus opportun dans un sujet dédié ! 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Recent Status Updates

    • Dyverside  »  Bouchon-Gras 49

      Bonsoir !
       
      J'ai eu vent d'une possibilité de faire un stage d'une semaine dans l'armée ( Sur youtube : https://www.youtube.com/watch?v=GaG0nagMqP8 ). J'aimerai savoir si cela est toujours d'actualité; Personnellement, je suis au lycée, en seconde.
       
      Cordialement, dyverside
      · 0 replies
    • Val@  »  Bouchon-Gras 49

      Bonjour 
      je me permets de vous écrire car je suis complet perdu. J’ai rencontré un Legionnaire via le biai d’un site de rencontre, il sait passer beaucoup de choses depuis et j’ai des questions !!! Nous nous sommes jamais vu et il me demande des choses 
      il m’a dit des choses qui me semble tellement impossible pour moi civile.
       Je vous demande de l’aide afin de comprendre et savoir si cela est possible au sein de la LE 
      Merci de votre compréhension et de vos conseils 
      val@
      · 0 replies
    • Fayet  »  bobdu18

      Bonjour,
      Je suis gendarme avec plus de 17 ans de service et moins de 25 ans. Je souhaiterais savoir les conditions de rémunération dans le cadre d'un détachement selon l'article L4138-8 du code de la défense catégorie B en préfecture. Il me semble que c'est la préfecture qui rémunère le militaire détaché. Par contre si il y a une différence entre le salaire net du militaire et celui de l'emploi en préfecture, le temps du détachement, a-t-on droit à une indemnité pour compenser cette différence? Je vois que tu es dans ce cas là? c'est pour cela que je m'adresse à toi. ...
      Merci par avance.
      Cdt
      · 0 replies
    • Heïdi

      Bon Anniversaire Noémie  !
      · 0 replies
    • Piedmousse  »  Lnthr-19

      Bonjour je ne sais pas comment répondre directement à ton message concernant le délai d'attente d'incorporation mais le premier maitre de mon cirfa (Amiens) m'a dit que c'est la session février 2020 qui accueille les candidats pour marpo et moi j'ai passé mes tests le 15 octobre (pour marpo justement et je n'ai toujours pas eu de réponses mais il me semble qu'il faut attendre environ 1mois et demie voir plus... (Peut être le double) donc... Il faut être patient 
      · 15 replies
  • Posts

    • Salut, Felicitation pour ton admission ! J'ai également reçu un appel du CIRFA, je prendrai part aussi a la rentrée de février en tant que PNTAC :) Mon conseiller m'a informé que l'incorporation se faisait le 24 février au CIN de Brest. J'attends également des retours de Maistranciers pour savoir quoi préparer pour l'integration...
    • Un nouveau cursus bi-diplomant de l'EN https://www.defense.gouv.fr/marine/actu-marine/cursus-bi-diplomant-avec-l-ecole-navale  
    • bonjour alors, j'aimerai bien intégrer les fusiliers marins dans la marine, je me suis renseigné et je sais que j'ai déjà le niveau physique (mis a part le cardio ou je dois encore progresser un peu mais c'est en cours 👍). Et je me disais que j'aimerai également passer le brevet commando après ça. Ma question est donc la suivante : est-il nécessaire de maitriser un sport de combat avant de m'engager si je desire faire les commandos, ou y aura-t-il un apprentissage dans la formation initiale et a l’école des fusiliers ? Merci d'avance pour l'attention portée a mon post.
    • Bien je vais essayer de retravailler ca pour que je donne moins l’impression de parler de moi 😬   merci de ton aide j’essaie de te retenir au courant si possible avant jeudi 😅  
    • Je reprends ce sujet, avec un Héros de la seconde guerre mondiale, le commandant Roland de LA POYPE. Roland Paulze d'Ivoy de La Poype, né le 28 juillet 1920 aux Pradeaux et mort le 23 octobre 2012 à Saint-Tropez, Il naît le 28 juillet 1920 au château de la grange fort aux Pradeaux, fils de Xavier Paulze d'Ivoy de La Poype, né en 1887, ingénieur agronome, colonel de réserve, tué sur le front en mai 1940, et de Victoire de Saint-Genys (1890-1942). Âgé de 19 ans, il s'engage en décembre 1939 comme élève-pilote pour décrocher son brevet en février 1940, peu avant la ruée allemande de la campagne de France. Il réussit avec ses camarades de l'École principale d'aviation d'Étampes à rejoindre Saint-Jean-de-Luz au pays basque et il s'embarque pour l'Angleterre. Après un passage en Afrique-Équatoriale française entre juillet 1940 et janvier 1941 avec les Forces aériennes françaises libres (FAFL), il intègre en Angleterre le 602 (City of Glasgow) Squadron de Supermarine Spitfire de la Royal Air Force (RAF) avec le grade de sergent. Preuve de ses qualités, le chef du squadron britannique, l'as irlandais aux 23 victoires Paddy Finucane, le choisit comme équipier. Il obtient sa première victoire le 22 août 1942 contre un Messerschmitt 109. Apprenant la formation d'un groupe de volontaires français pour le front soviétique, le jeune pilote s'inscrit au groupe de chasse « Normandie » et fait partie du premier contingent de pilotes qui débarquent à Ivanovo en Russie le 28 novembre 1942. Il obtient sa première victoire homologuée en Russie, sa deuxième de la guerre, le 31 août 1943 sur un Stuka. Son palmarès compte au total 16 victoires confirmées, obtenues pour beaucoup en tandem avec son camarade du groupe Normandie-Niémen, Marcel Albert. Début 1945, avec le grade de capitaine, il commande la 1re escadrille du groupe de chasse. Présent en Union soviétique jusqu'au 20 juin 1945, « le marquis », ou « Pohype » comme le surnommaient ses camarades, devient attaché de l'air en Belgique, puis en Yougoslavie avant de quitter l'armée en 1947, à seulement 27 ans, auréolé des titres de héros de l'Union soviétique et de compagnon de la Libération. Affecté au 2e Bureau de l'Etat-major de l'Armée de l'Air en mars 1946, Roland de la Poype quitte l'armée en 1947. Le commandant de réserve Roland de la Poype, redevenu civil exercera après la guerre, plusieurs fonctions. Il est nommé membre du Conseil de l'Ordre de la Libération en septembre 2002.   C'est également un industriel pionnier en création ; Visionnaire et inventeur, Roland de La Poype comprend que le plastique et les emballages jetables vont se développer. À la tête de la Société d'études et d'applications du plastique (revendue plus tard à DuPont), il monte sa première usine dès le mois de mai 1947 et se lance, en 1952, dans la fabrication d'un produit novateur : le berlingot DOP pour le groupe L'Oréal. Il développe une véritable industrie de l'emballage plastique, qui touche à tous les domaines, de l'agro-alimentaire au loisir. Il est également l'inventeur de la carrosserie de la Citroën Méhari. Mais également le fondateur du Marineland d'Antibes ; En 1970, passionné du monde marin, il crée le Marineland d'Antibes sur la Côte d'Azur avec pour mission de faire connaître la vie du milieu difficilement accessible des grands animaux marins et de la mer à un large public. Il prend sa retraite en 1985 et reste propriétaire du Marineland jusqu'en 2006. et Il est également maire de Champigné (Maine-et-Loire) et est propriétaire d'un golf, qu'il a créé en 1989, près d'Angers. Il meurt le 23 octobre 2012 à Saint-Tropez. Ses obsèques ont eu lieu le 30 octobre 2012, en la cathédrale Saint-Louis des Invalides, à Paris, en présence d'une délégation de l'armée de l'air et des Chœurs de l'Armée rouge, de ses anciens compagnons d'armes et de ses amis. Les honneurs militaires ont été rendus par un détachement de la base aérienne 123 d'Orléans et en présence d'une délégation du régiment de chasse 2/30 Normandie-Niemen. La mémoire de ce compagnon de la Libération, ancien pilote des forces aériennes françaises libres (FAFL) a été saluée au cours d’une cérémonie religieuse suivie d’une cérémonie militaire, présidée par le colonel Fred Moore, chancelier de l’ordre de la libération. Le général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air, était également présent pour rendre hommage à Roland de La Poype .       Décorations Rubans Intitulés des décorations françaises Grand-croix de la Légion d'honneur, décret du 31 janvier 2008 Compagnon de la Libération, décret du 29 décembre 1944 Croix de guerre 1939-1945 (12 citations) Intitulés des décorations étrangères Croix de Guerre Tchécoslovaque ( Tchécoslovaquie) Héros de l'Union soviétique ( Union soviétique) Ordre du Drapeau Rouge ( Union soviétique) Ordre de Lénine ( Union soviétique) Mérite de la Guerre pour la Patrie ( Union soviétique) Médaille de la Victoire ( Union soviétique)   ( Source : Wikipédia  https://fr.wikipedia.org/wiki/Roland_de_La_Poype    )  
×
×
  • Create New...