Jump to content
×
×
  • Create New...

Recommended Posts

Bonsoir, plus tard je souhaiterai m'engager dans les forces spéciales plus precisement dans le 1RPIMa, j'aurais besoin d'informations !

Part-on souvent en Opex(combien de fois par mois/ans)

Apres la mission on rentre chez soi ou on reste dans la base jusqu'à l'appel de la prochaine mission?

Je voulais savoir si les test de recrutement dans les forces speciales sont compliqués(je pratique  de la musculation et du vélo de descente) ,Comment bien se préparer au test ?

Link to post
Share on other sites

Salut,  alors pour tes questions.. 

- Tout dépends du contexte du moment mais effectivement les FS partent plus souvent en OPEX que la régulière, il faut être prêt à beaucoup bouger et ça peut être dur à supporter pour femme et enfant 

- Après les missions il y a des permissions mais le travail reprends très vite pour ce préparer, les FS sont aussi efficaces car ils s'entraînent tout au long de leur carrière et de manière très dur. 

- Être apte FS c'est avoir une excellente condition physique et surtout un moral d'acier. Pour rejoindre les forces spéciales le chemin est effectivement très dur et nécessite une préparation en amont notamment l'endurance. Course à pied, pompes, tractions, abdos, monté de corde, etc. Le tout en étant capable de le faire lester avec un sac sur le dos. 

Pas de secret pour préparer les tests il faut s'entraîner dur au poids du corps, en étant lesté et faire beaucoup d'endurance. 

 

En espérant avoir répondu à tes questions. 

 

 

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, MisterRyo a dit :

Salut,  alors pour tes questions.. 

- Tout dépends du contexte du moment mais effectivement les FS partent plus souvent en OPEX que la régulière, il faut être prêt à beaucoup bouger et ça peut être dur à supporter pour femme et enfant 

- Après les missions il y a des permissions mais le travail reprends très vite pour ce préparer, les FS sont aussi efficaces car ils s'entraînent tout au long de leur carrière et de manière très dur. 

- Être apte FS c'est avoir une excellente condition physique et surtout un moral d'acier. Pour rejoindre les forces spéciales le chemin est effectivement très dur et nécessite une préparation en amont notamment l'endurance. Course à pied, pompes, tractions, abdos, monté de corde, etc. Le tout en étant capable de le faire lester avec un sac sur le dos. 

Pas de secret pour préparer les tests il faut s'entraîner dur au poids du corps, en étant lesté et faire beaucoup d'endurance. 

 

En espérant avoir répondu à tes questions. 

 

Je te remercie de m'avoir éclaircis sur se sujet !

 

il y a 11 minutes, aminebnf a dit :

 

Dernière chose aurait tu des exercice a me conseillé en musculation en salle pour s'entraîner aux épreuves du 1RPIMa ?

 

Link to post
Share on other sites

Travail de l'endurance et de l'explosivité sont à mon sens les deux points clef d'une bonne préparation pour les FS

Donc Jump squat, pompes avec élastique, tractions lestés, muscle-up et tant d'autres exercices possible. 

Et forcément ne pas rester enfermé dans ta salle pour aller courir régulièrement ! 

Link to post
Share on other sites
Le 20/07/2019 à 09:37, MisterRyo a dit :

Travail de l'endurance et de l'explosivité sont à mon sens les deux points clef d'une bonne préparation pour les FS

Donc Jump squat, pompes avec élastique, tractions lestés, muscle-up et tant d'autres exercices possible. 

Et forcément ne pas rester enfermé dans ta salle pour aller courir régulièrement ! 

Cest note merci beaucoup en gros je dois developper ma force?

Et faite du velo a la place de courrir c'est bon ?

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur

Course à pied et vélo ne sont pas remplaçables l’un par l’autre. Ils sont complémentaires.

le velo est un sport porté qui limite les risques liés au choc. En CàP on doit absolument avoir de bonnes chaussures avec un bon amorti pour limiter ses risques.

de plus, une sortie velo sera environ 3 fois plus longue qu’une sortie CàP pour un benefice d’endurance identique. 

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, berogeitabi a dit :

Course à pied et vélo ne sont pas remplaçables l’un par l’autre. Ils sont complémentaires.

le velo est un sport porté qui limite les risques liés au choc. En CàP on doit absolument avoir de bonnes chaussures avec un bon amorti pour limiter ses risques.

de plus, une sortie velo sera environ 3 fois plus longue qu’une sortie CàP pour un benefice d’endurance identique. 

Moi je fais du velo de descente pendant 3 heures

Je parcours une monte sur environ 1km et ensuite je descend a fond et je fais sa pendant 3 heures je ne fais pas du velo de route heinlove

Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, berogeitabi a dit :

Course à pied et vélo ne sont pas remplaçables l’un par l’autre. Ils sont complémentaires.

le velo est un sport porté qui limite les risques liés au choc. En CàP on doit absolument avoir de bonnes chaussures avec un bon amorti pour limiter ses risques.

de plus, une sortie velo sera environ 3 fois plus longue qu’une sortie CàP pour un benefice d’endurance identique. 

Alors je suis d'accord avec toi sur le fait que le vélo soit un sport complémentaire à la course à pied dans le sens ou il est indispensable de faire de la course à pied pour se préparer correctement afin de préparer au mieux les muscles spécifique à la course, les articulations, etc. 

Par contre le bénéfice d'endurance ne dépend que de l'intensité de ton effort et donc de ton rythme cardiaque et non du sport pratiqué en lui même. Une sortie vélo de 40 minutes aura les mêmes impact en terme d'endurance qu'une sortie course de 40 minutes si le rythme cardiaque sont identique sur ces deux sorties. 

 

Donc continue le vélo de descente surtout dans ce genre de discipline qui se rapproche particulièrement bien du fractionné mais va courir quand même pour préparer ton corps. J'ai trop souvent vu des cyclistes souffrir de tendinites à répétitions lors d'un passage à la course à pied mal adapté car ils avaient des capacités d'endurance énormes mais une musculature inadapté à ce sport ! 

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
  • Membre réputé

Bonjour,

Le ‎19‎/‎07‎/‎2019 à 01:55, aminebnf a dit :

Je voulais savoir si les test de recrutement dans les forces speciales sont compliqués(je pratique  de la musculation et du vélo de descente) ,Comment bien se préparer au test ?

Oui, endurance cardio, nager, courir ... car comme dit lors de reportages, il est possible de devoir marcher aller/retour sur plusieurs kilomètres avec matériel sur le dos lors d'une mission.  

Mais aussi combativité, être tenace, s'avoir s'adapter, analyser les situations ....etc... ;)!   

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur
Il y a 13 heures, MisterRyo a dit :

Une sortie vélo de 40 minutes aura les mêmes impact en terme d'endurance qu'une sortie course de 40 minutes si le rythme cardiaque sont identique sur ces deux sorties. 

Tu précises bien « si le rythme cardiaque est identique » . Et nous sommes d’accord.

mais si le rythme est identique, l’effort musculaire ne l’est pas. 

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, berogeitabi a dit :

Tu précises bien « si le rythme cardiaque est identique » . Et nous sommes d’accord.

mais si le rythme est identique, l’effort musculaire ne l’est pas. 

 

A intensité égale, l'effort musculaire est différent mais pas inférieur. 

Mais ne créons pas de débat inutile, nous sommes bien d'accord que la course à pied est indispensable dans la préparation du soldat ! 

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, MisterRyo a dit :

A intensité égale, l'effort musculaire est différent mais pas inférieur. 

Mais ne créons pas de débat inutile, nous sommes bien d'accord que la course à pied est indispensable dans la préparation du soldat ! 

Ducoup le velo ne suffira pas, je dois aussi passer a la course ?

Link to post
Share on other sites
  • Administrateur
Il y a 4 heures, MisterRyo a dit :

Mais ne créons pas de débat inutile

Bonjour. Je ne vois pas l’inutilité du débat, mais soit, passons. 

Il y a 1 heure, aminebnf a dit :

Ducoup le velo ne suffira pas, je dois aussi passer a la course ?

Oui, en effet. D’autant que la course à pied, sport de base s’il en est (courir, sauter, lancer) sera le sport d’endurance le plus simple à pratiquer quel que soit le lieu. 

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, berogeitabi a dit :

Bonjour. Je ne vois pas l’inutilité du débat, mais soit, passons. 

Ce n'était pas le sujet de départ, le sujet est en soit très intéressant ! Mais plus opportun dans un sujet dédié ! 

 

Link to post
Share on other sites


  • Posts

    • Je pense, hélas que cette classification inapte G3 sera re-prononcée si tu refais une autre visite car les médecins se contredisent très rarement.
    • Merci pour la réponse Et oui je me suis tromper je voulais mettre autre chose.
    • Je ne sais pas de quelle base tu dépends mais normalement un officier de reserve dépend d'un CIIRAA pour sa formation continue. L'inscription se fait généralement en septembre. Chaque CIIRAA est plus ou moins indépendant sur les formations qu'il délivre et peut être limité par ses moyens. Mais dans tous les cas en tant qu'officier il est nécessaire avoir un CATI1&2 du famas et du PA (nécessaire pour passer l'épreuve du FMBOR). Le rôle de la FMBOR et FMPOR est justement de donner une base de connaissance théorique aux officier de réserve (le programme est calqué sur celui des cours des officiers sous contrats). Je pense que chaque CIIRAA est censé organiser au moins une séance d'instruction CATI et une séance de tir par an. De toute façon après un cati il faut tirer dans l'année qui suit et ensuite tirer au moins une fois par an pour ne pas avoir à repasser la théorie. Si jamais le CIIRAA ne fait pas de tir il y a souvent moyen de contacter l'EP ou le formateur base pour s'inscrire sur un tir EP ou base. Alors ça c'est à chaque CIRAA de se débrouiller pour organiser les cours et les épreuves pratiques (tir, sport). Je ne sais pas comment se passe les QCM mais je crois que c'est centralisé. Le mien n'a par exemple aucune idée de quand ils vont le faire, mais je pense que ça se décidera vers décembre/janvier. Le contenu des cours est disponible sur l'intradef (faut chercher un peu mais c'est trouvable) et je t'invite à déjà commencer à les lire. (il y a par exemple: fonctionnement de l'armée de l'air, connaissance de la BA, technique de combat, connaissance PA, connaissance FAMAS...)  C'est un peu dommage d'avoir été lâché comme ça même si les parcours officier réserve sont souvent atypique et il faut partir à la pêche aux Info.
    • Salut à tous :) je passe mes tests au CSO le 5 octobre.... on m’a placé sur la rentrée du 10 octobre (si dossier accepté). Du moins en liste d’attente. mais on m’a clairement dit qu’avec un 7 de moyenne en maths en terminal (oui c’est pas ouf) ça allait être chaud l’acceptation.. (bac S).  j’ai quelques doutes aussi sur le fait que je fasse vraiment 0 tractions donc ça me fait un peu peur, malgré l’entraînement. Je dois faire quelque chose qui n’est pas correct.  je me rattraperai au Luc léger haha. donc voilà voilà, peut être que je serai là si il y a des désistements :) j’ai pris spé DEASM dans les FSM. En espérant vous croiser !    amicalement,   Thomas :)
    • Bonjour,  je suis candidat à l'école EFSOAA pour technicien armement bord et sol. Mes tests que j'ai réaliser en août ce sont bien passer épreuve Luc léger 20/20, 8 traction, 56 squat, test psychotechnique plutôt pas mal, seul bémol le médecin m'a déclarer inapte temporaire à cause de mon asthme car il se demande si j'en fait encore car je lui est dit que je n'en faisait rarement contrairement à mon enfance. J'ai donc pris rendez vous a l'hôpital Laveran de l'armée j'ai effectuer un premier EFR bon, et un autre avec inhalation d'un produits déclenchant mon asthme. Le médecin ma mis alors inapte G3 au vue des résultats du deuxième  test. Il ma préciser que je pouvait faire une surexpertise. Des conseils ? Est-ce que un recourt serais bon ?  Merci pour votre patiences.