Jump to content

OPEX armée de l'air, sur la base du volontariat ?


Maxime199

Recommended Posts

Bonjour à toutes et tous,

Un ami capitaine dans l'armée de terre m'a dit que les OPEX dans l'armée de l'air se font sur la base du volontariat, pourtant j'ai pu lire d'autres témoignages disant apparemment le contraire. Peut-être cela diffère t-il selon les spécialités ? je prépare les tests pour devenir sous-officier exploitant renseignement ou gestionnaire RH pour ma part. J'ai demandé au capitaine qui m'a reçu au CIRFA s'il y a des OPEX, il m'a dit oui, qu'il était parti à plusieurs reprises et qu'il aurait pu partir davantage mais qu'il ne l'a pas fait car il voulait rester vers ses enfants (j'en ai déduit que les OPEX sont effectivement sur la base du volontariat mais cela reste flou...).

Quelqu'un peut-il m'en dire plus ?

Merci de vos réponses !

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Salut,

Déjà tout dépend des besoins, donc des spécialités,  des divers niveaux de grade homme du rang, sous officier,  sous officier supérieur,  officier subalterne  et supérieur,  donc ça peut être variable suivant où l'on ce situe. 

C'est aussi le but d'un militaire,  daller en mission et au combat. 

Link to comment
Share on other sites

Comme dans toute Entreprise, l'Armée décide de qui doit partir en mission extérieure.

Les critères pris en compte par les états-majors concernés dépendent du besoin effectif lié à l' importance de la mission :

- efficacité/urgence, - quantité de l'effectif mis en place, - type de personnel à déployer lié au type de matériel mis en œuvre, - niveau et qualification des équipes, - durée estimée de la mission, - relève éventuelle à prévoir selon la durée définie,  ….

En principe le personnel sélectionné est volontaire. Il a été mis en place dans les unités selon sa spécialité, sa qualification et en tenant compte de sa capacité de réaction, selon le niveau de disponibilité opérationnelle, afin d'assurer les missions dans l'urgence.

Il faut être conscient du fait que le militaire, comme tout employé civil devant assurer des déplacements doit le vouloir.

La particularité du militaire et également l'état d'esprit de sa famille est le critère lié au sacrifice de la mission avant de privilégier le confort de la vie de famille.

Avec une mentalité légèrement dépassée et des mots employés par nos anciens, "la famille, la femme et les enfants font partie du paquetage" (les  effets et équipements reçus à l'engagement).

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Vétéran du jour J et ambassadeur du Memorial Trust Britannique, Frank Baugh, titulaire de la Légion d'Honneur est décédé à l'âge de 98 ans, lundi 20 juin. Engagé auprès de l'Association des Vétérans de Normandie, il avait participé à la campagne de dons pour l'édification du Memorial. Frank Baugh, photographié lors de sa visite au Memorial, avait déclaré "qu'il était honoré de pouvoir aider "d'une certaine manière" à se souvenir des hommes et des femmes qui ne sont jamais rentrés chez eux". - Memorial trust Il avait assisté à son ouverture officielle, le 6 juin 2021 au National Memorial Arboretum, puis avait pu le visiter en octobre avec un petit groupe d'anciens combattants. Julie Verne, directrice du développement du Memorial Trust, le décrit comme "un homme chaleureux, calme et digne avec un beau sens de l'humour". En mémoire de Frank, le site du Memorial diffuse un film où il raconte son D-Day. Il y explique notamment, qu'ayant débarqué sur Sword Beach parmi les premiers de son unité, ils ont "été touchés par un obus assez lourd qui est arrivé à bâbord". Sept à huit d'entre eux furent grièvement blessés. (Source : La Manche Libre)

    Semmerade

    Posted

    Bonjour, je recherche d’où vient l’insigne sur le col de cette photo avec le numéro 3 ? Je ne retrouve pas cette forme de feuille avec la barre ailleurs. Normalement il y a une grenade ou une étoile  merci ! Photo

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Nous apprenons avec tristesse le décès soudain en service d’un Gendarme mobile de l’escadron 32/3 de Luçon en Guyane. Cet adjudant-chef de 50 ans, a succombé à une embolie pulmonaire le 19 juin alors qu’il était détaché en Guyane avec son unité. Mickaël Desbois était marié et père de trois enfants. (Source : la voix du gendarme)   L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances à la famille, aux proches et à ses frères d'armes.

    HernanF

    Posted

    L’escadron Normandie-Niemen fête ses 80 ans avec un Rafale C aux couleurs uniques pour marquer l’occasion.

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Oui, et l'intérêt c'est que les militaires ou anciens militaires souffrants de stress post-traumatique sachent vers qui ce tourner et ne surtout pas rester seul face à ces blessures.
×
×
  • Create New...