Jump to content

Brésil - Stage en Amazonie


Heïdi

Recommended Posts

  • Membre réputé

Bonjour,

Vendredi 14 juin, W9 a diffusé à 21h le reportage " Enquête d'Action - Neuf semaines dans l'enfer vert Brésilien ".

Le stage est présenté comme le " plus dur au monde ". Quatre militaires français y participaient et visiblement avoir fait le stage de La Légion en Guyane était un plus.

Y a t-il vraiment une différence entre ce stage au Brésil et celui de la Légion.

Par contre, j'avais regardé il y a pas mal de temps un documentaire sur un autre  " stage le plus dur au monde " qui ce passait avec l'Armée Colombienne. 

Il y avait une épreuve ou les militaires étaient fait prisonnier. On leur avait bandé les yeux , enlevé leur ceinture + lacets, ils étaient attachés les uns aux autres et se déplaçaient courbés. Arrivés tant bien que mal dans les bateaux, ils y étaient maintenus au fond jusqu'à une destination inconnue puis ils étaient débarqués et enfermés dans un camp.

Le jour et la nuit on leur diffusait des hurlements d'enfants et de femmes. Puis un part un, ils étaient emmenés dans une baraque en bois ou ils subissaient un interrogatoire des plus musclés.... Wow !

Puis arrivaient des combats et le camps étaient délivrés !

Wow ....c'était des plus impressionnant !       

Link to comment
Share on other sites

  • Staff
Le 17/06/2019 à 19:57, Heïdi a dit :

Le jour et la nuit on leur diffusait des hurlements d'enfants et des femmes. Puis un part un, ils étaient emmenés dans une baraque en bois ou ils subissaient un interrogatoire des plus musclés.... Wow !

Je puis confirmé lors de mon petit détour en Algérie ou j'ai passé peu de temps, que la nuit est traitresse en matière de bruit divers et variés. Ainsi, j'avais monté la garde dans une plantation ou quelques fruits tombaient ici et là (dû à la différence des températures jour-nuit) et faisait penser à des pas.A l'époque, ma vue et mon écoute étaient excellente et pourtant....Des coups de feu ou des cris sont particulièrement anxiogène dans ce contexte ! D’où les préparations au combat pour gérer ces situations !

 

Le 17/06/2019 à 19:57, Heïdi a dit :

Le stage est présenté comme le " plus dur au monde ". Quatre militaires français y participaient et visiblement avoir fait le stage de La Légion en Guyane était un plus.

"La jungle est neutre" (comme le titre du célèbre livre)  avaient coutume d'affirmer les instructeurs au combat des "Chindits" ou commandos du célèbre général Wingate (ou j 'ai écrit son action ici même) en Birmanie appelé également "commandos de pénétration profonde" en Birmanie durant la seconde guerre mondiale et amené sur les arrières de l'ennemi en planeurs ou en pénétration et ravitaillés par parachutages avions.

Or la jungle est l'un des champs de bataille les plus difficiles qui soit (Birmanie, Nouvelle Guinée avec la piste de Kokoda **, etc.). Visibilité nul, bruits divers,  peur viscérale, animaux nuisibles, embuscades aisées, etc.  Les anciens vétérans qui furent engagés dans ce genre de combats eurent des années et des années de traumatisme particulier dû à cette implication.

Les stages ou formatons  en Guyane sont les plus difficiles de ce fait pour se mouvoir, d'une part, dans ce contexte, y vivre (pour ne pas dire survivre) et combattre. Les  Brésiliens sont passés maitre dans ce genre de combats

** Note = Sur la piste de Koloda, un bataillon Australien put stopper l'avance d'une division Japonaise vers Port-Moresby dont le but final était de couper les communications USA-Australie et de débarquer en Australie en contournant les forces Alliées par cette piste du fait d'avoir perdu la bataille aéronavale de la "Mer de Corail" qui aurait permis un accès direct vers l'Australie.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Membre réputé
Le ‎19‎/‎06‎/‎2019 à 08:49, Janmary a dit :

Or la jungle est l'un des champs de bataille les plus difficiles qui soit (Birmanie, Nouvelle Guinée avec la piste de Kokoda **, etc.). Visibilité nul, bruits divers,  peur viscérale, animaux nuisibles, embuscades aisées, etc. 

Oui, cela me fait penser à l'Indochine et Vietnam. On en avait déjà parlé. Sans oublier aussi les conditions sanitaires déplorables dû à l'humidité/mousson. Car à l'époque, les hommes faisaient plusieurs séjours à rallonge dans la jungle.

Pour le stage avec l'armée Colombienne, j'ai retrouvé le nom du l'unité les " Lanceros ".  

 

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    cmoimumu

    Posted

    Bonjour   Je ne sais pas si j ai choisi le bon onglet mais voici mon souci Je suis sous officier depuis 2 ans J'ai intégré un PSPG en milieu d année 2022 Ma compagne (pacs) travaille à + de 4h de mon lieu de travail et ça devient compliqué de gérer les allers retours - son poste sera trés difficilement trouvable autour de mon affectation Je vais démarrer le DA (normalement) Mon souci  : comment faire pour me faire muter  là où elle travaille - quelles sont les solutions? je sais qu il y a des places dans un PSIG pas trop loin - soit stopper le DA mais fait être certain d'avoir le rapprochement familiale ? - soit le continuer mais ne pas être bloquer  suite à l'obtention de celui ci - soit ?????   Aidez moi SVP Merci  

    Fred689

    Posted

    Comme tu dis, la patience est une vertu. Donc patience. Bien souvent, ce sont eux-aussi des réservistes donc à mi-temps.

    FramboiseFrançaise

    Posted

    Bonjour et mes respects ! J ai commencé les démarches pour entrer dans la RO1 et intégrer le 35ème RI. J aimerais egalement passer la FMIR en fevrier. J ai posé mon certificat medical du medecin traitant et j attends l appel de l officier de réserve. Le délai est de normalement 10 jours pour le contact de l officier de réserve. J en arrive à 15. Je pense que la patience est la meilleure des solutions mais je n ai rien. Aucun renseignement ni aucune date. J ai ecrit un mail a mon officier de reserve mais aucune reponse. Y en a t il d autres qui sont dans le meme cas ? En vous remerciant de la lecture de ce post et en vous souhaitant un bon we

    Àngi

    Posted

    Bonjour  !! je voudrais obtenir des avis par apport à la situation de mon copain  il s’est présenté en 2020 à la légion étranger il a resté à paris 3 jours et après il est parti à Aubagne , après une semaine il était pas très sûr de sa décision et il a décidé de partir voluntariamente ( il a pas signé le contrat ) . maintenante il est très décidé à partir pour s’engage totalement dans la légion étranger , la question est : il est encore possible de se réintégrer ?  si la réponse est oui , comment il peut le faire ?    je vous remercie beaucoup pour votre réponses ☺️
×
×
  • Create New...