Jump to content

Recommended Posts

  • Administrateur

La Marine Nationale déplore la mort en service du maitre principal Eric Genestine, au cours de la mission Clémenceau. 

 

Alors que la mission Clemenceau 21 vient à peine de commencer, la groupe aéronaval formé autour du porte-avions Charles de Gaulle a été endeuillé, le 25 février, par la mort en service du maître principal Éric Genestine, alors affecté à bord de la frégate de défense aérienne [FDA] « Chevalier Paul ».

Selon les explications données par l’État-major des armées [EMA], l’officier marinier a été pris d’un malaise dans la soirée du 24 février. Immédiatement pris en charge médicalement, il a dû être évacué en urgence absolue, par hélicoptère, vers l’Hôpital d’instruction des armées [HIA] Saint-Anne, à Toulon. Malheureusement, il s’y est éteint, des « suites d’un arrêt cardiaque ».

genestine-20210226.jpg

Marié et père de deux enfants, le maître principale Éric Genestine, 54 ans, s’était engagé au sein de la Marine nationale en tant que transmetteur, à l’issue de son service militaire, en 1986. Au cours de sa carrière, il a notamment servi à l’Escadrille de sous-marins de l’Atlantique, puis à bord du porte-avions Charles de Gaulle. C’est ainsi qu’il a pris part aux missions Heraclès, Harmattan ou encore Bois-Belleau. Par ailleurs, il a été également affecté, durant huit ans, au Centre d’instruction naval [CIN] de Saint-Mandrier, deveni « Pôle Écoles Méditerranée ».

« Marin charismatique soucieux du bien-être de ses hommes, il se distinguait par sa joie de vivre et sa bonne humeur », souligne sa hiérarchie.

Le maître principal Genestine était titulaire de la Médaille militaire, de la médaille de la reconnaissance de la Nation avec agrafe « opérations extérieures », de la médaille d’outre-Mer [agrafe Moyen-Orient}, de la médaille de la Défense nationale échelon or, de la médaille de la protection militaire du territoire, avec agrafes « Trident » et « Jupiter » ainsi que de la médaille commémorative française avec agrafes « Afghanistan » et « Libye ».

(Source :  http://www.opex360.com/2021/02/26/mission-clemenceau-21-deces-en-service-dun-officier-marinier-de-la-fregate-chevalier-paul/   )

 

L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances aux familles et aux proches ainsi qu'à l'équipage du Chevalier Paul.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

L'armée de terre déplore la mort du soldat Lucas Rochefeuille, décédé en service lors d'un stage d'aguerrissement à Mayotte.

Ce 27 février, l’état-major de l’armée de Terre a annoncé le décès en service, à Mayotte, du soldat de première classe Lucas Rochefeuille, du 92e Régiment d’Infanterie [RI] de Clermont-Ferrand.

rochefeuille-20210227.jpg

Àgé de 22 ans, célibataire, le soldat de 1ere classe Rochefeuille avait rejoint Mayotte le 11 décembre dernier pour une mission de courte durée. Son décès est survenu alors qu’il participait à une activité programmée au Centre d’instruction et d’aguerrissement nautique [CIAN] du Détachement de la Légion étrangère de Mayotte [DLEM].

Selon le site Linfo.re, une enquête a été ouverte par le le procureur de la République de Mayotte pour déterminer les causes et les circonstances de la mort de ce jeune soldat, âgé de 22 ans et originaire de La Réunion.

(Source http://www.opex360.com/2021/02/27/deces-dun-soldat-du-92e-regiment-dinfanterie-lors-dun-stage-daguerrissement-a-mayotte/  )

 

L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances aux familles et aux proches.

  • Thanks 1
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • Administrateur

Triste nouvelle, décès d’un fusilier marin lors d’une patrouille dans la rade de Cherbourg.

 

Dans la soirée du 27 mars, deux marins appartenant à la Compagnie de fusiliers marins Le Goffic sont tombés à l’eau alors qu’ils effectuaient une patrouille de surveillance des approches maritimes et de la base navale de Cherbourg, à bord d’une embarcation semi-rigide.

Immédiatement alerté par le sémaphore du Homet, le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage [CROSS] Jobourg a alors diffusé un message « MAYDAY RELAY ».

Et un important dispositif de recherche et de sauvetage s’est déployé, avec un hélicoptère NH-90 Caïman NHF de la flottille 33F, basé Maupertus, une embarcation semi-rigide de sauvetage du remorqueur d’intervention, d’assistance et de sauvetage [RIAS] Abeille Liberté, affrété par la Marine nationale, la pilotine du port de Cherbourg, un patrouille terrestre de la capitainerie et des moyens de la société nationale de sauvetage en mer [SNSM] d’Urville-Nacqueville et de Fermanville.

Ont également été engagés trois autres embarcations semi-rigides [deux de la compagnie de fusiliers marins Le Goffic et une de la compagnie des Marins-pompiers de Cherbourg], le groupe des plongeurs démineurs [GPD] de la Manche ainsi que la Gendarmerie, avec un peloton de sûreté maritime et portuaire [PSMP], une vedette côtière de surveillance, des plongeurs et la brigade de surveillance du littoral.

Très vite repéré par une embarcation de la compagnie Le Goffic, l’un des deux fusiliers marins a été pris en charge par les marins pompiers, avant d’être admis à l’hôpital Pasteur de Cherbourg. Malheureusement, son camarade n’aura pas eu cette chance : le matelot de première classe Jeff Rotaru, 23 ans, a en effet été retrouvé inanimé par les plongeurs du GPD de la Manche. Malgré tous leurs efforts, le service mobile d’urgence et de réanimation [SMUR] et les pompiers n’ont pas pu le réanimer.

« Je rends hommage au matelot Jeff Rotaru. Affecté à la compagnie de fusiliers marins Le Goffic, il est décédé alors qu’il effectuait une patrouille en rade de Cherbourg. Mes pensées émues et celles de la Marine accompagnent sa famille et ses camarades », a commenté l’amiral Pierre Vandier, le chef d’état-major de la Marine nationale [CEMM].

Source http://www.opex360.com/2021/03/28/deces-dun-fusilier-marin-lors-dune-patrouille-dans-la-rade-de-cherbourg/

 

rotaru-20210328.jpg

Entré dans la Marine nationale à 20 ans

Jeff Rotaru était entré dans la Marine nationale à l’âge de 20 ans. En 2018, il avait opté pour la spécialisation de fusilier marin avant d’entamer une formation de plusieurs semaines dans le Morbihan, à Lorient. Après avoir été affecté à la compagnie de fusiliers marins (CFM) Colmay, à France Sud en 2019, le jeune homme avait intégré la compagnie de fusiliers marins Le Goffic, à Cherbourg, en début d’année 2020. 

Dans le Nord-Cotentin, l’Avranchinais a notamment participé au dispositif de protection du sous-marin nucléaire d’attaque « Suffren » avant de partir quatre mois en mission à Djibouti, où il a participé à la défense des emprises du ministère des Armées. A la suite de cette opération, Jeff Rotaru avait reçu la médaille de la protection militaire du territoire.

( Source : La Presse de La Manche)

 

L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances aux familles, aux proches, sans oublié son camarade éjecté comme lui de l'embarquation ainsi qu'à la compagnie de fusiliers marin Le Goffic.

  • Thanks 3
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
  • Administrateur

Nous apprenons avec grande tristesse la mort en service d'un jeune soldat de 20 ans. Ce militaire, membre du 3e régiment de parachutistes d'infanterie de marine, a été tué cet après-midi à la suite d'un tir accidentel d'un autre soldat, pendant un entraînement près de Carcassonne. Nous n'en savons pas plus pour le moment

"Un soldat du 3e RPIMA faisant une mauvaise manipulation a ouvert le feu sur un autre soldat de ce régiment", a déclaré le colonel Eric de Lapresle, conseiller communication du chef d'état-major de l'armée de terre, déplorant "un accident tragique".

En début d'après-midi, le soldat appartenant au 3e RPIMA de Carcassonne a été blessé au dos par une balle d'un pistolet de calibre 9 mm. Des tentatives de réanimation sont restées vaines et le médecin des urgences dépêché sur place a constaté sa mort.

L'accident est survenu près du village de Mas-des-Cours, sur le champ de tir de Villemaury, à une quinzaine de kilomètres de Carcassonne, où s'entraîne régulièrement le régiment de parachutistes d'infanterie

Une enquête de gendarmerie est en cours pour déterminer les circonstances de cet accident.

Source : http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr

 

L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances aux familles et aux proches.

 

----------------------------------------------------------------------------------

 

C'est avec tristesse que nous apprenons un nouveau décès d'un militaire français. Le capitaine Bastien Ulm, du 2e régiment étranger de génie, est mort en service lors d’un entrainement en alpinisme dans le massif du Beaufortain. Il avait 34 ans

195004268_5708749039198149_2450858797464923302_n.jpg

Né le 29 mars 1987 en Guadeloupe, Bastien Ulm s'engage le 1er septembre 2006 dans la 27e Compagnie de commandement et de transmission de montagne, comme sous-officier. Il est déployé au Kosovo (2008) puis en Afghanistan (2010), il devient officier en 2013. Il sort de l'école du Génie et est affecté en 2016 au 2e Régiment étranger de génie. Il est alors chef de la section d'appui à l'engagement en montagne.

195321624_2644481949184147_5754609150846003335_n.jpg

Il est projeté en Côte d'Ivoire (2017) puis au Mali (2019). Promu capitaine à son retour, il prend le commandement de la brigade instruction et assure la formation des jeunes légionnaires affectés au régiment. Il était marié et père de deux enfants. Il nous quitte à l'âge de 34 ans.

(Source : 27e brigade d'infanterie de montagne - Page officielle)

 

L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances aux familles et aux proches.

  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • Administrateur

Le Chef d'état major de l'armée de terre, le général Lecointre, nous annonce le décèes en opération de l'adjudant chef Ludovic Logez du 3eme régiment de Hussards.

204892805_4282601965155600_7858635933691033558_n.jpg

L'adj chef Logez était déployé depuis le 3 juin 2021 dans l'opération DARMAN (au Liban), il officiait comme chef du secrétariat de l'unité de commandement et d'appuis (UCA)de la force commander réserve (FCR).

Il est décédé suite à une crise cardiaque lors d'une séance d'instruction sur le terrain.

« Toutes mes pensées vont vers la famille, les proches et les frères d’armes de l’adjudant-chef Ludovic LOGEZ, décédé accidentellement ce jour au Sud-Liban. Il opérait au sein de l’opération Daman depuis le 3 juin 2021 ». Général Lecointre

(Source : Ministère des Armées)

 

L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances aux familles et aux proches.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
  • Administrateur

Un plongeur démineur de la Marine nationale porté disparu au large de Brest

sm-tahri-20210918.jpg

Le 17 septembre, lors d’un entraînement dans la passe de Pennou Pell, en grande rade de Brest, un officier marinier du groupe de plongeurs démineurs de l’Atlantique [GPD-A] n’est pas remonté à la surface à l’issue d’une plongée.

Alors que deux de ses camarades partaient immédiatement à sa recherche, une alerte a été lancée auprès du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage [CROSS] de Corsen, lequel a engagé un imposant dispositif pour tenter de retrouver le plongeur-démineur disparu.

Ainsi, la frégate multimissions [FREMM] Bretagne a été envoyée sur les lieux, de même que la vedette Douphine des marins-pompiers de Brest, le remorqueur côtier Buffle de la base navale, les VCSM [Vedettes côtières de surveillance maritime] « Penfeld » et « Brigantine » de la gendarmerie maritime, une bateau de la Société nationale de sauvetage en mer Notre-Dame de Rocamadour et une embarcation semi-rigide du Service départemental d’incendie et de secours [SDIS] du Finistère.

En outre, un hélicoptère Dragon 29 de la Sécurité civile et un NH-90 Caïman de la Marine nationale ont été engagés dans les recherches, de même que le chasseur de mines tripartites [CMT] Andromède, avec son sonar de coque.

Malheureusement, malgré l’engagement de ces moyens et les efforts des plongeurs démineurs du GPD-A, le second-maître Adam Tahri n’a pas été retrouvé… Plus de huit heures après sa disparition, et faute d’éléments nouveaux, les recherches ont été suspendues.

Âgé de 27 ans, le second-maître Tahri s’était engagé dans la Marine nationale en 2014, après avoir intégré l’École de Maistrance pour devnir électrotechnicien. Après avoir servi pendant quatre ans à bord de différents navires en Méditerranée, il s’était orienté vers la spécialité de plongeur-démineur. À l’issue de sa formation à l’École de plongée de Saint-Mandrier, il avait rejoint le GPD-A durant cet été.

« Doté de qualités humaines et professionnelles indéniables, le second-maître Adam Tahri disposait de l’entière confiance de ses chefs. Son professionnalisme, sa vivacité d’esprit et son comportement militaire irréprochable ont souvent été soulignés », rappelle la Marine nationale, dans un communiqué.

Le second-maître Tahri était titulaire de la médaille de la Défense nationale échelon « argent », de la médaille d’outre-Mer agrafe « Moyen-Orient » et de la médaille de la protection militaire du territoire agrafe « Trident ».

La préfecture maritime de l’Atlantique a précisé qu’une enquête avait été confiée à la brigade de gendarmerie de Lorient par le procureur de Brest afin de « déterminer les circonstances précises » de la disparition de cet officier marinier.

(source http://www.opex360.com/2021/09/18/un-plongeur-demineur-de-la-marine-nationale-porte-disparu-au-large-de-brest/)

 

Le corps d’Adam Tahri a été découvert ce samedi vers 19 heures. Ce plongeur-démineur avait disparu au cours d’un entraînement en rade de Brest, vendredi en début d’après-midi. Il était âgé de 27 ans.

(Source : C-news )

 

L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances aux familles et aux proches ainsi qu'au groupement de plongeur démineur de l'Atlantique.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Un membre des GCM a été tué au Sahel

"

Le caporal-chef Maxime BLASCO est mort pour la France le 24 septembre 2021 lors d’une action de combat au Mali.

Caporal-chef Maxime BLASCO. Crédit : armée de Terre

Né le 4 décembre 1986 à Grenoble, le caporal-chef Maxime BLASCO a accompli toute sa carrière au 7e bataillon de chasseurs alpins. Il s’y engage le 1er août 2012 et se distingue rapidement au cours de sa formation initiale, par son excellent état d’esprit et ses compétences. Il devient tour à tour tireur de précision puis tireur d’élite du groupe commando montagne (GCM).

Il est projeté en juin 2014 en République centrafricaine, au Tchad et au Sénégal dans le cadre des opérations SANGARIS et BARKHANE comme tireur de précision. Il se distingue à chaque reprise dans des actions de combat par sa précision et son sang-froid. Cela lui vaudra d’être décoré de la croix de la Valeur militaire avec étoile de bronze.

De septembre 2016 à janvier 2017, il est projeté au Mali dans le cadre de l’opération BARKHANE en tant que tireur d’élite du GCM. Il est ainsi engagé dans plusieurs missions d’infiltration en profondeur où, ses actions courageuses permettront l’arrestation ou la neutralisation de groupes armés terroristes (GAT). Son engagement lui vaudra l’attribution d’un témoignage de satisfaction.

Il est à nouveau projeté sur l’opération BARKHANE de septembre 2017 à janvier 2018 où il s’illustrera à deux reprises. D’abord, en participant de nuit à l’assaut d’une maison abritant cinq djihadistes armés où, en tête du dispositif d’assaut, il se trouve face à quatre ennemis qu’il fait prisonniers. Il contribue plus tard à la saisie d’un dépôt important d’armes et d’explosifs où, après une infiltration en zone hostile, il participe à l’immobilisation des sentinelles ennemies. Il sera alors à nouveau décoré de la croix de la Valeur militaire avec étoile de bronze.

Lors de sa projection sur BARKHANE de mai à septembre 2018, tireur embarqué sur hélicoptère Gazelle, il appuie avec efficacité les troupes au sol, et renseigne sur les positions amies et ennemies tout en appliquant des feux précis, empêchant à plusieurs reprises, la réorganisation d’un groupe armé terroriste dans une zone boisée très dense. Par ses tirs précis, il parvient également à neutraliser un convoi de véhicules. Il est décoré pour la troisième fois de la croix de la Valeur militaire avec étoile de bronze.

Projeté sur BARKHANE pour la quatrième fois de suite en mai 2019, il connait une action de feu d’une rare intensité dans la nuit du 13 au 14 juin. Engagé en tant que tireur embarqué depuis un hélicoptère Gazelle suite à la détection d’un regroupement de terroristes dans une zone boisée, il applique des tirs de neutralisation sur un groupe d’une trentaine de terroristes embusqués. Touché par des tirs ennemis, l’hélicoptère est contraint de se poser en urgence et le CCH BLASCO est éjecté à l’impact. Malgré de graves blessures et la proximité immédiate des ennemis, il n’hésite pas à extraire le pilote ainsi que le chef de bord, blessés et encastrés dans l’aéronef en feu. Il les traine jusqu’à une zone dégagée sur près de cinquante mètres puis, toujours sous le feu ennemi, les arrime par une manœuvre de fortune sur un hélicoptère Tigre venu en renfort avant de s’accrocher par la seule force des bras au train d’atterrissage. Son action permettra le sauvetage et la survie de l’équipage de l’hélicoptère. Blessé au dos et souffrant de multiples fractures vertébrales, il est rapatrié en France le 18 juin 2019. En récompense de ses services exceptionnels, il est décoré de la croix de la Valeur militaire avec étoile de Vermeil puis de la Médaille Militaire des mains du Président de la République.

Le 24 septembre, le caporal-chef Maxime BLASCO est mort au combat au cours d’une opération de reconnaissance et de harcèlement conduite par la force BARKHANE dans le Gourma malien, au Sud-Est de N’Daki, dans la région de Gossi, à proximité de la frontière entre le Mali et le Burkina Faso.

Le caporal-chef Maxime BLASCO était pacsé et père d’un enfant.

Il est mort pour la France, dans l’accomplissement de sa mission.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
  • 3 weeks later...
  • Administrateur

L'Académie militaire de Saint-Cyr Coëtquidan a la profonde tristesse de vous faire part du décès de l'élève-officier Paul PASI retrouvé inanimé dans sa chambre probablement suite à un malaise.

FDIFq7ZXoA45RmI.jpg

FDIHjllXMAAa_up.jpg

 

L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances à la famille ses proches et amis.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
  • Administrateur

Un légionnaire du 2e Régiment Étranger d’Infanterie s’est noyé accidentellement lors d’un exercice.

chastakou-20211119.jpg

Organisé sur les rives du lac de Bellegarde [Gard], le 18 novembre, un exercice du 2e Régiment Étranger d’Infanterie [REI] a mal tourné, l’un des légionnaires impliqués dans cette « activité d’entraînement programmée et encadre » s’étant accidentellement noyé. Malgré la présence d’une équipe médicale sur les lieux et l’intervention des service de secours, il n’a pas pu être réanimé. Le décès du caporal Ouladzislau Chastakou a été constaté aux environs de 15 heures.

Né le 15 mai 1997 et originaire de Biélorussie, celui-ci avait rejoint les rangs de la Légion étrangère en août 2018, alors qu’il venait d’être présélectionné par l’équipe olympique de natation de son pays.

Après son intruction militaire initiale au 4e Régiment Étranger [RE], au cours de laquelle, selon sa hiérarchie, il s’était rapidement « distingué par sa motivation et ses bons résultats », Ouladzislau Chastakou fut affecté au 2e REI de Nîmes. Élevé à la distinction de légionnaire de 1ère classe en octobre 2019, il prit part à une mission de quatre mois au Sénégal, où sa « manière de servir » fut à nouveau remarquée.

Après avoir été nommé caporal le 1er janvier 2021, il fut désigné pour suivre une formation technique de spécialité afin de devenir auxiliaire sanitaire. Ayant participé à deux reprises à l’opération intérieure Sentinelle, il fut décoré de la médaille de la protection militaire du territoire et de la Médaille de la Défense nationale, échelon bronze.

« Âgé de 24 ans, le caporal Ouladzislau Chastakou était un légionnaire de grande qualité et un excellent camarade. Il laisse derrière lui une compagne », précise le commandement de la Légion étrangère.

(Source : opex 360 )

 

L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances à la famille, à ses camarades et aux proches.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • Administrateur

L'année 2021 fini tristement par la perte accidentellement en mission d'un caporal chef à la Réunion.

Le chef d'état-major de l'armée de Terre a annoncé le décès en mission de courte durée au 2e régiment de parachutistes d’infanterie de marine, du caporal-chef de 1ère classe (CC1) Jérémy Amoroso. Ce militaire du 13e BCA est décédé des suites d’un malaise après une activité d’entraînement encadrée et programmée. Dans l’après-midi du 28 décembre 2021, le CC1 Jérémy AMOROSO a été victime d’un malaise, dans la région de Cilaos sur le sentier de la Chapelle (île de La Réunion) après une marche section. Il a été  évacué vers le centre hospitalier de Bellepierre. Après deux jours d’hospitalisation avec un pronostic vital engagé, le CC1 Jérémy AMOROSO est décédé dans la soirée du 30 décembre 2021.

3989966879.jpg

Sa biographie
Né le 14 mai 1984 à Chambéry, le caporal-chef de 1ère classe Jérémy AMOROSO a accompli toute sa carrière au 13e bataillon de chasseurs alpins de Barby, près de Chambéry.
Il s’engage le 5 août 2003. Dès sa formation initiale, il se distingue par sa passion pour le métier des armes et pour la montagne. Animé par une ardeur peu commune, il démontre d’emblée de très belles qualités militaires et rejoint la 3ème compagnie de combat. En 2004, il est projeté en Guyane sur l’opération Harpie comme combattant et s’y distingue par sa rusticité. En 2005, il prend part à l’opération Boali en République Centrafricaine en tant que pilote d’engin blindé. Son sang-froid est précieux lors des missions de contrôle de zone à Bangui. Il accède au grade de caporal le 1er octobre 2006 après avoir suivi avec brio une formation générale élémentaire. Il sert comme combattant en 2007 lors de l’opération Pamir en Afghanistan. Le 1er mars 2008, il accède au grade de caporal-chef puis est de nouveau engagé en Afghanistan en 2009 en tant que pilote d’engin blindé. Cette mission lui vaut d’être cité. Projeté en Côte d’Ivoire et au Gabon sur l’opération Licorne en 2011 comme pilote du commandant d’unité, il participe à l’évacuation de plusieurs milliers de civils. Il est de nouveau cité pour ses actions lors d’une violente prise à partie durant laquelle il manœuvre pour protéger son commandant d’unité. Il obtient le certificat de qualification technique supérieure le 1er janvier 2012 et devient chef tireur du véhicule d’infanterie. Il obtient la distinction de caporal-chef de 1ère classe le 5 août 2014.
En 2015, il est engagé en mission de courte durée en Nouvelle-Calédonie pour une mission de soutien à Nandai puis est déployé à plusieurs reprises dans le cadre de l’opération Sentinelle comme chef de groupe. A chaque fois, son engagement exemplaire est souligné par tous. En 2016, il sert de nouveau au Gabon et dispense de remarquables instructions aux armées partenaires. Sa bienveillance envers les plus jeunes et son sens aigu de la pédagogie sont particulièrement remarqués durant cette mission de courte durée.
En 2017, il est projeté au Mali dans le cadre de l’opération Barkhane comme pilote tactique de son commandant d’unité. Son expérience, qu’il partage avec les plus jeunes, s’avère particulièrement précieuse pour sa compagnie. Fin 2021, il est de nouveau engagé à La Réunion dans le cadre d’une nouvelle mission de courte durée.
Le CC1 Jérémy AMOROSO est titulaire de la croix de la valeur militaire avec étoile de bronze ; de la médaille d’outre-mer avec agrafes « République centrafricaine », « République de Côte d’Ivoire » et « Sahel » ; de la médaille commémorative française avec agrafe « Afghanistan » ; de la médaille d’or de la défense nationale avec étoile de bronze et de la médaille de la protection militaire du territoire avec agrafe « Sentinelle ». Durant toute sa carrière, il aura montré des qualités professionnelles et humaines rares, un profond sens du devoir et un engagement sans faille pour son pays et l’armée de Terre.
Agé de 37 ans, le caporal-chef de 1ère classe Jérémy AMOROSO était un chasseur alpin animé d’un profond sens du devoir et de la fraternité. Il laisse derrière lui son épouse et ses trois enfants. Le colonel Vincent MOUSSU, chef de corps, ainsi que tous les cadres, chasseurs et personnel civil du 13e bataillon de chasseurs alpins s’associent à la douleur de ses proches et de ses frères d’armes.

(Source : Ligne de Défense)

 

L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances à la famille ses proches et amis.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
  • Administrateur

Nous apprenons  le décès du Brigadier Alexandre MARTIN du 54ème régiment d'artillerie, hier samedi 22 Janvier, suite à ses blessures survenues lors de "tirs indirects" visant le camp de Gao, au Mali.

272297265_300273352141023_5938134457224810069_n.jpg

Il a été touché par des tirs indirects. Malgré une prise en charge immédiate par les services de santé, il est mort de ses blessures. Neuf autre soldats ont été légèrement blessés. Il s'agit du 53e militaire français tué au combat au Sahel depuis 2013

Né le 5 mars 1997 à Rouen, le brigadier Alexandre Martin a accompli toute sa carrière au sein du 54e régiment d’artillerie de Hyères. Engagé dans le cadre de l’opération Barkhane depuis le 19 octobre 2021, il a succombé à ses blessures causées par des tirs indirects visant la plateforme opérationnelle désert (PfOD) de Gao samedi.

 

272298938_300273342141024_2278207819395439123_n.jpg

Alexandre Martin est né le 5 mars 1997 à Rouen (Seine-Maritime) et il a accompli toute sa carrière au sein du 54e régiment d’artillerie de Hyères (Var). Engagé le 1er septembre 2015, « il fait preuve d’un excellent état d’esprit et d’un bon potentiel » lors de sa formation initiale, rapporte l’armée de Terre.

Affecté à la 4e batterie comme pointeur-tireur sol-air très courte portée, il est élevé à la distinction de 1re classe le 1er juin 2016. Il sera ensuite déployé sur l’opération Sentinelle, du 4 octobre au 7 décembre 2016. À l’issue de cette mission, il reçoit la médaille de la protection militaire du territoire le 12 décembre 2016. Il reçoit également la médaille de bronze de la défense nationale le 1er janvier 2017.

Une première mission avec le 3e régiment d’infanterie l’envoie en Guyane en 2017 pour 4 mois. De nouveau projeté en mission de courte durée en Martinique au 33e régiment d’infanterie de marine du 15 juin au 13 octobre 2018, il fait à nouveau preuve « de belles qualités militaires », avance l’armée de Terre. Il est promu au grade de brigadier le 1er décembre 2018.

Engagé dans l’opération Barkhane depuis octobre

Alexandre Martin est une nouvelle fois partie prenante de l’opération Sentinelle durant l’été 2019 puis au début de l’année 2021. Il se voit décerner la médaille d’argent de la défense nationale le 1er janvier 2021.

Le jeune natif de Normandie avait rejoint l’opération Barkhane le 19 octobre 2021. Il est mort à Gao le 22 janvier 2022. Alexandre Martin vivait en concubinage, sans enfant.

272281044_472567727565866_6167200237437379890_n.jpg

(Source : Ministère des armées -Ouest France)

 

L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances à la famille, aux proches et à ses frères d'armes.

  • Thanks 1
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
  • Administrateur

Un élève de l'école des mousses a été découvert sans vie dans son lit par ses deux camarades de chambre.

Le centre d'instruction naval de Brest (CIN Brest) déplore le décès d'un élève de 16 ans de l'Ecole des mousses survenu jeudi 10 février, selon un communiqué du ministère des Armées. 

"Jeudi 10 février matin, un élève de l'Ecole des mousses a été découvert sans vie dans son lit par ses deux camarades de chambrée qui s'inquiétaient de ne pas le voir se lever au branle-bas, explique le communiqué. Les premiers secours lui ont immédiatement été prodigués par les gradés d'encadrement puis par les marins pompiers de la base navale, parvenus très rapidement sur les lieux. Mais ces efforts de réanimation sont restés vains."

Une enquête de la gendarmerie maritime est ouverte afin de faire la lumière sur les causes du décès.

(Source : Ministère des Armées)

 

L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances à la famille, aux proches et à ses camarades de l'école des mousses.

  • Sad 2
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
  • Administrateur

Le général de brigade Franck CHATELUS commandant l’École Nationale des Sous-Officiers d’Active et l’ensemble de son personnel ont la tristesse de vous faire part du décès de l’engagé volontaire sous-officier Carl PELUT.

278249443_295877789388043_6947293450476477933_n.jpg

Agé de 21 ans, il était incorporé depuis le 27 septembre 2021 au sein de la 353e promotion « Adjudant Claude SCHMID » au sein du 1er bataillon.

Sportif accompli, généreux et ouvert aux autres, il témoignait d’une grande attention à l’égard de ses camarades.

(Source : Ecole nationale des sous-officiers d'active)

 

L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances à la famille, aux proches et à ses camarades de l'école des sous-officiers d'active.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • Administrateur

Un hommage a été rendu, vendredi, à Paris, à cette jeune militaire, officier de communication dans l'armée de l'air, décédée en mission à Djibouti. Originaire de la Martinique par son père, elle était très attachée à ses racines antillaises.

287186303_1124343548125181_1827657475518830164_n.png

Vendredi après-midi, un hommage a été rendu à Paris, à la jeune Esther Hayotte née Brieu décédée dans la nuit du 21 au 22 mai alors qu'elle était en mission sur la base aérienne de Djibouti (voir notre édition du 3 juin). La jeune fille avait intégré l'armée de l'air à l'issue de ses études supérieures. Elle marchait ainsi dans les pas de son père, Roger Eric Brieu, originaire du Lorrain, ancien militaire dans l'armée de l'air, à qui elle vouait une grande admiration.

287241883_1124344384791764_603097340259369039_n.png

A Djibouti depuis le mois de février, Esther Hayotte qui œuvrait en tant qu'officier de communication s'est éteinte brutalement. Les causes de la mort ne sont pas connues pour l'heure. Une autopsie a été réalisée mais les résultats n'ont pas encore été communiqués. Vendredi, lors de l'hommage qui lui a été rendu par ses proches et ses frères d'armes l'émotion était palpable. Une messe a été dite en la cathédrale Saint-Louis des Invalides. Esther Hayotte née Brieu laisse le souvenir d'une jeune femme "déterminée, dynamique, bienveillante et d'une grande gentillesse".

286965723_1124344684791734_7940413470548448939_n.png

Source: France Antilles Martinique

 

L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances à la famille, aux proches et à ses frères d'armes.

  • Thanks 1
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • Administrateur

Nous apprenons avec tristesse le décès soudain en service d’un Gendarme mobile de l’escadron 32/3 de Luçon en Guyane.

Cet adjudant-chef de 50 ans, a succombé à une embolie pulmonaire le 19 juin alors qu’il était détaché en Guyane avec son unité. Mickaël Desbois était marié et père de trois enfants.

(Source : la voix du gendarme)

 

L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances à la famille, aux proches et à ses frères d'armes.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Ce vendredi 1er juillet 2022, alors qu'il effectue un stage dans le secteur de Goussainville en Eure-et-Loir, le capitaine Jérôme Favier, chef de la section 3 de la Force intervention, est victime d'un accident de paramoteur. Il est décédé dans l'incident.

291505144_404534178368716_3877969604589383542_n.jpg

Le GIGN pleure aujourd'hui l'un des siens et témoigne son plus vif soutien à sa famille et à ses proches. Marié et père de famille, cet officier de 33 ans, brevet GIGN n°1311, chuteur opérationnel.

(Source : GIGN - Groupe d'Intervention Gendarmerie Nationale)

 

L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances à la famille, aux proches et à ses frères d'armes.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.



  • Posts

    Fred689

    Posted

    Comme BG, j'aurais tendance à croire que ce sont là dans ces 2 centres que la formation initiale se fait puis affectation sur base, au choix selon classement ou bien selon le lieu du domicile, je ne le sais pas.

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Dans un premier temps. Il me semble avoir lu que c'est une collègue qui t'a aiguillée vers la réserve, tu peux lui poser la question. Tiens nous au courant, merci.

    LITCHEEZIA

    Posted

    Bonjour avez-vous obtenu une réponse ? Je suis ds la même situation ? Merci beaucoup  Bonne soirée 

    Yoan

    Posted

    Justement j'ai été pas mal étonné 🤔 Je comprends que tu ne sois pas sûr, c'est gentil de m'avoir donné ton avis. En l'état, j'ai contacté le CIRFA en demandant le bureau Air et l'accueil ne me les a pas transmis sous prétexte qu'ils ne s'occupent que des personnels d'active... Il ne me reste plus qu'à y aller en personne je suppose ahah !

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, Je répète ce que je t'ai expliqué dans le flux : L'enquête consiste a consulter ton casier, un œil peut être jeté sur internet et les réseaux sociaux. Puis ton entourage proche, tes amis et ta famille, le risque étant d'avoir un "mouton noir" un oncle, un neveu ayant ou ayant eu des soucis avec la loi.  
×
×
  • Create New...