Jump to content

Avis et critique lettre de motivation


Arso

Recommended Posts

Bonsoir,

Je souhaiterais avoir un avis concernant ma lettre de motivation pour une candidature contrôleur aérien. J'ai le sentiment qu'elle est peut être un peu longue, alors dites-moi ce que je dois améliorer ou revoir afin de l'améliorer s'il vous plaît. Merci d'avance. Cordialement.

 

 

Madame, Monsieur,

Âgé de 24 ans, titulaire d'un baccalauréat scientifique que j'ai poursuivi par deux années validées de classes préparatoires aux grandes écoles, j'ambitionne de rejoindre l'Armée de l'air en tant qu'officier contrôleur aérien.
Passionné depuis l’enfance par l’aéronautique, je suis détenteur du Brevet d'Initiation à l'Aéronautique depuis 2010, ainsi que du Brevet de base de pilote d'avion obtenu 2 ans plus tard, et j'ai à ce jour 37 heures de vol à mon actif.
Arrière petit-fils d'un pilote de l'aviation militaire, intégrer un jour les rangs de l'armée de l'air française dans le but de servir mon pays a toujours été pour moi un objectif.

Volontaire, organisé, motivé avec un mental solide et une très bonne capacité d'adaptation, mon choix se porte sur l'Armée de l'air pour sa grande diversité d'aéronefs, sa capacité d'intervention immédiate sur l'ensemble du territoire français permettant la protection absolue du ciel de France, ainsi que sa capacité d'intervention sur une grande majorité du globe dû à ses bases aériennes projetées. De plus, mes recherches et les retours d'expérience de certains de mes proches m'ont logiquement conforté dans ce choix. J'ai ainsi pu me rendre compte de l'état d'esprit qui y règne, et c'est exactement ce que je recherche en choisissant l'armée de l'air: un groupe soudé où la cohésion et le travail d'équipe en font une de ses plus grandes forces.

La carrière de pilote était mon rêve depuis l'enfance. J'ai donc tenté récemment les sélections EOPN au CSSA sur la base 705 de Tours, où après avoir réussi à franchir toutes les épreuves, je n'ai pas été retenu par la commission. Mais ayant toujours eu conscience de la sélection drastique pour intégrer cette voie, j'ai depuis bien longtemps étudié les autres métiers de l'armée de l'air pouvant me convenir, et il est vite apparu que le métier de contrôleur aérien était pour moi une évidence. Être au plus prêt des aéronefs et au contact des pilotes, tout en prenant part aux opérations aériennes par la gestion de l'espace aérien est devenu ma nouvelle priorité. Je pense avoir les qualités nécessaires à l'exercice de ce métier où la gestion du stress, la mémoire et une bonne faculté d'analyse sont des éléments importants, qualités qui ont pu être testées et travaillées lors de mes deux années de classes préparatoires. A terme, mon souhait serait de me rapprocher le plus possible du personnel naviguant et être au plus proche des théâtres d'opérations en faisant parti des équipages AWACS.

C'est pourquoi, j'ai l'honneur de vous adresser ma candidature afin d'intégrer les contrôleurs aériens en qualité d'officier.
En espérant avoir retenu votre attention, je reste à votre entière disposition pour vous rencontrer à votre convenance. 
Je vous prie de recevoir, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments respectueux.

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

 Présentation faite, je dévérouille.

Tout d'abord sur le terme de "contrôleur aérien", je pense que ceux sont ceux et celles qui gèrent le trafic à parti de la tour d'une plateforme, si tu veux servir dans un AWACS, je crois que le terme adéquat est "contrôleur de défense aérienne".

 Je ne corrige que la forme

"

Madame, Monsieur,

Âgé de 24 ans, titulaire d'un baccalauréat scientifique que j'ai poursuivi par deux années validées de classes préparatoires aux grandes écoles, j'ambitionne de rejoindre l'Armée de l'air en tant qu'officier contrôleur aérien.

Passionné depuis l’enfance par l’aéronautique, je suis détenteur du Brevet d'Initiation à l'Aéronautique depuis 2010, ainsi que du Brevet de base de pilote d'avion obtenu 2 ans plus tard, et j'ai à ce jour 37 heures de vol à mon actif.

Arrière petit-fils d'un des premiers pilotes de l'aviation militaire durant la première guerre mondiale, intégrer un jour les rangs de l'armée de l'air française dans le but de servir mon pays a toujours été pour moi un objectif.

Volontaire, organisé, motivé avec un mental solide et une très bonne capacité d'adaptation, mon choix se porte sur l'Armée de l'air pour sa grande diversité d'aéronefs, sa capacité d'intervention immédiate sur l'ensemble du territoire français permettant la protection absolue du ciel de France, ainsi que sa capacité d'intervention sur une grande majorité du globe dû à ses bases aériennes projetées. De plus, mes recherches et les retours d'expérience de certains de mes proches m'ont logiquement conforté dans ce choix. J'ai ainsi pu me rendre compte de l'état d'esprit qui y règne, et c'est exactement ce que je recherche en choisissant l'armée de l'air: un groupe soudé où la cohésion et le travail d'équipe en font une de ses plus grandes forces.

Bien que le métier de pilote était soit à mes yeux une priorité, je reste cependant très attiré par celui de contrôleur aérien, et ce métier a toujours gardé une place importante en moi. Être à la vue des aéronefs et aux contacts des pilotes, tout en prenant part aux opérations aériennes par la gestion de l'espace aérien est pour moi une priorité absolue. Je pense avoir les qualités nécessaires à l'exercice de ce métier où la gestion du stress, la mémoire et la dispersion d'attention concentration sont des éléments importants, et qui ont été mises à rude épreuve notamment lors de mes deux années de classes préparatoires. A l'avenir, mon but ultime serait de me rapprocher le plus possible du personnel naviguant et être au plus proche des théâtres d'opérations en faisant parti de l'équipage de l'AWACS.

C'est pourquoi, après avoir tenté ma chance récemment aux sélections EOPN au CSSA sur la base aérienne 705 de Tours où je n'ai malheureusement pas été retenu suite à la commission, que j'ai l'honneur de vous adresser ma candidature afin d'intégrer la spécialité des contrôleurs aériens en qualité d'officier.

En espérant avoir retenu votre attention, je reste à votre entière disposition pour vous rencontrer à votre convenance. 
Je vous prie de recevoir, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments respectueux."

Link to comment
Share on other sites

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me lire et me corriger. J'ai modifié mon 1er post où j'ai aussi reformulé par moi-même quelques passages qui me paraissaient mal tournés. Je prends note de ta correction dans ma version finale.

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Objet : Candidature, officier contrôleur aérien de l'armée de l'air.

 

                                                                           Madame, Monsieur,

 

                             Âgé de 24 ans, titulaire d'un baccalauréat scientifique que j'ai poursuivi par deux années validées de classes préparatoires aux grandes écoles, j'ambitionne de rejoindre l'Armée de l'air en tant qu'officier contrôleur aérien.

Passionné depuis l’enfance par l’aéronautique, je suis détenteur du Brevet d'Initiation à l'Aéronautique depuis 2010, ainsi que du Brevet de base de pilote d'avion obtenu 2 ans plus tard, et j'ai à ce jour 37 heures de vol à mon actif.

Arrière petit-fils d'un des premiers pilotes de l'aviation militaire durant la première guerre mondiale, intégrer un jour les rangs de l'armée de l'air française dans le but de servir mon pays a toujours été pour moi un objectif.

 

                             Volontaire, organisé, motivé avec un mental solide et une très bonne capacité d'adaptation, mon choix se porte sur l'Armée de l'air pour sa grande diversité d'aéronefs, sa capacité d'intervention immédiate sur l'ensemble du territoire français permettant la protection absolue du ciel de France, ainsi que sa capacité d'intervention sur une grande majorité du globe dû à ses bases aériennes projetées. De plus, mes recherches et les retours d'expérience de certains de mes proches m'ont logiquement conforté dans ce choix. J'ai ainsi pu me rendre compte de l'état d'esprit qui y règne, et c'est exactement ce que je recherche en choisissant l'armée de l'air: un groupe soudé où la cohésion et le travail d'équipe en font une de ses plus grandes forces.

 

                              Bien que le métier de pilote était soit à mes yeux une priorité, je reste cependant très attiré par celui de contrôleur aérien, et ce métier a toujours gardé une place importante en moi. Être à la vue des aéronefs et aux contacts des pilotes, tout en prenant part aux opérations aériennes par la gestion de l'espace aérien est pour moi une priorité absolue. Je pense avoir les qualités nécessaires à l'exercice de ce métier où la gestion du stress, la mémoire et la dispersion d'attention concentration sont des éléments importants, et qui ont été mises à rude épreuve notamment lors de mes deux années de classes préparatoires. A l'avenir, mon but ultime serait de me rapprocher le plus possible du personnel naviguant et être au plus proche des théâtres d'opérations en faisant parti de l'équipage de l'AWACS.

C'est pourquoi, après avoir tenté ma chance récemment aux sélections EOPN au CSSA sur la base aérienne 705 de Tours où je n'ai malheureusement pas été retenu suite à la commission, que j'ai l'honneur de vous adresser ma candidature afin d'intégrer la spécialité des contrôleurs aériens en qualité d'officier.

 

En espérant avoir retenu votre attention, je reste à votre entière disposition pour vous rencontrer à votre convenance. 
Je vous prie de recevoir, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments respectueux."

 

Je rappelle tout de même la trame d'une lettre de candidature/motivation :

- 1er paragraphe : Moi, je, ce que je suis....

- 2eme paragraphe : l'Armée ( de l'air ), elle, son rôle, ses missions...

- 3eme paragraphe : ce que je vais donner à l'armée, ce qu'elle va m'apporter...

Ta lettre est essentiellement construite sur le 1er paragraphe.

Le fait de signaler par écrie que ton arrière grand père était un As de 14-18, doit être une grande fierté pour toi, un honneur pour l'armée mais en générale le fait de dire " je suis issus d'une famille de militaires" ou mon père était légionnaire...n'apporte pas grand chose hormis le fait de croire que ça apporte une priorité, qui n'existe pas.

Après lors d'un entretien, le fait peu être signalé ou si tu porte le même nom, on te poseras certainement la question...

Donc à toi de voir si tu veux retravailler ton courrier ou le laisser sous la forme actuelle.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    Corsica

    Posted

    salut de retour....oui décidément notre capacité en artillerie se réduit...j espère que Nexter va pouvoir fournir rapidement de nouveau CAESAR a l'artillerie..

    Fred689

    Posted

    Attention à ton âge car il y a aussi des limites d'âge pour un engagement dans la régulière. Sur Intradef, tu devrais trouver les infos sur le 132 et avec Annudef, trouver le chef de RH du régiment et lui poser directement tes questions en lui expliquant ton parcours.

    Fred689

    Posted

    Voici quelques renseignements sur le 214 RI https://fr.wikipedia.org/wiki/214e_régiment_d'infanterie Il faut attendre les lumières de Bouchon Gras... Je pense que sa médaille est une croix de guerre avec 1 citation ( étoile) mais je ne distingue ni les rayures du ruban ni ses couleurs (bande orange sur fond vert).

    s.thomas

    Posted

    J'ai eu l'occasion d'expliquer dans ma présentation que je suis la maman d'un élève sous-officier à Rochefort, et d'un élève de terminale qui prépare le concours pour entrer en école de médecine militaire. N'ayant pas d'autres militaires actuellement dans la famille, je pense naturellement aux photos de mon arrière grand-père et grand-père, et je vous serais très reconnaissante de bien vouloir me dire si cela vous évoque quelque chose. Je suis une véritable inculte en la matière. Dans la vie civile, mon arrière grand-père était directeur d'école primaire. Et mon grand-père était ingénieur. Il avait fait l'école des Arts et Métiers. Il a travaillé dans l'ancienne Indochine au début de sa carrière. Il est à droite, sur la photo des 2 hommes en uniformes blancs. Je sais qu'il a été fait prisonnier par les japonais. À son décès, une veuve de militaire a contacté notre famille pour raconter que son mari lui avait dit avoir été sauvé par lui. Il avait été rendu aveugle par les tortures de leurs geôliers et mon grand-père se serait enfui avec lui sur son dos.  Encore une fois, merci de l'attention que vous portez à ces archives. Je lis vos réponses au sujet des photos qu'on vous soumet, et c'est passionnant et très émouvant.

    Dev.Pntac

    Posted

    D'accord, merci love
×
×
  • Create New...