Jump to content
Sign in to follow this  
Heïdi

Xe Flottiglia MAS - Comsubin

Recommended Posts

Bonjour Heïdi,

Ah, c'est vrai qu'on les avait oublié, ce sont les premiers commandos marine, du mauvais coté mais ils ont innovés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Il me semble que Leonard de Vinci a crée un scaphandre ou du moins ce qui lui ressemble ! Donc, oui, les Italiens étaient déjà des précurseurs niveau innovation !

Share this post


Link to post
Share on other sites

man.rsi.man.2.108.jpg

La Xe Flottiglia MAS, ou DECIMA MAS (Xa MAS) est une unité de nageurs de combat de la marine royale italienne qui opérait au cours de la Seconde Guerre mondiale. Elle fut un précurseur en ce domaine au cours de l'ère moderne, et l'une des unités spéciales les plus fameuses de la guerre, avant d'être une division d'infanterie de marine de la République Sociale italienne de 1944 à 1945.

decima10.gif

on nom signifie Dixième flottille MAS (MAS : Mezzi d'Assalto, « Moyens d'Assaut », voire Motobarca Armata Silurante, motoscafo armato silurante, motoscafo anti sommergibile, motobarca armata SVAN, divers acronymes d'embarcations d'assaut que Gabriele d'Annunzio transformera en devise latine Memento audere semper : « souviens-toi d'oser toujours »).

salo-incerta004.jpg

La Decima MAS n'a pas de lien organique avec le régiment San Marco (it). Elle combattra jusqu'aux dernières heures de la guerre puis définitivement dissoute.

La DECIMA MAS

En mai 1939, la marine italienne décide de créer une unité spéciale chargée de saboter les navires de la Royal Navy en Méditerranée. La 1ª Flottiglia Mezzi d'Assalto sera rebaptisée en mars 1941 « Xa Flottiglia MAS ».

5037b9e2b3cb8bcbe39955a859d7e8ac.jpg

Le 26 juillet 1941, Teseo Tesei perd la vie lors d'une tentative d'attaque, dans le port de La Valette, à Malte.

a39c720759e7e3909fc11ca3286e570d.jpg

Le commandant du sous-marin Scirè, le prince Junio Valerio Borghese, chargé de transporter les hommes de cette unité, prend de facto la tête de ses nageurs de combat et scaphandriers à la fin de 1941 (les plongeurs Gamma et les opérateurs de torpilles Maiali). En mai 1943, le « prince » (c'est son frère ainé qui détient en fait le titre) est nommé commandant de la Decima dans sa totalité (avec en particulier avec les vedettes MTM (it) explosives en plus des nageurs sous-marins).

image.jpg

De 1940 à 1943, l'unité agira dans toute la Méditerranée, de la Turquie à Gibraltar, en passant par Alexandrie, la Crète et l'Afrique du Nord, causant de lourdes pertes dans les rangs des marines alliées : les 187 hommes engagés avant septembre 1943 (0,11 % des marins italiens) revendiquent 38 % du tonnage militaire et 15 % du tonnage marchand coulés par la Regia Marina, 202 762 t à comparer au tonnage coulé par l'U-bootwaffe (477 000 t) en Méditerranée.

ob_5e020b_ob-45f660-borghese-valerio.jpg

L'armée allemande lui demandera aussi son concours lors du siège de Sébastopol.Sur la trentaine de missions, à hauts risques, effectuées, l'unité déplore 25 tués et 53 prisonniers.

64000_screenshots_2014-07-24_00006.jpg

En plus des nombreux échecs, la Marine royale ne saura exploiter, par manque de moyens, les succès qui n'auront que peu d'impacts stratégiques : à l'inverse des exploits d'autres forces spéciales de la Seconde Guerre mondiale, ceux des nageurs de combat italiens n'influencent que peu le cours du conflit.

Borghese.jpg

Le régime toutefois en usera grandement pour sa propagande.

IMG_20180830_155508.jpg

La tenue particulière de la Décima Mas.

 

Fin de la guerre

Après la chute de Benito Mussolini et la vague d'épuration qui s'ensuivit, de nombreuses unités de l'armée italienne disparurent.

Une partie des plongeurs de l'unité passe du côté des Alliés. Ils participèrent alors aux opérations de déminage sur les côtes italiennes jusqu'à la fin de la guerre. Luigi Durand de la Penne, qui avait mené le raid contre la flotte britannique à Alexandrie, permettra ainsi aux Britanniques de mener à bien une opération le 22 juin 1944 pour tenter de couler deux croiseurs italiens saisis par les Allemands à la Spezia, le croiseur lourd Bolzano est coulé par un charriot anglais et le croiseur lourd Gorizia hors de combat au sec dans un bassin de radoub.

Après la création de la RSI, l'unité est reconstituée en mai 1944 comme division d'élite d'infanterie de marine, sous les ordres du capitaine de frégate Borghèse, fasciste convaincu.

041217 Borghese_anni_40.jpg

Junio Valerio Borghese

69665_10152090705250752_2054529184_n.jpg

tumblr_p1rpvjya9u1wnh3mqo1_500.jpg

  • les Barchini

Les barchini , ou Motoscafo turismo (en, it) sont des petits canots légers et rapides. Ils emportent uniquement le carburant nécessaire pour la mission ainsi qu'une forte charge d'explosifs. Le pilote dirige alors l'embarcation vers le bateau cible avant de sauter à l'eau à quelques centaines de mètres de la cible.

mas taormina 2 .jpg

L'ensemble moteur transmission est très moderne et préfigure les actuels Z drive (Volvo) ou Stern Drive (OMC et Mercury): Moteur dans la coque et transmission/embase d'hélice à l'extérieur entrainée par un système d'arbre articulé traversant le tableau arrière.

L'embase d'hélice extérieure peut pivoter à 180° dans un plan vertical pour passer au-dessus des obstacles à fleur d'eau, en particulier les filets pare - torpille déployés autour des gros navires au mouillage . Un doublet d'hélices contrarotatives (comme sur les torpilles) élimine les effets de couple parasites et améliore la poussée, un système redécouvert cinquante ans plus tard par Volvo et commercialisé sous l' appellation Duoprop.

Bien que très dangereux, le Barchino n'est pas conçu comme une arme suicide à la façon des Kaiten japonais: Installé à l'extrême arrière le pilote dispose d'une sorte de siège éjectable à ressort comportant un petit radeau flottant.

En restant ainsi hors de l'eau après s'être éjecté le pilote échappe à l'onde de choc mortelle de l'explosion :Lors du raid de la baie de Souda qui vit le torpillage du croiseur anglais HMS York par les commandos italiens, les six pilotes de barchini survivront.

 

images.jpg
Un SLC, ou maiale, exposé à Rome
 

Les maiali (cochons en italiens) sont des « torpilles humaines » de leur vrai nom SLC, pour siluro a lenta corsa (it), torpille à vitesse lente. Chevauchés par un ou deux plongeurs,

Panerai watches_Human torpedo.jpg__1536x0_q75_crop-scale_subsampling-2_upscale-false.jpg

ces propulseurs de plongée doivent s'approcher des bateaux afin que les plongeurs y fixent la charge explosive vissé en tête de la torpille. Elles ont une autonomie de 28 km a vitesse de croisière (4 km/h) et peuvent atteindre 8 km/h. Elles sont propulsées par un moteur électrique ce qui évite toute émission de bulles. Les torpilles sont fixées dans des conteneurs sur le pont de sous-marin et peuvent être larguées à 15 mètres de profondeur, les plongeurs sortant par un sas. Le surnom de cochon avait été donné à la suite du caractère un peu rétif de l'engin.

buzos-italianos-navegando-en-superficie-con-un-maiale.jpg

  • les gamma

Les gamma sont des nageurs de combats équipés de chaussures lestées de scaphandriers pieds-lourds et/ou de palmes. Ils marchent sur le fond ou palment pour atteindre leurs objectifs.

7e91a3be12e88639d3fa0cafadb8e5f2.jpg

Les pilotes de maiali et les gamma utilisaient des appareils à circuit fermé (recycleur) de type ARO (AutoRespiratore Ossigeno, auto-respirateur à oxygène mis au point par la société Pirelli et fonctionnant à l'oxygène pur ou au mélange suroxygéné. Cet appareil recycle la respiration du plongeur, évitant ainsi toute émission de bulles et permettant une grande autonomie. L'air expiré passe au travers d'un filtre à chaux qui piège le gaz carbonique et alimenté un sac dans lequel le plongeur inspire. Ce sac est alimenté en oxygène par une petite bouteille d'oxygène pur mais également par l'oxygène non consommée rejetée par le plongeur. Mais l'appareil est dangereux à plus de 6 mètres de profondeur, la pression rendant l'oxygène sous pression toxique.

Ces nageurs pouvaient alors transporter deux types de charges :

  • la sangsue : charge de 3 kg d'explosifs dans une enveloppe métallique équipée d'une ventouse de fixation ; leur flottabilité nulle permettait aux nageurs d'en porter 3 ou 4 sur un baudrier dédié ;
  • la mallette : charge plus importante, elle était équipée d'un dispositif à hélice tournant lorsque la vitesse du bateau atteignait 5 nœuds. Après un certain nombre de tours d'hélice programmé par le plongeur, le système de déclenchement à horlogerie se mettait en marche. L'explosion se produisait donc en dehors du port, pouvant laisser croire à la rencontre avec une mine sous-marine.

 

( Source : Wikipédia )

 

H20253-L111744880.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour Wikipédia :vertsuper: !

Pas mal la 1ere affiche avec la lionne ! Original, la tête de mort qui tient une fleur ( peut-être une rose ? ). 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, Heïdi a dit :

Merci pour Wikipédia :vertsuper: !

Oui ça permet de faire une brève sur un sujet, sans se noyer dans les détails, tout en abordant le principal, je complete d'images pour etre plus parlant ( les images marque toujours l’esprit ).

il y a 51 minutes, Heïdi a dit :

peut-être une rose ?

Oui, une rose rouge.

index.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Le ‎17‎/‎05‎/‎2019 à 19:37, Heïdi a dit :

Pas mal la 1ere affiche avec la lionne

Après doute et vérification, il se pourrait que la lionne soit un lion. Car au Kenya, il y a des lions sans crinières !^_^ !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faudrait connaitre l'héraldique de cette flottille, je ne lis pas l'Italien ( comme beaucoup de marin, je le parle... après 22h :matelot: )

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...

Important Information