Jump to content

Les Groupes d'intervention régionaux (GIR)


Recommended Posts

  • Spécialiste

Les Groupes d'intervention régionaux (GIR) ont été créés par la circulaire interminestérielle du 22 mai 2002 afin de constituer une force réunissant tous les services concernés par la lutte contre l'économie souterraine et les différentes formes de délinquance organisée qui l'accompagnent. Outre des policiers et des gendarmes ils peuvent accueillir des agent des douanes, des impôts, de l'URSSAF ou encore de l'inspection du travail.

La dimension interministérielle des GIR favorise l'action pluridisciplinaire et l'échange de renseignements entre administrations et elle constitue une valeur ajoutée à l'action répressive traditionnelle.

L'objectif des GIR – au-delà de l'interpellation des individus et la saisie de produits ou marchandises illicites priorité des services d'enquête – est l'identification et la saisie du patrimoine acquis avec le bénéfice de leurs trafics.

Le dispositif se compose aujourd'hui de 36 GIR, représentant un effectif de 429 personnels interministériels (police, gendarmerie, douanes, impôts) :

- 29 GIR métropolitains : Alsace, Aquitaine, Auvergne, Basse-Normandie, Bourgogne, Bretagne, Centre, Champagne-Ardenne, Corse, Essonne, Franche-Comté, Haute-Normandie, Hauts-de-Seine, Languedoc-Roussillon, Limousin, Lorraine, Midi-Pyrénées, Nord-Pas-de-Calais, Paris, Pays de la Loire, Picardie, Poitou-Charentes, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Rhône-Alpes, Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val-d'Oise, Yvelines.

- 7 GIR outre-mer : Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte, Nouvelle-Calédonie, Polynésie, Réunion.

Les 8 GIR Île-de-France (75, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95) sont à compétence départementale.

Alors que 4 GIR disposent d'une antenne: le GIR PACA (antenne de Nice), le GIR Corse (antenne de Bastia), le GIR Rhône Alpes (antenne de Grenoble) et le GIR Centre (antenne de Dreux).

Ces structures sont rattachées soit à la police nationale soit à la gendarmerie nationale.

- au niveau de la police nationale : 16 à la direction centrale de la police judiciaire, via les DIPJ ou DRPJ, 4 à la préfecture de police de Paris et 1 à la DDSP de la Réunion ;

- au niveau de la gendarmerie nationale : 15 GIR via les sections de recherches.

Une coordination nationale des GIR, implantée à la DCPJ, a été mise en place le 1er septembre 2008 sur la base de l'alternance du commandement entre police et gendarmerie. Il s'agit d'une équipe légère organisée autour d'un coordonnateur national et de son adjoint.
Outre ses missions de coordination et de soutien de l'action des GIR sur le terrain, il s'agit d'un véritable outil d'analyse et d'aide à la décision en temps réel pour les autorités d'emploi.

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    Fred689

    Posted

    Il a pleins de posts qui traitent de cà. Fouille un peu dans le forum avec "Rechercher".

    SergeP

    Posted

    Bonjour ou bonsoir !  J'ai pour ambition de rentrer dans l'armée de terre et plus particulièrement poser mes bagages dans le régiment de cavalerie des Hautes Alpes, cependant je porte des lunettes et j'ai prévu de faire une opération de corrections laser, je voulais savoir si cette dite opération pouvait me fermer cette porte ou si elle ne me portait pas préjudice pour ce métier? Si l opération n est pas un problème, j ai le choix entre le lasik et le pkr et je voudrais aussi savoir si y en a une meilleur que l autre? Puisque j ai entendu dire qu avec l une des deux, les coups aux visages étaient a éviter pour prémunir le décollement de la rétine... J ignore si c est vrai pour le coup  Merci a vous pour vos réponses!

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Nous vous annoncer le décès de Henri BAUDINA, à l'âge de 95 ans. Il était Chevalier de la Légion d'Honneur depuis 2019, et faisait partie du Comité de la Drôme des Collines et du Vercors. Le 26 août 1944, âgé de 17 ans, alors qu'il avait rejoint les FTPF des FFI et participait aux violents combats contre les troupes nazies au-dessus de Nice, il est grièvement blessé par l'explosion d'un obus de mortier et laissé pour mort sur le champ de bataille à LEVENS. Récupéré par les troupes US, il est soigné dans un hôpital de campagne à GRASSE . Il est réformé en septembre 1946 et rejoint sa famille comme commerçant. Médaillé militaire, Croix de guerre avec étoile de bronze, Croix du combattant volontaire 39/45, il était Grand invalide de guerre. (Source : Gal. Christian Van Duynslager - Président de la SMLH, section de la Drôme)

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonsoir, Toi, je ne dis pas, mais ton conseillé, c'est un peu dommage... Je te mets un lien, je pense que tu y découvriras les avantages et les éventuels inconvénients, suivant tes attentes et demandes : https://www.defense-mobilite.fr/candidats/offre-de-service/travailler-dans-le-public/le-dispositif-derogatoire-de-reconversion-4139

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonsoir, Oui, mais attention pour certaines spé, il faut attendre un an, pour retenter. Mon avis (qui reste qu'un avis), fini ton master, ça ne te seras que positif pour la suite et en parallèle prépare toi pour les tests et épreuves. Et comme disait Monsieur de La Fontaine "un tient vaut mieux que deux tu l'auras"   
×
×
  • Create New...