Jump to content

Le Centre de Planification et de Gestion de Crise (CPGC)


Recommended Posts

  • Spécialiste

Le Centre de Planification et de Gestion de Crise (CPGC) est une unité opérationnelle nationale dédiée à la gestion des crises sur le territoire national ou en opérations extérieures, à la planification et à la gestion des grands événements et à l’appui des autorités administratives ou des échelons de commandement territoriaux de la gendarmerie.

Experts de la gestion de crise

Outil de planification et de gestion de crise à la disposition du directeur général de la gendarmerie nationale, il dispose d’une composante projetable permanente susceptible d’être déployée au profit des échelons de commandement territoriaux de la gendarmerie ou mise à la disposition des autorités administratives confrontées à la gestion d’une crise majeure.

Le CPGC intervient et apporte son expertise à tous les échelons de la gestion de crise. Au sein de la DGGN, il fournit une analyse de l’information opérationnelle et prépare la prise de décision.

Aux niveaux zonal, régional ou local, le CPGC propose un appui à la planification d’un grand événement, un soutien à la gestion d’une crise inopinée ou une aide à la conduite pour un dispositif opérationnel de grande envergure. Son engagement permet aux échelons de commandement territoriaux de la gendarmerie de faire face à un événement extraordinaire tout en continuant à traiter l’activité quotidienne de la gendarmerie.

Pour réaliser ses missions, le CPGC dispose de personnels rompus à la planification et à la conduite d’opérations en situation de crise. Doté d’équipements spécifiques, notamment dans le domaine des systèmes d’information et de communication, l'unité est en mesure de se déployer rapidement et dans toutes les conditions. Une section géomatique complète le dispositif en mettant en œuvre un système d’information géographique permettant de disposer rapidement de cartographies des zones concernées.

Le CPGC est ainsi en mesure de mettre en œuvre, y compris dans des environnements très dégradés, des moyens de commandement et de communication lui permettant de poursuivre ses missions en totale autonomie. Il peut ainsi déployer des réseaux de communication de circonstance, organiser une manœuvre d’urgence et conduire des opérations d’ordre public, de sécurité publique, de police judiciaire, de circulation routière ou de logistique opérationnelle.

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    Fred689

    Posted

    Il a pleins de posts qui traitent de cà. Fouille un peu dans le forum avec "Rechercher".

    SergeP

    Posted

    Bonjour ou bonsoir !  J'ai pour ambition de rentrer dans l'armée de terre et plus particulièrement poser mes bagages dans le régiment de cavalerie des Hautes Alpes, cependant je porte des lunettes et j'ai prévu de faire une opération de corrections laser, je voulais savoir si cette dite opération pouvait me fermer cette porte ou si elle ne me portait pas préjudice pour ce métier? Si l opération n est pas un problème, j ai le choix entre le lasik et le pkr et je voudrais aussi savoir si y en a une meilleur que l autre? Puisque j ai entendu dire qu avec l une des deux, les coups aux visages étaient a éviter pour prémunir le décollement de la rétine... J ignore si c est vrai pour le coup  Merci a vous pour vos réponses!

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Nous vous annoncer le décès de Henri BAUDINA, à l'âge de 95 ans. Il était Chevalier de la Légion d'Honneur depuis 2019, et faisait partie du Comité de la Drôme des Collines et du Vercors. Le 26 août 1944, âgé de 17 ans, alors qu'il avait rejoint les FTPF des FFI et participait aux violents combats contre les troupes nazies au-dessus de Nice, il est grièvement blessé par l'explosion d'un obus de mortier et laissé pour mort sur le champ de bataille à LEVENS. Récupéré par les troupes US, il est soigné dans un hôpital de campagne à GRASSE . Il est réformé en septembre 1946 et rejoint sa famille comme commerçant. Médaillé militaire, Croix de guerre avec étoile de bronze, Croix du combattant volontaire 39/45, il était Grand invalide de guerre. (Source : Gal. Christian Van Duynslager - Président de la SMLH, section de la Drôme)

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonsoir, Toi, je ne dis pas, mais ton conseillé, c'est un peu dommage... Je te mets un lien, je pense que tu y découvriras les avantages et les éventuels inconvénients, suivant tes attentes et demandes : https://www.defense-mobilite.fr/candidats/offre-de-service/travailler-dans-le-public/le-dispositif-derogatoire-de-reconversion-4139

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonsoir, Oui, mais attention pour certaines spé, il faut attendre un an, pour retenter. Mon avis (qui reste qu'un avis), fini ton master, ça ne te seras que positif pour la suite et en parallèle prépare toi pour les tests et épreuves. Et comme disait Monsieur de La Fontaine "un tient vaut mieux que deux tu l'auras"   
×
×
  • Create New...