Jump to content

Les unités équestres


Wlfnstn

Recommended Posts

  • Spécialiste

 

Les postes permanents

Ils sont au nombre de 12 et sont principalement disséminés dans la grande périphérie parisienne à proximité de vastes massifs forestiers où le cheval est roi dans ses déplacements. Neuf d’entre eux sont rattachés directement à la compagnie de gendarmerie de leur lieu d’emploi et sont armés de sous-officiers issus de la Garde républicaine sauf le PAC du Lion d’Angers et de Compiègne où les gendarmes de la Garde et de la gendarmerie départementale se côtoient. Les deux postes parisiens sont administrés et armés exclusivement par la Garde républicaine, le poste calédonien dépend de la gendarmerie outre-mer et plus précisément de la compagnie territoriale de Koné. A noter que tous les chevaux situés sur le territoire métropolitain proviennent du régiment de cavalerie, les chevaux de Nelle Calédonie sont achetés sur place.

Postes permanents à cheval en activité :

- Chambord (Domaine national du château) (41)

- Le Lion d’Angers (49)

- Chantilly (60)

- Compiègne (60)

- Paris (Bois de Boulogne) (75)

- Paris (Bois de Vincennes) (75)

- Fontainebleau (77)

- Rambouillet (Les Bréviaires) (78)

- Saint-Nom-la-Bretèche (78)

- Saint-Chéron (91)

- L’Isle-Adam (95)

- Népoui (Nouvelle-Calédonie)

Les missions :

L’activité essentielle des postes s’inscrit pleinement dans la politique de sécurité du quotidien. Ils concentrent leurs patrouilles dans la surveillance des massifs forestiers et des villages situés sur leur circonscriptions. Le cheval est, dans ce contexte, un excellent vecteur de communication pour établir le lien entre la population, les élus locaux et les forces de l’ordre (recherche de renseignements, prévention des cambriolages, sécurisation des grands événements, protection des espaces touristiques…).

Les missions de police de l’environnement font également partie des prérogatives des gendarmes qui veillent le plus possible à la sauvegarde du territoire (protection de la faune et de la flore, détection des dépôts d’immondices et recherche des contrevenants, circulation en sous-bois, barbecue…).

Les sous-officiers affectés dans ces postes participent également au renforcement de l’unité de gendarmerie locale dont ils dépendent. Les patrouilleurs à cheval de la journée sont à même d’exécuter les missions nocturnes auprès de leurs camarades départementaux.

Les postes saisonniers

Les « postes saisonniers » sont uniquement armés durant la période estivale et d’affluence touristique du 15 juillet au 31 août. Quinze seront installés cette année sur l’ensemble du territoire. Si leurs missions ne diffèrent guère des postes permanents, ceux-ci sont prioritairement basés sur les lieux à forte fréquentation touristique. Un encadrement de sous-officiers de la Garde républicaine accompagne toujours les chevaux déplacés pour l’occasion mais le poste est également constitué de gendarmes et de réservistes locaux, formés ou recyclés au centre d’instruction de la Garde républicaine de Saint-Germain en Laye. Ces derniers apportent leur connaissance du terrain et du milieu dans lequel ils évoluent. Une belle et surtout très efficace complémentarité pour assurer au mieux l’ensemble des missions à réaliser (surveillance du littoral notamment et des aires de stationnement et d’affluence touristique...)

Postes à cheval saisonniers :

- Ghisonaccia/Aleria (2b)

- Porto-Vecchio/Sartene (2a)

- Cagnes-sur-Mer (06)

- Largentière/Vallon Pont D’Arc (07)

- Deauville (14)

- la Rochelle/Saint-Martin de Ré (17)

- Is-sur-Tille/Arc-sur-Tille (21)

- Lodève/Lac du Salagou(34)

- Saint-Malo/Dinard (35)

- Parentis-en-Born/Biscarosse (40)

- Erdeven/Etel (56)

- Calais/Hardelot (62)

- Boulogne sur mer/Auding (62)

- Fécamp/Etretat (76)

- La Roche-sur-Yon/Parc du Puy du Fou (85)

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    cmoimumu

    Posted

    Bonjour   Je ne sais pas si j ai choisi le bon onglet mais voici mon souci Je suis sous officier depuis 2 ans J'ai intégré un PSPG en milieu d année 2022 Ma compagne (pacs) travaille à + de 4h de mon lieu de travail et ça devient compliqué de gérer les allers retours - son poste sera trés difficilement trouvable autour de mon affectation Je vais démarrer le DA (normalement) Mon souci  : comment faire pour me faire muter  là où elle travaille - quelles sont les solutions? je sais qu il y a des places dans un PSIG pas trop loin - soit stopper le DA mais fait être certain d'avoir le rapprochement familiale ? - soit le continuer mais ne pas être bloquer  suite à l'obtention de celui ci - soit ?????   Aidez moi SVP Merci  

    Fred689

    Posted

    Comme tu dis, la patience est une vertu. Donc patience. Bien souvent, ce sont eux-aussi des réservistes donc à mi-temps.

    FramboiseFrançaise

    Posted

    Bonjour et mes respects ! J ai commencé les démarches pour entrer dans la RO1 et intégrer le 35ème RI. J aimerais egalement passer la FMIR en fevrier. J ai posé mon certificat medical du medecin traitant et j attends l appel de l officier de réserve. Le délai est de normalement 10 jours pour le contact de l officier de réserve. J en arrive à 15. Je pense que la patience est la meilleure des solutions mais je n ai rien. Aucun renseignement ni aucune date. J ai ecrit un mail a mon officier de reserve mais aucune reponse. Y en a t il d autres qui sont dans le meme cas ? En vous remerciant de la lecture de ce post et en vous souhaitant un bon we

    Àngi

    Posted

    Bonjour  !! je voudrais obtenir des avis par apport à la situation de mon copain  il s’est présenté en 2020 à la légion étranger il a resté à paris 3 jours et après il est parti à Aubagne , après une semaine il était pas très sûr de sa décision et il a décidé de partir voluntariamente ( il a pas signé le contrat ) . maintenante il est très décidé à partir pour s’engage totalement dans la légion étranger , la question est : il est encore possible de se réintégrer ?  si la réponse est oui , comment il peut le faire ?    je vous remercie beaucoup pour votre réponses ☺️
×
×
  • Create New...