Jump to content

Le chœur de l'armée française


Wlfnstn

Recommended Posts

  • Spécialiste

Le 14 juillet 1983, une nouvelle formation musicale fait ses débuts dans les jardins du palais de l’Élysée en présence du président de la République. Créé à l'initiative de Charles Hernu, ministre de la Défense, cet ensemble a gagné notoriété et estime au fil de ses nombreux concerts en France et à l'étranger.

Le Choeur de l’Armée française fut créé en 1982 à la demande de Charles Hernu, alors ministre de la Défense. Formation spéciale de la Garde républicaine, il est le choeur officiel de la République et représente, de par son caractère original et unique, l’un des fleurons de la culture dans les armées.
Unique choeur d’hommes professionnel en France, il est composé de 40 chanteurs recrutés parmi l’élite des professionnels français, et dirigé par le lieutenant- colonel Aurore Tillac, titulaire d'un premier prix mention très bien à l'unanimité de direction de choeur grégorien du C.N.S.M. de Paris.


A l’instar de l’Orchestre de la Garde républicaine, avec lequel il se produit régulièrement, le Choeur de l’Armée française est amené à participer en France et à l’étranger, tant à des manifestations officielles (messes, commémorations, soirées de gala), qu’à des saisons musicales ou des festivals. Il a apporté sa collaboration musicale à de nombreux orchestres français (Orchestre National de Bordeaux- Aquitaine, Orchestre National du Capitole de Toulouse, Orchestre de Paris, Ensemble Intercontemporain, Orchestre Philharmonique de Montpellier…) sous la direction de chefs tels Yutaka Sado, Christoph Eschenbach, Pierre Boulez, Edmon Colomer, Michel Plasson, Peter Eötvo, pour des concerts ou des enregistrements. Son répertoire, qui s’étend de la chanson traditionnelle et populaire aux grandes oeuvres classiques lyriques composées pour voix d’hommes, a fait l’objet de plusieurs enregistrements dont certains ont été salués par la critique et récompensés. En 2005, le Choeur de l'Armée française a enregistré avec l'Orchestre de Paris l'oeuvre posthume Stanze de Luciano Berio.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    Bakoua

    Posted

    Merci Bouchon Gras, ça signifie quoi un jour "sans service" ?

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, Tout dépends de ton emploi... Tu peux effectivement faire du service ou garde ou avoir des activités de journée, c'est très vague. Une année de réserve pour qu'elle compte pour l'avancement, c'est trente jours (avec ou sans service, avec ou sans récup).

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Merci pour ce partage Tactac.

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    J'ai eu un jeune réserviste qui se préparer pour maistrance, plongeur démineur. Il s'entrainé avec des anciens (facile pour lui, il été proche de Toulon) mais c'est très dur, il été un peu "rebelle" et a certainement du "manger" un peu mais il a réussi, il est au GPD de Brest mais malheureusement je n'ai plus de contact, comme souvent lorsque "l'oiseau s'envol" ils oublient leurs premiers gradés. Un petit retex qui pourras peut être t'aider :  http://www.forum-militaire.fr/topic/16273-retour-dexpérience-tests-de-présélection-plongeur-démineur-st-mandrier-septembre-2020/ Ainsi que : http://www.amicale-plongeurs-demineurs.fr/archives/ecoplonge/recrutement-pld.pdf et : https://marine-nationale.career-inspiration.com/app/discussions/view/86522/est-ce-qu-un-plongeur-demineur-pourrait-me-partager-son-experience-pour-le-recrutement-et-le-metier

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Oula, là ca date ! Période, fin second Empire/début IIIème République. C'est un cavalier. Ce ne sont pas des décorations mais une sorte de "raquette" /fourragère. La forme particulière de l'uniforme caractéristique est bien particulier à cette période, dommage que l'on est pas sa coiffe. Quelques uniformes de cette période :   Comme vous pouvez le voir sur ces photos du musée de l'Empéri, les cavalier portaient des fausses bottes, la partie montante étant directement cousue sur le pantalon et ne faisant qu'un (cerclé de bleu). Et vous vous verrez la cordelière/fourragère (raquette) cerclé de rouge) que vous avez pris pour une retouche de décorations (à cette époque, les décorations ne se portaient que sous forme "pendante" (pas de ruban)). Malheureusement je ne suis pas assez callé sur cette période pour vous donner l'arme exacte de votre ancêtre, cavalier... peut être un lancier ??? KURKA DE GRANDE TENUE DES LANCIERS DE LA GARDE IMPÉRIALE DE NAPOLÉON III, Second Empire. https://www.bertrand-malvaux.com/fr/p/27260/kurka-de-grande-tenue-des-lanciers-de-la-garde-imperiale-de-napoleon-iii-second-empire.html    
×
×
  • Create New...