Jump to content
Sign in to follow this  
Pendemonium

Pour ceux qui souhaitent se déplacer afin de rendre hommage aux soldats français morts pour la France

Recommended Posts

56541956_2237838862928493_7943176589544521728_n.jpg

Gao, la force Barkhane rend hommage à notre camarade, le médecin Marc Laycuras, mort pour la France au Mali.

( Source : Ministère des Armées )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lundi 8 avril 2019 à 15h30 : le gouverneur militaire de Paris invite le plus grand nombre à assister au passage du cortège funèbre, sur le pont Alexandre III, du médecin des armées Marc Laycuras, mort pour la France au Mali le 2 avril 2019.

56446482_2319900934739018_5615290502497697792_n.jpg

 

Lundi 8 avril 2019 à 17h, une cérémonie publique d’hommage de la nation au médecin des armées Marc Laycuras, mort pour la France le 2 avril 2019 au Mali, se tiendra dans la cour d'honneur de l'hôtel national des Invalides, et sera présidée par la ministre des Armées, Florence Parly.

Accueil du public entre 16h et 16h30 au 129 rue de Grenelle, 75007.

 

56177082_2319904291405349_319319982255112192_n.jpg

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiré d'une dépêche de l'AFP.

Plusieurs centaines de militaires et de simples citoyens sont venus nombreux saluer la mémoire de Marc Laycuras, mort à l'âge de 30 ans, et élevé au grade de commandant à titre posthume. Le cortège funèbre a rejoint la cour d'honneur des Invalides après avoir emprunté le pont parisien Alexandre III.

"C'était votre première opération, ce devait être la première d'une longue carrière. Ce mardi 2 avril, votre route s'est soudainement arrêtée alors que vous étiez frappé par l'ennemi, lâche et invisible", a déclaré la ministre des Armées Florence Parly devant le cercueil du militaire français, recouvert d'un drapeau bleu-blanc-rouge. "Ce mardi 2 avril, la France perdait l'un des siens. Votre engagement nous honore. Votre sacrifice nous oblige", a-t-elle poursuivi en présence de la famille du militaire décédé, de la directrice du Service de santé des armées (SSA), le médecin général Maryline Gygax Généro et du chef d'état-major des armées, le général François Lecointre.

Marc Laycuras, qui relevait de la 120e antenne médicale basée au Mans, engagée au côté du 2e Régiment d'infanterie de marine (2e RIMa), était en opérations dans la région malienne du Gourma, frontalière du Burkina Faso.

Les jihadistes du Groupe de soutien à l'Islam et aux musulmans (GSIM) ont revendiqué l'attaque, dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux.

Le commandant Laycuras est le 24e militaire français décédé au Mali depuis l'intervention française Serval en 2013 dans ce pays, suivie de l'opération antiterroriste Barkhane élargie à cinq pays du Sahel en 2014. 

( Source : Ligne de Défense )

 

56587553_2304153313000485_1375721687546331136_o.jpg

Aux Invalides, la Nation rend un dernier hommage au médecin des armées Marc Laycuras, mort pour la France le mardi 02 avril, au Mali.

32918ce025e159a320057e4d045920ea-hommage-national-aux-invalides-la-legion-d-honneur-pour-le-medecin-principal-marc-laycuras.jpg

25364-190408190502897-0.jpg

brevet-de-pilote-aeronavale-1930-1950.jpg.png

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

13.05.2019

L'hommage aux deux commandos marine tués au Burkina aura lieu mardi matin

morts au combat.jpg

 

C'est demain mardi que la France rendra hommage aux deux commandos français, Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, tués pendant l’opération de libération d'otages, au Burkina Faso.

L'hommage se déroulera mardi matin aux Invalides; à 11 heures, Emmanuel Macron y présidera une cérémonie d’hommage national. Cette cérémonie sera retransmise en direct à la télévision.

Le cortège funèbre franchira une heure avant le pont Alexandre III. D'où l'invitation désormais traditionnelle du gouverneur militaire de Paris à tous ceux qui souhaitent rendre hommage aux soldats morts pour la France.

Hier dimanche, en soirée, la ministre des Armées Florence Parly était présente pour rendre un premier hommage aux deux soldats français tombés au combat, lors du retour, discret, en métropole des deux dépouilles. Les corps avaient quitté la base de Gao un peu plus tôt.

( Source : Ligne de Défense )

 

60630579_2298472006865178_559850284113723392_o.jpg

Dimanche 12 mai, à Gao, au Mali, la force Barkhane a rendu hommage à nos frères d’armes, les maîtres Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, morts au combat lors de l’opération de libération d’otages au Burkina Faso.

( Source : Ministère des Armées )

Share this post


Link to post
Share on other sites

14.05.2019

L'hommage aux deux opérateurs du commando Hubert tués au Burkina Faso

FRANCE-BURKINA-BE_96856627340460256831.jpg

La France a rendu, ce mardi matin, un hommage national aux deux membres des forces spéciales tués en libérant des otages au Burkina Faso.

Les cercueils des commandos marine, les premiers maîtres Cédric de Pierrepont, 33 ans, et Alain Bertoncello, 28 ans, recouverts du drapeau tricolore, ont d'abord traversé la Seine, sur le pont Alexandre III. Ils y ont été salués dans le cadre de l'hommage citoyen aux soldats tombés au combat, une pratique qui remonte à 2011, alors que l'armée française était déployée en Afghanistan.

2019-05-14T082252Z_103144634_RC1D4BD8DAF0_RTRMADP_3_FRANCE-S2580455495863491380.jpg

Les cercueils des deux bérets verts ont ensuite été disposés, côte à côte, dans la cour d'honneur des Invalides, symboliquement reliés par une "sangle de vie" utilisée par les nageurs de combat.

macron2.jpg

Le président Macron a fait une poignante allocution, en présence des familles des deux commandos, suivie de la sonnerie aux morts et de la Marseillaise. Il y a retracé "la mission périlleuse" du 9 mai menée par les opérateurs du 1er RPIMa et du commando Hubert et réaffirmé la volonté de la France de "lutter contre le terrorisme". Il a salué la "bravoure inouïe" des soldats qui ont réussi la mission au prix de la vie de deux d'entre eux, "héros de la Nation".

Le Président a aussi décoré les défunts de la Légion d'Honneur à titre posthume.

Leurs cercueils ont ensuite été portés par leurs camarades des forces spéciales au son du chant militaire "Loin de chez nous en Afrique", clôturant une cérémonie d'environ une heure.

macron1.jpg

Les obsèques du Lorientais Cédric de Pierrepont, l’un des deux militaires tués lors de l’opération de libération des otages au Burkina-Faso, auront lieu mercredi 15 mai 2019, à Larmor-Plage. 

Les obsèques d’Alain Bertoncello auront lieu samedi, chez lui en Haute-Savoie, dans l’intimité familiale.

 

( Source : Ligne de Défense )

Share this post


Link to post
Share on other sites

img_9224-4237955.jpg

Les obsèques de Cédric de Pierrepont, l'un des deux commandos marine tués dans l'opération qui a permis de libérer 4 otages au Burkina Faso, ont été célébrées ce mercredi 15 mai en l'église de Larmor-Plage dans le Morbihan, d'où il était originaire. Une cérémonie en présence d'une foule immense.

 la commune de Larmor-Plage s'était préparée à recevoir beaucoup de monde tant l'émotion est grande dans le pays de Lorient après la disparition des deux hommes. Et pour cause, le siège la Forfusco est à Lorient, où Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello se sont formés puis ont servi d'abord en tant que fusiliers marins puis comme commandos marine. Implantés depuis des décennies dans le paysage local, ces corps militaires sont très visibles lorsqu'ils s'entraînent en rade de Lorient. Ils font donc, pour ainsi dire, partie du quotidien des habitants.

16h30 : la cérémonie est terminée. Le cercueil sort sous les applaudissements de la foule. Les militaires des forces spéciales ont entonné le même chant que la veille aux Invalides "Loin de chez nous". Déjà joué pendant la cérémonie, de même que la chanson de Joe Dassin, "Siffler sur la colline", l'"Amazing Grace" a été à nouveau chanté par les militaires et la foule.

15h45 : Florence, la compagne de Cédric de Pierrepont a pris la parole "l'amour avec toi était simple et si grand. Tu étais un fils pour mes parents, un frère pour le mien, un fils et un frère aimant, un tonton comme on rêve tous, le compagnon idéal, l'amour de ma vie ...". "À mes côtés, tu le seras toujours ... " a-t-elle ajouté en sanglots.

La mère du commando s'est ensuite exprimée : "Tu étais mon fils, mon cœur, mon héros, avec un caractère bien trempé. Tu n’es plus là. Tu ne connaîtras pas la joie d'être papa et pourtant tu aurais été formidable (...) Tu as connu un bonheur immense avec ta chérie. Tu t’es épanoui avec tes frères d’armes et cette grande famille qu’a été l’armée." a déclaré sa mère.

15h25 : l'émotion est immense lors de la lecture du Psaume 22, "le Seigneur est mon berger", voulue par la famille.

15h10 : dans son hommage, le père Rémi souligne l'exemplarité des deux commandos tués, "l'exemple d'hommes qui se donnent totalement pour tout le monde et dont la mort enseigne tout le monde". 

14h45 : la cérémonie religieuse est célébrée par le père Rémi, l'aumônier des forces spéciales dans l'église en présence des proches et amis du défunt ainsi que des autorités militaires, à l’abri des photographes et des caméras.

14h30 : un rafale, un Atlantic 2 de recherche en mer de la BAN de Lann Bihoué et deux hélicoptères de la Marine nationale ont survolé la commune avant le début de la cérémonie

 

( Source :  https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/morbihan/vannes/larmor-plage-foule-aux-obseques-cedric-pierrepont-1669815.html?fbclid=IwAR3gVsGPN8R48XfjM8v0ufIervkHRkyDzU7menQTkcrNXT-fAguDkgXZplM )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Silence et recueillement, ce samedi matin à Montagny-les-Lanches, sur la place de l'église du village pour les obsèques d'Alain Bertoncello.

le-commando-hubert-sort-de-l-eglise-sous-les-applaudissements-photo-le-dl-vincent-bouvet-gerbettaz-1558174197.jpg

photo-le-dl-vincent-bouvet-gerbettaz-1558174197.jpg

a.jpg

les-collegues-du-commando-de-marine-hubert-ont-fait-le-deplacement-en-haute-savoie-photo-le-dl-vincent-bouvet-gerbettaz-1558168080.jpg

office-a-ete-assure-par-aumonier-des-fusiliers-marins-olivier-guillou-en-interims-l-officier-pierre-marie-crespin-en-opex-au-mali-photo-le-dl-vincent-bouvet-gerbettaz-1558174197.jpg

famille-et-amis-proches-du-militaire-tue-au-combat-au-burkina-faso-dans-la-nuit-du-9-au-10-mai-sont-venus-lui-dire-un-dernier-au-revoir-photo-le-dl-vincent-bouvet-gerbettaz-1558165173.jpg

une-foule-emue-a-tenu-a-accompagner-la-sortie-du-cercueil-photo-le-dl-vincent-bouvet-gerbettaz-1558174197.jpg

photo-le-dl-vincent-bouvet-gerbettaz-1558165870.jpg

( Source : Le Dauphiné )

18.05.2019

Obsèques d'Alain Bertoncello tué au combat au Burkina Faso: tout un village pleure son héros

FRANCE-BURKINA-BENI5583568350870113471.jpg

Le village de Montagny-les-Lanches (Haute-Savoie) a rendu ce samedi hommage à Alain Bertoncello, l'un des deux militaires du commando Hubert tués le 10 mai au Burkina Faso (photo AFP). Alain Bertoncello avait vécu 18 ans à Montagny-les-Lanches, 720 habitants. Un village montagnard où l'église, l'école et la mairie sont sur la même place et où les vaches laitières qui en constituent la principale ressource broutent jusque devant les maisons.

L'AFP a consacré une belle et sobre dépêche à cette cérémonie. En voici des extraits:

"Ciel plombé, vol lent de deux hélicoptères au dessus de la petite église néogothique, "Sur un prélude de Bach" de Maurane en fond sonore, la cérémonie a commencé dans une atmosphère de grande mélancolie. Le cercueil était arrivé au milieu d'une haie d'honneur de cinquante drapeaux, et de dizaines de marins et de parachutistes en béret rouge. Une trentaine de membres du commando Hubert de nageurs de combat auquel appartenait le militaire de 28 ans, en béret vert et visage masqué pour préserver leur anonymat, ont été applaudis à leur entrée dans l'église. Six d'entre eux ont porté à la sortie le cercueil recouvert du drapeau national.
Ses amis d'avance étaient venus, chacun avec une rose blanche. Les centaines de personnes présentes ont suivi la cérémonie par haut-parleur, après avoir pu signer des registres de condoléances sur la place. Ou se remémorer le jeune homme à travers une série de photos disposées sur un panneau métallique. On y voit Alain Bertoncello, yeux clairs et cheveux blonds drus, éclatant de santé, avec un sourire à la fois très franc et très doux.
Lors de la cérémonie, où la tante du jeune homme jouait de l'harmonium et sa soeur Aude de la flûte traversière, les hommages ont décrit un jeune homme remarquable, au-delà de l'émotion de circonstance. Un de ses soeurs a souligné son "sens de la famille et des autres, qui pour (lui) a pris une autre dimension, donner (sa) vie pour en sauver d'autres".
Sa compagne Lea a indiqué qu'il avait fait d'elle "la femme la plus heureuse du monde". Son ami Maxime Chatelain a rappelé comment il avait "son destin tout tracé" dans l'armée, lui qui "était à l'aise sur terre, dans l'eau, dans les airs" et... maîtrisait "même le feu, quand il allumait le barbecue". "Mais j'ai toujours été impressionné par ton humilité (...) Je suis tellement fier de toi", a-t-il ajouté en sanglotant.
Un de ses compagnons du commando Hubert a évoqué "les immenses qualités humaines" de "Bébert", "irréprochable dans tous les domaines", "soucieux du détail" et devenu une sorte de "concierge" du bâtiment des militaires, dans lequel il effectuait de multiples réparations."

 

( Source : Ligne de Défense )

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

  • Similar Content

    • By Pendemonium
      Alors là, j'en reste sans voix...
       
       
      faut lire la suite, c'est pire !
       
      J'espère que son partie est alerté et va prendre la mesure de ces propos inadmissibles..... comment peux on tenir de tels propos lorsqu'on est élu ? Surtout affilié à un des parties politiques les plus représentatifs des français ?
      Etonnant, le représentant local des anciens combattants n'a ni infirmé, ni confirmé les propos (http://www.courrier-picard.fr/region/le-maire-de-jussy-choque-l-assistance-par-ses-propos-lors-ia0b0n236867)
    • By Torrens
      D'après L'Express, la France devrait renforcer son dispositif en RCA de plusieurs centaines d'hommes pour intensifier son soutien à la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA). L’objectif serait de faire cesser les exactions des rebelles qui ont renversé le président Bozizé. Celui-ci fera l'objet d'une obligation à quitter le territoire français où il s'est réfugié.
    • By Pendemonium
      On peut lire cet article sur le blog de Mr JD Merchet :
        Je me dis "tiens, ça semble une bonne nouvelle". Mais d'ou vient ce besoin ?  
      ça tombe sous le sens. Mais ça ne répond pas à ma question... aaaaahhhh...je comprend mieux. Mais vu de chez moi, l'arbre semble cacher la forêt. On souhaite protéger qui en réalité ? les militaires? les officiers d'état major ? les gouvernements qui prennent les décisions ?
      Uzbin a montré bien des choses: les limites des italiens à gérer une zone (graissage de pattes talibanes pour avoir la tranquillité), les limites du matériel français (les frag, la dotation à 6 chargeurs etc...) ? les limites du format français  (absence d'hélico de manœuvre, de combat ... on peut dire ce qu'on veut mais les systèmes d'arme engagés les années suivantes (artillerie, drone, déminage, char, VBCI, ...) ont montré que le maillage de différents composantes armées étaient plus efficients)
       
      Quelqu'un peut m'en dire plus afin que je ne tire pas de conclusion hâtive ?
    • By Pendemonium
      Un rapport relayé sur le blog opex360.com ne nous apprend rien. Mais pour une fois, c'est dit : les déficits capacitaires que la France devra affronter en les retardant ou en les étalant déjà depuis longtemps nombre de programme sont édifiant.
      A400M, mirage 2000D, ravitailleur en vol, navires patrouilleurs, ravitailleur, char léger, VAB etc....
      Ce que tout le monde sait, les députés Yves Fromion et Gwendal Rouillard l'ont écrit dans un rapport diffusé par la commission de la Défense de l’Assemblée nationale.
      J'aime beaucoup le coté "il était une fois" employé par l'auteur du blog :
       
      ça pourrait faire sourire si les enjeux n'étaient pas aussi grave. Le remplacement de l'armée par une milice devient palpable faute de construire aujourd'hui les moyens des ambitions politiques des dirigeants de demain. Faut pas rêver, si ces trous se creusent davantage, ils ne se combleront pas en 1 an ou 2 ....
    • By Pendemonium
      L'armée de terre compte encore dans son parc un certain nombre de véhicule vieux de 30 ans d'age.
      En tête de liste des véhicules très utilisé il y a le VAB.
      Le VAB reste également la seule monture polyvalente du SSA pour la relève tactique.
      On compte à ses coté le valeureux VLRA aussi pratique que dépourvu de protection et ...le J5 (passons..)
      Je cite le directeur central du SSA
       
      Mais rien n’émerge actuellement. Nos bon vieux vab san avec leur immense croix rouge et blindage des années 80 ont été ressorti au Mali (quid de l'expérience des VAB SAN afgha armés et banalisés ?)
       
      Les américains ont même fait l'acquisition de véhicules sanitaires protégés : http://www.armyrecognition.com/decembre_2010_defense_armees_militaires_actualites/larm_e_am_ricaine_commande_250_v_hicules_m-atv_version_ambulance_oshkosh_defense.html
      (j'avoue avoir du mal à imaginer la cellule san derrière qui semble minuscule)
       
      Je m'attendais à la sortie d'une version sanitaire du Sherpa par Renault Truck Défense mais ma recherche a fait choux blanc.
      En gros, je n'ai trouvé aucune prospections du service et aucune solution proposée par nos industriels.
      Le PVP me semble trop petit voir insuffisamment protégé.
      Il reste l'achat a l'étranger.
       
      Des infos ? des avis ? des idées ?
×
×
  • Create New...

Important Information