Aller au contenu

Bienvenue sur le Forum Militaire !

Ici, les proches de militaires pourront échanger leurs questions, leurs réponses.
Une communauté d'entraide pour ceux qui partagent la vie d'un militaire

S'inscrire

Fahrenheit

Les Moniteurs d'Intervention Professionnelle (MIP)

Messages recommandés

MIP.png

Les Moniteurs d'Intervention Professionnelle (MIP) sont des techniciens dans le domaine de l'IP (Intervention Pro), du Tir, du MSAA (Maitrise Sans Arme de l'Adversaire) et dans le domaine sportif en général.

C'est un monitorat accessible à tous les gendarmes de carrière, qu'ils soient issus de la GD, GM ou bien GR et qui se passe sur la base du volontariat. Pour se présenter au stage MIP et pour pouvoir suivre la formation il est nécessaire de satisfaire à un petite évaluation sportive visant à vérifier les capacités physiques de chaque candidat.

Les tests étant :

- une épreuve de tractions, de pompes, d'abdominaux au maxi

- une épreuve de course à pieds en treillis rangers

- une épreuve de MSAA

- une parcours de tir

- une épreuve d'armement

- une épreuve d'agressivité

Une fois ces tests de réussis et si vous êtes retenus, vous partez pour un stage de 4 semaines au sein du CNEFG de St Astier pour apprendre tous les rudiments de l'IP.

Le test MIP a également une variante MIP-FO (Franchissement Opérationnel) remplaçant l'ancienne filière ELI. Le stage est complété par des techniques de franchissement, d'escalade et tout ce qui se rapporte aux disciplines "aériennes". Ce dernier dure 6 semaines et il faut satisfaire à un test d'entrée en plus : un parcours sur la piste rouge du CNEFG à réaliser dans un temps imparti.

Ces moniteurs sont très demandés en unités, que ce soit en PI, PSIG ou bien en unité plus "conventionnelles". Ils peuvent amener à ouvrir quelques portes, en plus de CML de langues pour ceux qui seraient intéressés par des postes en ambassade à l'étranger par exemple.

http://www.youtube.com/watch?v=WRhw8Ld7pu8

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Petite précision: les militaires affectés dans certaines unités spécialisées (PSPG, GPI...) sont considérés comme techniciens en intervention professionnelle.

La formation instructeur en intervention professionnelle a pour but de former les MIP.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

 

Concernant le MIP, le stage est de 6 semaines, la branche FO quand à elle se déroule sur 4 semaines pour les titulaires du MIP. (Avec pour les deux des tests de sélections, organisés par région pour le MIP et à St Astier pour la branche FO avec un parcours sur la piste rouge à réaliser dans un temps imparti comme l'a précisé plus haut le camarade Fahrenheit.

 

Les candidats retenus lors des sélections régionales seront soumis une fois au CNEFG à une nouvelle épreuve éliminatoire d'avant stage, le BIC (Bilan Initial de Compétences). Pour simple exemple: un gendarme n'étant pas au point sur le cadre légal d'usage des armes ou les règles de sécurité ou encore ne sachant pas manipuler l'armement de dotation en gendarmerie se verra immédiatement renvoyé vers son unité d'affectation (c'est encore arrivé il y a peu de temps).

 

 

Après obtention du monitorat, un recyclage doit être effectué tout les cinq ans au risque de perdre toutes ses prérogatives, mais surtout dans le but de ce tenir à jour des nouvelles techniques enseignées à St Astier.

 

 

Le point souligné par le camarade Torrens est également important puisque beaucoup semblent ignorer que les personnels affectés dans des unités tel que les GPIOM, PSPG, sont considérés comme "équipiers spécialisés en intervention professionnelle" et qu'ils sont par conséquent et à juste titre qualifiés comme étant techniciens en IP. Quand aux personnels affectés en GPIOM, ils sont automatiquement qualifiés PI2G. 

 

 

Bonne soirée ou bonne journée à tous !  :calotjaune:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

 

Merci Antho 74 !  Belle explication !

Beaucoup d'abréviations qui ne sont pas obligatoirement connu de tous sauf de ceux qui sont dans la partie !

 

Cordialement à vous.

Janmary

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

 

Merci Antho 74 !

Excellentes précisions !

Mais beaucoup d'abréviation pour des personnes non informées des appellations militaires en particulier pour nos jeunes amis.

 

Cordialement à vous.

Jean-Marie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir à tous,

 

 

Concernant les abréviations non connues de ceux n'appartenant pas à la gendarmerie voici leur signification:

 

IP = Intervention Professionnelle

FO= Franchissement Opérationnel

CNEFG = Centre National d'Entrainement des Forces de Gendarmerie

GPIOM = Groupe des Pelotons d'Intervention d'Outre Mer

PSPG = Peloton Spécialisé de Protection de la Gendarmerie (anciennement appelé PSIG Nucléaire), ces unités sont employé dans le cadre de la protection des CNPE EDF (Centrales Nucléaires), suite à une convention signée entre EDF et la Gendarmerie. 80% de l'activité d'un PSPG est dédiée à la protection de la centrale, les 20% restant au groupement de gendarmerie départementale dont il dépend.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Passionné par les différentes techniques des armées et polices du monde entier, j'aimerais savoir depuis quand l'Intervention Professionnel, la Maitrise Avec l'Arme de l'Adversaire et la Maitrise Sans Arme de l'Adversaire étaient créées.

Et plus d'infos aussi....

Merci!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 26/02/2019 à 01:27, Robson a dit :

j'aimerais savoir depuis quand l'Intervention Professionnel, la Maitrise Avec l'Arme de l'Adversaire et la Maitrise Sans Arme de l'Adversaire étaient créées.

Je vais te répondre " bêtement " mais la lutte ( Gréco-romaine ), provenant de l'Antiquité, fait parti des premiers concepts pour maitriser un adversaire.

De tout temps, l'homme a tenté la maitrise de ses adversaires à mains nus. La Savate, la boxe font parti de ces tentatives et nos amis Asiatiques n'en sont pas de reste avec le judo, le karaté, le kung-fu et l'ensemble des arts martiaux.

Donc difficile de vraiment t'apporter une réponse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

S'il faut donner une date de création de ses techniques, je dirais 1941/1942 avec la formation/Création des SAS Anglais/Commandos Français et même chose chez les Canadiens et Américains.

Léon Gaultier par exemple parle de son entraineur écossais de close-combat ( champion du monde de judo dans la police).

Et Bill Story, lui parle aussi de son instructeur, un irlandais issus de la police de Shangaï qui leur enseigne le Jiu-jitsu qu'il appelle " école du chaos " avec l'utilisation de ses mains/doigts (voir sujet dans Histoire " Ancêtres des Forces Spéciales " ou l'histoire des " Diables Noirs " dans Forces Spéciales - Internationale ).

Peut-être à compléter/préciser ...etc ! 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante