Jump to content

Situation de vie - cas de conscience


Anastasia

Recommended Posts

Bonsoir,

       Je me permets d'exposer la situation de vie que je rencontre ici même, afin de pouvoir prendre de la hauteur dessus. 

       Je suis en couple depuis quelques temps avec un jeune homme de bientôt 30 ans, ancien ingénieur informatique, qui souhaite devenir officier sous-contrat dans l'armée de l'air, dans la cyber-défense, après avoir tenté les chasseurs alpins durant quelques mois. Il a stoppé car il souhaitait plus de stimulations intellectuelles malgré une formation conforme à ses attentes. "Malgré les apparences", il se trouve qu'il a dealé de nombreuses drogues avant que je ne le rencontre durant quelques temps. Le passé reste le passé me direz-vous mais il a longtemps était addict à ce qu'il m'a raconté et reste fragile à ce sujet. Il fonctionne de la même façon avec les écrans. C'est une personne qui a du mal à trouver sa stabilité et qui souhaite incorporer l'armée de l'air afin d'avoir le cadre qu'il ne parvient pas à se donner. Je suis une personne ouverte et spontanée, avec la tête sur les épaules. Il se trouve que je rencontre des difficultés à accueillir son choix car j'ai la sensation qu'il s'enferme dans quelque chose afin d'éviter de regarder les réelles problématiques qu'il peut rencontrer. Cela est une décision qui le regarde me direz-vous peut-être. Simplement, je sens en quelque sorte un cas de conscience pour les raisons suivantes. Il a dû remplir un nouveau dossier pour candidater sur les postes et n'a pas mentionné son passé vis à vis des stupéfiants. Je peux tout à fait le concevoir, à l'exception du fait qu'il n'en a pas fait mention durant ses entretiens de recrutement, enrobant un peu les choses d'après ce que j'ai compris, afin d'éviter que les choses ne ressortent. Il a notamment dû stopper son activité précédente entre autre à cause de ces problèmes d'addictions et d'événements de vie compliqués. Son dossier a été accepté mais il a été mis inapte un mois car il a trouvé le moyen de fumer une semaine avant son incorporation, pensant être convoqué plus tard. Il a tout de même souhaité se rendre sur place .... Malgré l'amour et le respect que j'ai pour sa personne, car il a d'autres facettes,  je ne comprends pas comment un corps d'armée puisse vouloir recruter un homme qui ne respecte pas les principes de légalité et d'honnêteté au vue des responsabilités qui risquent de lui être attribuées. J'ai moi-même pu vérifier l'ensemble de ces informations en trouvant toutes les informations clés sur facebook, ce ne sont pas les photos qui manquent. J'ai vue que des enquêtes de moralités pouvaient être réalisées et que l'entourage pouvait être consulté, ce qui semble avoir été le cas de ses parents récemment. L'honnêteté n'est pour moi pas quelque chose de secondaire. Je ne sais pas si les conjoints peuvent être consultés. Si tel était le cas, j'avoue que je ne saurai comment me positionner sur ce sujet. En dehors du fait qu'il s'agit là d'une situation de vie qui ne regarde que moi, j'ai ressentie le besoin de partager cela afin d'avoir des retours éventuels car il s'agit peut-être de situations de vie communes, même si cela me cause un cas de conscience. 

        Je vous remercie pour l'intérêt que vous porterez à ce message et vous souhaite une belle et douce soirée. 

         Cordialement.

        Anastasia. 

Link to comment
Share on other sites

  • Moderator

Une enquête de sécurité sera faite par un service spécialisé, il y a aussi des visites médicales qui seront annuelles et systématiques.

En cas de doute, ses supérieurs peuvent demander qu'il fasse des tests, s'ils sont positifs, la sanction risque d'être la rupture de contrat...

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Bonsoir, 

Je pense que pour un recrutement dans la cyber défense,  son passé,  son entourage sera examiné,  je doute que le fait d'avoir dealer et qu'il continue de consommer passe lors de l'enquête. 

Le fait qu'il cache ces informations,  le ferons passer pour un tricheur,  or l'armée n'aime pas les menteurs.

 

 

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Nous apprenons le décès du Premier Maître fusilier Pierre-Yves LE PEUCH, combattant de la Guerre 39/45, en Indochine et en Algérie; prisonnier de guerre des japonnais en 1945, titulaire d'une citation de la Médaille Militaire et de la Légion d'Honneur, le PM LE PEUCH fut l'un dès tous premiers instructeurs de la Préparation Militaire Marine de Grenoble à l'ouverture du centre en 1971. (Source : PMM Grenoble)

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Vétéran du jour J et ambassadeur du Memorial Trust Britannique, Frank Baugh, titulaire de la Légion d'Honneur est décédé à l'âge de 98 ans, lundi 20 juin. Engagé auprès de l'Association des Vétérans de Normandie, il avait participé à la campagne de dons pour l'édification du Memorial. Frank Baugh, photographié lors de sa visite au Memorial, avait déclaré "qu'il était honoré de pouvoir aider "d'une certaine manière" à se souvenir des hommes et des femmes qui ne sont jamais rentrés chez eux". - Memorial trust Il avait assisté à son ouverture officielle, le 6 juin 2021 au National Memorial Arboretum, puis avait pu le visiter en octobre avec un petit groupe d'anciens combattants. Julie Verne, directrice du développement du Memorial Trust, le décrit comme "un homme chaleureux, calme et digne avec un beau sens de l'humour". En mémoire de Frank, le site du Memorial diffuse un film où il raconte son D-Day. Il y explique notamment, qu'ayant débarqué sur Sword Beach parmi les premiers de son unité, ils ont "été touchés par un obus assez lourd qui est arrivé à bâbord". Sept à huit d'entre eux furent grièvement blessés. (Source : La Manche Libre)

    Semmerade

    Posted

    Bonjour, je recherche d’où vient l’insigne sur le col de cette photo avec le numéro 3 ? Je ne retrouve pas cette forme de feuille avec la barre ailleurs. Normalement il y a une grenade ou une étoile  merci ! Photo

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Nous apprenons avec tristesse le décès soudain en service d’un Gendarme mobile de l’escadron 32/3 de Luçon en Guyane. Cet adjudant-chef de 50 ans, a succombé à une embolie pulmonaire le 19 juin alors qu’il était détaché en Guyane avec son unité. Mickaël Desbois était marié et père de trois enfants. (Source : la voix du gendarme)   L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances à la famille, aux proches et à ses frères d'armes.

    HernanF

    Posted

    L’escadron Normandie-Niemen fête ses 80 ans avec un Rafale C aux couleurs uniques pour marquer l’occasion.
×
×
  • Create New...