Jump to content

Musée de la Marine à Toulon.


Recommended Posts

  • Administrateur

Musée national de la Marine de Toulon

 
musee-marine-nationale-_toulon-26.jpg

Le musée national de la Marine de Toulon est installé depuis 1981 à côté de la tour de l'Horloge de l'arsenal, l'un des rares sites historiques à avoir survécu à la Seconde Guerre mondiale.Véritable mémoire de l'arsenal de Toulon dont il conserve la majestueuse porte monumentale datée de 1738, le musée possède une collection de modèles de vaisseaux et de galères. Le musée de la Marine de Toulon fait partie avec les musées de Paris, Brest, Rochefort et Port-Louis du musée national de la Marine. Son existence est intimement liée à l'histoire de son port et de son arsenal. On y accède par l'ancienne porte datant de 1738.

Plan.jpg

Historique du musée

En 1796, le maître sculpteur Jacques-Félix Brun (1763-1831), en recherche de modèles, décide de rassembler dans son atelier les sculptures en bois et les modèles de vaisseaux entreposés dans les ateliers et magasins de l'arsenal. Il établit une liste destinée à Charles Dupin (1784-1873), officier du génie maritime qui convainc le préfet maritime, Jean L'Hermitte, de l'intérêt de réunir de tels chefs-d'œuvre. Le 3 septembre 1814, un arrêté entérine la construction d'un musée maritime dont la direction est confiée à Charles Dupin2. Une école consacrée à l'enseignement du dessin, du modelage, de l'ornement et de la gravure s'installe à côté du musée3.
Le musée occupe successivement plusieurs locaux de l'arsenal puis en est chassé. Après la Libération, on affecte au musée naval de Toulon la tour du Mourillon qui reprend à cette occasion le nom de tour Royale. On installe dans les casemates de cette tour un grand nombre de pièces dont plusieurs appartenaient à l'ancien musée de la Direction de l'artillerie. Mais on doit renoncer à y installer tout objet qui pourrait craindre l'humidité. Le musée de la ville continue à abriter les peintures, documents, maquettes... Pendant un temps, deux musées navals ont donc coexisté à Toulon4.

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, le musée intègre la corderie royale de Toulon. Il occupe une partie du premier étage côté est. En 1918, pour installer ses bureaux, la préfecture maritime lui enlève ces locaux et les collections sont versées un temps au musée de la ville de Toulon sous la responsabilité de son conservateur, François Rossi.

Après la Seconde Guerre mondiale, Vers 1949, après plusieurs déménagements pour mettre à l'abri les collections durant la guerre, elles sont à nouveau réunies, inventoriées et en partie exposées au musée d'art de la ville. On leur affecte par la suite la tour Royale, dite La Grosse Tour de la Mître, première tour à canons défensive de la rade datant de 1524. On y installe dans ses casemates un grand nombre de pièces dont plusieurs appartenaient à l'ancien musée de la Direction de l'artillerie et notamment l'impressionnant canon de place dit Chinois. Mais on doit renoncer à y installer tout ce qui pourrait craindre l'humidité. Le musée de la ville continue donc à abriter les peintures, les documents papiers, les maquettes... jusqu'à l'inauguration en 1962 d'un second musée naval sur le carré du port présidée par l'amiral Cabanier, chef d'État-major de la Marine. Pendant un temps, deux musées navals coexistant à Toulon. Il devient établissement public dans les années 1970.

Il s'implante son bâtiment actuel, place Monsenergue, en mai 1981 pour devenir le musée national de la Marine. Le second musée implanté dans la Tour royale ferme ses portes 2004, ses collections intégrées ou rapatriées à Paris.

diapo1.jpg

lvs_patrimoine_museemarine_002.jpg

Musée-Marine-Toulon-2018-Sculptures-05.jpg

Les collections du musée

Installé depuis 1981 à proximité de la porte principale de la base de Défense de Toulon, le musée national de la Marine illustre l'exceptionnelle activité d'un des plus grands arsenaux français depuis le XVIIe siècle. Véritable mémoire de l'arsenal de Toulon sa collection est constituée de maquettes de vaisseaux, de frégates, de galères, mais aussi de sous-marins et de porte-avions. Un échantillon de décors sculptés, représentatifs au savoir-faire des maîtres sculpteurs de l'arsenal, de grandes peintures illustrant le port de Toulon au cours des siècles, des instruments de navigation et des systèmes d'arme racontent comment le port de Toulon est devenu au fil du temps le premier port de guerre d'Europe. Réorganisées en 2012, Le rez-de-chaussée en première partie est consacré à l'implantation de la Marine de Toulon à partir du XVIIe siècle , sous Louis XIV et Colbert, soulignée par l'apport fondamental de Vauban dans la création de l'arsenal de Toulon. On y trouve une très belle maquette de la corderie royale de 5.36m de long. Dans la partie centrale du musée, deux maquettes, réalisées à grande échelle, d'un vaisseau et d'une frégate, servaient à l'instruction des élèves officiers au XVIIIe siècle. Plus loin, l'espace sur les rappelle la longévité d'une forme de navire typiquement méditerranéenne plongeant ses racines dans l'Antiquité. L'histoire pourtant ne retient que son rôle de prison inhumaine d'où naîtra les bagnes en 1748. D'autres œuvres retiennent l'attention comme la figure de proue vaisseau de 80 canons Le Neptune, les figures en pied d'Abraham Duquesne, du comte de Tourville ou de Jean Bart. Elles témoignent de l'intense activité de l'atelier de sculpture de l'arsenal de Toulon qui ne fermera ses portes qu'à la fin du XIXe siècle. Après une escale au XIXe siècle consacrée à la Révolution industrielle et aux innovations techniques, le premier étage présente l'arsenal au XXe siècle, la construction navale mais aussi les événements historiques majeurs du port du Toulon, ceux qui demeurent dans l'imaginaire collectif des Toulonnais. Ainsi les cadeaux représentatifs de l'alliance franco-russe (1891-1914) ou bien, plus tragique, le sabordage de la Flotte de Toulon pendant la Seconde Guerre mondiale. Enfin un espace est dédié aux sous-marins du lancement du premier Gymnote (1888) aux tous nouveaux sous-marins nucléaires attendus en 2017, les Barracudas. Un autre est consacré aux porte-avions avec au cœur de cet espace le porte-avions Charles-de-Gaulle. Le musée conserve également le tableau de manœuvre des machines arrières du porte-avions ''Clemenceau'', fierté de la Marine nationale - avec le porte-avions Foch - dans les années 60

musee-de-la--marine-toulon-18.jpg

diapo3.jpg

ob_11149c_dsc05725.JPG

( Source : Wikipédia )

 

Toutes les informations ici : http://www.musee-marine.fr/toulon

 

bagne.JPG

 

Situé juste à coté de la porte principale de la Base Navale de Toulon, ce musée regroupe de très belle pièces dont notamment une série de sculptures ( figure de proues... ) la cloche en bronze de la tour horloge de l'arsenal, d'immenses maquettes de navires de toutes époques, les registres et objets du bagne de Toulon...

A noter que pour les marins ( et peut être les militaires en général ) sur présentation de la carte d'identité ou du badge l'entré est gratuite.

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, Félicitations !

    Heïdi

    Posted

    Bonjour, source.. http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2022/09/29/les-forces-speciales-c-est-aussi-au-musee-de-l-armee-a-partir-23349.html

    CorentVal

    Posted

    Merci beaucoup pour cette réponse !

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Accident mortel sur la RN4 à Ligny-en-Barrois : un gendarme tué en service et un autre gravement blessé. Un accident de la circulation s’est produit ce jeudi matin, un peu avant 7 h 30, dans la montée de Ligny-en-Barrois, en Meuse. Il implique une voiture de gendarmerie et un poids lourd. Les circonstances de la collision sont encore indéterminées, a indiqué le procureur de la République de Bar-le-Duc, Sofian Saboulard. Le passager avant droit de la voiture, un militaire de la brigade des flux de Ligny-en-Barrois, est décédé. Les pompiers ont procédé à des opérations de désincarcération pour extraire le passager arrière droit, gravement blessé. Quatre militaires se trouvaient à bord du véhicule. Le conducteur et le passager arrière gauche sont indemnes. Les gendarmes se rendaient en formation à Etain. Une enquête a été ouverte pour homicide involontaire par le procureur de la République, qui se trouvait sur place. (source : est républicain)     L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances à sa conjointe, sa famille et aux proches. Nous souhaitons un prompt rétablissement aux blessés.  

    Commando Anonyme

    Posted

    Bonjour j’aurais voulu rentrer à l’école des mousses et j’aurais 16ans le 2juin puis-je prendre rendez-vous dans un Cirfa de Marine pour faire mon dossier de candidature et mon entretien de motivation à 15 ans ? Puis le 2juin j’aurais 16ans   
×
×
  • Create New...