Aller au contenu

Messages recommandés

Bonjour,

J'ai besoin de votre aide, du moins de conseils svp. Très prochainement je dois passer la formation APJA à Angers en vue d'intégrer la réserve opérationnelle de la gendarmerie nationale. Or il y a une semaine j'ai passé le CIAPT qui fut un désastre : Très mauvaise manipulation de l'arme alors qu'il ne s'agissait que du PAMAS G1, hésitations pour le CQP et échec au test.. Le commandant directeur de tir m'a réinscrit d'office pour la prochaine session estimant qu'avec de la pratique et un MIP du PSIG à mes côtés ça le fera sans problème, sauf que je suis un ancien militaire, je n'ai donc pas eu de stage à passer en amont et j'ai directement passé le CIAPT. J'ai quitté l'institution en janvier 2011 soit 7 ans et je n'ai manipulé le PA qu'une fois sans les procédures de sécurités du CQP car dans l'armée de terre les instructeurs ne donnent les muns réelles qu'au dernier moment. Ma question est : Selon vous est-il pertinent que je maintienne ma candidature pour intégrer la réserve de la gendarmerie alors que ma reprise en main d'une arme à feu au après 7 ans à été pour le moins hasardeux??

 

Par avance, merci de m'avoir lu et le cas échéant d'avoir pris le temps de me répondre.

 

Sylvain.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 20 heures, SylvainChtit a dit :

Ma question est : Selon vous est-il pertinent que je maintienne ma candidature pour intégrer la réserve de la gendarmerie alors que ma reprise en main d'une arme à feu au après 7 ans à été pour le moins hasardeux??

Salut,

Bon, connaissant bien un officier supérieur de réserve de la Gendarmerie, je vais lui poser la question.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Sylvain,

Je te transmet sa réponse :

" tu peux lui répondre que ce n'est pas le seul en gendarmerie issu de l'armée de terre, il y a plusieurs réservistes
et que la gendarmerie et la réserve a besoin aussi de militaires pour avoir un autre regard et une approche aussi parfois plus militaire.
C'est normal qu'il ne soit pas à l'aise avec les CPS au début, mais qu'il se rassure ce n'est pas le seul, y compris des réservistes jeunes sortant de formation, et aussi qui manque pour certains de maturité. La technique ça s'apprend rapidement, le savoir être c'est plus long.
Tu peux lui dire aussi de prévenir le cadre active ou réserve présent avant, du contexte, il comprendra sans le juger.
Tu peux aussi l'inviter à rejoindre l'UNOR Anjou en qui est bien implanté, et accompagne ses membres (mdr, sous off ou officiers), y compris sur les parcours exotiques, en faisant des modules et des entraînements en dehors
des convocations et de façon bienveillante.
 
Il ne faut pas qu'il abandonne, ce serait dommage.
 
Il peut aussi demander à faire quelques jours bénévoles ou pas, pour découvrir la gendarmerie dans différentes unités."

 

Donc, rien de perdu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×