Jump to content

Recommended Posts

  • Administrateur

Un incroyable blockhaus de 300m² en plein centre-ville pour découvrir l'histoire de La Rochelle de 1939 au 8 mai 1945 date de sa libération ! Construit dans le plus grand secret en 1941 pour mettre les commandants de sous-marins allemands à l'abri des bombes, resté intact depuis 1945, il est maintenant enfin ouvert au public !

d85170_de29158de5d94b43a48689f96a786587~mv2.jpg

Histoire

220px-H%C3%B4tel-des-Etrangers.jpg
 
L'Hôtel des étrangers

En 1847, l'hôtel est appelé Hôtel des Étrangers. Le 1er juin 1899, l’Hôtel est racheté par Baptiste Menez. Le 1er mars 1924, René Menez lui succède.

Dès son arrivée à La Rochelle en 1940, l'armée allemande réquisitionne l'Hôtel des étrangers situé en plein centre ville, puis le réserve à la Kriegsmarine en juin 1941 pour loger les commandants et les officiers des sous-marins. L’établissement de 75 chambres étant devenu trop petit, les deux immeubles situés aux numéros 8 et 10 de la rue des Dames sont à leur tour réquisitionnés et leurs occupants sont relogés dans la ville.

Ces deux immeubles sont rasés et un trou est creusé afin d'y construire un bunker. Un nouvel immeuble est reconstruit au-dessus de ce bunker et devient une extension de l’Hôtel des Étrangers.

À la fin de la guerre, Philippe Menez récupère l’Hôtel, y compris l’extension, et l’exploite jusqu'à sa fermeture en 1975.

En 1981, l’hôtel est racheté par un promoteur immobilier, et la partie la plus ancienne est rasée. Aujourd’hui, ce sont deux résidences, la résidence du Vieux Marché et la résidence des Trois Fuseaux, qui se trouvent à l’emplacement de l’ancien Hôtel des Étrangers.

 

Le Bunker

170px-Rue_des_dames.jpg
 
Rue des dames

Dès son arrivée à La Rochelle en juin 1940, l’armée allemande réquisitionne l’Hôtel des Étrangers. En juin 1941, il est réservé à la marine allemande qui décide de construire ce bunker, attenant à l’hôtel : il devra servir d’abri, en cas de bombardement, à l’amiral commandant la base sous-marine et aux officiers des sous-marins de la 3e flottille qui vont séjourner dans l’hôtel à partir de novembre.

17300_28_photo2_g.jpg

au-bunker-musee-de-la-rue-des-dames-a-la-rochelle-la-reconstitution-de-la-scene-de-l-arrivee-des-allemands-dans-le-bureau-du-maire-leonce-vieljeux-le-23-juin-1940.jpg

La construction du bunker, qui va durer jusqu’en octobre 1941, est confiée à l’entreprise du bâtiment allemande Hanbuch & Sohn, sous-traitante de l’Organisation Todt. Les deux petits immeubles aux numéros 8 et 10 de la rue des Dames situés dans le prolongement de l’hôtel sont alors réquisitionnés et leurs anciens habitants relogés ailleurs dans La Rochelle. Ces deux immeubles sont rasés et des pelleteuses font une grande excavation à la place, où sera construit ce bunker de 280 m² avec des murs de protection de 2 m en béton armé. Il comporte deux grandes chambrées pour un total de 62 officiers et six chambres individuelles notamment pour deux amiraux, 

L'uniforme de l'Amiral SCHIRLITZ - Bunker de La Rochelle le 21 Août 2015.JPG

un grand bar, un bureau, un local technique et des sanitaires. Sur le bunker est construit un nouvel immeuble pourvu de tout le confort moderne, toujours en place aujourd’hui, qui devient une extension de l’hôtel. Les deux seuls accès au bunker se font par l’hôtel des Étrangers.

k-plan_bunker_la_rochelle.jpg

La ville de La Rochelle va connaître près de 350 alertes aériennes de juin 1940 jusqu’au 27 août 1944, l’abri a donc beaucoup servi. Le centre-ville historique ne fut heureusement jamais bombardé, les 42 raids de bombardement alliés ayant été tous menés contre la base sous-marine de La Pallice et l’aérodrome de Laleu. A la Libération le 8 mai 1945, après le 5e siège de la ville, le bunker est réutilisé quelque temps par la Marine Nationale. N’ayant pas d’ouverture sur la rue, ses accès sont ensuite fermés par M. Menez, propriétaire de l’Hôtel des Étrangers. Le bunker est alors oublié…

 

Le bar du Bunker

le-bunker-de-la-rochelle.jpg

Le bar du bunker de la 3e flottille de sous-marins allemands était très fréquenté par ses officiers, logés juste au-dessus dans l’Hôtel des Étrangers, lors des 350 alertes aériennes subies par La Rochelle. En dehors des alertes, le bar était également ouvert, il accueillait régulièrement des officiers de l’armée de l’Air installés à l’hôtel des Étrangers ou invités par les sous-mariniers. Leurs fêtes étaient très arrosées pour célébrer le retour victorieux d’un équipage ou les veilles de départ en mission, qui pouvaient durer plus de deux mois en mer. D’autant que, suite aux progrès technologiques alliés en matière de lutte anti sous-marine, à partir de mai 1943 l’espérance de vie d’un sous-marinier allemand en opération n’est que de trois semaines en moyenne.

k-10560240896_af1bb1e6b5_b.jpg

maxresdefault.jpg

p9022346-1024x768.jpg

Le bar est resté intégralement dans son état d’origine avec son carrelage, son faux plafond et ses boiseries murales, ce qui est un cas unique en France. Il a été entièrement décoré de fresques marines par deux artistes civiles allemandes originaires de Hambourg. Âgées de 22 ans début 1942, elles travaillaient comme décoratrices dans le magasin de mode Jung & Ferley quand elles ont rencontré dans la rue un officier de la marine allemande affecté à La Rochelle. Il les a convaincues de venir en France pour décorer leurs lieux de vie. Ces deux artistes, embauchées par la marine, ont laissé leur signature sur le mur en bois : Chèr pour Annie Chèrié descendante d’un huguenot français émigré en Allemagne pour fuir les persécutions religieuses et Mon. pour Ruth Monsheimer. Après leur séjour à La Rochelle où elles étaient surnommées Max et Moritz, elles ont continué à travailler à Saint-Nazaire jusqu’en février 1944 pour décorer les casernements des sous-mariniers de la 6e flottille. Elles ont suivi l’exode des U-Boots en Norvège et ont peint des fresques à Bergen puis Oslo jusqu’en mai 1945. Elles ont ensuite décoré pendant quelques mois les foyers des soldats britanniques stationnés en Norvège avant de revenir en Allemagne.

10578606305_9ced530119_b.jpg

10595894884_7b17d70cce.jpg

À La Rochelle, il a été oublié pendant 40 ans, puis ouvert épisodiquement. En plein centre-ville, le bunker des sous-mariniers allemands est désormais ouvert au public.

A deux pas des halles du vieux marché, 8, rue des Dames, le bunker des commandants des U-boote de la Kriegsmarine est caché sous deux mètres de béton, dans une rue pavée de La Rochelle. Une volée de marches, puis une porte blindée de 600 kilos à double vantaux: sur 280 mètres carrés, le Musée du bunker offre depuis deux mois et demi aux visiteurs un raccourci saisissant de la Seconde Guerre mondiale.

 

10595893755_f251c39780.jpg

un-uniforme-allemand.jpg

musee-le-bunker-la-rochelle-148055075472.jpg

k.jpg

dsc07081.jpg

ob_d549f8_18-p3270066.JPG

 

Vraiment incroyable, ce bunker de " loisir " pour sous marinier allemands est resté dans son jus, avec ses incroyables peintures de poissons au plafond.

Et clin d’œil de l'Histoire, ce lieu de perdition et de plaisirs fut installé par les Allemands au 8 rue des Dames, dans les sous sol d'un hôtel au nom évocateur, l' hôtel des étrangers.

A voir absolument si vous êtes de passage à La Rochelle, le bunker est situé prés des Halles.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



  • Posts

    Tonymecan83

    Posted

    bonjour à tous  je suis actuellement en reconversion après 19 ans de service. J ai eu ma demande d agrément 41 39 2, entre temps j' ai effectué un entretien à la préfecture près de chez moi. la RH de la préfecture m'ont proposé de postuler avec la 41 38 8. Personnellement  ainsi que mon conseiller reconversion et ma RH ne connaissent cette agrément. Je voulais savoir les avantages et inconvénients  et de m éclairé sur  la 41 38 8 merci  a vous , très bonne journée à bientôt

    Fred689

    Posted

    Mon conseil est e finir ton Master pour avoir un diplôme en poche au cas où, donc session de novembre, ce qui te laisse plus de temps pour te préparer. Pour le sport, mieux vaut avoir un bon fond sportif, ne serait-ce que pour avoir une bonne hygiène de vie. Je crois que l'anglais se passe sous forme de QCM; Bon courage.

    dkx

    Posted

    donc si il n'y a pas de trace il n'y a aucun problème, mon ancienne consommation ne va pas les déranger ?  

    okripton

    Posted

    Bonjour à tous, Actuellement en 2ème année de Master en mathématiques, je compte postuler pour PNTAC spé HELAE. Sauf que voilà le dilemme,  le CIRFA m'a indiqué qu'il y avait une rentrée en février et en novembre 2023. Le soucis est tel que le master ne me plaît pas (donc à savoir aucunes motivations pour le finir) et cela m'incite donc à tenter de passer les tests pour février, mais par conséquent j'ai peur de ne pas pouvoir me préparer assez et de ne pas pouvoir me donner autant à fond que si je passais les tests en juillet. Le CIRFA m'a aussi indiqué que l'on pouvait retenter les tests en cas d'échec, les questions sont donc les suivantes : - Que ça soit par expérience ou avis personnel, que me conseillez-vous ? Février ou novembre ?  - Cela serait mal vu de faire les tests pour février en se disant que dans tout les cas on compte faire les test pour novembre ? J'ai également quelques questions sur les épreuves de recrutement : - Au CIRFA on m'a dit qu'il n'y avait pas visiblement pas de sport mais ils n'étaient pas en capacité de me le confirmer avec certitude, donc il y a t il du sport ? - Savez-vous  si l'épreuve d'anglais est un QCM ou un oral ? Merci pour vos éventuelles réponses ! (PS : si quelqu'un a passé les test en 2021 ou 2022 un petit RETEX ne serait pas de refus !)

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    La Musique des Troupes de Marine recrute des sous-officiers dans les pupitres suivants : - Saxophone - Percussion - Trompette - Trombone - Clarinette Les auditions se dérouleront les 25 et 26 janvier 2023, clôture des inscriptions le 10 janvier 2023 À vous de jouer !!!
×
×
  • Create New...