Aller au contenu

Bienvenue sur le Forum Militaire !

Ici, les proches de militaires pourront échanger leurs questions, leurs réponses.
Une communauté d'entraide pour ceux qui partagent la vie d'un militaire

S'inscrire

Bouchon-Gras 49

Futur porte avion français, loi de programmation militaire 2018.

Messages recommandés

Le sujet ressort des carton...

23.10.2018

Porte-avions et pétroliers ravitailleurs: Parly confirme

daech_le-porte-avions-charles-de-gaulle-quitte-toulon.jpg

La loi de programmation militaire disait déjà l’essentiel mais la ministre des Armées, Florence Parly, a profité de l’ouverture du salon Euronaval pour préciser les agendas de plusieurs programmes au profit de la Marine nationale.
"Le Charles-de-Gaulle aura besoin d’un successeur", a-t-elle rappelé. "C’est pourquoi je suis très fière, aujourd’hui, ici, au Bourget, lors de ce salon d’Euronaval, de lancer officiellement le programme de renouvellement de notre porte-avions."

D’un montant de 40 millions d’euros, la phase d’études de 18 mois doit permettre d’établir l’architecture du futur porte-avions et de poser les bases de l’organisation industrielle nécessaire pour le bâtir dans les délais et les coûts. Naval group, MBDA, Thales, Technicatome et les Chantiers de l’Atlantique (ex-STX France) seront associés.

Cette phase sera mise à profit pour étudier son mode de propulsion, nucléaire ou classique, et les nouvelles technologies qu’il sera capable d’accueillir, notamment les catapultes électromagnétiques, déjà utilisées par la marine des États-Unis. Ces études devront aussi permettre de préciser les "coopérations pour permettre au porte-avions nouvelle génération d’accueillir des aéronefs de nos partenaires européens" et de fixer "le nombre d’unités dont la France et l’Europe auront besoin à terme", a ajouté la ministre qui a toutefois parlé du futur porte-avions français uniquement au singulier.

DgXt6XwX4AANWV_.jpg

FLOTLOG
Florence Parly a également annoncé mardi la modernisation de 18 (au lieu de 15) avions de patrouille Atlantique 2 et la commande de pétroliers ravitailleurs de la Marine nationale pour remplacer les trois derniers Bâtiments de commandement et de ravitaillement (BCR) de la classe Durance.

"Nous avons besoin d’une flotte logistique forte, renouvelée, efficace", a déclaré Florence Parly, sans préciser le montant de la commande. "La loi de programmation militaire permettra donc de disposer de quatre pétroliers ravitailleurs de nouvelle génération. C’est la garantie de notre pleine opérationnalité, c’est-à-dire de l’autonomie des forces déployées, donc de notre pleine souveraineté." Deux d’entre eux seront livrés avant 2025.

Ce programme appelé FLOTLOG (pour « Flotte Logistique ») se fera en coopération avec l’Italie dans le cadre du rapprochement annoncé en septembre 2017 entre Naval Group et l’italien Fincantieri. Les Pdg de Fincantieri et de Naval Group devraient d’ailleurs préciser les modalités de cette coopération lors d’un point presse commun mercredi après-midi.

Les navires seront basés sur le Vulcano, un bâtiment de 193 m de long et de 26 000 t de conception italienne, mais ils seront construits en France sous la maîtrise d’ouvrage du constructeur français. Le premier ravitailleur de la série Vulcano a été mis à l’eau le 22 juin (photo ci-dessus).

 

( Source : Ligne de Défense )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelques mots de plus sur le futur porte-avions français sur Challenges.

 

Pourquoi le nouveau porte-avions français n'est pas pour tout de suite

La ministre des Armées Florence Parly a annoncé le lancement des études préliminaires pour le futur porte-avions français. Mais celui-ci ne devrait pas être disponible avant 2035-2038.

https://www.challenges.fr/entreprise/defense/le-futur-porte-avions-francais-n-est-pas-pour-tout-de-suite_621260

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

[Pas encore lu l'article de HernanF]

  La construction de ce porte-avions va effectivement s'avérer tendu. Les contraintes économiques sont... plus légères qu'il y a quelques années, mais, en pleine modernisation de la flotte, avec un nouvel avion de combat qui approche a l'horizon 2030, l'obligation d'accueillir les F-35 (coopération oblige), le débat du Railgun qui fait toujours rage aux États-Unis, sans compter l'évolution technologique pendant le développement du porte-avions, créer un navire qui ne soit pas obsolète dès sa sortie sera un vrai défi. Et en plus, qu'il reste efficace pendant ses décennies de service...

  Bref, tout ça va être tendu. Même si j'ai hâte de voir ce nouveau navire, je pense qu'il va falloir prendre le temps de bien s'assurer de ses capacités.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, HernanF a dit :

Pourquoi le nouveau porte-avions français n'est pas pour tout de suite

1° - Parce que le Charles-de-Gaulle n'est pas encore a la fin de sa carrière opérationnelle. Mais il faut anticiper son retrait.

2° - Au vue du budget actuel, ou l’État l'on taxe tout y compris les automobilistes sur l'essence et le gaz-oil durant 5 années consécutives , l'interdiction des véhicules dans les villes au moyen de vignettes écologique (pour racheter des voitures), l'imposition de la CSG pour les retraités, la désindexation des retraites et nouveautés l’augmentation des mutuelles santés complémentaires, il n'y a pratiquement pas de budget en augmentation pour notre armée pourtant promis lors des campagnes électorales.

3° - Nous revenons a la construction de ce nouveau porte-avions qui sera limité a 45.000 tonnes du fait de la cale de construction, à moins que les militaires acceptent la cale civile ou sont construit les grands paquebots dont le "Normandie" jadis,  au moins pour la coque.

4° - Quand on pense que lors de la cris de Cuba, en 1962, les sous-marins soviétique avaient embarqués chacun une torpille à tête nucléaire de 10 Kilo-tonnes (la moitié de la puissance de celle d'Hiroshima) capable de détruire une escadre entière,  avec la décision d'un commandant de sous-marin qui avait décidé - en accord avec le commissaire politique du bord - de lancé sa torpille car sommé de remonter en surface par la marine US et c'est le second qui empêcha le tir en précisant que le sous-marin n'était pas agressé et n'avait pas de dommage !

On peut voir la complexité des armements à mettre en œuvre,  des décisions a prendre et surtout l'interprétation des événements à analyser dans le cadre d'un secteur chaud ou l'action d'un P.A est primordiale. Que l'on se rappelle l'erreur du lance-missiles US "Vincennes" qui tira un missile anti-aérien sur un avion de ligne Iranien avec tous ses passagers "croyant" à faire à un bombardier l'attaquant, le tout dans les eaux Iranienne  !

Depuis 1945, aucun porte-avions n'a été coulé ou endommagé du fait de combats et le P.A reste l'unité navale la plus apte à réagir en cas de crise importante quelque soit le secteur géographique (du fait de ses déplacements continuels et de son parc aéronautique) et reste ET la solution Et politique ET militaire dans ces "crises" !

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Janmary a dit :

3° - Nous revenons a la construction de ce nouveau porte-avions qui sera limité a 45.000 tonnes du fait de la cale de construction, à moins que les militaires acceptent la cale civile ou sont construit les grands paquebots dont le "Normandie" jadis,  au moins pour la coque.

Le Charles de Gaulle fut monté dans la cale Cafarelli ( du moins près de la porte Cafarelli à Brest ( dont le grand portique vient d’être démonté ).

Où sera assemblé le prochain ?

Je pense que les cales de St Nazaire servant à construire des paquebots pourraient convenir ou sinon il est toujours possible d'en agrandir une ( les délais le permettant ).

Du même cout, il faudrait agrandir les grands bassin Vauban à Toulon, du moins celui qui reçoit le PA.

Il y a 1 heure, Janmary a dit :

le P.A reste l'unité navale la plus apte à réagir en cas de crise importante quelque soit le secteur géographique (du fait de ses déplacements continuels et de son parc aéronautique) et reste ET la solution Et politique ET militaire dans ces "crises" !

Le PA permet à la France d’être souverain partout sur la planète.

Ses avions décollent à proximité des cibles sans avoir a négocier avec des pays pouvant nous recevoir, donc une économie financière ( soyons réaliste, les cadeaux n'existent pas ) et une grande rapidité de déploiement, tout en restant autonome et indépendant.

Il y a 17 heures, Bouchon-Gras 49 a dit :

Cette phase sera mise à profit pour étudier son mode de propulsion, nucléaire ou classique

Cette précision de la Ministre me fais sourire, on nous serine à longueur de journée que la planète va mal, le réchauffement climatique est visible, qu'il faut limité l'utilisation de gasoil...et on ce pause encore la question, le nucléaire ne pollue pas au sens directe du terme ( la pollution vient du traitement des déchets ) aucune émission polluante pour l’atmosphère.

Une totale autonomie, réduisant la faiblesse du navire ( le ravitaillement en mazout est un véritable point faible ).

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, HernanF a dit :

Mais le R-91est "alive and kicking" !

Le souci d'un porte-avions à propulsion nucléaire est la mise en cale pour le rechargement du combustible nucléaire durant plusieurs mois.  Généralement, le temps d'immobilisation est utilisé pour des mises à hauteur de divers systèmes et de modernisation des équipements.

C'est la raison qui dicte d'avoir deux porte-avions nucléaire dans la flotte pour toujours avoir l'un d'entre eux opérationnel.

Ce type de batiment utilise beaucoup de mazout s'il était à la "chauffe conventionnelle" (Chaudières et chauffe au mazout) nécessitant des ravitailleurs et des ravitaillements en mer y compris lors de combats éventuels.

C'est la raison pour laquelle l'US Navy à créé des escadres entièrement nucléaire (P.A, croiseurs anti-aériens, etc.).

Seul souci du CdG. Sa vitesse de 27 nœuds qui est limite  En général, la vitesse de ces types de bâtiments est de 30 à 35 nœuds. Ce fut un problème de normes Européenne nucléaire qui vint se rajouter lors de sa construction (protection complémentaire des réacteurs, systèmes supplémentaire de protection, etc.). En mer rouge, par forte chaleur, le catapultage est "limite" et il est rare que les appareils soient en pleine charge dans ces conditions.

Son déplacement de 45.000 tonnes à l'origine (par rapport aux 100.000 tonnes de ceux de l'US Navy) peut paraitre faible , mais cela correspond bien à l'usage de la marine Française, de ses arsenaux et cales et des opérations à tenir et à effectuer et reste le meilleur compromis comme le furent les P.A "Clemenceau" et "Foch" qui déplaçaient 23.000 tonnes lors de leurs constructions et qui furent particulièrement réussis (Les américains étaient à 27.000 tonne avec les "Essex" et 45.000 tonnes avec les "Midway" (Midway, Coral Sea et F.Rossevelt) et envisageaient  la construction des P.A nucléaire. Le Pacifique n'est pas la Méditerranée ou l'Océan Indien) !

Voyons donc ce nouveau P.A !

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je revient sur le débat des 45000 tonnes

personnellement je trouve que il y a depuis quelques années une inflation des Tonnages et une surcharge des hauts de plus en plus importante ( exemple l'Adroit avec c'est 1500 T  , à coté les A69 et leur 1400T et les P400 de 500T grand max font figure de nain et ne parlons pas des tirant-d'airs !  ). Historiquement c'est comparable au construction naval du japon juste avant la WW2 ou a chaque classe on doublait presque le poids du navire ( IJN nagato 42000T en ordre de combat/ IJN yamato 72000 ) :D . 

je suis pas expert mais je pense pas que la France peut supporter un navire de plus de 65000T en terme d’infrastructure ! n'oublions pas que nos arsenaux on plusieurs centaine d'année à leur actif ! donc à moins de construire neuf ...  pour moi le bon compromis c'est 55/60 000 T c'est a dire un peut prés 50% de tonnage en plus que la classe précédente .

edit qui à rien a voir :   sur le geo-portail , sur le photo aérienne des années 50 , on peut voir un Richelieu(surement le jean bart) à Toulon , l'Arromanche et le LaFayette ou le bois-belleau (à l'ouest de l'arsenal)   ... C'est hallucinant de voir que la base à presque pas changer 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

il y a 34 minutes, Alsur a dit :

je suis pas expert mais je pense pas que la France peut supporter un navire de plus de 65000T en terme d’infrastructure !

Je dirais que si : les chantiers navals de Saint-Nazaire ont permis de construire le pétrolier Batillus de... 630 000 tonnes de déplacement, ainsi que quelques paquebots géants. Il me semble que c'est également là qu'ont été construits nos BPC.

  • Like 1
  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Cne Caesar a dit :

Bonjour,

Je dirais que si : les chantiers navals de Saint-Nazaire ont permis de construire le pétrolier Batillus de... 630 000 tonnes de déplacement, ainsi que quelques paquebots géants. Il me semble que c'est également là qu'ont été construits nos BPC.

oui mais attention , il ne s'agit pas de construire mais de soutenir aussi ! , une immobilisation comme celle du CdG ne peut avoir lieu dans un chantier civil !  construire c'est facile , entretenir c'est plus compliqué ! surtout dans des base naval totalement intégrer dans la trame urbaine sans possibilité de d'agrandissement !  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

il y a 45 minutes, Alsur a dit :

donc à moins de construire neuf ... 

Et bien Alsur, c'est a dire que... C'est un peu le principe du sujet en fait:winky:.

Je ne suis pas un spécialiste de l'armement naval, ni même de l'histoire de cet armement, mais je pense qu'un des problèmes que tu citeq vient de l'évolution des combats. Surtout si tu affirmes (et je te crois sur parole) que ça vient après la Seconde Guerre Mondiale. 

Aujourd'hui, la guerre "technique", j'entends par là, menée par nos deux Armées que sont l'Air et la Marine, est essentiellement une guerre technologique. Avec des avions qui se déplacent a Mach3, mais des missiles allant aisément deux fois plus vite, l'humain ne peut faire face seul. L'électronique embarquée est partie prenante du combat. Regarde pour les nouveaux appareils : le principal objet de concertations est la guerre électronique ! Les Titans de l'aéronautique ne sont plus l'Aéropostale, ou Boeing. Ce sont BAE Electronics, ou Dassault Systèmes ! Le succès du fameux F-35 américain se fait sur son "invisibilité" totale, pas sur le nombre de missiles qu'il peut emporter.

   C'est pareil pour les navires. La protection d'un navire tel qu'un porte-avions ne nécessite plus seulement un grand nombres d'hommes (et d'avions) mais aussi des radars, des brouilleurs de fréquence, des pointeurs en tous genres, de l'optronique, les systèmes de guidage électroniques... Ça nécessite de la place, une source d'énergie, etc. Et comme on ne peut pas non plus mettre a la caisse le traditionnel missile a poudre, et bien... le navire s'alourdit. Sans forcément atteindre les 100 000 tonnes, il me semble nécessaire que les navires d'aujourd'hui soit plus lourd que les navires de la Première Guerre Mondiale.

Et il faut compter sur l'évolution ultra-rapide de l'électronique, qui obligera notre P.avions a changer de matériel plus souvent que son confrère...

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 12 minutes, Archerlite a dit :

Bonjour,

Et bien Alsur, c'est a dire que... C'est un peu le principe du sujet en fait:winky:.

 

je parle de l'infrastructure , on ne peut plus agrandir la base naval de Toulon et encore moins celle de Brest on est donc limité ! a moins de construire une nouvelle base !

il y a 14 minutes, Archerlite a dit :

 C'est pareil pour les navires. La protection d'un navire tel qu'un porte-avions ne nécessite plus seulement un grand nombres d'hommes (et d'avions) mais aussi des radars, des brouilleurs de fréquence, des pointeurs en tous genres, de l'optronique, les systèmes de guidage électroniques... Ça nécessite de la place, une source d'énergie, etc. Et comme on ne peut pas non plus mettre a la caisse le traditionnel missile a poudre, et bien... le navire s'alourdit. Sans forcément atteindre les 100 000 tonnes, il me semble nécessaire que les navires d'aujourd'hui soit plus lourd que les navires de la Première Guerre Mondiale.

je ne dit pas le contraire ! mais je veut attirer l’attention sur la trop grande inflation des déplacements , plus ton navire et lourd , moins il y a de port qui peuvent te supporter (ça marche aussi pour les super porte conteneur civil dont les plus grand ne peuvent aller dans tout au plus une vingtaine de port dans le monde ) , plus d’équipage , plus de contrainte technique ( donc plus d'entretien et donc d’indisponibilité ) ... ainsi pour la France 60000 T c'est le grand max pour un Pa et c'est déjà trés bien 

il y a 18 minutes, Archerlite a dit :

Le succès du fameux F-35 américain se fait sur son "invisibilité" totale, pas sur le nombre de missiles qu'il peut emporter.e son confrère...

bon juste pour la route :D tu veux parler de l'avion qui n'est pas opérationnel après 1000 milliard d'investissement et dont tout ,les avion son cloué au sol à cause d'un accident de F35 il y a 2  semaine  ? , l'avion dont la le système exploitation est trop lourd pour son stockage , l'avion dont le casque est dangereux pour les pilotes ... :D (je suis méchant je sais )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

il y a 16 minutes, Alsur a dit :

bon juste pour la route :D tu veux parler de l'avion qui n'est pas opérationnel après 1000 milliard d'investissement et dont tout ,les avion son cloué au sol à cause d'un accident de F35 il y a 2  semaine  ? , l'avion dont la le système exploitation est trop lourd pour son stockage , l'avion dont le casque est dangereux pour les pilotes ... :D (je suis méchant je sais )

Oui oui c'est ça. Il n'empêche que la Belgique n'a pas acheter de Rafales...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, Archerlite a dit :

Bonjour,

Oui oui c'est ça. Il n'empêche que la Belgique n'a pas acheter de Rafales...

on peut en parler dans un autre sujet ? ( j'ai des choses a dire , mais ça m’étonne pas , car bien qu'il ait des défauts , il est sur le papier bon et surtout c'est une démonstration du soft power à l'americainne (tu achètes mon avion et je te protége) ) 

 

sinon je lance le débat sur le catapulte . pour ou contre les catapultes électromagnétiques ? 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Après une rapide recherche, j'en pense que si ça n'avait pas été développé par les USA, ce serait génial. Déjà, je vais pousser une exclamation en disant qu'on est en 2018 et qu'on utilise des systèmes de propulsion a vapeur dans des bâtiments militaires ?! C'est une blague ?:policegourdin::Sarcastic@2x:.

 

Bien, une fois ça fait, passons aux EMALS. Je ne vous théoriquement aucun défaut. Les moteurs nucléaires sont largement capables de les fournir en alimentation. Elles sont plus efficaces, plus rapides, plus polyvalentes. Maintenant... elles enchaînent les défauts techniques. L'évolution de la technologie américaine est truffée de ces exemples (de Castle Bravo au F-35, en passant par l'ACR notamment) et pourtant ils sont la première puissance du monde. Que dire de plus ?:doutedoute:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Alsur a dit :

edit qui à rien a voir :   sur le geo-portail , sur le photo aérienne des années 50 , on peut voir un Richelieu(surement le jean bart) à Toulon , l'Arromanche et le LaFayette ou le bois-belleau (à l'ouest de l'arsenal)   ... C'est hallucinant de voir que la base à presque pas changer 

Non, ce n'est pas hors sujet, car l'infrastructure compte.

Les années 50...

regarde le plan du sabordage de la flotte :

dessin11.jpg

( Source : Net-Marine )

10nyo12.jpg

( Source : magazine Life )

Cette vue aérienne est nette, en haut on y voit les bassins Vauban, la silhouette reste les mêmes mais la structure n'est plus la même.

Il y a 2 heures, Alsur a dit :

on ne peut plus agrandir la base naval de Toulon et encore moins celle de Brest on est donc limité ! a moins de construire une nouvelle base !

Pas forcément, pour le Charles de Gaulle, les bassin Vauban ne sont pas ceux d'origines, ils ont été refait, recreusé, ré-élargies, les grues changées...

Les emplacement sont les mêmes, la silhouette est la même mais la structure en elle même n'est plus du tout la même.

Un autre exemple, sur le plan, à Castigneau, quai Noël, tu peux y voir pleins de bâtiments ( le Tartu, le Cassard... ) aujourd'hui ce sont l'emplacement des Freem mais les fond ont été dépollués, recreusés, les quais refait et ré-haussé.

Changeons de lieu,

Cherbourg !

Lorsqu'il a été décidé de construire les SNLE-NG ( Le Triomphant, dont j'ai fait l'armement ), le bassin à été complétement dragué et recreusé. " L’ascenseur " ( qui sert à la mise à l'eau ) actuel à sous marins était occupé par une cale bétonné pour vedette rapide allemande, il a fallu la démolir ( une entreprise à fait faillite ( tellement c'était dur ) une autre a réussie ) Puis fut construit la nef Laubœuf ( où son construit actuellement tous les sous marins.

Donc nos Arsenaux ne sont pas figés !

Il y a 2 heures, Archerlite a dit :

C'est pareil pour les navires. La protection d'un navire tel qu'un porte-avions ne nécessite plus seulement un grand nombres d'hommes (et d'avions) mais aussi des radars, des brouilleurs de fréquence, des pointeurs en tous genres, de l'optronique, les systèmes de guidage électroniques... Ça nécessite de la place, une source d'énergie, etc. Et comme on ne peut pas non plus mettre a la caisse le traditionnel missile a poudre, et bien... le navire s'alourdit. Sans forcément atteindre les 100 000 tonnes, il me semble nécessaire que les navires d'aujourd'hui soit plus lourd que les navires de la Première Guerre Mondiale.

Et il faut compter sur l'évolution ultra-rapide de l'électronique, qui obligera notre P.avions a changer de matériel plus souvent que son confrère...

Avez vous regardé l'excellent reportage diffusé sur RMC Découverte, sur la refonte du CdG ?

 

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, Bouchon-Gras 49 a dit :

Non, ce n'est pas hors sujet, car l'infrastructure compte.

Les années 50...

regarde le plan du sabordage de la flotte :

dessin11.jpg

( Source : Net-Marine )

10nyo12.jpg

( Source : magazine Life )

Cette vue aérienne est nette, en haut on y voit les bassins Vauban, la silhouette reste les mêmes mais la structure n'est plus la même.

trés belle photo ... même si elle me fait mal au cœur (surtout pour le Dunkerque )

 

il y a 6 minutes, Bouchon-Gras 49 a dit :

Lorsqu'il a été décidé de construire les SNLE-NG ( Le Triomphant, dont j'ai fait l'armement ), le bassin à été complétement dragué et recreusé. " L’ascenseur " ( qui sert à la mise à l'eau ) actuel à sous marins était occupé par une cale bétonné pour vedette rapide allemande, il a fallu la démolir ( une entreprise à fait faillite ( tellement c'était dur ) une autre a réussie ) Puis fut construit la nef Laubœuf ( où son construit actuellement tous les sous marins.

Donc nos Arsenaux ne sont pas figés !

oui on peut améliorer , mais déjà ça a un coût et puis surtout on peut pas créer du neuf pour creer la rupture ( par exemple passez la barre du 500m de long et du 50 m de large .    

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Archerlite a dit :

Le succès du fameux F-35 américain se fait sur son "invisibilité" totale, pas sur le nombre de missiles qu'il peut emporter.

Succès à l'export uniquement, pas encore en opérations. Ce serait même plutôt l'inverse à en croire les témoignages des pilotes (pas ceux de l'USAF qui le présentent comme la neuvième merveille du monde... la huitième étant le F-22 ;)). 

Voilà, je propose de continuer le hors-sujet sur un autre sujet si le débat vous intéresse.

Il y a 1 heure, Archerlite a dit :

Bien, une fois ça fait, passons aux EMALS. Je ne vous théoriquement aucun défaut. Les moteurs nucléaires sont largement capables de les fournir en alimentation. Elles sont plus efficaces, plus rapides, plus polyvalentes. Maintenant... elles enchaînent les défauts techniques. L'évolution de la technologie américaine est truffée de ces exemples (de Castle Bravo au F-35, en passant par l'ACR notamment) et pourtant ils sont la première puissance du monde. Que dire de plus ?:doutedoute:

.Quelle est la différence entre les catapultes EM et les classiques ? 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, Cne Caesar a dit :

Quelle est la différence entre les catapultes EM et les classiques ? 

les classique : tu envoies de la vapeur dans un tube ; elle pousse un sabot et l'avion et accrocher à ce sabot 

EM: tu connais les rails de Laplace ? :D ( #prepa)

à l’instant, Cne Caesar a dit :

ceux de l'USAF qui le présentent comme la neuvième merveille du monde... la huitième étant le F-22 ;)). 

:D tellement vrai  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, Alsur a dit :

EM: tu connais les rails de Laplace ? :D ( #prepa)

D'accord, je vois à peu près... Si on m'avait dit que tout ça pouvait servir à autre chose qu'aux concours ;)...

(eh oui, on recommence avec nos petits hors-sujets prépa ;))

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, Alsur a dit :

je suis pas expert mais je pense pas que la France peut supporter un navire de plus de 65000T en terme d’infrastructure ! n'oublions pas que nos arsenaux on plusieurs centaine d'année à leur actif ! donc à moins de construire neuf ...  pour moi le bon compromis c'est 55/60 000 T c'est a dire un peut prés 50% de tonnage en plus que la classe précédente .

 

Il y a 3 heures, Archerlite a dit :

Après une rapide recherche, j'en pense que si ça n'avait pas été développé par les USA, ce serait génial. Déjà, je vais pousser une exclamation en disant qu'on est en 2018 et qu'on utilise des systèmes de propulsion a vapeur dans des bâtiments militaires ?!

1° - Les P.A américains, après les classes Essex (27.000 tonnes) et Mtdway (45.000 tonnes) de la seconde guerre mondiale ont évolués vers les 65.000 tonnes des classes Forrestal.

La cause en était le poids des avions qui augmentait (chasses, bombardiers stratégique, avions de surveillance, etc.), les grandes distances du Pacifique, les nouvelles techniques de protection du P.A au vue des enseignements des combats du dernier conflit (choix d'un caisson blindé pour munitions et appareils moteurs et stabilisation du navire pour cause de poids trop important de l'ilot dû aux poids des équipements moderne donc élargissement de la coque et transfert du centre de gravité) et obtenir une force de choc et d'intervention importante.

L'US Navy pouvait se permettre ces déplacements de P.A au vue des trains d'escadre d'accompagnement, tels les ravitailleurs mazout, de munitions, de vivres, d'avions de remplacements, etc.et des escadre de bâtiments de protection de ces nouveaux P.A (croiseurs anti-aériens et anti-sous marins, sous -marin de chasse anti sous marin, etc.

Pour nous, un P.A de 65.000 tonnes serait génial....mais (j'avais phosphoré sur cette question à l'époque).!  Nous n'avons pas les moyens de financer, sachant que...qu'il serait nécessaire  de financer également un train d'escadre d'accompagnement plus important (croiseurs et frégates lance missiles)  ainsi que des ravitailleurs plus gros ou plus nombreux compte tenu du personnel et des armements à bord à approvisionner plus important y compris l'aéronautique, etc.

Par ailleurs, nous sommes en Europe avec des normes en matière nucléaire différentes comme la prouvé le Charles de Gaulle lors de s construction et qui a diminuer sa vitesse de fait. Ce sont les raisons fondamentales qui nous contraignent à lancer des navires sur cale militaire limité à 45.000 tonnes...pour le moment....à moins que l'Europe participe dans le cadre commun d'une force aéronavale !.

 

2° - Eh ! oui : Archerlite ! La thermodynamique  ! Il y a la chauffe mazout (comme les locomotives à vapeur) qui chauffe des serpentins qui provoque de la production d'eau chaude à très haute température et très haute pression qui font tourner des turbines (dite à vapeur) entrainant les hélices !

Les réacteurs nucléaires (ou centrales nucléaire EDF) font la même chose à bord des P.A ou sous-marin nucléaire, ou c'est la fission de l'atome qui émet une énergie considérable (calories) avec le même système de production de chaleur qu'avec la chauffe au mazout (comme ci-dessus explicité).

Un neutron heurtant un noyau d'uranium (enrichi bien sur, c'est à dire purifié, soit 100% d'uranium 235 dont seulement 0.7 % sont obtenu à partit du minerais d'uranium) casse le noyau en deux en émettant une énergie considérable .Et l'opération recommence à l'infini...pour une bombe atomique (comme à Hiroshima) et cette réaction doit être contrôlée dans le cas d'un réacteur , c'est à dire que le gradian thermique, donc la puissance, ne s'emballe pas....sinon, c'est Tchernobyl ! Il y a plusieurs procédés pour ce contrôle (réacteurs à eau pressurisée, etc.).

Pour les bâtiments plus légers (y compris les frégates lance missiles) il y à les turbines à gaz (littéralement des réacteurs d'avions appelés turbines à gaz) et utilisés en cas de demande de vitesse rapide du batiment en  complément d'un système de propulsion existant tel les diesels par exemple utilisés pour les vitesses de route.

Janmary

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

il y a 20 minutes, Janmary a dit :

Les réacteurs nucléaires (ou centrales nucléaire EDF) font la même chose à bord des P.A ou sous-marin nucléaire, ou c'est la fission de l'atome qui émet une énergie considérable (calories) avec le même système de production de chaleur qu'avec la chauffe au mazout (comme ci-dessus explicité).

On parle de sites sécurisés et étudiés de plusieurs dizaines de kilomètres carrés, immobiles. Pas d'un porte-avions qui fait le tour du monde en dirigeant des bombardements au sol. Et ça m'étonne que l'on ait pas trouvé mieux a ce jour (excepté EMALS bien sûr). Je pensais que la catapulte pouvait être propulsée par une sorte de rails relié a une bobine (contenant un électro-aimant).

Il y a 2 heures, Alsur a dit :

EM: tu connais les rails de Laplace ? :D

Deux rails entre lesquels on place une pièce mobile conductrice. Fermer le circuit crée un champ magnétique entre l'objet et les rails. En résulte un déplacement de l'objet. La particularité est que plus l'objet s'éloigne de son point de départ plus le champ magnétique gagné en intensité, et donc plus l'objet est propulsé vite.

Il y a 2 heures, Alsur a dit :

oui on peut améliorer , mais déjà ça a un coût et puis surtout on peut pas créer du neuf pour creer la rupture ( par exemple passez la barre du 500m de long et du 50 m de large .   

Euh, un porte avions de 500m, tu es sûr ?

 

Il y a 2 heures, Cne Caesar a dit :

pas ceux de l'USAF qui le présentent comme la neuvième merveille du monde... la huitième étant le F-22 ;)). 

Et ils seraient aussi bien tentés d'annoncer le F16 comme la septième, mais bon...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, Archerlite a dit :

Euh, un porte avions de 500m, tu es sûr ?

non mais tu dois laisser toujours un peu de place en plus , c'est comme ton garage en gros , 

sinon pour la longueur un 300 m se serait bien :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 34 minutes, Archerlite a dit :

On parle de sites sécurisés et étudiés de plusieurs dizaines de kilomètres carrés, immobiles. Pas d'un porte-avions qui fait le tour du monde en dirigeant des bombardements au sol. Et ça m'étonne que l'on ait pas trouvé mieux a ce jour (excepté EMALS bien sûr). Je pensais que la catapulte pouvait être propulsée par une sorte de rails relié a une bobine (contenant un électro-aimant).

Je ne comprend pas ton texte avec les catapultes suite à mon post qui ne traitait pas de ce sujet.

Les premiers essais de catapultes électromagnétique ont été effectué à Patuxen River (site des essais de l'US Navy). dans les années 50 (voir le numéro spécial de Science-et-Vie qui relatait ces essais). Problème =

1° - La production d'un champs magnétique considérable pour catapulter des aéronefs de plus en plus lourds nécessite un poids en bobines et armatures métallique des plus importants (voir les transformateurs des équipements radioélectrique et les transformateurs EDF en fonction des puissances)

2° - La gène considérable pour les systèmes radio et électronique de bord de l'appareil dont certains sont "out" sans parler des communications radio du personnel de pont  rendus HS (Hors Service) du à l'intensité du champs magnétique.

Par ailleurs un champs magnétique tant soit peu important grille un doigt porteur d'une alliance par exemple ....cas vu à la CIT-Alcatel sur un collègue qui avait oublié de retirer son alliance.alors qu'il travaillait sur des hyper-fréquences !

Les très forts champs magnétiques ne sont pas des choses à prendre à la légère tel les émissions RADAR qui ont "grillés" (viscères) plusieurs personnes durant la seconde guerre mondiale parce que trop prés de ces émissions (RADAR posé à même le sol). Aujourd'hui, les RADAR son surélevés pour raison de rotondité de la terre et à titre de protection des personnes (comme les tours de télécommunications pour portables du reste)

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • Contenu similaire

    • Par Pendemonium
      Un rapport relayé sur le blog opex360.com ne nous apprend rien. Mais pour une fois, c'est dit : les déficits capacitaires que la France devra affronter en les retardant ou en les étalant déjà depuis longtemps nombre de programme sont édifiant.
      A400M, mirage 2000D, ravitailleur en vol, navires patrouilleurs, ravitailleur, char léger, VAB etc....
      Ce que tout le monde sait, les députés Yves Fromion et Gwendal Rouillard l'ont écrit dans un rapport diffusé par la commission de la Défense de l’Assemblée nationale.
      J'aime beaucoup le coté "il était une fois" employé par l'auteur du blog :
       
      ça pourrait faire sourire si les enjeux n'étaient pas aussi grave. Le remplacement de l'armée par une milice devient palpable faute de construire aujourd'hui les moyens des ambitions politiques des dirigeants de demain. Faut pas rêver, si ces trous se creusent davantage, ils ne se combleront pas en 1 an ou 2 ....
    • Par Pendemonium
      Pour faire suite au sujet d' j'en créé un autre avec un sujet explicite.
      Il a du retard, la France est en plein Serval mais aussi en pleine crise.
      Lignededefense.blog.ouest-france.fr relais le twitter de Mr JM Guehenno comme quoi la 1ere mouture est prete.
      La tribune (cité par Mr Philippe Chapleau) est pessimiste :" le livre blanc prépare un tsunami pour les armées"
       
      J'ai entendu divers hypothèses sur l'avenir d'une armée à qui on demande toujours autant mais avec un budget amputé: Par exemple : croissance de la composante FS au détriment des forces régulières.
       
      C'est quoi votre pronostic pendant ce qu'appelle la tribune le "money time" ?
       
       
  • Sujets

  • Messages

    • Bonjour, Léon Gautier demande que les 75 ans des Commandos soit célébrés à Colleville-Montgomery ou ils ont débarqués et pas à Ouistreham. source ... https://lemamouth.blogspot.com/2019/03/une-commemoration-relocaliser.html  
    • Bonjour,  Me revoilà, une fois ma présentation faite sur le forum 😅 afin de solliciter votre aide et vos précieux conseils concernant ma lettre de motivation pour l'Armée de Terre en qualité d'officier psychologue.  Je vous remercie par avance à tous ! (il me reste à mettre la formule de politesse de fin) La voici : Permettez moi de solliciter votre bienveillance dans le cadre de ma volonté d'intégrer l'Armée de Terre en qualité d'officier psychologue. Ma démarche est le fruit d'une réflexion aboutie portée par l'envie de vivre une aventure humaine où la solidarité, la cohésion, le respect de la hiérarchie et des valeurs représentent des symboliques fortes auxquelles je crois et dont je souhaite faire partie. Consciente qu'il s'agit d'acquérir les bases du métier de soldat et d'officier, je suis prête à donner le meilleur de moi-même. Signe d'un engagement personnel et ambitieux à la hauteur de la fierté que je porte à mon pays qu'est la France. C'est également avoir le privilège de défendre les valeurs républicaines et les couleurs de mon pays qui réunissent tout un même peuple, les français. Mon ambition d'intégrer l'Armée de Terre, c'est la nécessité de me rendre utile en mettant au service de cette institution mes compétences plurielles en psychologie et mon savoir-être clinique, acquis tout au long de mon parcours universitaire, à savoir faire preuve d'écoute, d'empathie et de raisonnement, qui me permettront de remplir les missions de l'officier psychologue. De nature sérieuse, autonome, curieuse et capable d'initiatives, j'ai à cœur d'évoluer dans un environnement professionnel rigoureux tout en consolidant mes savoirs-faire et d'acquérir de nouvelles qualifications pendant toute la durée de mon parcours professionnel à vos côtés. En somme, mon engagement est le gage de ma détermination à entamer une réelle trajectoire professionnelle au sein de l'Armée de Terre et d'obtenir un véritable savoir-être reconnu.  
    • Bonjour, Je te conseil de t'adresse directement à l'APER Brest ( c'est lui qui te gérera vu ton lieu de résidence ). CV + lettre de motivation.
  • Contributeurs populaires

×
×
  • Créer...

Information importante