Aller au contenu
Gaaz30

Second Refus de Candidature

Messages recommandés

Bonjour. Désolé pour le potentiel pavé qui va suivre

J'ai 19 ans étant candidat Sous Officier pour la spé 3412 Fusiller Parachutiste de l'air.

J'ai effectué ma candidature en Mars 2018.

Réalisé les tests physiques/écrits à Lyon en Mai 2018 dont les résultats  sont les suivants :

18/20 en Traction

18/20 en Parcours

14/20 en Luc léger 

90/150 en Anglais 

J'ai pas le reste. A la fin des 3 jours, lors de l'entretient pour faire un bilan. Après avoir discuter, le Colonel m'indiqua que mes tests sont relativement bon, écrit comme physique (petit point faible Luc leger). Que d'après notre conversation j'ai l'air motivée, j'ai vraiment toute mes chances que c'est presque plié d'avance.

2 semaines plus tard on me confirme que ma candidature est accepté. Et je suis donc sélectionné pour effectuer les ECS à Tours en Juin 2018. Là bas test psychologique, entretient avec un psychologue et entretient professionnel avec deux anciens fusco.

 

selon la psychologue mes tests sont "fiable" aucun problème à ce niveau la.

l'entretient professionnel je passe 45 min à me faire rabaisser. "Vous nous vendez pas du reve, votre niveau sportif est pitoyable" (pour resumé)

 

du coup j'apprends plus tard que je ne suis pas retenu pour intégrer L'ENSOAA en Juillet 2018. Mais ! Qu'ils ont trouvé un potentiel en moi, et d'après mon "conseiller" ils me reconvoquent aux ECS en Octobre.

 

j'apprends récemment que malgré cette reconvocation, rien ne dépends de moi. Mon dossier va repasser en commission à Lyon sans que je ne puisse améliorer mes tests, et ensuite je saurai si je suis sélectionné pour repasser les ESC. Mon conseiller me dis que c'est vraiment une formalité que si ils me reconvoquent j'aurai juste a convaincre un peu plus a Tours et ça ira. Et en ce qui concerne la commission je saurai accepté.

 

 

Resultat, on m'appel aujourd'hui pour me dire que je ne suis pas retenu.

 

je suis vraiment dépité, j'avais réussi a relativiser après ce premier échec. Mais actuellement mon dossier est clot si je souhaite repostuler il me faut remonter tout un dossier. Je me pose énormément de questions. Je sais plus quoi faire, je suis assez déçu par mon conseiller qui franchement pour moi à bâcler son travail. 

j'ai stoppé mes études pour m'engager dans l'armee, je me retrouve dos au mur ne sachant plus quoi faire...

Merci d'avoir lu, j'espère trouver un peu d'aide...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

il y a 58 minutes, Gaaz30 a dit :

je suis vraiment dépité

Effectivement, il y a de quoi.

il y a 59 minutes, Gaaz30 a dit :

Mais actuellement mon dossier est clot si je souhaite repostuler il me faut remonter tout un dossier.

Pas forcément pourquoi ne pas essayer ailleurs ( armée de terre, marine, gendarmerie ) ou une autre spécialité...

il y a une heure, Gaaz30 a dit :

l'entretient professionnel je passe 45 min à me faire rabaisser. "Vous nous vendez pas du reve, votre niveau sportif est pitoyable"

Je suis un peu surpris qu'i y est un entretien pro, pour quelqu'un qui s'engage initialement, don néophyte.

Qu'ils te rabaissent, ça ce n'est pas surprenant, c'est pour voir ton mental, ils t'ont travaillé psychologiquement.

Il n'y a pas que les fusiliers de l'air, ne baisse pas les bras et tente ailleurs et sert toi de cet échec, réfléchi bien à l'entretien, tu as peut être fais des erreurs...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Gaaz30 a dit :

Je sais plus quoi faire, je suis assez déçu par mon conseiller qui franchement pour moi à bâcler son travail. 

j'ai stoppé mes études pour m'engager dans l'armee, je me retrouve dos au mur ne sachant plus quoi faire...

Bonjour.

Le conseiller n'a rien à voir là dedans. Pour avancer, il ne faut pas rejeter l'échec que l'on a vécu sur les autres, mais se poser la question de "qu'est ce qui chez moi n'était pas au top?" 

J'en conviens ce n'est pas simple. Car on a tous tendance à se dédouaner et à chercher chez l'autre la raison de notre échec. Mais dans tous les cas, ce n'est pas vrai. C'est nous qui sommes la cause de notre propre échec. Vous avez clairement ciblé votre entretien professionnel comme étant le point potentiellement sensible et responsable de votre déconvenue. Il vous faut donc retravailler cet entretien. 

Et bien évidemment ne pas se fermer des portes en ne ciblant que les parachutistes de l'air car d'autres options existent, aussi bien en armée de terre, marine ou gendarmerie.

Bon courage à vous et en avant pour une nouvelle tentative.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Bouchon-Gras 49 a dit :

Je suis un peu surpris qu'i y est un entretien pro, pour quelqu'un qui s'engage initialement, don néophyte.

Qu'ils te rabaissent, ça ce n'est pas surprenant, c'est pour voir ton mental, ils t'ont travaillé psychologiquement.

Il n'y a pas que les fusiliers de l'air, ne baisse pas les bras et tente ailleurs et sert toi de cet échec, réfléchi bien à l'entretien, tu as peut être fais des erreurs...

J'essaie de ne pas baisser les bras, je réfléchis a d'autres possibilités notamment la Terre. 

Oui l'Entretient c'est une question que je me suis posé mainte et mainte fois depuis Juillet a Aujourd'hui. J'ai fauté je pense avoir une idée de pourquoi. C'est pour ça que j'étais déterminé a y retourner malheureusement j'en ai pas eu l'occasion.

 

il y a 13 minutes, berogeitabi a dit :

Bonjour.

Le conseiller n'a rien à voir là dedans. Pour avancer, il ne faut pas rejeter l'échec que l'on a vécu sur les autres, mais se poser la question de "qu'est ce qui chez moi n'était pas au top?" 

J'en conviens ce n'est pas simple. Car on a tous tendance à se dédouaner et à chercher chez l'autre la raison de notre échec. Mais dans tous les cas, ce n'est pas vrai. C'est nous qui sommes la cause de notre propre échec. Vous avez clairement ciblé votre entretien professionnel comme étant le point potentiellement sensible et responsable de votre déconvenue. Il vous faut donc retravailler cet entretien. 

Et bien évidemment ne pas se fermer des portes en ne ciblant que les parachutistes de l'air car d'autres options existent, aussi bien en armée de terre, marine ou gendarmerie.

Bon courage à vous et en avant pour une nouvelle tentative.

Bien évidement je suis amplement d'accord avec vous. Seulement je me suis mal exprimé. J'ai fauté à cette entretient pro, j'en suis le seul responsable, je me suis remis de nombreuses fois en question, et me remémorer  une dizaine de fois cet entretient.

Seulement après ce refus. Les éléments qui ont suivis, les rendez vous avec mon entretient m'ont montré qu'il était un désintéressé de mon projet, qu'il ne savait pas vraiment répondre à mes questions et en savait autant que moi. Alors que le Militaire, celui qui aurait pu se renseigner pour répondre à mes questions, c'est lui. Or il ne le faisait pas. C'est là où je voulais en venir, mais c'est sans importance. 

 

Tout ça me fait douter de moi. Le fait de pas avoir été accepté pour repasser les ECS m'intrigue fortement. Mes résultats sont pas parfait mais je les estimes suffisant, et d'après certains militaires également...

Je me demande donc si au final ils ont pas décerner en moi quelque chose qui allait pas, avec tous ces tests psychologiques, qui montrent que je ne suis pas fais pour le monde militaire ou quelque chose dans le genre...

 

Merci en tout cas pour vos messages ça m'aide a reprendre mes esprits et a surmonté petit a petit ce nouvel échec...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Gaaz30 a dit :

Oui l'Entretient c'est une question que je me suis posé mainte et mainte fois depuis Juillet a Aujourd'hui. J'ai fauté je pense avoir une idée de pourquoi.

Dans tous les cas et c'est valable partout, reste toi même. N'essaye pas de vendre ce que tu n'es pas ou ce que tu aimerai être car les psychologues et les recruteurs ont l’œil aiguisés et l'expérience pour démasquer la personnalité des jeunes qui passent devant eux.

Ils préféreront toujours un jeune un peu timide maladroit mais avec un fort potentiel, quelqu'un qui va progresser... que quelqu'un ( et je ne dis pas que c'est ce que tu es ou ce qu'ils ont ressenti ) qui a tous vu, tous fait ( plus vieux que sa grand mère, comme on dit chez moi ), car il ne progressera pas.

il y a une heure, Gaaz30 a dit :

Seulement après ce refus. Les éléments qui ont suivis, les rendez vous avec mon entretient m'ont montré qu'il était un désintéressé de mon projet, qu'il ne savait pas vraiment répondre à mes questions et en savait autant que moi. Alors que le Militaire, celui qui aurait pu se renseigner pour répondre à mes questions, c'est lui. Or il ne le faisait pas. C'est là où je voulais en venir, mais c'est sans importance. 

Soyons réaliste, les recruteurs sont un peu comme des " commerciaux ", bien souvent ils n'ont pas plus de renseignements que les candidats du pour-qui, pourquoi les candidats ont été pris ou non.

Il y a 1 heure, Gaaz30 a dit :

Tout ça me fait douter de moi. Le fait de pas avoir été accepté pour repasser les ECS m'intrigue fortement. Mes résultats sont pas parfait mais je les estimes suffisant, et d'après certains militaires également...

Je me demande donc si au final ils ont pas décerner en moi quelque chose qui allait pas, avec tous ces tests psychologiques, qui montrent que je ne suis pas fais pour le monde militaire ou quelque chose dans le genre...

Oui, c'est un moment de doute mais reprends toi, garde ton entrainement sportif au niveau et surtout travail ton entretient.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ne serait ce pas justement ce sentiment de doute qui vous habite et qui transparait dans votre entretien? Il vous faut affirmer vos certitudes sans forfanterie mais avec conviction que ce métier est fait pour vous. Votre assurance et votre calme lorsque vous affirmerez ces certitudes lors d'un entretien doivent persuader l'autre que vous êtes sur la bonne voie. Ça se travaille et c'est peut être bien cela qui vous a manqué. Un peu plus de maturité pour exprimer votre conviction.

Ne laissez pas tomber, relevez vous encore une fois.

Proverbe japonais:

"七 転び、八起き

nana korobi ya oki 

Tombe 7 fois, relève toi 8 fois."

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Bouchon-Gras 49 a dit :

Dans tous les cas et c'est valable partout, reste toi même. N'essaye pas de vendre ce que tu n'es pas ou ce que tu aimerai être car les psychologues et les recruteurs ont l’œil aiguisés et l'expérience pour démasquer la personnalité des jeunes qui passent devant eux.

Ils préféreront toujours un jeune un peu timide maladroit mais avec un fort potentiel, quelqu'un qui va progresser... que quelqu'un ( et je ne dis pas que c'est ce que tu es ou ce qu'ils ont ressenti ) qui a tous vu, tous fait ( plus vieux que sa grand mère, comme on dit chez moi ), car il ne progressera pas.

Oui on m'avais mis en garde. 

Pour moi, j'ai justement était trop honnête, et je me suis pas assez "vendu" dans une juste mesure bien sûr.

Il y a 2 heures, Bouchon-Gras 49 a dit :

Soyons réaliste, les recruteurs sont un peu comme des " commerciaux ", bien souvent ils n'ont pas plus de renseignements que les candidats du pour-qui, pourquoi les candidats ont été pris ou non.

C'est ça qui me répugne. Nous candidat, on joue notre avenir. Donc sans parler qu'ils nous donnent une image hyper sur estimé du métier, ils pourraient simplement faire un effort sur le fait de suivre la candidature d'un candidat...

 

Il y a 2 heures, Bouchon-Gras 49 a dit :

Oui, c'est un moment de doute mais reprends toi, garde ton entrainement sportif au niveau et surtout travail ton entretient.

Merci beaucoup

 

 

Oui Berogeitabi tu as probablement raison , inconsciemment ce sentiment de doute m'a jouer des tours. Même si je savais qu'il fallait m'affirmer, c'est peut être pas ce qu'il en est ressorti 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×