Aller au contenu
AndreaTh

En écrivant: Centre spatial de Korou en danger

Messages recommandés

Bonjour à tous.

Je vous pose une demande un peu capricieuse. Je suis á la recherche de quelqu´un qui voudrait m´aider d´ècrire un roman. Il s´agit d´une
narration qui centre autour de Kourou.  Quelles seront les consequences si l´unité sera attaqué avec l´intention de détruire les rampes de lancement, pendant que 
la France resp. l´Europe tachent de tenir la base? Comment sera-t-elle changé - construction, personnel, structure de commando, sécurité etc. ? Quelles changements 
seraient necessaires, et dans quel temps et avec quels moyens s´effectuèrent-ils? 
J´espère trouver ici quelqu´un qui a servi là-bas (je sais bien: pratiquement tous, au moins quelque mois) et qui aura plaiser de radoter un peu avec moi. 
Dans mon profil vous trouverez mon contact de skype.   

Mes langues: 1 L´allemand, 2. L´anglais, 3. Le francais ^_^ 4. L´espagnol.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour votre interesse pour ma poste. Mais s.v.p. laissez-moi tranquille avec votre hygiene personelle. Si vous avez quelque chose  d´objectif à contribuer j´en serai contente et vous avez mon attention entière, pourvu que vous resteriez poli. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cerf- tifie, vous avez déjà été averti par le passé pour votre comportement incorrect sur le forum.

Vous n’avez pas à repondre aux autres intervenants de manière agressive et/ou discourtoise. La charte est claire à ce sujet. 

Merci d’y prêter attention à l’avenir, avant que les administrateurs ne soient obligés de vous bannir définitivement. 

Berogeitabi/ administrateur. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tro bi1 jeu ve bi1 tédé poure dé ainformassion.
Puisque la langue française n'est visiblement pas si importante que ça, quelles sont tes questions?

J' oublier
De réel question et pas genre une demande de tactique militaire complète en cas d'attaque tant cas faire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 09/08/2018 à 20:36, AndreaTh a dit :

.....Il s´agit d´une narration qui centre autour de Kourou.  Quelles seront les conséquences si l´unité sera attaqué avec l´intention de détruire les rampes de lancement, pendant que 
la France resp. l´Europe tachent de tenir la base? Comment sera-t-elle changé - construction, personnel, structure de commando, sécurité etc. ? Quelles changements  seraient nécessaires, et dans quel temps et avec quels moyens s´effectuèrent-ils? 

Questions difficiles compte tenu que c'est le Chef de l’État qui déciderait des réactions à donner.

1° - Il faut savoir que la dissuasion nucléaire désormais assurée par la composante sous-marine (sous-marin à propulsion nucléaire avec 16 missiles embarqués composés de multi-têtes ...nucléaires à charge mégatonnique) est opérationnelle pour l'hexagone (la France) et uniquement sur le territoire métropolitain.

Rappel = A l'origine,la dissuasion était terrestre (missiles partiellement enterrés sur le plateau d'Albion), aérienne (avec les Mirages IV biréacteurs) et la composante sous-marine. En cas d'agressions par missiles nucléaires, les missiles auraient été détruits et les Mirages IV n'auraient pas pu remplir leurs missions du fait des systèmes de défense particulièrement développés  quelques années plus tard.  Ces 2 composantes  furent donc abandonnées.

2° - En ce qui concerne les départements et territoires d'Outre-Mer d'une part, et d'autre part, des menaces importantes justifiés par des actes hostiles tant sur le territoire National que les départements et territoires d'Outre-mer d'agresseurs ne possédant pas l'arme nucléaire, ce sont les vecteurs (Rafales de l'Armée de l'Air ou basé sur Porte-avions) munis de bombe atomique tactique qui interviendraient...toujours sur ordre du Chef des Armées. Cela peut-être aussi des "missiles de croisière" navigant au raz du sol avec une programmation en fonction du terrain survolé. A ma connaissance, l’État Français n'a jamais dit que ce type de missile avait des charges atomiques embarquées.

3° - Hypothèses d'écoles (posées dans les États-majors).

      A -  Un grand pays limitrophe à la Guyane pénètre sur ce territoire. Ces forces armées sont justifiable de la bombe atomique tactique de quelques kilotonnes (et non de Mégatonnes comme pour la composante stratégique embarquée sous marine) lâchée sur le territoire Guyanais contre les forces armées adverses. Problème militaire sensé être réglée.

    B - Il s'agit de forces limitées (commandos ou petites unités). Les forces militaires Française de sécurité et d'intervention sur le territoire interviennent, dont la Légion Étrangère). Un pont aérien entre la France et la Guyane est mis en œuvre pour amener des renforts.

    C - Il s'agit d'un commando ou de groupuscules d'activistes qui interviennent  contre la base spatiale. Les forces de Gendarmerie (GIGN et / ou SPIG) et de sécurité réagissent

4° - Voici en gros ce que l'on peut dire, la réponse a vos autres questions  reste  inconnue. Il faut savoir que des accords internationaux lient divers pays au site d'utilisation des lanceurs de satellites de Kourou dont la Fédération Russe .Cette dernière qui a en Europe (avec la Grande-Bretagne) une capacité logistique par gros porteurs de transports aériens à grande distance serait en mesure d'intervenir sur demande. La réponse est dans les accords peu connus sur ce sujet.

Voici pour ma réponse sur ce sujet que j'ai étudié un temps sur les dissuasions de tous type contre tous pays sensés pouvoir le faire et les réponses que nous connaissons. Le cas classique d'école étant le B...agresse la Guyane ! Que se passe t-il ? Réaction ? Les divers pays Européens  n'ont pas la capacité d'intervention par des forces rapides et cela est-il demandés dans le cas d'accord ? Je ne le crois pas !

Janmary

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Cerf-tifie a dit :

Puisque la langue française n'est visiblement pas si importante que ça, quelles sont tes questions?

J' oublier
De réel question et pas genre une demande de tactique militaire complète en cas d'attaque tant cas faire.

 

Un petit rectificatif orthographique..

 

J'oubliais.

De réelles questions et non pas d'un genre de demande de tactique militaire complète en cas d'attaque tant qu'à faire.

 

Ne jamais donner de leçons à autrui sur des sujets que l'on ne maitrise pas soit même.Ici la politesse et la courtoisie prime.

 

> En 1961, j'ai été engagé dans une opération de ratissage en Algérie avec des légionnaires alors que j'étais jeune appelé du contingent..

> En 1968 -1972, j'ai participé en tant qu'électronicien aux essais nucléaire du pacifique, à Mururoa, comme chef du réseau information. Nous avons connu un certain Hans, légionnaire de son état qui retirait (scraping) le sol en surface avec son bulldozer pour retirer une partie de la surface contaminée. Nous avions, nous, le personnel du CEA (Commissariat à l’Anergie Atomique) accès au foyer  de la Légion Étrangère  du camps d'Arué à Tahiti.

C'était des guerriers, des gens polis et disciplinés, toujours avec une tenue  correct et qui ne badinaient pas sur ces principes et bien d'autres du reste.

J'aimerais si vous êtes légionnaire, qu'il en soit ainsi et aussi  de votre personne sur ce forum. Nous pourrions que vous apprécier d'avantage.

Merci.

Janmary.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@janmary:   Grand mercy pour  votre réponse détaillé. Je vois maintenant que j´aurais du focusser mon scénario aux groupes hostiles, leur nombre, provenance, armement et intentions. C´est ce que je ferai maintenant. On se reverra! 

  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci et félicitation pour votre Français pour la citoyenne Allemande que vous êtes je suppose.

J'aimerais écrire l'Allemand au moins comme vous le faite avec le Français. J'ai fais une partie de mon service militaire en RFA à Kaiserslautern dans un cadre limité lors de l'intervention décidé par le président Kennedy sur la crise de Berlin en 1962 (régiment de blindé ou nous sommes restés environ 6 mois).

Au sein de mon groupe américain (Litton Precision Product) par la suite, je suis allé très souvent à Munich (en fait à Gernlinden) et Stuttgart (en fait à Biberach) pour des "meeting" et des "training" sur les produits techniques et commerciaux. Munich est une très belle ville avec nombres de choses à visiter.

Merci de contribuer sur notre forum.

A se lire de nouveau.

Janmary

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×