Jump to content

Ce moment qu'il faut prendre en compte en s'engageant...


MARTY

Recommended Posts

Sandra est penchée sur le cercueil. Elle dévisage son mari. Délicatement, elle enlève le tissu masquant le cou. Dix jours plus tôt, lors d’un accrochage en Afghanistan, le lieutenant Valéry Tholy a reçu un éclat à la gorge. Il est mort sur le coup. Sandra regarde ce trou : « Ce n’est pas beau, mais c’est la cause de sa mort. C’est important de voir la blessure. » Avant d’entrer, elle avait peur. « On avançait dans le couloir, je tenais la main du colonel. Mais ensuite j’étais bien. J’étais enfin avec mon mari. Je lui ai tenu la main pendant que le prêtre chantait la prière des parachutistes. Je n’entendais pas les phrases. Etrangement, c’était un beau moment. »

http://www.parismatch.com/Actu-Match/Monde/Actu/Afghanistan.-Pour-qui-sonne-le-glas-367146/

cela se passe de commentaire.....

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il est vrai que tant que on est pas confronté a une situation du terrain, même si lors du processus de recrutement on pense avoir réfléchi sur la question,avoir analysé tus les aspects. On doit bien être loin de la réalité du terrain. Marty merci pour votre lien, il permet de méditer sur la question et sa ne fait pas de mal parfois et c'est un témoignage qui ne laisse pas indifférent quand on ce passionne pour cette univers qu'est l'Armée et de vouloir servir son pays.

Link to comment
Share on other sites

Après dans des conséquences telles que la mort, il faut surtout penser, au moment de signer, à l'impact que cela peut avoir sur notre famille 'angoisse lors d'OPEX, deuil, etc...), même si -cela peut paraître égoïste- quand on est jeune, il ne faut pas trop écouter les autres et faire le métier que l'on souhaite.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Ceci est poignant.

 

Quand on est jeune, on se croit invincible et immortel alors que la moindre frappe ou le tout petit mauvais coup peut supprimer une vie.

 

Ce n'est pas des jeux vidéo.

 

FOX

Link to comment
Share on other sites

J'avais déjà lu cet article et en relisant j'ai eu exactement les mêmes frissons qu'a la première lecture.

 

Le témoignage est poignant et même si je candidate pour une spécialité embarquée qui n'est pas en première ligne lors d'OPEX, il fait réfléchir. Rien n'est prévisible. Comme le souligne à juste titre Fox, s'engager ce n'est pas allumer sa console. Charger son arme ce n'est pas simplement appuyer sur X. L'adrénaline ce n'est pas la manette qui tremble. En s'engagent, il n'y a qu'une vie. NOTRE VIE, pas de pause, pas de codes de triche.

 

Cette femme donne au lecteurs un leçon de courage. Chapeau à elle...

 

Je ne peux m'empecher d'avoir une pensée pour les familles de soldats décédés en OPEX, mais aussi à celles qui ont un ou une proche en OPEX et qui à chaque flash info ont le coeur qui bat de plus en plus vite.

Link to comment
Share on other sites

Le témoignage est poignant et même si je candidate pour une spécialité embarquée qui n'est pas en première ligne lors d'OPEX, il fait réfléchir. 

 

Tu auras tout le temps de réfléchir à ça lors d'un exercice d'impact missile.

Link to comment
Share on other sites

Mais à ce moment là, je serai déjà engagé. C'est un peu tard pour commencer à s'en soucier. Je sais que je candidate dans une force où "je risque moins" que les collègue de l'Armée de Terre, mais peut importe l'engagement, signé un contrat de militaire c'est accepter de vivre pendant la durée de ce contrat avec cette eventualité.

 

J'ai pesé le pour et le contre et j'ai choisi de m'engager...La Psycologue m'en a même parlé pendant l'entretien d'évaluation.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Ce n'est pas ce que je voulais dire. Ce que je voulais dire c'est que en cas de conflit les marins ne sont pas moins exposés, contrairement à ce qu'on pourrai croire.

Si tu n'est pas convaincu, recherche l'histoire du "général Belgrano" (le navire, pas le général).

Link to comment
Share on other sites

Je te rejoins entièrement sur ce point ! Et on peut prendre en compte le conflit coréen avec en 2010 la corvette sud-coréenne CHEONAN qui fut coulée par la corée du nord !

 

Le risque 0, n'éxiste pas lorsque l'ont est militaire. J'en suis conscient et je l'ai d'ailleurs "expliqué" à la psy lors de mon entretien. Un soldat fait voeux de dévouement pour sa patrie, jusqu'au don de soi s'il le faut, et même si je ne suis pas suicidaire, je suis près à prendre ce risque, d'une part parce que je sais que j'aurais une bonne formation avant d'être en zone de conflit et d'autre part parce que je sais que l'armée a tout à m'apporter.

 

Maintenant, quand on regarde les soldats Français tombés au combat au cours de ces dernières années (et pas que Français d'ailleurs), ce sont les troupes de terre qui dénombrent la quasi-totalité des pertes subies, parce qu'elles sont en premières lignes dans les combats qui sont menés à ce jour. Le dernier Marin tombé au champ d'honneur était un Second Maître Commando me semble-t-il, un marin certe, mais sur la terre. Maintenant, la Marine est aussi pleinement engagée, de nombreux batiments ont participés à l'opération serval, d'autres ont été engagés dans la tentative de libération de Denis Alex, d'autres sont en missions dans des zones à forte piraterie, et les risques sont malgré tout important, j'en suis conscient et je suis désolé si tu as semblé dérouté du fait que je pensais que la Marine, c'était être un "militaire planqué", loin de moi cette idée.

Link to comment
Share on other sites

N'oubliez pas cependant que le but du soldat "n'est pas de mourir pour son pays mais de faire en sorte que celui d'en face meure pour le sien".........

 

Je vous laisse le soin de trouver de qui est cette citation....

Link to comment
Share on other sites

La version "sobre" m'a fait pensé au Général !

 

 

Mais en réalité, après quelques petites recherches, il s'agit de Churchill ! Et d'après de nombreuses sources d'Internet, il ne s'agit pas de "Celui d'en face" mais de "Sal*** d'en face", étrangement une fois qu'on a mis le juron, Churchill s'impose naturellement !

Link to comment
Share on other sites

Sauf que le S.... d'en face est un homme comme celui de notre côté qui est là pour défendre ses convictions, son pays, son honneur, sa patrie....

 

A la guerre, on respecte son ennemi, malheureusement parfois certes mais on le respecte.

 

Donc "celui" pas le "s....." n'en déplaise à monsieur le Prime Minister...

Link to comment
Share on other sites

De nos jours, je suis d'accord sur toute la ligne. Mais il faut voir le contexte dans lequel la phrase a été sortie ! A l'époque, les british était quand même malmenés par les Allemands et Mister C. n'était pas réputé pour sa langue de bois et sa bienséance ! Ceci-dit cela n'excuse en rien le fait d'insulter et de mépriser son ennemi.

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    Àngi

    Posted

    Bonjour  !! je voudrais obtenir des avis par apport à la situation de mon copain  il s’est présenté en 2020 à la légion étranger il a resté à paris 3 jours et après il est parti à Aubagne , après une semaine il était pas très sûr de sa décision et il a décidé de partir voluntariamente ( il a pas signé le contrat ) . maintenante il est très décidé à partir pour s’engage totalement dans la légion étranger , la question est : il est encore possible de se réintégrer ?  si la réponse est oui , comment il peut le faire ?    je vous remercie beaucoup pour votre réponses ☺️

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Nouvelles menaces et renseignement militaire : à quoi vont servir les 400 milliards d'euros débloqués pour la défense ? Par La rédaction de TF1info TF1 | Reportage François-Xavier Ménage, Eric Josset Publié le 22 janvier 2023 à 12h09 https://www.tf1info.fr/politique/video-nouvelles-menaces-et-renseignement-militaire-a-quoi-vont-servir-les-400-milliards-d-euros-debloques-pour-la-defense-caesar-guerre-en-ukraine-2245725.html?fbclid=IwAR3SZ1ORd8m17pDJVQ4h1iId2_u6t0cZh0LcRakONgHBCh4w9qNpgjQkaJ8   Le président de la République a décidé d'augmenter de 30% le budget de la Défense. Une somme inédite depuis le général de Gaulle. Près de 413 milliards d'euros vont être investis d'ici 2030 pour transformer nos armées et s'adapter aux nouvelles menaces.   Les armées françaises bénéficieront d'un budget de 400 milliards d'euros sur la période 2024-2030, dans le cadre de la future loi de programmation militaire (LPM), soit un tiers de plus que l'enveloppe de la précédente LPM, a annoncé vendredi 20 janvier le président Emmanuel Macron. Une somme jamais vue depuis le général de Gaulle qui doit permettre de faire face aux dangers "considérables" auxquels doit faire face l'Hexagone.  Cette loi poursuivra l'effort financier en matière de défense après une LPM 2019-2025 de 295 milliards d'euros, qui avait mis fin à des années de coupes budgétaires dans les armées. Elle est très attendue, alors que la guerre en Ukraine a mis en lumière des faiblesses dans le dispositif militaire français. L'enjeu des drones Car aujourd'hui, le nombre d'armes est trop réduit dans le pays. Les stocks de munitions ont chuté en raison notamment des transferts vers l'Ukraine et le coût de l'énergie impose de faire des choix dans l'équipement. L'objectif est par exemple de ramener le délai de production d’un canon Caesar, tel que ceux fournis à l'armée ukrainienne, de 24 à 12 mois et celui des obus qu'il tire de 9 à 3 mois. L'accent sera également mis sur le développement des drones, hautement stratégiques aujourd'hui, avec des "drones qui seront capables de faire la guerre électronique, brouiller les radars, les systèmes de défense ennemis, mais aussi des drones capables de leurrer les systèmes de défense en simulant la forme d'un avion de chasse pour que l'ennemi ait l'impression d'être confronté à une flotte beaucoup plus impressionnante", explique Bruno Fichefeux, directeur du programme SCAF-Airbus dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article. Leur déploiement pourrait intervenir d'ici 2040.  Autres investissements : dans les blindés, la généralisation des avions de combat Rafale, mais aussi pour un nouveau porte-avions et une dissuasion nucléaire renforcée. Par ailleurs, le budget alloué au renseignement militaire doit augmenter de près de 60% sur la période 2024-2030, le budget de la Direction du renseignement militaire (DRM) et de la Direction du renseignement et de la sécurité de la défense (DRSD) étant notamment doublés dans l'objectif d'"avoir une guerre d'avance", selon Emmanuel Macron.

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Voici un article trés intéressant que je vous partage :   La cohérence sans l'abondance ? La nouvelle programmation militaire se dessine https://www.institutmontaigne.org/analyses/la-coherence-sans-labondance-la-nouvelle-programmation-militaire-se-dessine?fbclid=IwAR0DKwYK662-Hn_8gBWjzP5M0ytxuzm9P35w-M9N3IjyBEJt-wv0mZfbXbM

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Malheureusement les français sont tombés dans une sorte de routine/lassitude qui a prit la place de la crainte et seul quelque un voient le risque d'un conflit mondial armé, car nous sommes déjà en guerre (financière). Ca serait une folie de se désarmer. C'est une folie complète, on s'engage sans s'engager, j'jusqu'au moment où l'on prendra un coup et nous serons surpris et pas prêt.

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Là, désolé, je n'ai pas d'info particulière. Lorsque vous l'aurez, passé, merci de nous faire un retex, ça serai sympa pour les prochain candidats.
×
×
  • Create New...