Messages recommandés

Bonjour,

J'ai besoin d'informations pour connaître la difficulté d'accès à l'EMIA et la suite des évènements.

 

Le concours est-il très sélectif ou faisable si l'on se donne les moyens et qu'on avait un bon niveau scolaire au lycée?

 J'avais appris qu'un élève issu de l'EMIA atteindra nécessairement en fin de carrière des grades plus modestes que des Saint-Cyriens, est-ce véridique ? Si oui que peut espérer atteindre un officier de l'EMIA ?

Je sais en revanche qu'un officier de l'ESM passait peu de temps sur le terrain au combat avec ses hommes (5 années tout au plus), un officier de l'EMIA y passe-t-il plus de temps ? Ou se destine-t-il à occuper un emploi dans un bureau rapidement (ce qui ne m'enchanterait pas vraiment pour tout vous dire) ?

Et ma dernière question est : si j'ai fait l'ENSOA et que je suis allé au 1er RPIMa ensuite, est-ce que je retourne dans mon régiment après avoir fait l'EMIA ?

 

Voila, j'espère que quelques-uns prendront la peine de répondre à mes quatre petites questions et je les remercie d'avance.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si tu passes par l'EMIA après St Maixent, tu perds ton arme d'origine et repars à zéro, choix à l'issue du classement obtenu, comme à St Maix.

Pour un officier les 3 temps forts sont comme en tant que chef de section, donc lieutenant, puis comme commandant d''unité, capitaine donc, puis comme chef de corps en tant que lieutenant-colonel au tableau de colonel ( diplômé de l'école de guerre) ce qui fait un total de 6 ans de "vrai" commandement.

La voie directe est plus propice à l'accès aux plus hautes fonctions (généralat) mais je connais au moins un IA de ma promo de St Maixent, qui a fini général, donc...Sinon les carrières sont assez semblables.

Vu le nombre de régiments qui restent, le temps de commandement en tant que chef de corps sera une lutte ardue entre prétendants et l'attente risque d'être parfois longue, surtout si l'on vise un régiment bien défini.

L'accès à l'école de guerre, sur concours n'est pas aisé non plus et les places sont tout aussi chères.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 04/04/2018 à 22:47, Alset a dit :

Bonjour,

J'ai besoin d'informations pour connaître la difficulté d'accès à l'EMIA et la suite des évènements.

Le concours est-il très sélectif ou faisable si l'on se donne les moyens et qu'on avait un bon niveau scolaire au lycée?

c'est un concours, donc sélectif ... une 100e de places disponibles (variable). concours ouvert a tous les sous officier et certains militaire du rang de l'armée de terre entrant dans les critères et volontaire => facilement beaucoup plus de 100... ;)

 J'avais appris qu'un élève issu de l'EMIA atteindra nécessairement en fin de carrière des grades plus modestes que des Saint-Cyriens, est-ce véridique ? Si oui que peut espérer atteindre un officier de l'EMIA ?

tout dépend de ta carrière, et de ton age... aucun concours n'est fermé à un officier IA. mais les limites d'ages peuvent contraindre certaine possibilités. un officier IA (entrée a saint maix à 18 ans, est LTN vers 28 ans...)  un officier cyrard entrée à coet à 20 ans est lieutenant à 25... mais en règle général, pour finir CEMAT il vaut mieux être saint Cyrien...

Je sais en revanche qu'un officier de l'ESM passait peu de temps sur le terrain au combat avec ses hommes (5 années tout au plus), un officier de l'EMIA y passe-t-il plus de temps ? Ou se destine-t-il à occuper un emploi dans un bureau rapidement (ce qui ne m'enchanterait pas vraiment pour tout vous dire) ?

ESM ou IA : même combat : 3 ans de chef de peloton-section (LTN), 3 ans d’officier adjoint (CNE) ou cadre en ecole, 2 ans de commandant d'unité (CNE) => temps en unité .
ensuite les parcours sont souvent en état major, en BOI ( bureau opération et instruction), de temps en temps en école... il y a toujours des contacts avec les soldats, moins proche mais toujours possible... a chacun de choisir si il veux vivre dans un bureau, ou travailler dans un bureau en allant voir les autre de temps en temps

Et ma dernière question est : si j'ai fait l'ENSOA et que je suis allé au 1er RPIMa ensuite, est-ce que je retourne dans mon régiment après avoir fait l'EMIA ?

en entrant à l'EMIA, on accepte de remettre a 0 tous nos choix militaires ...

avec le classement on choisit une Arme

ensuite en division d'application, on choisi un régiment et une spécialités, mais toujours en fonction du classement...

il y a un facteur "chance" qui doit en plus rentrer en jeu : après avoir réussi a prendre une arme qui donne accès au 1 RPIMA, il faut que l'année ou tu sortes de division d'application, le 1 RPIMA demande, à la DRHAT,  un lieutenant d'origine EMIA dans ta spécialité, et que tu ais les aptitudes et le classement pour le choisir ...

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites