Aller au contenu

Messages recommandés

Bonjour j'ai été mili de 1997 à 2008 

J'ai intégré administration penitentiaire le 3 avril 2017

On me dis que je ne peut pas bénéficié de la reprise d'ancienneté a ma titularisation car il y a une interruption entre les 2

Puis faire un recours ?quelqu'un est il dans mon cas 

Merci

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

Il y a 2 heures, zabre a dit :

J'ai intégré administration penitentiaire le 3 avril 2017

Tu es titulaire ?

Normalement dans la fonction publique, à la titularisation de l' agent l' administration reprend l' ancienneté civil ( plus sur des pourcentage mais la moitié du privé ou un tiers du public, c' est selon l' avantage de l' agent ) et cent pour cent des services dans les Armées dans la limite de dix ans.

Je viens d' apprendre d' un collègue qui est en cours de titularisation que rente en compte la catégorie militaire par rapport à la catégorie du fonctionnaire ( A, B ou C ).

Exemple, lui c' est son cas il est agent de catégorie B mais était militaire du rang, donc il lui retiennent que la moitié de son temps.

Il y a 3 heures, zabre a dit :

On me dis que je ne peut pas bénéficié de la reprise d'ancienneté a ma titularisation car il y a une interruption entre les 2

Normalement non !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • Sujets

  • Zone Militaire

  • Messages

    • Bonjour, j'ai réussi les épreuves de sélections. Je rentre en formation le 1er octobre. A t-on une carte d'identité militaire en étant formé ? De quoi ce compose notre paquetage ? Peut-on rentrer en uniforme à notre domicile ( 5km de la caserne ) ? D'avance merci  
    • Bonjours à toutes et tous, Après un BAC S et une première année de médecine, je candidate pour les spés mécaniques dans l’armée de l’air. Les tests de sélection et la première commission est passée, je suis en attente des résultats..
    • L'armée du Levant désigne les forces armées françaises en garnison au Levant (Asie occidentale) dans l'entre-deux-guerres jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, lorsque la défaite de l'Empire turc en 1918 conduisit les puissances victorieuses à se partager de larges pans de son territoire. En 1920, les Français reçurent un mandat de la Société des Nations sur la Syrie et le Liban. Pour maintenir l'ordre sur ces territoires, la France constitua une force armée, l'armée du Levant. L'armée du Levant était complétée par les troupes spéciales du Levant composées d'un personnel recruté localement. Dès le début de la Seconde Guerre mondiale, ces territoires devinrent un enjeu disputé entre la France et le Royaume-Uni, et entre les autorités fidèles à Vichy et les représentants de la France libre. L'armée du Levant fut dissoute à la fin de la guerre, avec l'indépendance du Liban en 1943 et de la Syrie en 1944. Le 15 septembre 1919, Clemenceau et Lloyd George signent à Paris une convention qui organise la relève des troupes britanniques occupant le Proche-Orient par les troupes françaises. Sans préjuger de la solution à apporter aux questions de mandat et de frontières, elle obligeait la France à constituer une armée au Levant. le 7 octobre 1919, une conférence militaire se tient à Paris sous la présidence du maréchal Foch. Le général Henri Gouraud fut nommé haut-commissaire de la République et, succédant au général Hamelin, commandant en chef de l'armée du Levant dont les effectifs étaient fixés à 35 000 hommes. Les premiers éléments de cette force provinrent de l'ancienne armée d'Orient avec la 156e division d'infanterie, complètement remaniée, qui prit le nom de « division de Cilicie », sous le commandement du général Julien Dufieux. La division comprenait un régiment métropolitain, le 412e régiment d'infanterie, un régiment colonial, le 17e régiment de tirailleurs sénégalais, un régiment de la Légion arménienne encadré par des officiers et des sous-officiers français et le 18e régiment de tirailleurs algériens. Une division de Syrie avait été réorganisée en agglomérant le 415e d'infanterie, le 3e mixte de zouaves et de tirailleurs, et les 19e et 22e régiments de tirailleurs algériens. Les éléments d'armée comprenaient enfin le 21e régiment de tirailleurs algériens.   ( Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Armée_du_Levant )     L'Armée du Levant est un peu oublié de nos concitoyens, un peu comme le conflit des Dardanelles quelques années avant. D'abord parce que c'est une armée " coloniale " qui se situe historiquement entre la Grande Guerre qui toucha toutes les familles, se déroulant à nos frontières et la seconde guerre mondiale qui se déroula partout sur notre territoire, révélant des atrocités impensables encore aujourd'hui.    
  • Contributeurs populaires

×