Jump to content

Évolution carrière


Maxence

Recommended Posts

Bonjour à vous,  j'ai parlé avec quelqu'un qui connait un peu les forces armées et il m'a dit que mearm en spécialité c'est clairement de la mer....credi parce qu'il y a pas d'évolution possible et qu'il fallait plus être mécanicien de radios ect... il a aussi dit que les cirfa ne nous aident pas puisqu'ils nous dirigent où il fait des hommes ...  C'est vrai où c'est n'importe quoi ?  Merci à vous pour votre attention,bon weekend et a bientôt

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Salut,

il y a 15 minutes, Maxence a dit :

il a aussi dit que les cirfa ne nous aident pas puisqu'ils nous dirigent où il fait des hommes ...  

Le CIRFA a pour travail de recruter, terme que l' on a tendance à effacer car ça renvoi sur l' image du sergent recruteur d' autrefois qui après avoir offert une chopine ou deux faisait signer ( croix ) les jeunes hommes des campagnes afin d' alimenter les armées, très gourmande en chères ( d' où l' expression " chère à canon " ) que l' on envoyer au pas défendre nos frontières, voir les élargir.

Donc, ne nous voilons pas la face, les conseillés des CIRFA, sont des recruteurs et doivent à ce titre " faire du chiffre ".

Ce qui n' empêche pas, que ces militaires prennent leurs taches à cœur et essayent d' orienter le mieux possible les futur candidats.

Il faut aussi être réaliste, comme je l' avais expliqué à un membre, ces conseillés ont une spécialité de base et on bien souvent derrière eux une belle carrière. Mais ( il y a toujours un mais ;) ) une belle carrière dans leurs spécialité et non dans le recrutement !

Pour être plus clair et te donner un exemple, le conseillé qui va te recevoir et te suivre tout au long du processus d' engagement. Si il est maitre principal commis, il aura forcément pas toutes les infos et les connaissances ( hormis celles figurant dans ses dossiers, ou sur être marin... ) pour t' aiguiller sur la spécialité de MEARM.

Ça ne veut pas dire qu' il te dira n' importe quoi mais il te " vendra " les renseignements et les informations à sa disposition.

il y a 34 minutes, Maxence a dit :

ils nous dirigent où il fait des hommes ...

Ils ne vont pas te diriger dans une spécialité où il n' y a pas de recrutement.

Sinon tu fera un beau dossier, tu auras beaucoup d' espoir et puis tu recevras un message de Paris, " nous ne recrutons pas dans cette voie pour l' instant " ( c' est ce qui m' ai arrivé au début de mes tentatives d' engagement ;) ).

il y a 37 minutes, Maxence a dit :

 j'ai parlé avec quelqu'un qui connait un peu les forces armées et il m'a dit que mearm en spécialité c'est clairement de la mer....credi parce qu'il y a pas d'évolution possible et qu'il fallait plus être mécanicien de radios ect...

Les MEARM ( anciennement missilier et encore avant artilleur ) s' occupent de la conduite, de la mise en condition et l' entretien des armes " lourdes ". Ces armes à notre époque comme beaucoup de chose, sont dirigés et conduites de manière électronique, d' où un travail de radio, électronique, électrique et d' une partie mécanique, car si elles sont modernes et conduites à distance leurs actions, leurs " départs " restent forcément mécanique. Il faut donc nettoyer, graisser...

 

il y a 45 minutes, Maxence a dit :

 j'ai parlé avec quelqu'un

Attention, il faut toujours prendre avec de pincettes, les avis, chacun à son expérience, certain te diront c' est super..., d' autre te diront que c' est nul.

 

Pose toi également la question, de ce que tu attends de cette spécialité. B)

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

D'accord, donc si j'ai bien compris, pour le cirfa c'est ok ... Mais pour la spécialité il y a encore du flou (j'ai déjà lister les questions pour le rendez-vous mais comme je suis assez loin de chez moi je dois attendre que j'ai une journée entière) donc, les mearms  font juste des réparations, entretiens, mais ils manipulent aussi quand même ? (Électroniquement et manuellement avec les "petits calibres " pour la défense de surface)?

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
à l’instant, Maxence a dit :

les mearms  font juste des réparations, entretiens, mais ils manipulent aussi quand même ? (Électroniquement et manuellement avec les "petits calibres " pour la défense de surface)?

Oui, heureusement qu' ils utilisent et font fonctionner les armements.

Pour les petits calibres, ce ne sont pas forcement eux qui les utilisent, ça peut être un cuisinier...par-contre c'e sont eux qui les entretiennent, les gère.

Pour en revenir aux petits calibres, style 12,7, ou fusils mitrailleurs ANF1, ils sont disposés le long du bord à des points stratégiques de défense et sont servies par le personnel désigné à ce poste lors de la mise au " poste de combat ", à ce moment là les MEARM sont en charge de la conduite des armes lourdes ( canons de 100, 80, 20mm et différents missiles... ) suivant le bâtiment.

Est ce plus clair ?

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonsoir, J'ai vu un collègue, lieutenant colonel de réserve de la Gendarmerie hier soir et je lui ai posé la question, une PMG c'est 15 jours. Une PMGA, ça ne lui parle pas, peut être le rajout de l'APJA, ce qui expliquerai ce rallongement de temps. 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Une journée type "bureau" où tu arrive le matin et repart le soir, ça peut être une mise en place pour un événement type fête du village, où tu patrouilleras toute la journée, la fête terminée, tu rentre chez toi. 

    berogeitabi

    Posted

    Bonjour.  Connaissez vous l'opération "FRANKTON"?  Cette opération a eu lieu pendant la seconde guerre mondiale. Elle est plutôt méconnue. Des kayakistes d'un commando anglais, emmenés par un sous marin à l'embouchure de l'estuaire de la Gironde on remonté cet estuaire pour aller miner et couler des bateaux allemands dans le port de Bordeaux, ceci entre le 7 et le 11  décembre 1942. Pour commémorer les 80 ans de cette formidable et périlleuse opération des kayakistes du club de Mérignac vont refaire l'itinéraire parcouru par ces commandos. 5 équipages de kayakistes du SAM (sport athlétique mérignacais) dont un équipage féminin tenteront cette folle aventure. Demain 8 décembre, ils partiront depuis l'océan pour quatre jours en autonomie, en bivouaquant aux mêmes endroits où les anglais ont bivouaqués.  Ils prévoient d'arriver à Bordeaux ce dimanche 11 décembre où une cérémonie commémorative sera organisée. Voici un lien à consulter pour comprendre cette tentative réalisée par ces kayakistes en mémoire de ceux qui se sont sacrifiés pour que l'on vive libre aujourd'hui. Des kayakistes refont le parcours de l'opération Frankton en Gironde.  Source: 20minutes.fr Puis un autre lien vers le récit de cette opération et le sacrifice des commandos anglais. L'opération Frankton.    Source: 20minutes.fr Ici la carte de l'opération.  Source: 20minutes.fr         A l'occasion d'un passage au Verdon, j'avais publié les photos du monument du souvenir lié à cette opération. Je vous les remets ici.  

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Bonjour, Pour la plaque dans certain surplus, le bon coin, eBay... 05 pour le centre de recrutement de Toulon (seul et unique pour nous) les deux chiffres suivant correspondent à ton année d'incorporation puis les chiffres suivant aux nombre où tu te trouver dans la file. Ex : 05 92 48521 donc 05 pour Toulon, 92 pour incorporation à Hourtin ou Querqueville en 1992 et l'incorporé était le 48 521 -ème à passé.  

    Milites

    Posted

    Merci beaucoup bouchon gras, J’ai eu la chance de croiser une personne qui a travailler à saint mandrier, et qui a pus me préciser les périodes,  La semaine d’evaluation et soi en juin soi en septembre, pour septembre ont enchaîné directement le Plg de bord en temp Qmf jusqu’au début de l’année suivante pour faire maistrance en janvier/février et faire l’école de spécialisation derrière Merci à toi et bonne continuation   
×
×
  • Create New...