Aller au contenu
tintin29

reforme retraite

Messages recommandés

Le périmètre de la réforme

 

Le système de retraite français comporte 37 régimes de base et une centaine de régimes complémentaires. Dans son discours devant la Cour des Comptes, le 22 janvier dernier, Emmanuel Macron a indiqué clairement que la réforme devait permettre de « passer des 37 régimes de retraite actuels à un régime simplifié, lisible, et donc restaurant la conscience ». Il n’a pas dans son intervention mentionné les complémentaires qui relèvent du champ du paritarisme.  

Les pouvoirs publics devront donc trancher la question du périmètre de la réforme, régimes de bases et régimes complémentaires, toutes les fonctions publiques ou pas, tous les régimes spéciaux ? Il est déjà acquis que le régime des militaires en raison de sa spécificité restera en-dehors du champ de la réforme.


Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/retraites-regimes-speciaux-et-fonctions-publiques-tout-savoir-chantier-gigantesque-que-devra-affronter-emmanuel-macron-pour-3289899.html#PdT68s2M0iv6xK2u.99

 

pensez vous réellement que les militaires ne seront pas impacté par cette réforme ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour - "tremblez pensionnés des armées". Nous sommes tous dans l'attente à ce sujet, je ne suis pas pour autant rassuré.

Je suis pensionné après 17,5 années de service dans la Marine et actuellement titulaire d'un poste dans la fonction publique territoriale (depuis 10 ans), j'essaye de comprendre (ou de faire une simulation) ma situation à l'âge de la retraite de civil et je suis bien incapable de m'y retrouver sur le net. Je vais prendre un rdv avec la rh mais si vous avez des informations concernant ce sujet (cumul, pas cumul des deux retraites, décote, calcul....) je suis preneur.

Cordialement,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui intéresse beaucoup le Président, ce sont les 285 milliards en dépôt des caisses complémentaires dite "paritaire" qui devrait être gérés dans le cadre d'un  système par l’État sous forme de nationalisation !

Pour nous, retraités et cadres du privé, c'est non ! L’État est totalement inapte à gérer ces entités Nationales qui sont des gouffres financiers (SNCF, EDF, Ex-Air France) sans compter ceux qui n'existent plus (comme le Crédit Lyonnais, etc).

Il est curieux qu'au moment ou le chef de l’État privatise (SNCF, etc.) il veuille nationaliser les caisses de retraites.en une seule entité sous forme d'entité publique. Dans le privé , la caisse complémentaire est l'ARRCO, la caisse complémentaire des cadres est l'AGIRC (en sus de l'ARRCO)  Gros prélèvement salarial donc..

Ses prédécesseurs n'ont rien trouvés  de mieux que de mettre les caisses de retraites de l'EDF en pleine déconfiture (départ en retraite tôt, pourcentage de prélèvements  sur les salaires faibles, etc.) dans les caisses AGIRC ! Conclusion, AGIRC et ARRCO fusionnent et les taux de versement des retraites du privé baisse !

Merci ! Nous avons cotisé lourdement. Que l'on bénéficie de nos "placements". L’État n'a rien à voir dans ce système qui est paritaire. Qu'il se donne plutôt la peine de mieux gérer ses finances car depuis 50 ans c'est la Bérézina et nous sommes l'objet de profonds reproches de nos partenaires Européens.

Janmary

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un petit complément.

Le but de chaque nouveau régime est d'augmenter plus ou moins fortement les impôts afin de compenser les caisses de l’État en déficit sans compter l’énorme dette publique qui est gagée par nos dépôts et comptes de placement (ce que beaucoup de nos compatriotes ignore).

La politique actuelle qui devrait (depuis 50 ans au moins pour faire face à nos obligations Européennes et d'équilibre des comptes publics) faire une politique d'économie budgétaire augmente en fait les dépenses publiques chaque année.

La suppression de la taxe d'habitation (que je ne commente pas) est à ce point significatif. Les Régions, départements et Mairies n'ont plus les moyens d'investir Conclusion, faire de l'emprunt !

Le pouvoir à donc décidé de vendre les biens publics (pas de commentaire sur le fond) afin de récupérer ses actions (Aéroport de Paris, de Toulouse, etc.etc.). En terme économique, c'est insignifiant. Les fonds en dépôts des caisses de retraite par contre représente une manne bien tentante par contre.

Une possibilité que beaucoup perçoive est la rentrés des fonds cotisés des personnes du monde du travail (les actifs) et immédiatement reversés aux retraités.Si la masse de rentrée des retraites est en baisse pour diverses causes (chômage accentué, etc.) , les montants des retraites attribués aux retraités seraient en baisse sur un mois ou plus !!!

Tous les acteurs sociaux se sont réunis pour faire opposition à ce genre de pratique si cela devait se concrétiser. Ceci dit, oui, il est nécessaire de créer une entité commune de retraite, mais sous forme de d'organisme paritaire avec les mêmes droits pour tous et les mêmes devoirs quand à la rétribution des retraites fonction des revenus salariaux et des années de cotisation.

Note = On entend par paritaire, le gestion d'organisme de la Sécurité Sociale, des caisses de retraites, etc. pour moitié de membre syndical du patronat et par la moitié de membres syndicaux représentatif des salariés.Ce système fut créé et mis en application en 1945 / 1946 et fonctionne ainsi depuis.

Janmary

  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×