Jump to content

Officier BSPP


NexuGal

Recommended Posts

Bonjour je voulais savoir comment faire pour devenir Officier dans la BSPP ?

C'est un choix d'affectation après Saint Cyr ? Ou alors pas d'acces externe que en interne ? 

Merci d'avance.

Link to comment
Share on other sites

Soit tu monte les échelons . Sinon c'est une affection St Cyr pour les aspirant qui on choisit l'arme du génie . 

Il y a aussi quelques aspirant X et IETA/IMI en stage de formation humaines . 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur
Il y a 5 heures, Cne Caesar a dit :

je ne sais pas s'il s'agit d'une affectation comme une autre ou si on peut choisir explicitement la BSPP

Salut,

Je pense que c' est une affectation comme une autre que l' on peut choisir directement, pour illustrer mes dire je place ici le CV du général Poncelin de Raucourt :

 

Link to comment
Share on other sites

  • Administrateur

Je le remets en espérant que ça fonctionne : file:///C:/Users/Laurent/AppData/Local/Temp/Biographie GDI Poncelin de Raucourt_20160923 (1)-1.pdf

sinon :

Diplômé de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr de la promotion Grande Armée (1983) et de l'école d'application du Génie (1984), Gaëtan Poncelin de Raucourt sert d'abord comme lieutenant chef de garde à la brigade de sapeurs-pompiers de Paris. Il est promu ensuite capitaine, commandant de compagnie, puis officier traitant au bureau opérations de la BSPP jusqu'en 1994. En 1995, il obtient un DEA de sociologie des organisations à l'Institut d'études politiques de Paris et est affecté comme consultant au centre de relations humaines de l’état-major de l’armée de Terre composé d’une petite équipe de sociologues et de spécialistes en organisation. Ce centre est chargé de fournir au commandement l’éclairage nécessaire à la conduite des politiques d’activités et plus particulièrement de la politique des ressources humaines. De 1994 à 1996, il est stagiaire de l’Enseignement militaire supérieur scientifique et technique puis est breveté de l'École supérieure de guerre en 1997. Il est stagiaire de la 5e promotion du Collège interarmées de Défense en 1998.

En 1995, il est affecté comme consultant au Centre de relations Humaines de l’Etat- major de l’Armée de Terre composé d’une petite équipe de sociologues et de spécialistes en organisation. Ce centre est chargé de fournir au commandement l’éclairage nécessaire à la conduite des politiques d’activités et plus particulièrement de la politique des ressources humaines. Entre 2006 et 2012, il est affecté au bureau réglementation – organisation de l’état-major des armées. Dans ce cadre, il est directement impliqué, au niveau ministériel, à la conduite du changement dans les armées. Il prend le commandement de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris en août 2013. En janvier 2015, il est directement engagé avec sa brigade, au côté des forces de sécurité intérieure, pour porter secours aux victimes des attentats de Paris.

À l’été 2015, il est chargé de mission auprès du chef d’état-major de l’armée de terre pour prendre la direction de l’échelon de préfiguration du commandement Terre pour le territoire national. Dans ce cadre, il contribue aux réflexions sur l’engagement des armées sur le territoire national ainsi qu’aux travaux sur la rénovation et la dynamisation des réserves de l’armée de terre. Le il est mandaté par le ministre de la Défense pour proposer et mettre en œuvre, en liaison avec les armées, directions et services du ministère, les leviers permettant d’atteindre l’objectif de 40 000 réservistes opérationnels inscrit dans la loi de programmation militaire. À ce titre, il est nommé le directeur de projet « Réserves 2019 » du ministère de la Défense. Le , il est nommé commandant Terre pour le territoire national, puis secrétaire général du Conseil supérieur de la réserve militaire le . Il est finalement nommé secrétaire général de la garde nationale le et délégué interarmées aux réserves.

 

( Source : Wikipédia )

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Bonjour,

Ayant l'intention de le devenir,j'ai quelques infos que un de mes proches militaires chargés du recrutement m'a expliqué...Tu a deux choix:

 

1-Tu tentes l'école de ST Cyr après les deux ans de CPGE(classe prépa),tu choisis lors de ta spéciallisation l'arme du génie,puis la bspp.A condition d'être très bien noter,il y a peus de places...

 

2- L'EMIA: pour devenir officier dans l'armée de terre,c'est le concour interne. Il faut au minimum avoir trois ans de services,et questions diplôme(minimum BAC)  

 

Il y a un troisième,le concour sur titre,BAC+5 et concour externe ou interne je sais plus

 

J'èspère que je n'ai pas dit de betise normalement non.

 

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    Fred689

    Posted

    Attention à ton âge car il y a aussi des limites d'âge pour un engagement dans la régulière. Sur Intradef, tu devrais trouver les infos sur le 132 et avec Annudef, trouver le chef de RH du régiment et lui poser directement tes questions en lui expliquant ton parcours.

    Fred689

    Posted

    Voici quelques renseignements sur le 214 RI https://fr.wikipedia.org/wiki/214e_régiment_d'infanterie Il faut attendre les lumières de Bouchon Gras... Je pense que sa médaille est une croix de guerre avec 1 citation ( étoile) mais je ne distingue ni les rayures du ruban ni ses couleurs (bande orange sur fond vert).

    s.thomas

    Posted

    J'ai eu l'occasion d'expliquer dans ma présentation que je suis la maman d'un élève sous-officier à Rochefort, et d'un élève de terminale qui prépare le concours pour entrer en école de médecine militaire. N'ayant pas d'autres militaires actuellement dans la famille, je pense naturellement aux photos de mon arrière grand-père et grand-père, et je vous serais très reconnaissante de bien vouloir me dire si cela vous évoque quelque chose. Je suis une véritable inculte en la matière. Dans la vie civile, mon arrière grand-père était directeur d'école primaire. Et mon grand-père était ingénieur. Il avait fait l'école des Arts et Métiers. Il a travaillé dans l'ancienne Indochine au début de sa carrière. Il est à droite, sur la photo des 2 hommes en uniformes blancs. Je sais qu'il a été fait prisonnier par les japonais. À son décès, une veuve de militaire a contacté notre famille pour raconter que son mari lui avait dit avoir été sauvé par lui. Il avait été rendu aveugle par les tortures de leurs geôliers et mon grand-père se serait enfui avec lui sur son dos.  Encore une fois, merci de l'attention que vous portez à ces archives. Je lis vos réponses au sujet des photos qu'on vous soumet, et c'est passionnant et très émouvant.

    Dev.Pntac

    Posted

    D'accord, merci love

    nonorex

    Posted

    Merci pour ton message qui me réconforte un peu ! J'ai envoyé une demande à l'école du Génie, sur le site il est indiqué qu'ils recrutent pour le "poste" de Sapeur de combat (idem 6RG). Si ça ne fonctionne pas, je pense tenter le 2è RMAT de Bruz, et le 2è RD dont j'apprécie la spécialité, mais qui est à presque 2h de chez moi. J'aurais aimé aller voir du côté du 13è RDP où mon frère est dans l'active, mais ils ne cherchent visiblement pas de réservistes actuellement. Suite à plusieurs retours positifs dans mon entourage sur la réserve en gendarmerie, je prends aussi des informations de ce côté-là. Les missions ont l'air assez diversifiées. Bref, je découvre tout ça petit à petit, et c'est très intéressant.
×
×
  • Create New...