Aller au contenu

Bienvenue sur le Forum Militaire !

Ici, les proches de militaires pourront échanger leurs questions, leurs réponses.
Une communauté d'entraide pour ceux qui partagent la vie d'un militaire

S'inscrire

  • Contenu similaire

    • Par Bouchon-Gras 49
      Voici une nouvelle mission pour nos camarades réservistes de la Gendarmerie.
      14.02.2019
      Plus de 1 000 gendarmes déployés pour sécuriser les bus d'Ile-de-France (actualisé)

      Des patrouilles de gendarmes réservistes seront déployées, à partir du mois d'avril, dans les bus des quatre départements de la grande couronne parisienne, selon le syndicat des transports Ile-de-France Mobilités. Selon l'AFP, la mesure a été votée à l'unanimité lors du conseil d'administration d'Ile-de-France mobilités, présidée par Valérie Pécresse (LR), la présidente de la Région. 
      Les premières patrouilles seront menées, à partir d'avril, dans le Val-d'Oise et la Seine-et-Marne, puis dans l'ensemble des départements de grande couronne (Yvelines et Essonne en plus), comme me l'a confirmé le patron des gendarmes d'IdF (dont 2 000 réservistes), le général Georges Strub, qui rappelle qu'une convention identique associé déjà la SNCF et la gendarmerie nationale.
      Dans chaque département, 1 000 gendarmes seront déployés à bord et à proximité des transports en commun, sur un financement de la Région de plus de 500 000 €. Ce financement servira à financer les ESR des réservistes de la gendarmerie d'IdF dont, actuellement, la disponibilité est plus importante que le niveau d'engagement "et qui pourront donc s'inscrire dans ce dispositif". 
      Chaque patrouille (250 par département) sera normalement constituée de trois réservistes de la Garde nationale et un gendarme d'active. Ils pourront procéder à des fouilles de bagages et des contrôles d'identités.
      Une expérimentation a été menée entre octobre et fin décembre dans le Val-d'Oise, avec trois patrouilles par semaine, avec pour conséquences un "effet immédiat constaté dans la lutte contre la fraude" et l'absence d'incidents recensés lors des patrouilles. Mais hors des créneaux de présence des gendarmes, une dizaine d'incidents a été recensée (jets de projectile, vols, rixe...), précise IDF Mobilités qui ajoute que "du 22 octobre au 31 décembre, 30 patrouilles de gendarmes ont été effectuées. Sur cette période, et en présence des militaires, aucun incident n’a été recensé. Sur cette même période, mais hors des créneaux de présence des gendarmes, une dizaine d’incidents a été recensée (jets de projectile, vols, rixe…)".
      Ces patrouilles s'ajoutent à plusieurs mesures déjà votées par la région Ile-de-France: déploiement de la vidéo-surveillance dans les transports, recrutements d'agents de sécurité et de médiation, etc. Valérie Pécresse a par ailleurs confirmé sa volonté d'expérimenter la reconnaissance faciale "pour la sécurité anti-terroriste", avec des caméras installées dès maintenant à l'entrée de gares. 
       
      ( Source : Ligne de Défense )
    • Par MsMaverick34
      Bonjour, 
      Actuellement militaire du rang (QM2) dans la Marine et pacsée à un Second-Maître affectée au Bataillon des Marins Pompiers de Marseille, je souhaiterais passer le concours SOG afin d'intégrer la Gendarmerie. 
      Je sais qu'en "inter-armée" le rapprochement de conjoint est possible même si extrêmement compliqué à faire valoir auprès de la hiérarchie, mais effectivement tout de même possible. 
      J'ai contacté un recruteur du CIR afin de savoir si ce même rapprochement était possible ou non entre un gendarme et un marin… Tout en sachant que mon conjoint ne peut pas être muté, puisqu'un marin pompier de Marseille… Ca bosse forcément à Marseille. Ce dernier m'a expliqué qu'il ne fallait compter là dessus, puisque cette mesure semble déjà compliquée à mettre en place entre deux gendarmes, "alors imaginez entre un gendarme et un militaire d'une autre arme, n'y pensez même pas !"
      Est-ce le cas ? 
      Et si ce n'est pas le cas, quelles peuvent être les démarches que je serais amenée à entamer afin de parvenir à me faire affecter dans une brigade pas trop loin de notre domicile ? Quel serait le délai d'attente ? 
      Il y a bien-sûr le facteur "chance" en sortie d'école et une place tout prête pour moi dans le 13. Mais on ne peut pas faire une vie sur des "peut-être que"... 
      Merci par avance pour vos réponses qui je l'espère, pourront m'éclairer  
    • Par Rodd
      Bonjour,
      J'ai postulé il y a un certain temps à la réserve de la Gendarmerie Nationale mais pour le moment je n'ai pas eu de PMG ou de FORT. Le problème est que j'atteindrais bientôt la limite de validité de mes tests psychotechniques. Ma question est donc, que faire si jamais je n'ai toujours pas de stage après la date anniversaire de mes tests et comment les refaire pour accéder à un stage ?
      Merci 🙂
    • Par MartinMatin
      Bonjour,
      Je suis actuellement en Gendarmerie, et plus j'y pense, plus je m'intéresse à la Marine. J'y ai grandi tout près, à Toulon, mon père était dans la Marine, et j'ai de plus en plus envie d'embarquer. Seulement voila, j'ai deux "soucis"
      Le premier, c'est que je suis déjà en passe d'être gendarme (actuellement en école) ancien gav, et que je compte bien faire quand même quelques années de Mobile. Je cherche donc à savoir si, tout étant dans l'âge requis pour rentrer à Maistrance, s'il y a des modalités particulières au changement, une passerelle, quoi que ce soit. Comment sont gérées les années d'ancienneté de gendarme ? Dois-je démissionner pour commencer un parcours de recrutement tout simple ? 
       
      Mon deuxième souci, c'est mon bagage. 
      J'ai un BAC L, pas parceque je suis littéraire, mais pour l'anglais principalement (spe anglais 18/20 au bac en 2015) et aussi parceque les maths façon collège lycée, ne m'ont pas donné vraiment envie (et pourtant, pour en avoir refait avec la Gendarmerie, je trouve ça hyper intéressant... dès lors que ça me sert concrètement et réellement à quelque chose d'utiliser des maths). Or, de l'idée que j'ai de la Marine, une spécialisation est nécessaire, et pour avoir sa place sur un bateau (voire un soum, ce qui me plairait aussi!!) il faut avoir une spécialité d'ordre technique. En tout cas, tout ce qui est RH, administratif, restauration, ça ne m'intéresse pas. Moi tout ce que je veux, c'est être embarqué, et faire quelque chose d'utile et de concret. Alors je me demande... les fus par exemple, ne sont pas vraiment embarqués, de ce que j'ai compris. Et les spécialités qui m'intéressent de prime abord, comme navit, detec ou manoeu, nécessitent des compétences techniques. 
      Alors je me demande si avec mon simple BAC L, je peux tenter le coup, et être formé de zéro. Quitte à avoir du mal à cause de lacunes, je sais me débrouiller et je percute vite.
       
      Merci d'avoir lu jusqu'au bout mon pavé, et merci d'avance pour vos réponses. 
    • Par exorcop
      Je suis gendarme depuis plus de 15 ans, et j'aiune passion pour la vidéo, le cinéma, etc ... Depuis 2 ans, je fais du théatre amateur.... Il y a peu, on m'a proposé de faire de la figuration et peut-être aussi un tout petit rôle dans une série.
      Ma question est simple mais la réponse semble ne pas exister....
      Ais-je le droit de faire ça ?
      Ma question concerne surtout le problème épineux (pas pour moi) d'une rémunération, qui accompagne cette figuration sur 2 jours. Légalement parlant, c'est une activité artistique.....donc on y a droit à mon sens (de même que théatre, ecrire un livre, sculpter, etc ...)
      Quelqu'un a-t-il une réponse ? et si possible précise ??????
      Grand Merci
  • Sujets

  • Messages

    • Bonjour, Léon Gautier demande que les 75 ans des Commandos soit célébrés à Colleville-Montgomery ou ils ont débarqués et pas à Ouistreham. source ... https://lemamouth.blogspot.com/2019/03/une-commemoration-relocaliser.html  
    • Bonjour,  Me revoilà, une fois ma présentation faite sur le forum 😅 afin de solliciter votre aide et vos précieux conseils concernant ma lettre de motivation pour l'Armée de Terre en qualité d'officier psychologue.  Je vous remercie par avance à tous ! (il me reste à mettre la formule de politesse de fin) La voici : Permettez moi de solliciter votre bienveillance dans le cadre de ma volonté d'intégrer l'Armée de Terre en qualité d'officier psychologue. Ma démarche est le fruit d'une réflexion aboutie portée par l'envie de vivre une aventure humaine où la solidarité, la cohésion, le respect de la hiérarchie et des valeurs représentent des symboliques fortes auxquelles je crois et dont je souhaite faire partie. Consciente qu'il s'agit d'acquérir les bases du métier de soldat et d'officier, je suis prête à donner le meilleur de moi-même. Signe d'un engagement personnel et ambitieux à la hauteur de la fierté que je porte à mon pays qu'est la France. C'est également avoir le privilège de défendre les valeurs républicaines et les couleurs de mon pays qui réunissent tout un même peuple, les français. Mon ambition d'intégrer l'Armée de Terre, c'est la nécessité de me rendre utile en mettant au service de cette institution mes compétences plurielles en psychologie et mon savoir-être clinique, acquis tout au long de mon parcours universitaire, à savoir faire preuve d'écoute, d'empathie et de raisonnement, qui me permettront de remplir les missions de l'officier psychologue. De nature sérieuse, autonome, curieuse et capable d'initiatives, j'ai à cœur d'évoluer dans un environnement professionnel rigoureux tout en consolidant mes savoirs-faire et d'acquérir de nouvelles qualifications pendant toute la durée de mon parcours professionnel à vos côtés. En somme, mon engagement est le gage de ma détermination à entamer une réelle trajectoire professionnelle au sein de l'Armée de Terre et d'obtenir un véritable savoir-être reconnu.  
    • Bonjour, Je te conseil de t'adresse directement à l'APER Brest ( c'est lui qui te gérera vu ton lieu de résidence ). CV + lettre de motivation.
  • Contributeurs populaires

×
×
  • Créer...

Information importante