Jump to content

Tigre 2 : entrainement conjoint des FS français et Saoudien


Pendemonium

Recommended Posts

  • Spécialiste

Retour sur un exercice à grande échelle

Du 1er au 18 octobre 2012 aura lieu un exercice conjoint franco-saoudien sur la base aérienne de Solenzara en Corse. Il mobilisera plus de 1000 militaires français et saoudiens

(...)

Les éléments français participant à Tigre 2 sont des unités appartenant au COS, dont la BFST: le 1er régiment parachutiste d’infanterie de marine (1er RPIMa), le 13e régiment de dragons parachutistes (13e RDP), le 4e régiment d’hélicoptère forces spéciales (4e RHFS) et des commandos marine, des commandos de l’air et l’escadron de transport Poitou.(...)

article : http://www.defense.gouv.fr/ema/interarmees/exercices-interarmees/tigre-2/actualites/relations-franco-saoudiennes-exercice-conjoint-des-forces-speciales-en-corse

Depuis le 1er octobre, l’exercice TIGRE 2 conduit par le Commandement des opérations spéciales avec la brigade des forces spéciales française et les forces armées saoudiennes, a enchaîné de nombreux modules d’entraînement en commun. C’est le Field Integration Training (FIT).

(...)

tigre-2-une-premiere-semaine-tres-specia

Simultanément, cette période a été mise à profit pour préparer la partie Field Training Exercices (FTX), deuxième phase de l’exercice Tigre 2. Les état-majors se sont imprégnés du thème tactique dans lequel évolueront les forces engagées du 9 au 18 octobre. Ainsi, la semaine écoulée a été consacrée à la rédaction et à la diffusion des premiers ordres, à la répartition des missions, à des briefings, à des rehearsal (répétition des modes d’action), à des tests des réseaux de communication.(...)

article et photo : http://www.defense.gouv.fr/ema/interarmees/exercices-interarmees/tigre-2/actualites/tigre-2-une-premiere-semaine-tres-speciale

Les Forces spéciales françaises et saoudiennes sortent de l’ombre

Il est 13H50 sur la base de Solenzara lorsque les chuteurs opérationnels français et saoudiens s'élancent depuis les C130 Hercules. (...)

Une fois le secteur marqué et sécurisé par les hommes du commando parachutiste de l'air N°10 (CPA 10), le feu vert est donné pour le posé d'assaut d'un C130 Hercules saoudien et d'un C160 Transall français. Moteurs tournants, les rampes arrière des aéronefs s'abaissent. 4 hummer et véhicules de patrouille spéciale (VPS) s'en extirpent. Simultanément, un hélicoptère Tigre fait irruption sur le tarmac alors que les hélicoptères Blackhawk saoudiens et Caracal français déposent à terre deux groupes de commandos en corde lisse (forces spéciales saoudiennes et hommes du 1er RPIMa). Appuyés par des tireurs d'élite en sabord d’hélicoptères Gazelle et Kiowa, ils investissent alors la tour. Quelques minutes plus tard, les deux groupes sortent en s'appuyant mutuellement. L'exfiltration est réalisée par aérocordage avant qu'un avion Rafale ne vienne effectuer un show of force pour dissuader toute velléité ennemie. Ces actions coordonnées, fluides et précises ont duré à peine quelques minutes.

(...)

tigre-2-vip-day-a-solenzara-2_article_de

Enfin, lors d’une allocution devant les troupes,l’amiral Guillaud a rappelé que l’aspect « interarmées » des forces spéciales était sa « principale richesse » et qu’elles constituaient « un formidable outil pour les chefs et les décideurs politiques ». Et d’ajouter : « cultivez-là ! »

(...)

article et photo : http://www.defense.gouv.fr/ema/interarmees/exercices-interarmees/tigre-2/actualites/tigre-2-les-forces-speciales-francaises-et-saoudiennes-sortent-de-l-ombre

entraînement au posé d’assaut des opérations spéciales (PAOS)

Nous sommes dans la nuit du 10 au 11 octobre sur la base aérienne 126, à Solenzara. Par une nuit de niveau 5, c'est-à-dire du niveau d’obscurité maximal, une équipe de forces spéciales a pour mission de baliser et sécuriser la piste d’atterrissage sur laquelle viendra se poser un avion de transport et d’assaut (ATA) de type C130 Hercules. Equipés de JVN, les « marqueurs » se sont positionnés dans l’obscurité le long de la piste et ont disposé leurs lampes bas niveau lumière (BNL) visibles uniquement avec les JVN. A l’heure prévue dans l’ordre d’opération et sans contact radio, les lampes sont commutées et indiquent le gabarit dans lequel l’équipage devra atterrir, manœuvrer au sol, procéder à l’infiltration puis décoller.

Le ronronnement de l’Hercules se fait de plus en plus proche. Le chef de groupe ordonne l’allumage des kits d’éclairage. Les points lumineux apparaissent alors dans les JVN du pilote. Quelques dizaines de secondes plus tard, une ombre se dessine dans la nuit. Le C130 se pose en début de zone, toujours dans la plus grande obscurité.

L’ensemble des unités du commandement des opérations spéciales possède la qualification au PAOS qu’il soit au profit des avions de transport et d’assaut ou des hélicoptères.(...)

entrainement-au-pose-d-assaut-des-operat

article et photo : http://www.defense.gouv.fr/actualites/articles/tigre-2-entrainement-au-pose-d-assaut-des-operations-speciales-paos

Je vous conseil d'aller voir les photos et article sur le site du MinDef: très vivant, c'est un plaisir de les voir communicatif sur ce sujet "spécial".

Pourquoi les Saoudiens ? j'en sais rien mais vu notre voisinage avec eux aux EAU, il doit y avoir une idée derrière.

Le mélange des savoirs faire ne s'arrête pas aux FS : http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20121017trib000725539/defense-l-arabie-saoudite-sur-le-point-d-offrir-son-premier-megacontrat-a-francois-hollande.html

Link to comment
Share on other sites



  • Posts

    HernanF

    Posted

    Le trois-mâts ARA Libertad, navire-école de la Marine argentine, dans la rade du Toulon , troisième escale européenne dans son 50e Voyage de formation.   Ici hier au large de Bormes-Les-Mimosas, dans le Var, lieu de naissance du marin argentine Hippolyte Bouchard.  

    frmepervine

    Posted

    Hello !  J'ai une petite question à poser à une féminine qui aurait passé les examens au cso dernièrement  Merci ! 

    Mysteriosa

    Posted

    Bonsoir à toutes et à tous, Tour d'abord j'espère poster sur le bon forum, je m'en excuse par avance si ce n'est pas le cas. Je voulais savoir s'il était possible de retrouver un légionnaire en ayant que peu de renseignements.  Je n'ai pour informations utiles qu'une date, un lieu (dans lequel il travaillait ), son âge, ainsi que sa nationalité. Je connais aussi la ville où il a passé une bonne partie de sa vie. Ne me jugez pas j'ai complétement oublié son prénom. J'avoue que ce qui m'a interpellé lors de la rencontre c'est qu'il me disait être légionnaire mais travaillait (ou n'était-il qu'en mission?) dans un musée privé, enfin plutôt à l'entrée de celui-ci. Avait-il terminé ses classes ? Était-il un jeune légionnaire à la retraite ? Je n'en sais rien. Toujours est-il que j'aimerai le retrouver, mais je ne sais pas de quelle manière. Si quelqu'un a une idée je suis preneuse ! Merci                

    Yoan

    Posted

    C'est exactement ça, j'ai cherché à joindre la BA de Creil aujourd'hui demandant le service de recrutement de la réserve : sans succès. Sûrement réessayer plus tard... Mais oui je craint bien que les CIRFA, dans ce cas précis, ne soient pas de la plus grande efficacité. Aussi, je pense que plus vite c'est fait, mieux c'est ! Merci de porter attention à ma question en tout cas, c'est sympa ! 

    Bouchon-Gras 49

    Posted

    Je n'oser pas le dire, sinon le mieux est d'avoir un contact sur la base ou tenter de joindre un officier s'occupant de la réserve.
×
×
  • Create New...