Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'renseignement'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • La vie du forum
    • Ma présentation
    • Membres
    • Support du forum
  • Actualité et débats
    • Relations internationales
    • Politique de défense française
    • Histoire
    • Matériel et innovation technologique
    • Evenements et rendez vous
  • Le parcours pour s'engager
    • JDC / PM
    • CIRFA
    • CSO
    • Lettres de motivations.
    • SMV
  • Les écoles
    • Armée de l'Air
    • Armée de Terre
    • La Marine Nationale
    • La Gendarmerie
    • Lycées de la Défense
  • Armées Françaises
    • Armée de l'Air
    • Armée De Terre
    • Marine Nationale
    • Gendarmerie Nationale
    • Services Inter Armées
    • Forces Spéciales
    • Réserve
    • Musique, aubade, fanfare, bagad...militaire
  • La reconversion
    • Après l'armée et la reconversion
  • Etre militaire, ses proches, après l'armée
    • Familles de militaires
    • Calendrier d'incorporation
  • A l'Internationale
    • Armées étrangères
  • Traditions, uniformes, insignes, décorations, recherches...
    • Traditions.
    • Uniformes.
    • Insignes.
    • Décorations.
    • Musées militaires ou commémoratifs.
    • Recherches généalogiques, parcours militaires, identifications...
  • Club des esprits aventureux's Sujets
  • Club voyage et joies simples.'s Une ou des envies de voyages?
  • Wargame's Wargame et scénario

Calendars

  • Calendrier
  • Club des esprits aventureux's Calendrier de l'Avent

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Lieu


Mes centres d'intérêts

Found 8 results

  1. Le 4 novembre 2020, disparaissait le général Maurice Faivre , officier Dragons-parachutistes en Algérie au début des années 1960, défenseur emblématique des Harkis, dont il s'est occupé après la cessation des combats, sauvant des dizaines de familles. Un héros oublié. Il y a des histoires inconnues du grand public qui méritent d'être partagées. Celle de Maurice Faivre est l'une d'elles. Maurice nait le 19 mars 1926 à Morteau, dans le Doubs. Il est, entre 1947 et 1949, élève à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr. Il va sortir Major de promotion de la promotion Rhin et Danube. À l'issue de sa formation, il décide de s'orienter vers la Cavalerie et la Légion étrangère. Mais l'État-major ne le voit pas comme ça et lui propose de rejoindre la branche des Renseignements militaires. Entre 1949 et 1950, Maurice suit les cours de l'École d'application de l'Arme blindée-Cavalerie installée à Saumur. Et le 20 août 1955, il est déployé pour la première fois en Algérie, basé à Constantine où il constate les conditions très difficiles des populations locales. À la tête d'un escadron d'appelés, le capitaine Faivre est chargé de la construction, en banlieue de Constantine, d'un village destiné à reloger les habitants des bidonvilles, puis à la construction de maisons pour les ouvriers agricoles de Guettar-el-Aiech. En 1958, il retourne à l'École d'application de l'Arme blindée-Cavalerie de Saumur. Il est alors retenu pour partir une seconde fois en Algérie, en 1960. Il doit notamment, à la tête de son escadron, protéger une région comprenant trois villages. Pour cette tâche, il s'adjoint une soixantaine de harkis. Une équipe médicale, menée par son épouse Monique, soigne gratuitement les populations, en soutien des forces armées. En octobre 1960, après l'assassinat d'un harki, il décide d'intensifier les relations entre eux et l'armée française. Ses hommes construisent de nouvelles infrastructures, dont une nouvelle école et une route. Maurice organise même un pèlerinage traditionnel au marabout de Taftis, en soutien à la population. L'officier, désormais commandant, est très lié aux habitants de l'oued Berd. Mais en octobre 1961, son régiment est dissous et rappelé : Maurice Faivre doit quitter l'Algérie dans les semaines qui suivirent pour rentrer en France. Il rejoint dans un premier temps l’École Supérieure de Guerre à Paris (1964 à 1966). Mais dans le même temps, il reçoit de nombreux appels de la préfecture de police de Paris : des harkis de l'oued Berd ont réussi à rentrer en France après les accords d'Évian de 1962 et l'indépendance algérienne, pour s'installer à Choisy-le-Roi. Ils vivent dans des conditions très difficiles et manquent de tout : l'officier décide, avec l'aide de ses officiers de l'époque, de les aider, achetant tout ce qu'il peut et se battant pour rapatrier les familles des harkis en France. Il est l'un des rares officiers a ignorer l'interdiction d'aide mise en place par le Ministre de l'intérieur de l'époque, Roger Frey, qui exigeait des forces armées le refus d'aide aux membres des armées supplétives dont la vie était pourtant directement menacée. Au total, Maurice aide une cinquantaine de familles et plusieurs centaines de personnes, qui déménagent pour s'installer à Dreux, en Eure-et-Loir. La carrière de l'officier continue en parallèle et n'est pas directement affectée par sa désobéissance. Il devient en 1966 officier parachutiste à Tarbes, devenant le chef du 13e régiment de dragons parachutistes, installé à Dieuze, en Moselle, quelques années plus tard. Cette unité était alors la meilleure de l'armée française dans la recherche du renseignement. En 1975, une fois terminé son temps de commandement au 13e RDP, il devient chef du Deuxième bureau à Baden, au IIe corps d’armée, quelques années avant de prendre sa retraite. Il deviendra par la suite écrivain, historien et politologue. Aujourd'hui encore, le nom de Maurice Faivre est sacré dans la ville de Dreux : il a permis que ces familles puissent s'installer et trouver une sécurité, chose impossible en Algérie d'alors. Ils pleurent, comme nous, la disparition de Maurice Faivre. (Source : Passionmilitaria) Distinctions Croix de la Valeur militaire (1957) Ordre national du Mérite Commandeur de la Légion d'honneur (2016) https://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Faivre
  2. Bonjour a tous, dans ce message je m’adresse au personne qui ont déjà été a l’EFSOAA ou principalement ceux qui y sont ... alors voilà je sais que au mois de décembre l’école ferme et de ce fait nous avons 2 semaine de vacances ( j’ai appeler mon cirfa qui me l’a confirmé et selon eux se serait du 23 dec au 6 janv) mais du coup je voulais savoir si il nous donne le week-end qui précède le lundi 23 donc c’est a dire que nous serions en vacances a partir du vendredi 20 a 15h ! Ou alors ils vont nous faire rester jusqu’au dimanche soir ? (Car j’aimerais pouvoir prendre mes billet d’avions maintenant pour aller voir ma famille avant que les prix n’explosent) dans l’attente de votre réponse cordialement Cam
  3. Ludo31400

    Chasseur Alpin

    Bonsoir tout le monde Voilà j'ai pour projet de m'engager dans notre prestigieuses Armée et j'ai pour but de devenir Chasseur Alpin et je voudrais savoir combien de temps il y'a entre ma première visite au Cirfa et mon incorporation au sein du régiment. ( je souhaite rentrer comme militaire du rang et faire mes 3mois classe) ainsi que le contenu de la formation chasseur aloin je vous remerci !
  4. Wissembourg recrute ! Wissembourg, le 5ème escadron et Unité Spécialisée de Réserve du 2ème régiment de Hussards, recrute ! Vous êtes sportif, rustique et animé par l’envie de servir les armes de la France, la réserve opérationnelle est faite pour vous. Vous êtes prêt à vous entrainer 10 week-ends par an et consacrer 1 à 2 semaines supplémentaires à votre engagement, Wissembourg vous permettra d’être formé au combat élémentaire et acculturé au renseignement d’origine humaine. Participez à la défense de la nation, envoyez curriculum vitae et lettre de motivation à recrut.reserve.terre.2rh@gmail.com
  5. Bonjour, Comme dis dans ma présentation, j'aimerais devenir Pilote sur VBCI et si possible intégrer le Régiment de Marche du Tchad. J'ai plusieurs questions qui me taraude l'esprit. J'aimerais tout d'abord savoir si l'armée recrute beaucoup dans se domaine car d'après se que j'ai pu voir, il y a quasi jamais d'offre au poste de pilote.... Donc malheureusement, faut il attendre qu'un pilote meurs ou se réforme pour espérer avoir la place? Est-il possible de monter en grade tout en restant pilote? A quel moment commencons nous la formation de pilote et quel sont les centres en France? Enfin bref, j'aimerais beaucoup discuter avec des pilotes qui pourront m'éclairer sur ce métier Je vous remercie d'avance de l'attention que vous porterez à ce sujet Laurine.
  6. On se croirait dans un mauvais film.... Je conçois la déchéance de nationalité mais avec beaucoup de précautions. Et faudrait connaître le contexte des ces 16 personnes. Comment l'ont ils eu ? ont ils eu un procès ? Mais que là dessus les USA en profite pour faire le ménage. Moi qui croyait qu'on était sorti des prison secrètes de la CIA, il y a toujours d'autres moyens obscur de lutter contre le terrorisme
  7. article : http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/12/23/la-planete-en-2030-vue-par-les-services-de-renseignement-americains/#xtor=RSS-3208 En gros, on risque de se battre pour l'eau et la nourriture d'ici 20 ans ? C'est très proche !!!!
  8. Chez nos alliés anglophones : article en entier : http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/09/10/007-la-drague-sur-facebook-une-technique-despionnage-des-talibans/#xtor=RSS-3208 C'est déjà un travail entrepris de longue date par la DPSD, la prévoté et le commandement pour les soldats partant en OPEX. Mais force est de constater que le risque augmente mais non plus par la collecte passive mais par du renseignement actif. Il faut continuer à rappeler les risques. Des propos à l'apparence sans conséquences peuvent révéler bien des choses. Surtout par croisement.
×
×
  • Create New...