Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'résistance'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La vie du forum
    • Ma présentation
    • Membres
  • Actualité et débats
    • Relations internationales
    • Politique de défense française
    • Histoire
    • Matériel et innovation technologique
    • Evenements et rendez vous
  • Le parcours pour s'engager
    • JDC / PM
    • CIRFA
    • CSO
    • Lettres de motivations.
    • SMV
  • Les écoles
    • Armée de l'Air
    • Armée de Terre
    • La Marine Nationale
    • La Gendarmerie
    • Lycées de la Défense
  • Armées Françaises
    • Armée de l'Air
    • Armée De Terre
    • Marine Nationale
    • Gendarmerie Nationale
    • Services Inter Armées
    • Forces Spéciales
    • Réserve / Garde Nationale.
    • Musique, aubade, fanfare, bagad...Choeur de l'Armée française.
  • La reconversion
    • Après l'armée et la reconversion
  • Etre militaire, ses proches, après l'armée
    • Familles de militaires
    • Calendrier d'incorporation
  • A l'Internationale
    • Armées étrangères
  • Traditions, uniformes, insignes, décorations...
    • Traditions ( terre, mer, air, gendarmerie ).
    • Uniformes.
    • Insignes.
    • Décorations.
    • Musées militaires ou commémoratifs.
  • Sujets de Club des esprits aventureux
  • Une ou des envies de voyages pour 2018? de Club voyage et joies simples.
  • Wargame et scénario de Wargame

Calendriers

  • Calendrier
  • Calendrier de l'Avent de Club des esprits aventureux

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Lieu


Mes centres d'intérêts

4 résultats trouvés

  1. L'ancienne prison de Montluc : Au 4 rue Jeanne Hachette se trouve l'ancienne prison de Montluc qui héberge le Mémorial National de la prison de Montluc dont la visite est gratuite. Prison militaire du régime de Vichy de 1940 à 1943, elle est réquisitionnée par l’occupant nazi à partir de janvier 1943 et ce jusqu’au 24 août 1944. Montluc est alors à Lyon et pour toute la région, la principale porte d'entrée vers la déportation et les exécutions. Lieu d’internement de près de 10 000 hommes, femmes et enfants durant l’occupation allemande, et notamment des enfants d’Izieu, de Jean Moulin et de Marc Bloch, la prison de Montluc est un lieu emblématique des politiques de répression allemandes dans la région de Lyon. http://www.memorial-montluc.fr/ Adresse 4 rue Jeanne Hachette 69003 Lyon 04 78 53 60 41 Tarifs L’entrée et la visite du site sont gratuites. Horaires d'ouverture hebdomadaires Groupes et individuels, du mercredi au samedi de 14 h à 17 h 30. Visite guidée tous les après-midis à 15 h 30 Groupes scolaires, du mardi au vendredi de 9 h à 17 h 30 Juillet et août, du mardi au samedi de 9 h à 17 h 30 Visite guidée à 10 h 30 et 15 h 30 Durée de visite à prévoir 1h30 Fermetures annuelles Site fermé au public les jours fériés. Se
  2. Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation (CHRD) Aménagé symboliquement dans l’ancien siège de la Gestapo, où Klaus Barbie a sévi, le CHRD est un lieu fort et symbolique, au service de l'Histoire et de la Mémoire. Le musée invite à revisiter l'une des périodes les plus sombres de notre histoire. Soixante-dix ans ont passé depuis les événements tragiques de la Seconde guerre mondiale ; pourtant, cette histoire imprègne encore profondément notre société. Le musée de la Résistance a vocation à rendre accessible cette histoire au plus grand nombre, en délivrant des clés pour comprendre la persistance de son impact dans notre société contemporaine. En s’appuyant sur des témoignages, des objets de collections et des photographies, l'exposition permanente déroule le fil des six années de guerre, en s’attachant particulièrement à l’histoire de Lyon. Ouvertures Toute l'année. Tous les jours de 10h à 18h. Fermé lundi et mardi. Fermetures exceptionnelles les 1er janvier, Lundi de Pâques, Jeudi de l'Ascension, Lundi de Pentecôte, 1er mai, 8 mai, 14 juillet, 15 août, 1er novembre et 25 décembre. Ouvertures exceptionnelles les 08/05/2018 et 11/11/2018. Ouvert du mer. au dim. de 10h à 18h. Fermé les jours fériés sauf les 8 mai et 11 nov. Tarifs Adulte : de 4 à 6 €. Gratuit pour les moins de 18 ans. Gratuité avec la Lyon City Card. Carte annuelle des musées municipaux : 25 € valable aussi pour les expositions temporaires. Pass Cité : gratuit pour les habitants des villes jumelées. Inclus dans la Lyon City Card
  3. En ce " beau " jour de juin, souvenons nous de l' appel que fit un général, alors inconnu du plus grand nombre et qui restera encré dans l' Histoire comme le début de la lutte, de la résistance... à l' envahisseur nazi en France. Appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle : texte et circonstances Depuis Londres, le général de Gaulle prononce, le 18 juin 1940 sur les ondes de la BBC, un appel à la résistance invitant les Français à refuser la défaite et à combattre. Celui-ci n'a pas été enregistré, les techniciens de la BBC étant alors trop occupés à préparer l'enregistrement du discours de Winston Churchill, Premier ministre britannique. Retrouvez ci-dessous les circonstances et le texte exact du discours du 18 juin 1940 du général de Gaulle. Le contexte Le 16 juin 1940 suite à la démission du Président du Conseil, Paul Reynaud, le général de Gaulle décide de partir le lendemain pour l'Angleterre afin de poursuivre le combat. Accompagné de son aide de camp, le lieutenant Geoffroy de Courcel, il s'installe provisoirement dans un appartement prêté par un Français, près de Hyde Park, au centre de Londres, au numéro 6 de Seymour Place. Il y rédige le texte de l'Appel qu'il prononce le 18 juin 1940, vers 20 heures, sur les ondes de la B.B.C. Dans ses Mémoires de Guerre le Général décrit les circonstances qui ont entouré l'Appel. « La première chose à faire était de hisser les couleurs. La radio s'offrait pour cela. Dès l'après-midi du 17 juin, j'exposai mes intentions à M. Winston Churchill. Naufragé de la désolation sur les rivages de l'Angleterre qu'aurais-je pu faire sans son concours ? Il me le donna tout de suite et mit, pour commencer, la B.B.C. à ma disposition. Nous convînmes que je l'utiliserais lorsque le gouvernement Pétain aurait demandé l'armistice. Or, dans la soirée même, on apprit qu'il l'avait fait. Le lendemain, à 18 heures, je lus au micro le texte que l'on connaît. » Texte de l'appel du 18 juin "Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises, ont formé un gouvernement. Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s'est mis en rapport avec l'ennemi pour cesser le combat. Affiche ayant suivi l'appel du 18 juin 1940 L'affiche "à tous les français" placardée sur les murs de Londres Certes, nous avons été, nous sommes, submergés par la force mécanique, terrestre et aérienne, de l'ennemi. Infiniment plus que leur nombre, ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui nous font reculer. Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd'hui. Mais le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non ! Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire. Car la France n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle a un vaste Empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l'Empire britannique qui tient la mer et continue la lutte. Elle peut, comme l'Angleterre, utiliser sans limites l'immense industrie des Etats-Unis. Cette guerre n'est pas limitée au territoire malheureux de notre pays. Cette guerre n'est pas tranchée par la bataille de France. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n'empêchent pas qu'il y a, dans l'univers, tous les moyens nécessaires pour écraser un jour nos ennemis. Foudroyés aujourd'hui par la force mécanique, nous pourrons vaincre dans l'avenir par une force mécanique supérieure. Le destin du monde est là. Moi, Général de Gaulle, actuellement à Londres, j'invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j'invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d'armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, à se mettre en rapport avec moi. Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas. Demain, comme aujourd'hui, je parlerai à la Radio de Londres." ( source : Charles de Gaulle. org )
  4. Bouchon-Gras 49

    L' appel du 18 juin 1940.

    Il y a 75 ans, un général inconnu des plus parts des Français, lançait le 18 juin 1940 un appel, à résister et à continuer le combat contre l' ennemi.
×