Jump to content
Search In
  • More options...
Find results that contain...
Find results in...

Search the Community

Showing results for tags 'politique défense'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • La vie du forum
    • Ma présentation
    • Membres
    • Support du forum
  • Actualité et débats
    • Relations internationales
    • Politique de défense française
    • Histoire
    • Matériel et innovation technologique
    • Evenements et rendez vous
  • Le parcours pour s'engager
    • JDC / PM
    • CIRFA
    • CSO
    • Lettres de motivations.
    • SMV
  • Les écoles
    • Armée de l'Air
    • Armée de Terre
    • La Marine Nationale
    • La Gendarmerie
    • Lycées de la Défense
  • Armées Françaises
    • Armée de l'Air
    • Armée De Terre
    • Marine Nationale
    • Gendarmerie Nationale
    • Services Inter Armées
    • Forces Spéciales
    • Réserve
    • Musique, aubade, fanfare, bagad...militaire
  • La reconversion
  • Etre militaire, ses proches, après l'armée
  • A l'Internationale
  • Traditions, uniformes, insignes, décorations...
  • Club des esprits aventureux's Sujets
  • Club voyage et joies simples.'s Une ou des envies de voyages?
  • Wargame's Wargame et scénario

Calendars

  • Calendrier
  • Club des esprits aventureux's Calendrier de l'Avent

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Lieu


Mes centres d'intérêts

Found 1 result

  1. Comme vous le savez tous, aujourd'hui mercredi 17 mai 2017, nous avons un nouveau ou plutôt une nouvelle ministre de la Défense. Sylvie Goulard nommée ministre des Armées du gouvernement Édouard Philippe L'eurodéputée centriste succède à Jean-Yves Le Drian GOUVERNEMENT - Sylvie Goulard a été nommée ministre des Armées, a annoncé ce mercredi 17 mai le secrétaire général de l'Elysée Alexis Kohler. La Marseillaise de naissance, qui a été plusieurs fois annoncée à Matignon, est la seule femme du gouvernement Philippe à hériter d'un ministère régalien. Elle succède ainsi à Jean-Yves Le Drian à la tête du ministère de la Défense, rebaptisé ministère des Armées. C'est la deuxième fois dans l'histoire qu'une femme prend les rênes de la "Grande Muette". Avant elle, Michèle Alliot Marie avait occupé ce poste durant la totalité du quinquennat de Jacques Chirac (entre 2002 et 2007). Dès sa prise de fonction, Sylvie Goulard aura des dossiers très sensibles à prendre en main, nos forces armées étant déployés sur plusieurs théâtres d'opération. Concernant ses orientations, cette europhile convaincue a à plusieurs reprises plaidé pour la création d'une Europe de la Défense. Parcours Sa vie professionnelle a commencé en 1989 au ministère des Affaires étrangères, dans l'équipe chargée du dossier de la réunification de l'Allemagne. Elle rejoint Bruxelles, d'abord comme conseillère politique du président de la Commission européenne, l'Italien Romano Prodi, entre 2001 et 2004, c'est-à-dire dans une période charnière précédant l'élargissement de l'Union européenne vers l'est, à 25 membres. Juriste de formation, Sylvie Goulard a suivi le parcours classique des élites françaises en intégrant Sciences Po Paris puis l'ENA. Elle a également enseigné au Collège d'Europe à Bruges (Belgique), matrice de la haute fonction publique européenne et "auberge espagnole" ultrasélective. Elle est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont Goodbye Europe, publié en mai 2016, juste avant le référendum britannique sur le Brexit. Contrairement à ce que pourrait laisser entendre le titre, elle y plaidait pour la renaissance d'une Europe politique. Mariée à un conseiller d'Etat, elle est mère de trois filles. Elle reste très attachée à sa région d'origine, la Provence, et possède une maison à Aix-en-Provence, non loin de Marseille où vit une partie de sa famille. ( Source : Le Monde ) Le général d’armée Pierre de Villiers assistait ce soir à l'hôtel de Brienne, aux côtés des chefs d'état-majors de l'armée de terre, de la Marine et de l'armée de l'air, à la cérémonie de passation de pouvoir entre monsieur Jean-Yves Le Drian et la nouvelle ministre des Armées madame Sylvie Goulard. ( Source : CEMA ) Le nom de Sylvie Goulard, qui faisait pratiquement l'unanimité des pronostics pour le ministère des Affaires européennes, tant sa carrière est tout entière placée sous le signe de l'Europe et de l'amitié avec l'Allemagne, a été nommée mercredi ministre de la Défense, dans le gouvernement d'Édouard Philippe annoncé mercredi. Relancer le couple franco-allemand. Emmanuel Macron, soucieux de réactiver le couple franco-allemand au service de la relance d'une construction européenne en panne, a fait appel à cette eurodéputée de 52 ans, centriste et polyglotte pour améliorer la coopération militaire, une des priorités de l'UE. "Elle est efficace et a des connexions très fortes avec l'Allemagne. C'est elle qui a organisé la visite d'Emmanuel Macron à la chancelière Angela Merkel" pendant la campagne présidentielle, confiait à Reuters un de ses amis, l'ex-député européen Jean-Paul Gauzes, avant le second tour. Une diplomate. Née à Marseille en 1964, bachelière à 15 ans, licenciée en droit de l'université d'Aix-Marseille, Sylvie Goulard est passée par Sciences Po Paris et l'École nationale d'administration (Ena). Elle commence sa carrière à la direction juridique du ministère des Affaires étrangères en 1989 dans l'équipe de diplomates chargée du dossier de la réunification allemande. Elle sera chargée plus tard des questions européennes au service de prospective du Quai d'Orsay, en liaison avec le service équivalent en Allemagne. En 2009, elle est élue au Parlement européen sur la liste du Mouvement démocrate (MoDem) de François Bayrou. Elle sera réélue en 2014 sur la liste UDI-MoDem. ( Source : Europe 1 ) Les observateurs de la vie politique s’attendaient à voir Jean-Yves Le Drian rempiler à la tête du ministère de la Défense. Finalement, il n’en sera rien. Si, effectivement, le président de la région Bretagne figure bien dans le nouveau gouvernement conduit par Édouard Philippe et dont la composition a été annoncée ce 17 mai, il remplacera Jean-Marc Ayrault au ministère des Affaires étrangères. Quant au ministère de la Défense, ou plutôt le « ministère des Armées » (une appellation qui avait été abandonnée en 1969), il sera dirigée par Mme Sylvie Goulard. À noter que cette députée centriste du Parlement européen n’aura pas rang de ministre d’État, contrairement à Nicolas Hulot (Transition Ecologique et Solidaire), François Bayrou (Garde des Sceaux) et Gérard Collomb (Intérieur). Née en 1964 à Marseille, Mme Goulard n’est pas une spécialiste des questions de défense. Bachelière à 15 ans, licence de droit en poche, elle a continué ses études à Sciences Po Paris, avant d’intégrer la promotion « Liberté, Égalité, Fraternité » de l’École nationale d’administration (ENA), puis d’entamer sa carrière professionnelle à la direction des affaires juridiques du ministère des Affaires étrangères. Ayant fait partie de l’équipe chargée de négocier la réunification de l’Allemagne en 1990, elle devient conseillère politique de Romano Prodi, alors président de la Commission européenne. En 2009, elle est élu au Parlement européen et rejoint le groupe des Démocrates et Libéraux pour l’Europe. Durant son mandat, elle siège notamment à la commission charge des affaires économiques et monétaires (ECON). En 2010, elle cofonde, avec Daniel Cohn-Bendit, le groupe Spinelli, dont la raison d’être est de défendre l’idée d’une Europe fédérale. Auteur de plusieurs livres ayant trait à l’Union européenne, Mme Goulard parle quatre langues (français, allemand, anglais et italien) et passe pour être une des femmes les plus influentes en Europe. Ayant réjoint, dès ses débuts, le mouvement En Marche d’Emmanuel Macron, elle était pressentie pour diriger le gouvernement. Deuxième femme à être nommée à l’Hôtel de Brienne, après Michèle Aliot-Marie (2002-2007), Mme Goulard n’a jusqu’à présent pas montré un goût prononcé pour les questions militaires. Du moins, c’est ce que montre son site Internet. Parmi les dossiers qu’elle trouvera sur son bureau, plusieurs sont d’une importance cruciale. D’abord, il y aura la préparation du prochain projet de budget, avec la question de la nécessaire hausse des crédits, nécessaire pour éviter des ruptures capacitaires, si pas un décrochage dans certains domaines. Et cela, en sachant que les rallonges budgétaires les plus importantes prévues par la Loi de programme militaire (LPM) actualisée doivent avoir lieu en 2018 et 2019. Or, les militaires jugent leur ministre à sa pugnacité face à Bercy pour obtenir les ressources dont ils ont besoin afin de mener à bien leurs missions. D’autres dossiers épineux l’attendent, comme ceux de la préparation opérationnelle, le maintien en condition opérationelle des matériels (en particulier des blindés et des hélicoptères) ou encore la mise en place de Source Solde. Il lui faudra également préparer un nouveau Livre blanc sur la Défense ainsi que la prochaine LPM. Enfin, elle aura à mettre en place l’une des promesses du candidat Macron, à savoir l’instauration d’un service militaire universel d’une durée d’un mois. Bref, et si on y ajoute les opérations en cours et les questions industrielles, l’ancienne parlementaire aura du pain sur la planche. Á moins que, d’ici là, les résultats des élections législatives de juin ne rabattent encore les cartes. En savoir plus sur http://www.opex360.com/2017/05/17/sylvie-goulard-nommee-ministre-des-armees/#V1BR7QERhyoWRfO3.99
×
×
  • Create New...