Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'gendarmerie'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • La vie du forum
    • Ma présentation
    • Membres
  • Actualité et débats
    • Relations internationales
    • Politique de défense française
    • Histoire
    • Matériel et innovation technologique
    • Evenements et rendez vous
  • Le parcours pour s'engager
    • JDC / PM
    • CIRFA
    • CSO
    • Lettres de motivations.
    • SMV
  • Les écoles
    • Armée de l'Air
    • Armée de Terre
    • La Marine Nationale
    • La Gendarmerie
    • Lycées de la Défense
  • Armées Françaises
    • Armée de l'Air
    • Armée De Terre
    • Marine Nationale
    • Gendarmerie Nationale
    • Services Inter Armées
    • Forces Spéciales
    • Réserve / Garde Nationale.
    • Musique, aubade, fanfare, bagad...Choeur de l'Armée française.
  • La reconversion
    • Après l'armée et la reconversion
  • Etre militaire, ses proches, après l'armée
    • Familles de militaires
    • Calendrier d'incorporation
  • A l'Internationale
    • Armées étrangères
  • Traditions, uniformes, insignes, décorations...
    • Traditions ( terre, mer, air, gendarmerie ).
    • Uniformes.
    • Insignes.
    • Décorations.
    • Musées militaires ou commémoratifs.
  • Sujets de Club des esprits aventureux
  • Une ou des envies de voyages pour 2018? de Club voyage et joies simples.
  • Wargame et scénario de Wargame

Calendriers

  • Calendrier
  • Calendrier de l'Avent de Club des esprits aventureux

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Lieu


Mes centres d'intérêts

23 résultats trouvés

  1. Bonjour, J'ai postulé il y a un certain temps à la réserve de la Gendarmerie Nationale mais pour le moment je n'ai pas eu de PMG ou de FORT. Le problème est que j'atteindrais bientôt la limite de validité de mes tests psychotechniques. Ma question est donc, que faire si jamais je n'ai toujours pas de stage après la date anniversaire de mes tests et comment les refaire pour accéder à un stage ? Merci 🙂
  2. MartinMatin

    Gendarmerie vers Marine

    Bonjour, Je suis actuellement en Gendarmerie, et plus j'y pense, plus je m'intéresse à la Marine. J'y ai grandi tout près, à Toulon, mon père était dans la Marine, et j'ai de plus en plus envie d'embarquer. Seulement voila, j'ai deux "soucis" Le premier, c'est que je suis déjà en passe d'être gendarme (actuellement en école) ancien gav, et que je compte bien faire quand même quelques années de Mobile. Je cherche donc à savoir si, tout étant dans l'âge requis pour rentrer à Maistrance, s'il y a des modalités particulières au changement, une passerelle, quoi que ce soit. Comment sont gérées les années d'ancienneté de gendarme ? Dois-je démissionner pour commencer un parcours de recrutement tout simple ? Mon deuxième souci, c'est mon bagage. J'ai un BAC L, pas parceque je suis littéraire, mais pour l'anglais principalement (spe anglais 18/20 au bac en 2015) et aussi parceque les maths façon collège lycée, ne m'ont pas donné vraiment envie (et pourtant, pour en avoir refait avec la Gendarmerie, je trouve ça hyper intéressant... dès lors que ça me sert concrètement et réellement à quelque chose d'utiliser des maths). Or, de l'idée que j'ai de la Marine, une spécialisation est nécessaire, et pour avoir sa place sur un bateau (voire un soum, ce qui me plairait aussi!!) il faut avoir une spécialité d'ordre technique. En tout cas, tout ce qui est RH, administratif, restauration, ça ne m'intéresse pas. Moi tout ce que je veux, c'est être embarqué, et faire quelque chose d'utile et de concret. Alors je me demande... les fus par exemple, ne sont pas vraiment embarqués, de ce que j'ai compris. Et les spécialités qui m'intéressent de prime abord, comme navit, detec ou manoeu, nécessitent des compétences techniques. Alors je me demande si avec mon simple BAC L, je peux tenter le coup, et être formé de zéro. Quitte à avoir du mal à cause de lacunes, je sais me débrouiller et je percute vite. Merci d'avoir lu jusqu'au bout mon pavé, et merci d'avance pour vos réponses.
  3. Cne Caesar

    Généraux de Gendarmerie

    Bonjour, Je tenais à vous faire part d'un article très intéressant sur la nomination des officiers généraux de la Gendarmerie Nationale, paru sur L'Essor de la Gendarmerie. "Comment sont choisis les généraux ? C’est le conseil supérieur de la Gendarmerie qui effectue la sélection parmi les prétendants. Présidé par le directeur général de la Gendarmerie, ce conseil est constitué du chef du bureau des officiers généraux du ministère de la Défense, d’un représentant du cabinet du ministère de l’intérieur et de celui de la Défense, du major général de la Gendarmerie, chef de l’inspection générale des armées-Gendarmerie, du directeur des personnels militaires de la Gendarmerie, du chef du bureau des personnels officiers ainsi que d’un certain nombre d’officiers généraux. Le conseil est compétent pour les généraux de brigade et de division. Les rang et appellation de corps d’armée et d’armée relèvent du pouvoir politique. Des minima de temps sont imposés pour ces deux premiers grades, qui peuvent cependant être réduits pour nécessité absolue de service, si les compétences d’un général sont requises pour un poste et qu’il n’a pas l’ancienneté exigée." Passation de commandement à la DGGN (source : Essor de la Gendarmerie), où figure un nombre impressionnant de généraux.
  4. La Garde Républicaine possède sa musique. La musique de la Garde républicaine appartient au 1er régiment d'infanterie. Les personnels de cette formation sont des sous-officiers de gendarmerie recrutés pour leur compétence musicale. Son origine remonte à la création des tambours et fifres des 1er et 2ème régiments d'infanterie de la Garde municipale de Paris, créés par décret du 1er Consul Bonaparte, le 04 octobre 1802. Elle se compose de quatre-vingt dix musiciens prioritairement recrutés sur leurs compétences musicales, qui se répartissent en trois phalanges principales : - un orchestre d'harmonie ; - un orchestre de batterie fanfare ; - un pupitre de tambours, très emblématique de la formation, tant par son effectif que par la nature spécifique de son emploi. Ces trois ensembles, qui peuvent aussi se produire en toute autonomie, constituent la musique de la Garde républicaine. La mission principale de cette formation est de rendre les honneurs aux plus hautes personnalités de l'État, d'animer les principales prises d'armes et autres manifestations patriotiques qui rythment la vie de la Nation, mais aussi plus largement, de défendre et promouvoir la musique militaire française. ( Source : Gendarmerie / Ministère de l' Intérieur )
  5. exorcop

    cinéma et gendarmerie

    Je suis gendarme depuis plus de 15 ans, et j'aiune passion pour la vidéo, le cinéma, etc ... Depuis 2 ans, je fais du théatre amateur.... Il y a peu, on m'a proposé de faire de la figuration et peut-être aussi un tout petit rôle dans une série. Ma question est simple mais la réponse semble ne pas exister.... Ais-je le droit de faire ça ? Ma question concerne surtout le problème épineux (pas pour moi) d'une rémunération, qui accompagne cette figuration sur 2 jours. Légalement parlant, c'est une activité artistique.....donc on y a droit à mon sens (de même que théatre, ecrire un livre, sculpter, etc ...) Quelqu'un a-t-il une réponse ? et si possible précise ?????? Grand Merci
  6. La dernière unité de cavalerie montée, héritière des cuirassés de la grande Armée de Napoléon, la célèbre Garde Républicaine possède sa fanfare de cavalerie. La fanfare de cavalerie de la Garde assure la pérennité des fanfares montées et fait revivre dans le cœur des français le panache et le souvenir des prestigieux régiments de l'armée française. Par le pittoresque de son uniforme traditionnel, la somptuosité des flammes de trompettes et des tabliers des timbales, le brillant de ses cuivres éclatants, la fanfare de cavalerie demeure une formation très sollicitée tant en France qu'à l'étranger. Son répertoire comporte de très nombreuses marches régimentaires évoquant les artilleurs, les cuirassiers, les dragons, les hussards, les chasseurs, les spahis, les chasseurs d'Afrique et bien sûr, différentes marches de la Garde, composées par les trompettes-major successifs. Cette formation musicale est bien connue des parisiens qui peuvent l'applaudir lors des grandes cérémonies de l’État : escortes présidentielles et de souverains étrangers. Les ébrouements de chevaux, les claquement cadencés sur la pierre de la rue, les cliquetis d'armes qui s'entrechoquent, et ce sont tous les cavaliers d'autrefois, chevaliers, mousquetaires, dragons du roi, cuirassiers de l'Empire qui revivent un instant. En chevaux gris pour ses timbaliers, en chevaux alezans pour ses trompettes, elle possède le privilège de maintenir la tradition et la réputation de la cavalerie de la Garde républicaine. A l'occasion de concerts symphoniques, la fanfare se joint à l'orchestre de la Garde et assure la partie « trompette de cavalerie » de certaines marches classiques. ( Source : Gendarmerie / Ministère de l' Intérieur )
  7. Pour les volontaire à un engagement dans la réserve de la gendarmerie, plus besoin de se déplacer, la Gendarmerie recrute en ligne : Candidats réservistes : inscription en ligne A compter du 17 novembre 2015, les candidats réservistes peuvent s'inscrire en ligne ! La réserve opérationnelle de la gendarmerie renforce les unités d’active et les structures de commandement. Les réservistes contribuent à la sûreté publique (garantir la protection des personnes et des biens, renseigner, alerter et porter secours) et à la bonne exécution des lois. http://www.lagendarmerierecrute.fr/Actualites/Candidats-reservistes-inscription-en-ligne
  8. Bonjour, Je suis actuellement civil et je détiens le BAC mais je voudrais savoir avant de m'engager s'il existe une passerelle entre l'Armée de Terre et la Gendarmerie. En effet, mon but ultime est d'intégrer la Gendarmerie mais j'aimerais passer par l'Armée de Terre pour y accéder. Cependant, j'ai entendu dire que pour devenir Sous-Officier dans la gendarmerie en tant qu'ancien militaire, il fallait effectuer 4 ans de service. 4 ans ce n'est pas rien sachant qu'un G.A.V(Gendarme Adjoint Volontaire) peut passer le concours de Sous Officier après un ans dans sa fonction. Mes questions sont donc: -Faut-il réellement effectuer 4 ans de service militaire quand on détiens le BAC pour faire un changement d'armes et devenir Sous Officier dans la Gendarmerie ? -D'après vous, sachant que j'ai eu une réponse négative au concours de G.A.V, devrais-je le repasser ou aller à l'Armée de Terre pour ensuite faire un changement d'arme vers la Gendarmerie ? N'hésitez pas à me dire si je me suis mal exprimée.
  9. Bonjour à tous, Ancien Militaire de l'armée de terre (12/1999 - 04/2008), sous-officier (semi-direct). Je suis actuellement en cours de rédaction du dossier de dépôt de candidature à la réserve opérationnelle au sein de la gendarmerie Nationale. Néanmoins, comme beaucoup, je pêche un peu sur la rédaction de la lettre de motivation. Bien qu'il faut qu'elle soit "personnelle", je me permet de venir vers vous afin de m'aider sur l'orientation que je pourrais donner à cette lettre de motivation. Cordialement Rémi
  10. Bonjour,je sais qu'il n'y a plu de restriction de taille pour rentrer dans la gendarmerie mais j'aimerais savoir si c'est le cas pour toutes les spécialités. Notamment est ce qu'il n'y a pas de restriction de taille pour être dans la gendarmerie mobile,républicaine?Pour être pilote d'hélicoptère ou encore maître chien? Merci beaucoup
  11. Bonjour à tous, Je vous laisse un petit message ici en espérant que l'un d'entre vous, actuellement engagé ou ancien engagé dans la Marine (ou n'importe qui d'autre!), pourra me renseigner. Je suis actuellement Gendarme Adjoint Volontaire, depuis un peu plus de deux ans. C'est dans un premier temps un contrat de deux ans, renouvelable trois ans. Je souhaite depuis plusieurs années intégrer les rangs de la Marine, et pour cela mes gradés m'avaient conseillé d'effectuer un changement d'arme. Hors, il s'avère que le contrat de GAV correspont à celui de VLT dans la Marine, et que je souhaitais au minimum tomber sur un QMF. Le VLT ne m'intéressait pas... Je me suis donc rendue au CIRFA, qui m'a fait monter un dossier comme n'importe qui d'autre, avant de m'envoyer passer la sélection à Bordeaux pendant trois jours. Sur mes deux voeux, je n'ai pas été retenue à l'école de Maistrance. Après un coup de fil à mon recruteur il y a trois jours, il m'a dit que j'étais retenue en QMF... Voici mon véritable soucis : L'incorporation doit se faire dans trois semaines environ (3 octobre), et je n'ai toujours aucun papier officiel de la Marine attestant que je suis bel et bien retenue dans leurs listes. Cela m'empêche donc d'entamer les démarches nécessaires pour démissionner. En sachant que le préavis pour quitter l'institution est d'un mois au minimum et que par conséquent je ne suis déjà plus dans les clous, est-ce que quelqu'un est en mesure de me dire si en faisant un peu de "forcing" au niveau de la Région, ils me laisseront partir sans préavis et à temps ...? Merci beaucoup !
  12. Kimberley-34

    Présentation

    Bonjour à tous ! Gendarme Adjoint Volontaire depuis un peu plus de deux ans maintenant dans l'Hérault, j'ai passé au mois de mai me semble-t-il les tests de sélection pour intégrer la Marine Nationale... Mon premier vœu qui était l'école de Maistrance avec la spé NAVIT n'a pas été retenu lors de la commission ! En revanche, j'ai à priori été admise en QMF pour MONAV. Incorpo le 3 Octobre, mais aucun papier officiel me permettant de quitter à l'heure actuelle la Gendarmerie. Je suis un peu coincée, alors si certains d'entre vous sont déjà passés par là, je suis preneuse de tout conseil et autre. Merci beaucoup, et à bientôt !
  13. Bouchon-Gras 49

    Documentaire, Ils sont gendarmes.

    Mardi 19 Avril 2016 à 23h00, France 2 diffuse un reportage inédit en deux parties : " Ils sont gendarmes " Episode 1 Commenter Résumé La réalisatrice Christine Lenief a partagé le quotidien de femmes et d'hommes qui ont choisi de porter l'uniforme de gendarme, parfois au péril de leur vie. Elle raconte une histoire de passion, teintée de drames mais aussi de sourires. Souvent décriés par le public, qui ne voit en eux que ceux qui verbalisent au bord des route, ils continuent malgré tout à croire en leur mission. Comment affrontent-ils cette défiance et les moqueries que peuvent susciter leur fonction ? A Annecy, la caméra suit le quotidien de plusieurs d'entre eux, du lieutenant qui a sous ses ordres 27 gendarmes, à la jeune recrue de 25 ans. Episode 2 Commenter Résumé Le quotidien des gendarmes d'une brigade d'Annecy, qui vivent leur métier avec passion et se consacrent pour certains à des hobbys surprenants dans le civil.
  14. Je vous propose quelques portraits de citoyens, réservistes dans la Gendarmerie Nationale : Au service des autres et de la République, qui sont les réservistes ? Publié le 26/11/2015 PAR MATHILDE COUSIN Ce sont des hommes de l’ombre, qui jouent un rôle essentiel dans la protection des citoyens. Les réservistes de l’armée et de la gendarmerie sont en première ligne suite aux attentats. Le président François Hollande propose d’augmenter leur nombre et de les transformer en garde nationale. « Faire partie de la réserve, c’est porter les valeurs de la République », explique fièrement Jean-Christophe, réserviste dans la gendarmerie. Depuis près de douze ans, ce directeur général des services dans une mairie dans le civil effectue de nombreuses missions au sein de ce corps : réinsertion des gendarmes en fin de carrière, contrôles routiers, transferts de prisonniers, encadrement du concours de gendarmerie… « On va renforcer les gendarmes sur le terrain », résume-t-il. Jean-Christophe est un homme de l’ombre, qui donne de son temps pour ses concitoyens. Sur ses jours de repos, il endosse l’uniforme bleu. Pour le grand public, impossible de faire la différence entre un réserviste et un « gendarme d’active », c’est-à-dire un gendarme ayant passé les concours de ce corps de l’État. Les deux ont le même uniforme et portent une arme. « On reçoit une formation tir tous les ans », souligne le Nordiste. Chaque réserviste passe aussi des tests psychologiques. Rendre service Être réserviste, c’est aussi effectuer des missions de nuit. « J’ai effectué le contrôle des véhicules à la sortie des discothèques », confie Patrice (1), un enseignant dans le Pas-de-Calais et réserviste dans la gendarmerie. Mais qu’est-ce qui motive ce jeune père de famille à s’engager sur son temps libre ? « On le fait parce qu’on veut rendre service aux autres. Et, au sein de la réserve, on a un esprit de camaraderie qui est exceptionnel. » Patrice garde aussi un très bon souvenir de son service militaire. Il n’a pas de motivation financière : en tant que sous-officier et père de famille, il gagne 60 euros pour une journée d’intervention. Et la journée peut durer… « On sait quand on part, on ne sait jamais quand on va rentrer. » Il vaut mieux que l’entourage soit prêt à accepter cet engagement : Jean-Christophe Diéval et Patrice témoignent d’employeurs compréhensifs. Quant aux conjointes et aux enfants, ils vivent avec. Tous deux ont suivi les déclarations de François Hollande devant le Congrès, lundi 16 : « Je souhaite que l’on tire mieux parti des possibilités des réserves de défense, encore insuffisamment exploitées dans notre pays, alors que nous avons justement ce gisement, a déclaré le président de la République. Les réservistes (…) constituent les éléments qui peuvent demain former une garde nationale encadrée et disponible. » « La garde nationale, c’est déjà ce que l’on fait, réagit Patrice. On est déjà sur un territoire, sur de la vigilance et de la citoyenneté. Après, plus on est, mieux ce sera. » Jean-Christophe Diéval souligne, lui, que « des volontaires, il y en a. Mais la question, c’est que, si on fait appel à plus de réservistes, il y aura des coûts. » 1. Il ne souhaite pas divulguer son identité complète. David, la double vie du réserviste en entreprise Il est l’un des 25 000 réservistes de la gendarmerie nationale en France et c’est pour lui affaire de vocation. Une double vie. Dans le civil, cet homme de 42 ans marié et deux fois papa est responsable d’un site d’excellence informatique dans une grande entreprise de métallurgie. Mais il est aussi capitaine de réserve en charge de la gestion de la compagnie de Dunkerque, une soixantaine de réservistes qui, comme lui, ont souhaité offrir une partie de leur temps à la Défense nationale. C’est à l’issue d’un service militaire de vingt mois que David prend sa décision : retour à la vie civile sans vraiment abandonner le champ militaire, une vocation et une sensibilité familiales. « J’étais officier de réserve dans la gendarmerie au cours de mon service militaire et je souhaitais continuer à exercer des responsabilités avec la réserve », explique-t-il. En 2000, dans la foulée du service national, il précise à son employeur privé sa volonté d’assurer un certain nombre de missions dans le cadre de sa réserve. « Cela n’a pas posé le moindre problème et je n’ai jamais eu la moindre objection en quinze ans d’exercice actif de la réserve ». Les bons profils David doit gérer entre 1 000 et 1 200 missions par an pour l’ensemble des réservistes de la compagnie dont il a la charge. Les missions sont très variées pour la protection des biens et des personnes : surveillance, contrôle de route, renforcement en zone d’affluence saisonnière, bals de carnavals, manifestations sportives etc. Comme les autres, il est en alerte mais ne réalise ses missions qu’en fonction de ses disponibilités. Souvent hors du temps de travail, en week-end ou en semaine mais après accord de son employeur. Au final, ce cadre d’un grand groupe industriel se libère de ses obligations professionnelles pour 20 à 30 jours de mission au service de la gendarmerie. Pour quel bénéfice pour l’employeur ? « C’est apprécié car celui qui emploie un réserviste sait pouvoir compter sur quelqu’un de franc, d’honnête, de ponctuel et de rigoureux. Avec le sens du travail en équipe et une aptitude au changement », estime David. A ses yeux, la mention de la réserve est fort utile sur un CV dans le cadre d’une recherche d’emploi. Les employeurs peuvent refuser un réserviste au sein de leur entreprise mais le cas est rarissime. Pour le réserviste, il peut agalement s’agir d’un complément de revenu intéressant puisqu’une mission rapporte entre 50 euros à la journée pour un militaire de rang (le grade le plus bas) et 160 euros pour un colonnel de réserve (le plus haut), le tout net d’impôt. Et que cela n’incite pas les employeurs à la modération salariale ! La réserve est rarement une question d’argent, mais de sens souvent très personnel de l’intérêt général. Yannick Boucher ( J' ai volontairement supprimé les noms de famille ainsi que les ville de résidence de cet témoignages pour des raisons évidente de sécurité, je m' en excuse ici auprès de l' auteur de ces reportage. Source : La Voix du Nord ) Sur le terrain, rien ne distingue un gendarme "d'active" d'un réserviste. Même uniforme, gilet pare-balles, menottes, pistolet. Michaël est devenu réserviste il y a 3 ans, avec une conviction chevillée au corps, celle de "se sentir utile, auprès de la population et de la gendarmerie". Ses missions, comme les patrouilles ou le transfèrement de prisonniers, il les mène en parallèle de ses études. "C'est suivant les disponibilités. Les missions nous sont proposées, pas imposées. On trouve toujours le temps, plus ou moins selon les années, de pouvoir renforcer la gendarmerie". André, lui, est à la retraite. Derrière lui, comme une évidence, 36 années et 9 mois de gendarmerie. "C'est vrai que si je peux trouver des renseignements, apporter quelque chose à la brigade, les soulager un peu - car ils ont beaucoup de travail, surtout en ce moment - ça me fait plaisir. Mais on ne peut pas remplacer un gendarme." "On ne fait pas n'importe quoi, on ne joue pas les cow-boys" (le réserviste André ) Face à l'intérêt renouvelé pour la réserve opérationnelle, André met en garde : on ne s'engage pas à la légère. "C'est bien de le faire, mais il faut bien réfléchir avant. Parce qu'il y a des responsabilités, on ne fait pas n'importe quoi, on ne veut pas de cow-boys par exemple. La personne qui a envie de servir doit avoir mûri son projet". Pour le lieutenant-colonel Jean-François, le responsable Relations Humaines de la réserve de la gendarmerie dans l'Yonne, toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Mais il faut que les candidats puissent aussi s'engager dans la durée : "On se félicite de ce sursaut citoyen mais tout le monde ne pourra pas devenir réserviste. Il y a quand même quelques étapes avant, notamment suivre une préparation militaire gendarmerie. Le fait d'avoir une tenue de gendarme dans sa garde-robe ne suffit pas, il faut aussi pouvoir être disponible, s'engager, année après année. C'est donc un engagement initial qui demande à être confirmé dans les faits". Le lieutenant-colonel Jean-François En moyenne, un réserviste est en mission 17 jours par an. Et le lieutenant-colonel Jean-François de poursuivre : "Sur les 205 réservistes opérationnels du groupement de l'Yonne, il y a une trop forte proportion que je ne vois pas suffisamment". Les réservistes opérationnels de la gendarmerie gagne 50 à 100 euros par jour, selon le grade. Depuis les attentats, les missions des réservistes sont un peu plus nombreuses dans l'Yonne. Un peu seulement, car le budget de 300 000 euros n'a pas été augmenté pour le moment. ( Là aussi j' ai volontairement supprimé les noms de familles et retouché la photo, je m' en excuse auprès de l' auteur. Source : France Bleu )
  15. Suite aux attentas récents à Paris, bon nombre de concitoyens ce sont porté volontaire pour intégrer la réserve opérationnelle des différentes Armées ( terre, mer, air, gendarmerie, Service de Santé des Armées... ) Ceci vous concerne : Si vous êtes ‪#‎réserviste‬ et volontaire, ce post vous concerne. Défense Ile de France Depuis les attentats du 13 novembre dernier, de nombreux citoyens ont manifesté leur désir de se porter volontaires pour aider les armées et les pouvoirs publics. Le ministère de la Défense se devait de répondre à cette demande en accueillant toutes les offres de volontariat. Une cellule temporaire d’aide aux volontaires vient d’être mise en place au sein du cabinet du gouverneur militaire de Paris et fonctionnera jusqu’à Noël. Elle s’adresse aux personnes déjà réservistes et celles qui, désireuses de rejoindre la réserve opérationnelle ou la réserve citoyenne, souhaiteraient obtenir une réponse personnalisée et actualisée à leur volontariat. Cette cellule aura pour mission d’orienter ces personnes afin de faciliter la réalisation de leur projet. Pour contacter cette cellule, un numéro est à votre disposition : 01 44 42 39 44 FREE ( Ministère de la Défense, mercredi 2 décembre 2015, Facebook )
  16. Bonjour ! Je viens tout juste de découvrir l'existence de ce forum, et n'ayant eu que trop de réponses lors de ma visite au CIRFA de ma ville, j'aimerais vous en faire part. Tout d'abord, pour me présenter, je suis Terminale ES, studieux mais pas trop, sportif à ses heures et extrêmement motivé pour toute possibilités de découverte du milieu militaire. J'ai toujours voulu être dans la force publique, bien qu'ayant maintenant diversifié mes option professionnelles, je reste très enthousiaste face à un avenir dans la gendarmerie. Mon projet étant de poursuivre mes études dans le secondaire, mais d'intégrer la réserve opérationnelle de la Gendarmerie ou de l'Armé de l'air ( à Lille, la PMI de l'armée de terre aurait été suspendu sous le programme sentinelle aux dires de l'adjudant du centre) Le problème étant que je suis né en Décembre, et mes 17 ans n’arrivant pas, la Journée Défense et Citoyenneté non plus, et pourtant ce facteur est chose essentielle pour toute inscription pour une préparation militaire. Pensez vous qu'il est possible de passer sa JDC avant ses 17 ans ? ou y a il une inscription pour une PM ou le certificat de recensement suffise ? Je remercie quiconque qui puisse me répondre ou m'éclairer sur ces points, même si ce ne sont que des conseils, je suis preneur. Merci Beaucoup. (ah et oui, j'ai remarqué l'activité d'un certain modérateur du nom de @torrens qui semblait en connaitre un rayon sur le sujet, si vous pouvez le contacter pour moi, j'en serait ravi)
  17. Bonjour, J'ai lu récemment que les bâtiments de l'ancienne base militaire de Dijon (Longwic je suppose) seront opérationnels l'année prochaine pour accueillir une école de gendarmes. C'est une excellente nouvelle. Pourriez-vous me préciser les conditions d'accès à cette école : mon fils, en 2ème année de fac AES, aimerait changer d'orientation pour faire gendarme ou militaire. Mais je lui ai déconseillé la voie militaire puisqu'il s'agit maintenant de contrat et donc à la fin du ou des contrats, que pourrait-il faire ? Merci de vos précieux renseignements.
  18. Vers la fin de l' année 2015, le musée de la gendarmerie Nationale installé à Melun, rouvrira ses portes aux publiques. ( ligne de Défense ) ( Gendarmerie Nationale )
  19. Deux comptes sur Skype: Pôle Judiciaire de la Gendarmerie Nationale (gendarmeriedu3) Gendarmerie Nationale Cybercriminalité (cybercriminalite90) Sont-ils vrai ou bien faux ? C'est toujours la même question, c'est la peur de tomber sur des faux comptes. Pouvez vous renseigner ma lanterne ?
  20. voilà une notion dont on ne parle jamais Avec un ancien chef du GIGN à sa tête, donc très sensible sur la question du renseignement, la DGGN évolue dans ce domaine : Surprenant cette question de reconnaissance...la discrétion est plutôt de mise non ? D'autant que la gendarmerie n'ayant pas cette étiquette dans l'esprit de monsieur tout le monde, la reconnaissance ne risque t'il pas de fermer ces portes ? Car le maillage dont on parle, ces chaque gendarme en activité non ? Article en entier : http://defense.blogs.lavoixdunord.fr/archive/2013/12/18/la-gendarmerie-reorganise-sa-chaine-de-renseignement-12498.html
  21. Les résultats des épreuves d'admissibilités sont tombés il y a peu : Félicitations et bonne chance à ceux qui iront se présenter aux dernières épreuves. Par ici
  22. La suite http://defense.blogs...es-du-gign.html Très sympa ou l'on découvre nos héros mais aussi des journalistes professionnels ;)
×