Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'fanfare'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • La vie du forum
    • Ma présentation
    • Membres
    • Support du forum
  • Actualité et débats
    • Relations internationales
    • Politique de défense française
    • Histoire
    • Matériel et innovation technologique
    • Evenements et rendez vous
  • Le parcours pour s'engager
    • JDC / PM
    • CIRFA
    • CSO
    • Lettres de motivations.
    • SMV
  • Les écoles
    • Armée de l'Air
    • Armée de Terre
    • La Marine Nationale
    • La Gendarmerie
    • Lycées de la Défense
  • Armées Françaises
    • Armée de l'Air
    • Armée De Terre
    • Marine Nationale
    • Gendarmerie Nationale
    • Services Inter Armées
    • Forces Spéciales
    • Réserve
    • Musique, aubade, fanfare, bagad...militaire
  • La reconversion
    • Après l'armée et la reconversion
  • Etre militaire, ses proches, après l'armée
    • Familles de militaires
    • Calendrier d'incorporation
  • A l'Internationale
    • Armées étrangères
  • Traditions, uniformes, insignes, décorations, recherches...
    • Traditions.
    • Uniformes.
    • Insignes.
    • Décorations.
    • Musées militaires ou commémoratifs.
    • Recherches généalogiques, parcours militaires, identifications...
  • Club des esprits aventureux's Sujets
  • Club voyage et joies simples.'s Une ou des envies de voyages?
  • Wargame's Wargame et scénario

Calendars

  • Calendrier
  • Club des esprits aventureux's Calendrier de l'Avent

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Lieu


Mes centres d'intérêts

Found 5 results

  1. Le 6ème Régiment de Génie d' Angers (49) possède sa fanfare. Unique formation musicale du génie, la fanfare du 6e régiment du génie (6e RG) est la dernière garante des traditions musicales de son arme, et se fixe pour mission de perpétuer l’image du sapeur d’aujourd’hui : professionnel, attaché à son passé, et résolument ancré dans la modernité. Créée en 1895, la « fanfare du 6 » n’a jamais quitté sa garnison d’Angers. Tour à tour fanfare, simple clique ou musique divisionnaire, elle compte aujourd’hui une vingtaine de musiciennes et de musiciens, tous professionnels et issus des conservatoires et écoles de musique de leur région. IMPLANTATION Située dans le Maine et Loire, à Angers, la fanfare du 6 est pleinement intégrée à sa ville, « capitale » du génie militaire, et profite d’une garnison où la qualité de vie est reconnue de tous. Les liens qu’elle a tissés au cours des décennies de conscription avec les villes et orchestres civils de son département en font un acteur renommé et actif dans sa région. Fanfare du 6e régiment du génie Caserne Verneau 200 avenue Gasnier, 49100 Angers Contact : 02 41 33 71 40 diffusion.f6@gmail.com MISSION - COMPOSITION - MATÉRIEL Amenée à se produire principalement dans le grand ouest de la France pour animer des cérémonies militaires et patriotiques, la fanfare du 6 est également sollicitée pour se produire dans toute la France ou en Europe, au cours de festivals internationaux de musique militaires ou de concerts jazz. Depuis 2008, l’orchestre jazz est la véritable marque de fabrique de la formation. Alliant l’amour des grands standards de cette musique, à ses rythmes et ses sonorités les plus actuelles, la fanfare s'adapte à toutes les demandes pour satisfaire un public de plus en plus nombreux et exigeant. Existe également un petit orchestre polyvalent (sextet), adaptable à toutes les situations : il vous propose le répertoire de la grande chanson française, interprété par notre chanteuse, et revisité en versions jazzy… Recrutés sur simple audition, les membres de la fanfare du 6 doivent satisfaire aux standards du recrutement dans l’armée de Terre. Idéalement, ils ont un niveau de 3e cycle en conservatoire à rayonnement régional. Une fois achevée leur période de formation, ils rejoindront la fanfare, tout en ayant la possibilité de poursuivre en parallèle leurs études musicales. Durant leur carrière, ils seront amenés à développer leurs qualités musicales, en abordant des styles variés, en effectuant de nombreuses prestations, aussi diverses que prestigieuses. Pour une première expérience professionnelle, la fanfare du 6e régiment du génie met l’instrumentiste au cœur de son projet, au profit de son régiment, de l’arme du génie, et de l’institution militaire. ( Source : Armée de terre )
  2. Le 1er Régiment de Hussards Parachutismes héritier des régiments de hussards de l' Empire possède une fanfare qui perdure ses traditions. Crée en 1720, le 1er régiment de hussards prend le nom de 1er régiment de hussards parachutistes en 1946. Ce régiment de cavalerie légère dispose de nos jours d'une fanfare qui fait toute sa fierté et dont la renommée est internationale. Tous les hussards de cette fanfare sont brevetés parachutistes, leur travail de musicien s'ajoute à celui de soldat. La fanfare du 1er RHP était présente lors de toutes les opérations extérieures du régiment (en Afrique, au Moyen-Orient ou encore très récemment dans les Balkans). Cette formation musicale compte quelques réservistes. Elle se produit soit en uniforme de hussards de 1807 soit en treillis, montrant ainsi son attachement aussi fort au béret rouge caractéristique des parachutistes qu'au shako de l'épopée napoléonnienne. L'uniforme de tradition des hussards de la fanfare comprend pelisse, et pantalon bleu céleste, dolman rouge écarlate, ceinture blanche et rouge cramoisi et le shako avec pompon blanc. Composition de la fanfare : La fanfare est dirigée par l'Adjudant Pastori et est composée de 25 exécutants dont 5 sous officiers et 20 militaires du rang. On peut trouver dans son répertoire des marches de Cavalerie et des airs de fantaisie. Instruments présents dans la fanfare : - Trompette de cavalerie mi bémol - Trompette corps mi bémol - Trompette basse mi bémol - Soubasophone - Timbales si bémol mi bémol - Cymbales - Caisses claires - Grosses caisses Trompettes majors successifs : - Adjudant-chef Claude CHAIGNE (1946 - 1958) - Major Raymond KIEGER (1958 - 1987) - Adjudant-chef Daniel JEANNE (1987 - 1990) - Major Patrick PALOSSE(1990 - 2003) - Adjudant François VALERIOTI (2003 - 2008) - Adjudant Iker PASTORI (depuis 2008) ( Source : Musiques Militaires ) Historique : http://www.immsfrance.fr/musiques/Images/1rhp_historique.pdf
  3. Dernière fanfare des unités de chasseurs Alpins, la fanfare du 27e BCA a su mettre du spectacle dans ses représentations, ce qui la rend original. Cette fanfare, vitrine vivante du 27e BCA, mais aussi véritable ambassadrice de tous les Bataillons alpins ou mécanisés, est désormais la dernière et l’unique fanfare des chasseurs, conservatrice de leurs traditions. Il faut savoir en effet que chaque année, plus de 140 journées de prestations musicales musicales, cérémonies patriotiques et autres. Remarquée dans les six coins de l’Hexagone mais aussi à l’étranger ou sa participation est très demandée à de nombreux festivals de musique et autres. ( Source : Corse-info ) La fanfare du 27e bataillon de chasseurs alpins reste aujourd'hui l'unique musique militaire représentant les bataillons de Chasseurs à pieds, mécanisés et alpins. Sa garnison est basée à Annecy et compte actuellement une quinzaine de musiciens issus de tout horizon. Depuis sa professionnalisation en 2005, elle réussit à se consacrer entièrement à son activité principale : la musique. Les musiciens peuvent ainsi se perfectionner les après-midis en prenant des cours à l'école de musique et au conservatoire. Elle est le vecteur essentiel dans le lien Armée-Nation et peut être appelée à effectuer des prestations aussi bien militaires (prises d'armes, passations de commandement, commémorations militaires) que civiles (animations, concerts et spectacles, festivals de musiques militaires, animations d'évènements). Aujourd'hui, sous la baguette de l'adjudant-chef Éric Moron, la fanfare du 27e BCA est devenue mondialement connue grâce à ses prestations à l'étranger, comme en Allemagne, Italie, Belgique et Principauté de Monaco, et effectue plus de 135 prestations par an. ( Source : Wikipédia ) La fanfare, vitrine vivante du 27e Bataillon de Chasseurs Alpins (27e BCA), véritable ambassadrice de tous les bataillons de chasseurs encore existants est l'unique et dernière fanfare des chasseurs (alpins, à pieds et mécanisés). Elle dépend du 27e bataillon de chasseurs alpins, régiment destiné au combat d'infanterie motorisée en milieu montagnard qui cultive un fort attachement à sa garnison et à sa région. Dirigée depuis 1996 par l'adjudant Éric Moron, elle se distingue par son faible effectif (18 musiciens), sa féminisation (plus de 30 %) et sa vocation à être un vecteur de communication auprès de la population. Dès le mois de février, elle conçoit et élabore son programme musical afin de participer à de nombreuses prestations en France (en 2005 : foire de La Roche-sur-Foron, Briançon, Aubagne, Festival des musiques du Chablais à Abondance (19 juin), Paris (kiosque du Luxembourg, Sénat, Invalides...), Chamonix, Barcelonnette, Gap, Albertville (30e festival des musiques militaires le 3 juillet), 14 juillet (en tribune d'honneur avec la musique de la légion étrangère), festival des musiques de Riom es Montagne dans le Cantal (15 au 18 juillet), Menton (Alpes Maritimes), Vincennes (93), La Rochelle et également en Europe (Allemagne, Italie...). Enfin, la fanfare intègre un instrument traditionnel des alpages, le cor des alpes qui a su s'attirer les faveurs du public et qui permet de compléter l'étendue de son répertoire musical. C'est l'ancêtre de la grande famille des cors après les coquillages, cornes d'animaux, cors étrusques en terre cuite, trompes de la Rome Antique, trompes de chasse, trompes des premiers postillons... Le cor des alpes est employé par les bergers en montagne. Son origine est si lointaine que personne ne pourrait prétendre la connaître. Si cet instrument sert pour le rappel des troupeaux, c'est aussi un moyen de communication afin d'annoncer les bonnes ou mauvaises nouvelles. On dit aussi qu'il a servi à signaler l'envahisseur. Les sons du cor des alpes en montagne, avec le vent comme allié, peut porter jusqu'à dix kilomètres. La présence d'un lac améliore encore plus la pureté et la portée des sons qui varient selon les points où ils sont perçus. Le corps de l'instrument est divisé en trois parties : le corps en épicéa ou en mélèze, le porte-embouchure en buis, la corolle et l'embouchure en bois de rose. Leur tonalité et leur longueur sont les mêmes que celles de nos cors de chasse : mi bémol et 4,65 mètres. Implantation : 27e bataillon de chasseurs alpins Quartier Tom-Morel 8, avenue Capitaine-Anjot BP 27 74962 Cran Gevrier Cedex Tél. : 04 50 33 47 39 Fax : 04 50 33 46 96 ( Source : Armée de terre )
  4. La dernière unité de cavalerie montée, héritière des cuirassés de la grande Armée de Napoléon, la célèbre Garde Républicaine possède sa fanfare de cavalerie. La fanfare de cavalerie de la Garde assure la pérennité des fanfares montées et fait revivre dans le cœur des français le panache et le souvenir des prestigieux régiments de l'armée française. Par le pittoresque de son uniforme traditionnel, la somptuosité des flammes de trompettes et des tabliers des timbales, le brillant de ses cuivres éclatants, la fanfare de cavalerie demeure une formation très sollicitée tant en France qu'à l'étranger. Son répertoire comporte de très nombreuses marches régimentaires évoquant les artilleurs, les cuirassiers, les dragons, les hussards, les chasseurs, les spahis, les chasseurs d'Afrique et bien sûr, différentes marches de la Garde, composées par les trompettes-major successifs. Cette formation musicale est bien connue des parisiens qui peuvent l'applaudir lors des grandes cérémonies de l’État : escortes présidentielles et de souverains étrangers. Les ébrouements de chevaux, les claquement cadencés sur la pierre de la rue, les cliquetis d'armes qui s'entrechoquent, et ce sont tous les cavaliers d'autrefois, chevaliers, mousquetaires, dragons du roi, cuirassiers de l'Empire qui revivent un instant. En chevaux gris pour ses timbaliers, en chevaux alezans pour ses trompettes, elle possède le privilège de maintenir la tradition et la réputation de la cavalerie de la Garde républicaine. A l'occasion de concerts symphoniques, la fanfare se joint à l'orchestre de la Garde et assure la partie « trompette de cavalerie » de certaines marches classiques. ( Source : Gendarmerie / Ministère de l' Intérieur )
  5. Le 1er Régiment de spahis de Valence est l' héritière d' une longue et belle tradition des Armées d' Afrique, le régiment possède sa fanfare. La fanfare du 1er régiment de spahis (1erRS) de Valence est composée principalement de cuivres. Ses militaires-musiciens arborent fièrement la tenue historique dite à l’orientale et participent à tout type de cérémonies. Le 1erRS est né au Maroc en 1912, dernière unité en service de la subdivision d’armes « spahis » de la cavalerie, l’un des derniers régiments issus de l’armée d’Afrique. En 1920, il est envoyé au Levant (Liban, Syrie) où il va avoir pour la 1refois une vraie garnison durant 20 ans (Alep). C’est à cette époque que naît vraisemblablement la fanfare du régiment. Une vraie fanfare de cavalerie majoritairement composée de trompettes de cavalerie. Lors de la seconde guerre mondiale, pas de place pour la musique. L’après-guerre voit réapparaître une fanfare, dont les trompettes défilent à cheval devant le général Leclerc venu remettre le nouvel étendard du régiment en juillet 1947. La fanfare perdurera, en garnison à Trêves (Allemagne) de 1951 à 1955, en opérations au Maroc et en Algérie, de retour en Allemagne à Spire de 1962 à 1984, enfin à Valence sa garnison actuelle depuis 1984. En 1990-1991, lors de l’opération Daguet (guerre du Golfe), les trompettes du régiment renouent avec les sables du désert. Avant d’être musiciens, les hommes de la fanfare sont avant tout des militaires, des combattants. Le 28 février 1991, ils sonnent la fin des hostilités. IMPLANTATION Base de Défense de Valence Fanfare du 1errégiment de spahis Quartier Baquet BP 1008 26032 Valence CEDEX La musique est votre passion, vous aimez le contact humain, voyager ? Alors rejoignez-nous ! Contact : 04 75 78 63 37 ou par courriel : fanfare.spahis@gmail.comou christophe.allaire@intradef.gouv.fr MISSION - COMPOSITION - MATÉRIEL La fanfare du 1erRS participe à tout type de cérémonies : prises d’armes, cérémonies patriotiques, défilés, concerts, festivals de musique et animations musicales diverses. Aujourd’hui la fanfare du 1erRS se compose principalement d’engagés volontaires de l’armée de Terre (EVAT). Depuis quelques années elle intègre dans ses rangs des réservistes musiciennes-musiciens. Ces instrumentistes sont issus de différentes sociétés musicales, fédérations, écoles de musique et de toutes les régions de France. Depuis 1984 cette formation musicale est dotée d’instruments en cuivre à son naturel en mi bémol : trompette de cavalerie, trompette-cors (cors droit), trompette-basse, contrebasse à pistons mib (soubassophone), ... d’instruments de percussion pour cadencer les marches traditionnelles de cavalerie : timbales, caisse de parade, grosse-caisse, cymbales. Et depuis 2012 pour étoffer son répertoire : trompette, bugle, cornet, cor à piston, trombone, euphonium, basse, tuba, batterie, claviers. Tenue historique Cette tenue dite à l’orientale est composée de : gandoura et sarouel de coton plissés, burnous bleu et blanc aux couleurs des spahis marocains, ceinture et calot rouge rappelant l’appartenance à l’armée d’Afrique, baudrier sahariens ou ceinturon porte-sabres. ( Source : Armée de terre ) Sans oublier la mascotte du régiment qui ferme la marche.
×
×
  • Create New...