Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'entretiens'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • La vie du forum
    • Ma présentation
    • Membres
  • Actualité et débats
    • Relations internationales
    • Politique de défense française
    • Histoire
    • Matériel et innovation technologique
    • Evenements et rendez vous
  • Le parcours pour s'engager
    • JDC / PM
    • CIRFA
    • CSO
    • Lettres de motivations.
    • SMV
  • Les écoles
    • Armée de l'Air
    • Armée de Terre
    • La Marine Nationale
    • La Gendarmerie
    • Lycées de la Défense
  • Armées Françaises
    • Armée de l'Air
    • Armée De Terre
    • Marine Nationale
    • Gendarmerie Nationale
    • Services Inter Armées
    • Forces Spéciales
    • Réserve
    • Musique, aubade, fanfare, bagad...militaire
  • La reconversion
  • Etre militaire, ses proches, après l'armée
  • A l'Internationale
  • Traditions, uniformes, insignes, décorations...
  • Club des esprits aventureux's Sujets
  • Club voyage et joies simples.'s Une ou des envies de voyages?
  • Wargame's Wargame et scénario

Calendars

  • Calendrier
  • Club des esprits aventureux's Calendrier de l'Avent

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Lieu


Mes centres d'intérêts

Found 2 results

  1. Lucas000000

    Entretien 13 rdp

    Bonjour à tous, je dispose actuellement de l'agrément force spéciale et souhaiterais intégrer plus particulièrement le 13 rdp à la suite de mon baccalauréat ES. Je passe prochainement les entretiens avec les cadres du 13 . Je souhaiterais avoir quelques conseils, par des personnes qui seraient déjà passer par là ou autre afin de réussir cette étape. Merci de votre temps Lucas
  2. Comme vous avez pu tous le suivre via la presse ou sur le terrain à Toulon, son port d' attache notre unique porte avions est rentré au bassin pour une IPER de dix huit mois. PHOTOS. 10 superbes images pour revivre l'entrée du Charles-de-Gaulle dans le bassin Vauban à Toulon Toulon Faits de société PAR La rédaction Mis à jour le 08/02/2017 à 17:15 Publié le 08/02/2017 à 17:15 Photo P. Bl., D. Leriche, Marine Nationale Dix ans après, le Charles-de-Gaulle a retrouvé ce mercredi matin le bassin Vauban pour son deuxième arrêt technique majeur, une grande opération de rénovation qui s'étalera sur 18 mois. Le Charles-de-Gaulle va vivre ces 18 prochains mois une rénovation en profondeur de l'ensemble de ses installations, mais aussi un saut technologique majeur, afin de maintenir ses performances opérationnelles pour les prochaines années. >> REVOIR AUSSI. VIDEO. Le porte-avions Charles-de-Gaulle a rejoint le bassin Vauban à Toulon pour son arrêt technique majeur Retour en images sur une manœuvre de plusieurs heures, qui a permis ce mercredi matin l'entrée du porte-avions dans le bassin Vauban. Tous les détails de l'opération à lire ce jeudi 9 février dans Var-matin Au petit matin, vers 8h, le Charles-de-Gaulle en approche du bassin, tracté et poussé par les remorqueurs Photo Patrick Blanchard Image aérienne de l'entrée au grand bassin Vauban de la base navale de Toulon du porte-avions. Photo Marine Nationale Le porte-avions Charles-de-Gaulle rejoint le bassin Vauban de l'arsenal militaire du port de Toulon pour une grande révision. Photo D. Leriche Image aérienne de l'entrée au grand bassin Vauban de la base navale de Toulon du porte-avions. Photo Marine Nationale Image aérienne de l'entrée au grand bassin Vauban du porte-avions.Après 15 années d’activité opérationnelle, le porte-avions Charles de Gaulle entre au bassin Vauban de la base navale de Toulon pour vivre un grand chantier de modernisation. Ce chantier de refonte à mi-vie permettra de redonner du potentiel opérationnel au porte-avions pour les vingt prochaines années. Photo Marine Nationale Le porte-avions entre au bassin Vauban Photo Marine Nationale Mise en place des bateaux portes aux extrémités du bassin Vauban. Photo Marine Nationale Mise en place des manches à eaux sur le quai du bassin Vauban Photo Marine Nationale Le porte-avions entre au bassin remorqué par le service des moyens portuaires (SMP) et guidé par les lamaneurs de la base navale de Toulon. Photo Marine Nationale Photo P. Bl. ( Source : Var Matin ) Immobilisé à Toulon pour de lourds travaux d'entretien, le Charles-de-Gaulle est inopérant pour un an et demi. Le débat sur la construction d'un second porte-avions est relancé. À chaque élection présidentielle le sujet revient sur la scène politique : faut-il que la France construise un second porte-avions ? Cette année le sujet prend d'autant plus d'ampleur que le Charles-de-Gaulle est entré dans la rade de Toulon pour y subir dix-huit mois de travaux d'entretien et de rénovation. Un chantier titanesque, hors du commun qui revient au groupe de construction navale DCNS et la marine nationale. Mais voilà, pendant ce temps la marine nationale perd son fleuron alors que la France a intensifié ses frappes contre l'État islamique en Irak et en Syrie. Dès sa construction en 1986, la question d'une doublure du Charles-de-Gaulle s'était posée. Comme en leur temps le Foch et le Clémenceau assuraient la permanence à la mer de la capacité de projection de puissance de la France. Face à cette évidence tactique et stratégique, en 2006 est signé un accord de coopération avec la Grande-Bretagne. Il prévoyait la construction commune de trois porte-avions dont un pour la France. Projet finalement abandonné. Avant son départ de l'Élysée en 2007, Jacques Chirac plaidait pour en construire un 100 % français. Las, ses successeurs ni Nicolas Sarkozy ni François Hollande n'ont donné suite. Difficile il est vrai en ces temps de disette budgétaire, de relancer cette idée et dégager les crédits nécessaires. Il en coûterait entre trois et quatre milliards. Seule Marine Le Pen souscrit à cette option alors que François Fillon préfère, lui, lancer les études pour le successeur du Charles-de-Gaulle. Benoît Hamon durant le débat des primaires n'a pas su chiffrer le coût d'un tel investissement alors que Manuel Valls avançait le chiffre exact : quatre milliards. Quel qu'il soit le prochain locataire de l'Élysée ne pourra pas se défausser de la question. La Chine en construit en série afin d'asseoir son autorité en mer de Chine mais aussi dans toute l'Océanie, la Russie y réfléchit car le porte-avions est un outil de souveraineté fort et surtout un véritable levier pour l'expansionnisme. Les USA en détiennent onze à eux-seuls. Tenir jusqu'en 2041 Cette cure de jouvence du Charles-de-Gaulle va coûter 1,3 milliard d'euros au budget de la défense. Car au-delà des travaux du changement des deux cœurs nucléaires et de l'entretien classique s'ajoute une profonde modernisation à mi-vie du Charles-de-Gaulle notamment une rénovation complète du système de combat (radars de veille aérienne, communications…). Des modifications permettront aussi de passer au tout Rafale avec le retrait du service du Super Étendard. Objectif : faire durer le bâtiment jusqu'en 2041. Vincent Groizeleau : «Il faut en construire deux dès maintenant» Avec l'immobilisation du Charles-de-Gaulle, la France peut-elle toujours mener la guerre ? Oui, l'armée française pourra continuer à frapper l'État islamique depuis les bases aériennes projetées installées aux Émirats Arabes Unis à Abu Dhabi et en Jordanie. L'armée de l'air maintient au moins douze Rafale sur l'opération Chammal qui frappent les positions des djihadistes en Irak et en Syrie. C'est bien sûr moins que les 24 Rafale du Charles-de-Gaulle qui développe une puissance de feu énorme pour accentuer les effets militaires en l'occurrence lors du lancement de l'attaque de Mossoul par les forces irakiennes. Quel est l'intérêt pour un pays deposséder un porte-avions Son premier intérêt est d'être mobilisable au pied levé pour partir et intervenir très vite. L'armée de l'air c'est très bien mais lorsqu'elle intervient depuis la France cela mobilise des moyens lourds comme le ravitaillement en vol ou la négociation du survol de pays. La France l'a fait pour frapper la Libye mais ce genre d'opérations n'est pas tenable dans le temps. Le gros avantage du porte-avions est de pouvoir circuler librement dans les eaux. Le Charles-de-Gaulle peut faire mille kilomètres par jour, où il veut sans demander aucune autorisation à aucun pays. Faut-il un second porte-avions ? Bien sûr ! C'est tout simplement une incongruité totale de n'en avoir qu'un seul. Nous sommes les seuls en Europe à disposer de cet atout unique. Le Royaume-Uni est en train de lancer la construction de deux porte-avions mais moins efficaces que le nôtre alors que la Russie y réfléchit. La Chine vient de mettre en service son premier navire du genre alors que deux autres sont en cours de construction et un quatrième à propulsion nucléaire suivra. On le voit, tous les pays qui veulent se doter de cette arme en construisent au moins deux. Même l'Inde se dote actuellement d'un exemplaire et veut en construire un à deux de plus d'ici dix ans. Combien coûterait un tel chantier ? Il faut compter entre trois et quatre milliards. Ce n'est pas si énorme quand on le compare aux grands programmes comme la nouvelle génération de sous-marins estimée à dix milliards d'euros ou les cinq nouvelles frégates pour quatre milliards. Chaque année la défense nationale dépense en équipement l'équivalent de cinq porte-avions. Mais une telle dépense est politiquement très sensible vis-à-vis de l'opinion. Faut-il décider vite ? Oui, si le nouveau président décide en 2017, le nouveau porte-avions sera opérationnel en 2023. Mais pour assurer la succession du Charles-de-Gaulle il faut lancer la construction de deux porte-avions simultanément à propulsion classique afin d'éviter le prochain coûteux arrêt du Charles-de-Gaulle en 2028. Gil Bousquet @Gil Bousquet ( Source : Ladepeche ) A l' heure où les flottes des grandes nations ce réarmes et notamment en portes avions ( Grande Bretagne, Chines, Inde, Russie... ), je vous laisse vous faire une idée de nos capacités avec notre seul porte avions.
×
×
  • Create New...

Important Information