Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'armée de terre'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • La vie du forum
    • Ma présentation
    • Membres
  • Actualité et débats
    • Relations internationales
    • Politique de défense française
    • Histoire
    • Matériel et innovation technologique
    • Evenements et rendez vous
  • Le parcours pour s'engager
    • JDC / PM
    • CIRFA
    • CSO
    • Lettres de motivations.
    • SMV
  • Les écoles
    • Armée de l'Air
    • Armée de Terre
    • La Marine Nationale
    • La Gendarmerie
    • Lycées de la Défense
  • Armées Françaises
    • Armée de l'Air
    • Armée De Terre
    • Marine Nationale
    • Gendarmerie Nationale
    • Services Inter Armées
    • Forces Spéciales
    • Réserve
    • Musique, aubade, fanfare, bagad...militaire
  • La reconversion
  • Etre militaire, ses proches, après l'armée
  • A l'Internationale
  • Traditions, uniformes, insignes, décorations...
  • Club des esprits aventureux's Sujets
  • Club voyage et joies simples.'s Une ou des envies de voyages?
  • Wargame's Wargame et scénario

Calendars

  • Calendrier
  • Club des esprits aventureux's Calendrier de l'Avent

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Lieu


Mes centres d'intérêts

Found 45 results

  1. Bonjour à tous ! Je suis toujours dans la quête des prépas militaire pour me préparer au concours d’entrer à l'école De St Cyr Coëquidan. J’ai une question : est ce que c’est possible de faire une prepa militaire mais hors de la France comme par exemple au Canada, Belgique... et passer le concours d’entrée pour Saint Cyr ? Merci d’avance 😙
  2. La Musique de l' infanterie est stationnée à Lille. Musique de l’Infanterie de Lille Héritière de la musique du 43ème Régiment d’Infanterie de Lille et de la Musique des forces terrestres la Musique de l’Infanterie est basée à Lille dpuis le 1er septembre 2016. Elle est et restera un orchestre de nomenclature brassband,ce qui fait qu’elle demeure la seule et unique formation de ce type au sein de l’armée de Terre. Ses musiciens sont pour la plupart issus des Hauts de France et ont tous un ou plusieurs prix de conservatoire ce qui fait que l’orchestre voit sa renommée perdurer depuis des années. Cette formation, connaît un essor particulier et ses tâches musicales n’ont de cesse de se multiplier. Elle rehausse les cérémonies militaires et civiles: prises d’armes, commémorations, présentations au drapeau, accueils de chefs d’états ou de gouvernements, défilés ou parades. (Quelques 120 prestations par an dont une vingtaine de concerts). Son repertoire, vaste, varié et éclectique, permet à cette formation musicale d’être une parfaite vitrine de l’armée d’aujourd’hui, puisqu’ elle peut répondre sans délai aux exigences les plus diverses (musique militaire ou légère, marches américaines, variétés, hymnes nationaux, quintette de cuivres...). Par exemple, la formation est allée au Maroc, en Géorgie, au Mexique en Allemagne, au Québec, Grande bretagne, Belgique... Son homogénéité et le professionnalisme de ses exécutants en font aussi la formation privilégiée pour l’accompagnement de solistes de renom tels Messieurs Steven MEAD, Roger WEBSTER, Jacques MAUGER, François THUILLIER, William HOUSSOY, Jean-Luc PETITPREZ, Gabriel CAPET, Gregory LETOMBE, David MAILLOT. La musique est actuellement placée sous la direction de Monsieur le Chef de Musique Hors Classe Maurice MARC assisté du Major Sous-chef de Musique Francis MARESCAUX et du Tambour Major l’Adjudant Cédric ROLLAND. ( Source : Meuse / Verdun ) L'orchestre de l'ancien 43e RI de Lille, devenu Musique des forces terrestres, en concert demain soir à la salle Colucci Le brass-band du 43e Régiment d'infanterie de Lille, ancienne appellation de cet extraordinaire orchestre à la renommée internationale, se produira samedi, à la salle des fêtes Michel-Colucci. Chaque année, l'association LOUIS, qui s'occupe du bien-être au quotidien des enfants handicapés et de leurs familles, organise, à Râches, un prestigieux concert, destiné à récolter des fonds. Cette fois, Isabelle Letombe, la présidente, a réussi un coup de maître en faisant venir la Musique des forces terrestres de Lille. Un rendez-vous rendu possible grâce aux rapports amicaux entretenus par Gregory Letombe, trésorier de l'association LOUIS et saxophoniste de renom, avec un membre percussionniste de l'orchestre militaire. Le rapprochement s'est opéré facilement car la plupart des musiciens du « 43 », tous militaires, sont aussi des citoyens nordistes, membres d'harmonies municipales. Et qui ont eu, parfois, l'occasion de rencontrer la famille Letombe. « La Musique du 43 » est un orchestre issu d'un régiment créé en 1638 sous l'appellation « Royal des Vaisseaux » et qui s'est illustré notamment à Marengo et Iéna. Cette entité a toujours possédé une musique, créée initialement pour rehausser les cérémonies militaires et civiles. Renommée mondiale Au fil des restructurations, la musique militaire du 43e Régiment d'infanterie de Lille évolua vers une formation plus professionnelle et éclectique. C'est d'ailleurs par son basculement vers la variété (classique, rock, jazz, funk) que le brass-band (1) est devenu une formation mondialement reconnue. Comme en témoignent ses concerts à succès au Mexique (2010) et en Allemagne (2011). C'est le Québec qui sera la prochaine destination des Lillois. En 2010, le 43e Régiment d'infanterie a été dissous pour faire place au commandement des forces terrestres d'une part et du groupement des bases de défense d'autre part. Mais malgré son changement d'appellation, la musique conserve son brass-band. Placée sous la baguette du chef de musique principal Maurice Marc, la formation se produira à Râches, demain soir. • RENAUD LAM TAN HING (CLP) (1) Le brass-band, est un ensemble formé de cuivres à perce cylindro-conique, à l'exception des trombones. Les trompettes en sont par conséquent exclues, ainsi que les cors. Le brass-band trouve ses origines en milieu militaire (XIXe siècle) et britannique. Il connut son apogée avec l'arrivée des musiciens de jazz de la Nouvelle-Orléans. Demain soir à 20 h 30, salle des fêtes Michel-Colucci. Chant soliste : Aurélie Leupe ; saxophone soliste : Gregory Letombe. Avec la participation de la classe de danse de Valérie Vincent du conservatoire de Roubaix. ( Source : La Voix Du Nord ) Question/réponse du Sénat : https://www.senat.fr/questions/base/1998/qSEQ98040236S.html Le 43e Régiment d'Infanterie a de tout temps possédé une musique. Historiquement, la musique servait à rythmer la vie quotidienne en garnison (le réveil, la soupe, l'extinction des feux ...), a rehausser les cérémonies et prises d'armes (honneurs au drapeau, aux morts, le ban ...), mais surtout à commander la manœuvre des troupes sur les champs de bataille très bruyants (rassemblement, "en avant", "chargez", "feu" ...) Seule formation de ce type dans l'armée de terre, aujourd'hui le brass band du 43e RI rehausse les cérémonies militaires et civiles: prises d'armes, commémorations, présentations au Drapeau, accueils de chefs d'états ou de gouvernements, défilés ou parades... (plus de 100 prestations par an dont une trentaine de concerts). Son répertoire vaste et varié lui permet de pouvoir répondre sans délai aux exigences les plus diverses : musique militaire ou légère, marches étrangères, variétés, hymnes nationaux, quintette de cuivres. L'esprit de tradition militaire est conservé avec ce type de formation puisque l'ensemble de cuivres était au 17ème siècle la formation type des musiques militaires notamment la garde républicaine. Le Brass-band s'honore d'arborer une tenue de gala reprenant l'uniforme de tradition de l'infanterie jusqu'en 1914. Il s'agit d'un orchestre à part entière, avec une palette sonore étendue, des timbres chaleureux, un répertoire éclectique, et des musiciens du terroir, issus des écoles de musique et des conservatoires des régions Nord Pas-de-Calais Picardie. Son homogénéité et le professionnalisme de ses exécutants en font aussi la formation privilégiée pour l'accompagnement de solistes de renom : Steaven MEAD ainsi que Roger WEBSTER que la formation a pu accompagner lors du concert de Gala . Le Brass band est actuellement placé sous la direction du chef de musique militaire hors classe Maurice MARC assisté du major sous-chef de musique Francis MARESCAUX et du tambour-major l'adjudant Christophe DESREUMAUX. Aujourd'hui, elle recrute des musiciens jouant un instrument de la famille des cuivres, et ayant eu un cursus d'apprentissage dans les écoles de musiques et les conservatoires. Pour tous renseignements concernant le recrutement au sein de la musique 03.28.38.24.43. Dans le cadre de la réorganisation des formations musicales de l'armée de terre elle devient Musique de l'infanterie à compter du 1er aût 2016 ( Source : International Military Music Society )
  3. Hello à tous et toutes ! Je viens à la recherche d'informations pour l'intégration de la réserve opérationnelle, si possible dans l'armée de terre, mais je reste ouvert En effet, j'ai démarré le processus d'engagement via le site https://www.reservistes.defense.gouv.fr/ Tout s'est bien passé, 1er entretien téléphonique, dépôt du certificat médical, puis on me demande un CV et une LM. Et là, réponse du régiment que mon âge (44 ans) ne me permet pas d'intégrer la réserve opérationnelle (alors que le 1er entretien m'indiquait que tout était ok de ce côté...) ! J'ai bien vu sur les conditions de recrutement ici : https://www.defense.gouv.fr/reserve/devenir-reserviste/les-conditions/les-conditions que : Du coup, je n'ai même pas passé l'entretien et je me retrouve au début de la procédure ! Je viens de choisir une nouvelle unité d'affectation (le GamStat à Chabeuil) pour un poste de Combattant ProTerre, mais dans les faits, je n'ai aucune idée de quel régiment et unité choisir pour avoir une chance de voir aboutir ma demande ! Savez-vous si : je peux effectivement intégrer la Réserve Opérationnelle en tant que militaire du rang ? dans le cas contraire, si je peux entamer des démarches pour intégrer la réserve en tant que sous-officier ? quel régiment et unité pourraient être les plus intéressants pour ce faire ? Merci d'avance pour vos réponses et votre aide ! Belle soirée, S.
  4. Bonjour, Tout d'abord j'espère que de votre coter ça va, du miens je suis complètement perdu ou presque... J'espère que j'ai bien choisi la catégorie....😅 Alors voilà je veux m'engager dans l'armée de terre au poste de maître chien. Finissent mes étudiants et ma PMM je me document comme je peut en attendant ..., mais je reste un peu perdu. Je ne sais pas trop et ne suis pas sûr de comment enfin quel processus je dois faire pour être maître chien dans l'armée de terre. J'ai été sur le site, regarder et lu tout se que je pouvais trouver, mais les informations que je reçois se contre diseent ou n'est pas dans de que je cherche... On me parle d'école et d'autre de poste direct dans l'armée avec formation etc... La spécialité est maître chien comme je l'ai dis, j'ai déjà a mon compte des connaissances et de la pratique avec l'éducation animal et leur comportements...ce que je cherche vraiment c'est être maître chien mais j'ai du mal a capter le processus pour y parvenir...🙃 Alors que dois je faire pour être maître chien dans l'armée de terre ? J'espère que vous comprenez mon problème. Merci beaucoup d'avance de votre aide.
  5. Le 1er Régiment de Hussards Parachutismes héritier des régiments de hussards de l' Empire possède une fanfare qui perdure ses traditions. Crée en 1720, le 1er régiment de hussards prend le nom de 1er régiment de hussards parachutistes en 1946. Ce régiment de cavalerie légère dispose de nos jours d'une fanfare qui fait toute sa fierté et dont la renommée est internationale. Tous les hussards de cette fanfare sont brevetés parachutistes, leur travail de musicien s'ajoute à celui de soldat. La fanfare du 1er RHP était présente lors de toutes les opérations extérieures du régiment (en Afrique, au Moyen-Orient ou encore très récemment dans les Balkans). Cette formation musicale compte quelques réservistes. Elle se produit soit en uniforme de hussards de 1807 soit en treillis, montrant ainsi son attachement aussi fort au béret rouge caractéristique des parachutistes qu'au shako de l'épopée napoléonnienne. L'uniforme de tradition des hussards de la fanfare comprend pelisse, et pantalon bleu céleste, dolman rouge écarlate, ceinture blanche et rouge cramoisi et le shako avec pompon blanc. Composition de la fanfare : La fanfare est dirigée par l'Adjudant Pastori et est composée de 25 exécutants dont 5 sous officiers et 20 militaires du rang. On peut trouver dans son répertoire des marches de Cavalerie et des airs de fantaisie. Instruments présents dans la fanfare : - Trompette de cavalerie mi bémol - Trompette corps mi bémol - Trompette basse mi bémol - Soubasophone - Timbales si bémol mi bémol - Cymbales - Caisses claires - Grosses caisses Trompettes majors successifs : - Adjudant-chef Claude CHAIGNE (1946 - 1958) - Major Raymond KIEGER (1958 - 1987) - Adjudant-chef Daniel JEANNE (1987 - 1990) - Major Patrick PALOSSE(1990 - 2003) - Adjudant François VALERIOTI (2003 - 2008) - Adjudant Iker PASTORI (depuis 2008) ( Source : Musiques Militaires ) Historique : http://www.immsfrance.fr/musiques/Images/1rhp_historique.pdf
  6. Bonjour, Alors voilà j'ai une petite question a la qu'elle je n'ai pas de réponse et cela me travail.🙃 Je voudrais m'engager dans l'armée de terre seulement je me demande si je m'engage dans un CIRFA prêt de chez moi cela dit que je devrais établir ma vie personnelle ou autre dans la même région ou je me serais engager. Donc es que si je m'engage dans un CIRFA prêt de chez moi ( je vis encore chez mes parents ) je devrais rester dans cette région ? Où est que l'endroit ou je choisirais mon CIRFA ne détermine pas l'endroit où je voudrais m'établir ? 🤔 Je ne compte pas vivre toute ma vie chez mes parents et encore moins prêt de chez eux. Le région ou je vie, je ne me sens pas chez moi donc forcément si mon CIRFA déterminer mon lieu de vie je devrais attendre avant de m'engager. J'espère que j'ai corectement formuler ma question merci d'avance pour vos réponses et de vos aidés. Bonne fin de journée et bon weekend.😊
  7. Bonjour,😊 Alors voilà je me pose une question a la qu'elle je ne trouve nul par de réponse. C'est peut-être une question bête mais bon ça le travail.🙃 Alors voilà je me demandais si je m'engage dans un CIRFA près de chez moi est qu je dois rester dans le secteur du CIRFA ou je me suis engagé ? 🤔 Pour ma part là où je vie actuellement c'est chez mes parents et je me voir pas vivre ma vie ou mes parents on voulu vivre la leur. Je suis ouest france et je me verrais plus partir en est France ou quelque chose comme ca. Donc voilà si je m'engage doit reste la où je me suis engagé ? 🤔 Merci pour vos réponses.😊
  8. Bonjour à tous ! Comme je le disais dans ma présentation je m’appelle May-Line, j’ai 21 ans et je viens d’Alsace. Je viens chercher des réponses qui ne m’ont malheureusement pas été données dans mon Cirfa. Je compte donc sur l’expérience des membres du forum pour m’éclairer un peu.. Alors voila: concernant mon parcours j’ai fais mes années de lycée dans un lycée international section anglaise. Bac L TB puis je suis partie en hypokhâgne au LMA d’aix En Provence, prépa saint Cyr. Je m’y plaisais énormément, seulement pour des raisons familiales j’ai du rentrer après ma première année. Donc j’ai continué un semestre prépa dans un lycée civil mais grosse déprime après ce que je considérais comme un échec. Donc j’ai terminé mon année à la fac, tant qu’à faire. Bref, j’ai eu ma licence de lettres modernes et en parallèle j’ai commencé une formation à distance en médiation culturelle/communication,etc. Mais l’armée me manque et surtout la fierté que cet environnement m’apportait.. J’aimerais donc y retourner, en tant qu’officier spécialisé. La spé RH m’attire beaucoup. Que me conseillez-vous ? Puis-je l’intégrer dès maintenant ? Le manque de diplômes en lien direct avec la spé est-il rédhibitoire ou bien est-ce possible d’y arriver avec beaucoup de motivation et en apprenant rapidement ? Quels autres spécialités pourraient me convenir ? Voilà je pense que c’est déjà pas mal pour le début, je vous en serais vraiment reconnaissante si quelqu’un pouvait m’éclairer, sur son expérience ou son avis personnel sur mon cas. Si quelqu’un a déjà exercé ce métier je serais ravie d’avoir son retour également. Merci d’avance
  9. Rennes conserve la musique des transmissions. Implantée à Rennes depuis des générations, la Musique Militaire a porté plusieurs noms depuis sa création. A l'origine Musique du 41ème Régiment d'Infanterie, elle est devenu au fil du temps la Musique de la région Terre Nord-Ouest et ensuite la Musique de l'Artillerie. Aujourd'hui; et depuis le 1er septembre 2016, elle porte le nom de Musique des Transmissions. Forte de 55 musiciens professionnels, la Musique des Transmissions est fière de son implantation et de son appartenance historique à la Bretagne. Les instruments traditionnels tels que la cornemuse ou la bombarde permettent d'inscrire à son répertoire quelques pièces essentielles du folklore local. Formation musicale renommée, elle est un formidable outil de rayonnement, capable à la fois de susciter l'attachement des français aux valeurs républicaines qui les unissent mais aussi de les transporter loin de chez eux, le temps d'un concert. Connue et reconnue dans les vingt départements du grand Ouest, elle est une ambassadrice d'exception, non seulement en France mais aussi à l'étranger où elle représente régulièrement nos armées et notre pays. ( Source : International Military Music Society ) La formation musicale implantée à Rennes (musique de l’artillerie) prend la dénomination de Musique des transmissions le 1er septembre 2016. Sa première prestation sous cette nouvelle appellation se produira à La Baule, les 10 et 11 septembre 2016 à l’occasion du Festival de musiques militaires. Le conservatoire militaire de musique de l’armée de terre a pris la dénomination de Commandement des musiques de l’armée de terre (CMAT). Cette nouvelle organisation doit permettre une meilleure visibilité et une employabilité accrue des 7 formations musicales à vocation nationale et internationale. En outre, reste implantée sur la zone de défense et de sécurité Ouest, comme fanfare régimentaire dite « à double qualification », la formation du 6e régiment du génie à Angers. Selon les circonstances, les musiques et fanfares pourront être conduites à revêtir la même tenue que les troupes sous les armes. Le port des tenues de tradition sera préférentiellement réservé aux cérémonies nationales. ( Source : assor44 )
  10. Un moment de libre, de passage dans une région, passionné... les musées de l' Armée et de ces différentes armes sont ouvert tout l' été. 04.07.2017 C'est l'été et les musées de l'armée de terre sont ouverts De A comme "artillerie" à T comme "transmissions", les 13 musées de l'armée de terre sont ouverts tout l'été. Ils proposent des découvertes de leur patrimoine permanent et de leurs expositions temporaires. Des événements comme le Triomphe de Saint-Cyr ou le Carrousel de Saumur sont aussi au programme des mois de juillet d'août. Pour juillet: Pour août: Pour plus d’informations : defense.gouv.fr/terre/histoire-et-patrimoine ( Source : article, Ligne de Défense ).
  11. Bonjour, souhaitant m'engager dans l'armée de terre j'aimerais avoir des informations, ou même vos propres expériences comme conducteur spécialiste du transport. Je suis en train de monter mon dossier que je devrais rendre au CIRFA de Rennes donc toutes vos réponses pourront m' aider à fin d'être sur de mon choix d'orientation. Cordialement.
  12. Bonjour à tous, J'ai 17 ans et souhaiterais intégrer la réserve opérationnelle de l'armée de terre. Ayant un emploi du temps chargé (passionné de musique et de cyclisme, étudiant en prépa l'année prochaine) j'aimerais avoir des renseignements sur la vie de réserviste (nombre moyen de jours de missions, types de missions à 17 ans,...) Même si ce n'est bien sûr pas la raison de ma volonté de m'engager, participer à l'opération Sentinelle est une motivation et j'ai lu quelque part qu'on ne peut y participer à 17 ans, vous confirmez ? Je compte me rendre au CIRFA de La Défense dans la semaine, faut-il prendre rendez-vous ou peut on directement aller poses ses questions ? Enfin, pour la formation initiale, si elle tombe en période scolaire, l'armée peut elle délivrer un justificatif d'absence à mon établissement scolaire ? Merci d'avoir pris le temps de lire !
  13. Bonjour, j'ai besoin de conseils pour mon orientation. L'année derniere j'ai voulu m'engager en sous off infanterie, on me l'a refusé car trop anxieux en situation de stress d'apres les tests de personnalité. J'ai contourné cette interdiction en allant à l'EMHM, mais j'ai vite compris que j'étais pas à ma place (la montagne je m'en cogne un peu, et puis je voulais faire infanterie pour être para à la base..). Bref, je dénonce et cède ma place à quelqu'un de plus intéressé que moi, rien de plus normal.. 6 mois plus tard, je signe dans l'armée de l'air en sous off fusilier para. Et la c'est la débandade absolue. J'ai pas l'impression d'être à l'armée. En 10 semaines on a toujours pas appris à nettoyer nos FAMAS, notre seule semaine de terrain on l'a faite dans des tentes déjà montées et chauffées, on a tiré à balles réelles qu'une seule fois et à 50m maximum.. et les collègues fusiliers qui font des paliers 10 au VAMEVAL ou moins de 30 abdos aux évals pompes-abdos... c'est un vrai scandale. Sans parler de l'absence d'esprit de corps, d'esprit combattant (forcément, c'est une armée de techniciens, pas de soldats..) et de traditions, qui sont pour moi très importants. Bref voila je suis deg. Et en plus j'ai compris que j'avais quasi aucune chance d'aller en CPA à l'issue de ma formation, et être vigile ça me dit pas trop. Oui être sous off m'intéresse, mais pas à n'importe quel prix. Du coup maintenant je considère plusieurs options, et je compte sur votre aide pour m'aider à choisir : 1 => Rester la ou je suis malgré tout et prendre le risque de finir en escadron de protection à diriger des patrouilles, ce qui ne m'intéresse pas DU TOUT. 2 => Demander à passer en militaire technicien de l'air, et signer pour aller direct en CPA (contrat "ab initio") 3 =>Dénoncer mon contrat dans l'armée de l'air, repartir dans l'AdT et prendre un régiment d'infanterie en militaire du rang (152e RI, super garnison et proche de la ou j'ai fait mes études et à 2h30 de Parisou j'habite, ou bien un régiment para parce qu'ils sont mieux payés et bien réputés). 4 =>Dénoncer mon contrat dans l'armée de l'air et tenter la légion. Quitter l'EMHM m'a laissé une tache noire sur mon dossier AdT. La légion c'est un peu l'école de la 2nde chance. Et puis au moins je suis sur de pas tomber avec des peintres et de ramasser. 5 =>Dénoncer mon contrat dans l'armée de l'air et m'engager au 2e RH. Régiment spécialisé dans le rens : infiltration, observation... ça appartient à la cavalerie mais dans leur emploi les gars du 2e RH sont plutot des fantassins qui vont chercher le rens au final. Pour ce qui est de ma personne j'ai un profil correct on va dire. J'ai 22 ans, bientot 23. J'ai une licence d'anglais, au DEA j'ai fait 30 tractions et 12 au Luc Léger. Au VAMEVAL je suis palier 18, et j'ai 15,9 de moyenne dans l'armée de l'air pour l'instant. Et j'ai fait 2 ans de réserve au cours desquels j'ai fait 2 sentinelles. Je compte sur vos avis, merci d'avance.
  14. Bonjour à vous, Voilà j'avais une question ou plusieurs à poser. En gros mon projet actuel est de m'engager dans l'Armée de Terre. Mon projet final est de rentrer dans les CPA 10. Donc grosse différence, mais comme je suis Y4, les CPA 10 c'est pas pour tout de suite. Je m'étais renseigner auprès d'un médecin militaire des spécialités disponibles dans l'Armée de Terre avec Y4, malheureusement, j'ai oublier et je ne trouve plus le fameux tableau. J'aurais aimer savoir, si il était possible en étant dans l'Armée de Terre après quelques années, par exemple 5ans de contrat, tenter les concours CPA 10, et en cas d'échec, retentez ma chance dans l'Armée de Terre? Quels sont les risques? Merci à vous.
  15. La Légion étrangère a sa musique à Aubagne, la maison mère. La musique de la légion étrangère (MLE) maintient la tradition des formations musicales, musiques, cliques et fanfares, autrefois nombreuses à la légion. Héritière de la musique principale de la légion étrangère, la MLE fait partie des formations musicales majeures de l'armée de Terre et est aujourd'hui la seule musique de la légion étrangère. Les régiments n'ont conservé que des clairons pour assurer les sonneries réglementaires qui rythment la journée des légionnaires. La devise : "Honneur et fidélité" IMPLANTATION Quartier Viennot 13400 Aubagne MISSION - PARTICULARITES Mission : Essentielle pour le maintien des traditions légionnaires, la MLE occupe une place privilégiée dans la faveur du public, mais aussi et surtout auprès des légionnaires eux-mêmes. Très sollicitée, aussi bien en France qu'à l'étranger, la MLE participe au renom de la légion étrangère à travers le monde et contribue à ce titre de manière très efficace à son recrutement. Particularités : La MLE a conservé l'usage du chapeau chinois, héritage de l'armée d'Afrique. Le chapeau chinois, pavillon de cuivre garni de clochettes, est un instrument de musique d'origine turque. Progressivement abandonné au cours du 19e siècle par la plupart des musiques militaires, il a été conservé par la légion qui l'a orné de queues de cheval. Leur présence trouve son origine dans une vielle coutume islamique adoptée par les régiments d'Afrique : la queue du cheval tué sous le guerrier était témoignage de courage. Exposée devant la tente du chef, elle devenait le symbole du commandement. La MLE se distingue également des autres musiques par l'usage des fifres et par le port de tambour bas. Les flammes de clairons et les tabliers de tambours sont vert et rouge, les couleurs de la légion, et portent la grenade à sept flammes. La légion défile sur un pas plus lent que les autres unités de l'armée française : 88 pas/minute contre 120. Ce pas lent, puissant et majestueux lui vaut de défiler séparément, en clôture du défilé des troupes à pied lors de la célébration du 14 Juillet. ( Source : Armée de terre )
  16. Bonjour à tous, Je suis journaliste indépendant et je travaille actuellement avec un collègue sur l'évolution du recrutement dans l'armée de terre depuis la remontée des effectifs de 2015. Cela fait déjà près de deux mois que nous prenons des renseignements et des notes, basées, entre autres, sur les rapports du HCECM. Nous avons rencontré également à Vincennes les officiers en charge du recrutement. Bien sûr, ils nous assurent que tout va bien, même si des rapports officiels font part d'inquiétudes. Notre interrogation est la suivante : la politique du chiffre, en termes de RH et pas de moyens matériels, peut-elle influer sur la qualité des effectifs formés ? Des hommes conservés dans le rang aujourd'hui auraient-ils pu l'être il y a de cela seulement quelques années ? Nous posons la question surtout lorsque l'on voit, après la dépyramidalisation voulue dans le Livre blanc de 2012, une montée des effectifs du rang couplée à une baisse des effectifs de sous-officiers censés les encadrer... Un de mes amis d'enfance, sous-officier dans l'armée de terre, m'a parlé d'une évolution au sein du rang. Il m'a assuré avoir été très surpris de voir le niveau de certaines recrues. Et, plus grave, s'être senti en danger lors d'une opération de sécurisation au Mali par la faiblesse physique de ce soldat. Il a ajouté beaucoup d'autres exemples, expliquant également "marcher sur des oeufs", au moment de faire remonter certains comportements répréhensibles, au point que, de dépit il est en passe de quitter l'armée. Sur ce forum, j'ai noté que beaucoup d'entre vous émettent des réserves sur le recrutement. Indépendants, nous souhaitons publier ce papier à un magazine sérieux d'investigation. Nous avons le temps et ne cherchons pas le "buzz", bien au contraire. Je connais vos contraintes liées au devoir de réserve, et les comprends tout à fait. C'est pourquoi l'anonymat des personnes qui acceptent de nous répondre est bien entendu garanti. J'espère que cette publication ne dérange pas. D'avance je vous remercie pour vos retours. NS
  17. Bonjour à tous, Je me rends mercredi à l'infirmerie de la base, afin de me procurer un certificat d'aptitude ESR pour finaliser mon dossier à la candidature de la réserve opérationnelle dans l'Armée de Terre . J'aimerai savoir comment cela se passe si certain d'entre vous l'on déjà effectué ou bien en connaisse tout simplement le déroulement. Je vous remercie d'avance !
  18. Bonjour a tous, alors voila, j'ai Bientot 18 ans et souhaite m'engager dans l'armée de terre en tant que réserviste, pour découvrir le milieu dans un premier temps et peut être m'engager une fois mes études terminées le hic, c'est Que j'ai un trou d'écarteur a chaque oreille, il ne sont pas grand et Font 8mm ( en faite les bijoux se confondent Avec des boucles d'oreilles ) Je voulais savoir si cela était gênant pour etre réserviste ? Si je pouvais mettre des bijoux en silicone évitant tout type de blessure ou couleur chair pour ne pas qu'ils se voient ? Merci de vos réponses
  19. Dernière fanfare des unités de chasseurs Alpins, la fanfare du 27e BCA a su mettre du spectacle dans ses représentations, ce qui la rend original. Cette fanfare, vitrine vivante du 27e BCA, mais aussi véritable ambassadrice de tous les Bataillons alpins ou mécanisés, est désormais la dernière et l’unique fanfare des chasseurs, conservatrice de leurs traditions. Il faut savoir en effet que chaque année, plus de 140 journées de prestations musicales musicales, cérémonies patriotiques et autres. Remarquée dans les six coins de l’Hexagone mais aussi à l’étranger ou sa participation est très demandée à de nombreux festivals de musique et autres. ( Source : Corse-info ) La fanfare du 27e bataillon de chasseurs alpins reste aujourd'hui l'unique musique militaire représentant les bataillons de Chasseurs à pieds, mécanisés et alpins. Sa garnison est basée à Annecy et compte actuellement une quinzaine de musiciens issus de tout horizon. Depuis sa professionnalisation en 2005, elle réussit à se consacrer entièrement à son activité principale : la musique. Les musiciens peuvent ainsi se perfectionner les après-midis en prenant des cours à l'école de musique et au conservatoire. Elle est le vecteur essentiel dans le lien Armée-Nation et peut être appelée à effectuer des prestations aussi bien militaires (prises d'armes, passations de commandement, commémorations militaires) que civiles (animations, concerts et spectacles, festivals de musiques militaires, animations d'évènements). Aujourd'hui, sous la baguette de l'adjudant-chef Éric Moron, la fanfare du 27e BCA est devenue mondialement connue grâce à ses prestations à l'étranger, comme en Allemagne, Italie, Belgique et Principauté de Monaco, et effectue plus de 135 prestations par an. ( Source : Wikipédia ) La fanfare, vitrine vivante du 27e Bataillon de Chasseurs Alpins (27e BCA), véritable ambassadrice de tous les bataillons de chasseurs encore existants est l'unique et dernière fanfare des chasseurs (alpins, à pieds et mécanisés). Elle dépend du 27e bataillon de chasseurs alpins, régiment destiné au combat d'infanterie motorisée en milieu montagnard qui cultive un fort attachement à sa garnison et à sa région. Dirigée depuis 1996 par l'adjudant Éric Moron, elle se distingue par son faible effectif (18 musiciens), sa féminisation (plus de 30 %) et sa vocation à être un vecteur de communication auprès de la population. Dès le mois de février, elle conçoit et élabore son programme musical afin de participer à de nombreuses prestations en France (en 2005 : foire de La Roche-sur-Foron, Briançon, Aubagne, Festival des musiques du Chablais à Abondance (19 juin), Paris (kiosque du Luxembourg, Sénat, Invalides...), Chamonix, Barcelonnette, Gap, Albertville (30e festival des musiques militaires le 3 juillet), 14 juillet (en tribune d'honneur avec la musique de la légion étrangère), festival des musiques de Riom es Montagne dans le Cantal (15 au 18 juillet), Menton (Alpes Maritimes), Vincennes (93), La Rochelle et également en Europe (Allemagne, Italie...). Enfin, la fanfare intègre un instrument traditionnel des alpages, le cor des alpes qui a su s'attirer les faveurs du public et qui permet de compléter l'étendue de son répertoire musical. C'est l'ancêtre de la grande famille des cors après les coquillages, cornes d'animaux, cors étrusques en terre cuite, trompes de la Rome Antique, trompes de chasse, trompes des premiers postillons... Le cor des alpes est employé par les bergers en montagne. Son origine est si lointaine que personne ne pourrait prétendre la connaître. Si cet instrument sert pour le rappel des troupeaux, c'est aussi un moyen de communication afin d'annoncer les bonnes ou mauvaises nouvelles. On dit aussi qu'il a servi à signaler l'envahisseur. Les sons du cor des alpes en montagne, avec le vent comme allié, peut porter jusqu'à dix kilomètres. La présence d'un lac améliore encore plus la pureté et la portée des sons qui varient selon les points où ils sont perçus. Le corps de l'instrument est divisé en trois parties : le corps en épicéa ou en mélèze, le porte-embouchure en buis, la corolle et l'embouchure en bois de rose. Leur tonalité et leur longueur sont les mêmes que celles de nos cors de chasse : mi bémol et 4,65 mètres. Implantation : 27e bataillon de chasseurs alpins Quartier Tom-Morel 8, avenue Capitaine-Anjot BP 27 74962 Cran Gevrier Cedex Tél. : 04 50 33 47 39 Fax : 04 50 33 46 96 ( Source : Armée de terre )
  20. Bonjour à tous, voilà 6 mois que j'ai déposé mon dossier de réserve. Mon contact me signale que ce sont les délais normaux. Je voulais simplement savoir si vous connaissiez le parcours de ce dossier? Je sais qu'il est monté à la DRHAT...mais où part il en suivant? Bonne journée!
  21. Détenteur des traditions des régiments de tirailleurs et des Armées d' Afrique, le 1er Régiment de Tirailleurs perpétue ses traditions à travers de sa Nouba. Quelques armées du monde possèdent encore des troupes disposant d’un uniforme de tradition, généralement copié ou dérivé de ceux en usage au XIXe siècle : période faste pour les tenues colorées et chamarrées. Les horse guards britanniques ou nos gardes républicains en sont les exemples les plus connus. D’autres corps se sont piqués également au jeu, en réservant le plus souvent ces uniformes reconstitués à leur musique militaire. Le 1er mai 1994, à l’occasion du 50e anniversaire de la Libération, le premier régiment des tirailleurs a été reformé à partir du 170e régiment d’infanterie, qui portait encore le drapeau du 7e régiment de tirailleurs algériens. Seul ce régiment est autorisé à porter la demi-lune en or sur fond bleu ciel clair, couronné de trois chevrons de l’armée d’Afrique. Les plus anciens témoignages d’une musique (non réglementaire) au sein de ces régiments africains remontent au centenaire de l’Algérie, en 1860, et le peintre Edouard Detaille représente en 1884 la nouba du 2e tirailleur. La formation possède un chapeau chinois depuis la fin de la Première guerre mondiale. Vers 1930, certains régiments ont leur mascotte, un mouflon ou un bélier le plus souvent. Celui du Ier régiment reformé à Epinal en 1994 s’appelle Messaoud, ce qui veut dire en arabe « fortune ». Une caractéristique de La Nouba est sa tenue orientale, qui rappelle l’uniforme des anciens tirailleurs algériens créé vers 1840. L’origine de ces troupes remonte aux corps arabes et turcs constitués par les français après la conquête d’Alger (1830), avec des volontaires, des contingents fournis par différents chefs locaux, ou avec des les troupes organisées des divers beys vaincus par les Français. Cet uniforme se compose d’un pantalon bouffant appelé « saroual », de couleur bleu ciel ou blanc selon la saison, serré à la taille par une large ceinture de laine rouge. Celle-ci avait pour fonction de tenir au chaud l’abdomen des soldats et sous-officiers pour leur éviter des maux intestinaux. Les officiers en étaient exemptés, car ceux-là pouvaient se faire soigner avec des médicaments. La veste, courte et bleue, à parements jaunes dessinant de belles volutes, est portée sur un gilet sans manches : le « sédria ». Sur la tête, les tirailleurs arborent le « chèche », c’est-à-dire une bande de tissu blanc enroulée, ou la « chéchia » en feutre cramoisie avec un pompon à franges bleu ciel. Pour en savoir plus : http://www.immsfrance.fr/musiques/nouba1rt.htm Et la mascotte. ( Source : Armae )
  22. La musique de l' ABC est stationnée à Metz et non à Saumur, la maison mère. La Musique de l'Arme Blindée Cavalerie connaîtra diverses appellations après sa création en 1888. Actuellement stationnée à Montigny-lès-Metz en Moselle, et dépendant du Commandement des Musiques de l'Armée de Terre (CMAT) de Versailles, elle possède en son sein un grand orchestre d'harmonie et différents petits ensembles (quintettes à vent, de cuivres, quatuors de saxophones, de clarinettes). La musique a pour mission de rehausser les cérémonies militaires et patriotiques et évolue dans le milieu civil (concerts, festivals...) tant en France qu'à l'étranger : Brême, Mons, Arlon, Moscou et dernièrement en juillet 2015 en représentant la France au festival international de musiques militaires à Debrecen en Hongrie. ( Source : International Military Music Society ) La Musique militaire maintenue à Metz Le Mosellan Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’Etat chargé des Anciens Combattants a obtenu l’assurance que la fusion avec Lille n’aurait pas lieu. Les soixante musiciens de la Musique de l’arme blindée cavalerie, ancienne Musique Région Terre Nord-Est, n’auront pas à faire leurs cartons comme annoncé dans notre édition du 30 juin (lire ici). Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’Etat chargé des Anciens Combattants, originaire de Moselle, l’assure : « Le projet de fusion avec Lille ne verra pas le jour. » Une annonce qui devrait provoquer le soulagement dans les rangs militaires mais également parmi tous les inconditionnels de cet orchestre, héritier des traditions du 151e régiment d’infanterie qui, depuis 1888, illustre toutes les cérémonies patriotiques, à Metz et au-delà, et donne de nombreux concerts. « J’ai eu l’assurance du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, que la Musique de l’arme blindée cavalerie restera stationnée à Metz. La fusion n’aura pas lieu. Il ne s’agissait que d’une étude, interne à l’armée, qui restera au stade de projet. » Pourtant, la note interne adressée le 19 juin dernier par le général de corps d’armée, major général de l’armée de Terre ne laissait que peu de place au doute. Elle faisait en effet état des « décisions du général Cemat », chef d’état-major de l’armée de Terre et prévoyait clairement « la fusion des deux musiques de la RTNE » mise en œuvre pour 2016. De plus, les musiciens auraient été informés récemment de leur future fusion avec la Musique des forces terrestre à Lille (ancien Brass Band du 43e Régiment d’infanterie de Lille). Une pétition a d’ailleurs été mise en ligne dimanche pour protester contre la disparition de la musique militaire de Metz. En tout état de cause, le secrétaire d’Etat, conjointement alerté par certains proches des militaires concernés, lors de sa venue avec le Premier ministre Manuel Valls ce lundi à Metz, et par Dominique Gros, le maire de Metz, assure que l’action en faveur du maintien aura été « efficace ». En effet : le contre-ordre est tombé, en moins de quinze jours. Lisa LAGRANGE. ( Source : Le Républicain Lorrain ) Musique de l'Arme Blindée Cavalerie 4ème Groupe d'Escadrons de Hussards Musique de l'Arme Blindée Cavalerie Rue Franiatte Quartier Lizé - BP 70120 57154 MARLY 03 87 15 40 66 http://musique-abc.fr Pour devenir Engagé Volontaire de l'Armée de Terre, vous devez : Être de nationalité française et jouir de vos droits civiques, Avoir plus de 17 ans et demi et moins de 28 ans, Être en règle vis-à-vis des obligations de la Journée d'Appel à la Préparation à la Défense (JAPD) ou du Service National, Satisfaire aux épreuves de sélection et être déclaré médicalement et physiquement apte à l'engagement, Satisfaire à une audition auprès du chef de musique. Pour devenir Sous-Officier, vous devez : Être de nationalité française, Être en règle vis-à-vis des obligations de la Journée d'Appel à la Préparation à la Défense ou du service national, Avoir plus de 18 ans et moins de 25 ans au premier jour du mois de la souscription du contrat, Avoir satisfait aux épreuves d'évaluation et être reconnu médicalement et physiquement apte, Être titulaire du baccalauréat ou d'un diplôme d'un niveau équivalent, Être reconnu apte à exercer une fonction de sous-officier dans le domaine de spécialité choisi. Obtenir un agrément technique auprès du Conservatoire de Musique Militaire de l'Armée de Terre (CMMAT). Pour plus de renseignements : Prenez contact avec notre secrétariat : 4e Groupe d'Escadrons de Hussards Musique RTNE rue Franiatte Quartier Lizé BP 70120 57154 MARLY Tel : 03 87 15 40 69 Fax : 03 87 15 40 65 Adressez vous au Centre d'Information et de Recrutement de l'Armée de Terre (CIRAT) le plus proche de chez vous, ou sur le site internet : http://www.recrutement.terre.defense.gouv.fr/cirat.do CIRAT DE METZ Caserne Ney - Avenue Robert Schuman 57000 METZ Tel : 03 87 15 58 17 Fax : 03 87 15 58 19 CIRAT DE NANCY Caserne Thiry - 47 rue Sainte Catherine - CO N°10073 54036 NANCY CEDEX Tel : 03 83 77 25 22 Fax : 03 84 77 25 21
  23. Le 6ème Régiment de Génie d' Angers (49) possède sa fanfare. Unique formation musicale du génie, la fanfare du 6e régiment du génie (6e RG) est la dernière garante des traditions musicales de son arme, et se fixe pour mission de perpétuer l’image du sapeur d’aujourd’hui : professionnel, attaché à son passé, et résolument ancré dans la modernité. Créée en 1895, la « fanfare du 6 » n’a jamais quitté sa garnison d’Angers. Tour à tour fanfare, simple clique ou musique divisionnaire, elle compte aujourd’hui une vingtaine de musiciennes et de musiciens, tous professionnels et issus des conservatoires et écoles de musique de leur région. IMPLANTATION Située dans le Maine et Loire, à Angers, la fanfare du 6 est pleinement intégrée à sa ville, « capitale » du génie militaire, et profite d’une garnison où la qualité de vie est reconnue de tous. Les liens qu’elle a tissés au cours des décennies de conscription avec les villes et orchestres civils de son département en font un acteur renommé et actif dans sa région. Fanfare du 6e régiment du génie Caserne Verneau 200 avenue Gasnier, 49100 Angers Contact : 02 41 33 71 40 diffusion.f6@gmail.com MISSION - COMPOSITION - MATÉRIEL Amenée à se produire principalement dans le grand ouest de la France pour animer des cérémonies militaires et patriotiques, la fanfare du 6 est également sollicitée pour se produire dans toute la France ou en Europe, au cours de festivals internationaux de musique militaires ou de concerts jazz. Depuis 2008, l’orchestre jazz est la véritable marque de fabrique de la formation. Alliant l’amour des grands standards de cette musique, à ses rythmes et ses sonorités les plus actuelles, la fanfare s'adapte à toutes les demandes pour satisfaire un public de plus en plus nombreux et exigeant. Existe également un petit orchestre polyvalent (sextet), adaptable à toutes les situations : il vous propose le répertoire de la grande chanson française, interprété par notre chanteuse, et revisité en versions jazzy… Recrutés sur simple audition, les membres de la fanfare du 6 doivent satisfaire aux standards du recrutement dans l’armée de Terre. Idéalement, ils ont un niveau de 3e cycle en conservatoire à rayonnement régional. Une fois achevée leur période de formation, ils rejoindront la fanfare, tout en ayant la possibilité de poursuivre en parallèle leurs études musicales. Durant leur carrière, ils seront amenés à développer leurs qualités musicales, en abordant des styles variés, en effectuant de nombreuses prestations, aussi diverses que prestigieuses. Pour une première expérience professionnelle, la fanfare du 6e régiment du génie met l’instrumentiste au cœur de son projet, au profit de son régiment, de l’arme du génie, et de l’institution militaire. ( Source : Armée de terre )
  24. Une image vaut mille discourt. ( Source : Armée de terre )
  25. Floflo

    Tireur d'élite

    Bonjour, je m'appelle Florian j'ai 15 ans je suis donc au lycée et je voudrais savoir si il est possible de devenir tireur d’élite après des étude car moi je souhaite faire ingénieur en informatique et donc j'aimerai savoir si après mes études j'aurai une chance de pouvoir devenir tireur délite. Merci d'avance pour vos réponses
×
×
  • Create New...

Important Information