Jump to content
Search In
  • More options...
Find results that contain...
Find results in...

Pierrot64

Membre+
  • Content Count

    2
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

1 Neutre

Profile Information

  • Lieu
    Bouguenais
  • I am
    Ancien militaire
  • Je suis réserviste
    Non
  • Composante
    Marine nationale
  • Mon conjoint est militaire
    Non
  • Je suis parent de militaire
    Non
  • Sexe
    Homme

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Bonjour, Je lis avec beaucoup d' attention vos textes concernant la reconnaissance de l' Etat portée à ces héros, nos militaires qui ont tout donné pour leur pays, allant même jusqu'au sacrifice de leur corps. Je suis ancien militaire de la Marine Nationale et j'ai été obligé de quitter l'institution ayant perdu mes aptitudes en raison d' accidents en service. Aujourd'hui, je me retrouve handicapé moteur en fauteuil roulant. Depuis quelque temps, je me suis lancé dans le dur combat de la reconnaissance d'une injustice qui touche certains militaires . Il s'agit de l'injustice de la reconnaissance des blessures en service. Au début , je me croyais seul, mais en fait je me suis vite aperçu qu' en fait nous étions très nombreux dans ma situation. On parle beaucoup de nos blessés en OPEX, et je tiens a préciser que j'ai le plus grand respect pour ces derniers. Mais qui pense aux militaires qui, suite à un ou des accidents en service, se retrouvent handicapés et blessés dans leurs chairs. Combien, dans les trois armes, ont été victimes de blessures plus ou moins graves? A présent, ils se battent pour survivre, pour se faire soigner et eux passent très loin derrière au niveau de la reconnaissance de leur pays. Eux, malgré qu'ils soient anciens Combattants, ne sont pas reconnus comme des héros. Eux, ont presque honte de dire qu'ils ont été blessés dans l' Armée et même en certains endroits, ils préfèrent taire leur lieu d' accident. En auraient ils honte? Et pourquoi? Leur sang n'a-t-il pas la même couleur? Leurs douleurs et souffrances ne sont elles pas les mêmes? Leurs vies d' handicapés ne sont elles pas aussi difficiles? Par deux fois, j'ai adressé des courriers à madame la Secrétaire d' Etat aux Anciens Combattants,et à chaque fois, il n'y a même pas eu une réponse. Pourquoi est-il si difficile de reconnaître que ces blessés puissent avoir droit à être invité à des défilés, à être porteur d'une distinction ( il n'est pas si difficile de créer des médailles quand on voit comment elles sont distribuées...), bref, à être simplement reconnu comme faisant parti des "Blessés des Armées"??? Ce serait si beau si nous n' étions pas laissé pour compte, si l' Armée ne nous oubliait pas. Aussi , au nom de tous ceux qui sont dans ma situation, je continuerai ma démarche afin on puisse nous entendre. Et qui sait, peut être qu'un jour l' Armée se rappellera quand dans sa belle image d'une famille unie, elle oublie certains de ses enfants qui seuls dans leurs coins, souffrent en silence.
×
×
  • Create New...