Jump to content
Search In
  • More options...
Find results that contain...
Find results in...

Khaarl

Membre+
  • Content Count

    36
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    5

Khaarl last won the day on September 9 2015

Khaarl had the most liked content!

Community Reputation

25 Excellent

1 Follower

About Khaarl

  • Birthday July 14

Profile Information

  • Lieu
    Pékin
  • I am
    Civil
  • Je suis réserviste
    Non
  • Composante
    Aucune
  • Mon conjoint est militaire
    Non
  • Je suis parent de militaire
    Non
  • Sexe
    Homme

Recent Profile Visitors

1,197 profile views
  1. Bonjour Capmat, En effet, le "conflit" se déroule depuis bien longtemps sous la surface et sans les medias. En revanche, je ne peux soutenir votre approche qui est de dire "ce qui se passe n'est que la partie visible de l'iceberg". Une partie populiste et vendeuse d'encre en fait. Cela serait sous-estimer le poids des masses populaires, même dans un pays comme la Chine. Le gouvernement chinois est souvent présenté comme sourd aux demandes de son peuple, et pourtant. Il est très fréquent (et de plus en plus fréquent) que le gouvernement chinois suive l'opinion populaire. Ce que le PCC craint le plus est la perte du soutien populaire. Il s'agit réellement de sa plus grande inquiétude puisque de ce soutien découle la survie du PCC. Ce soutien n'existe que si le parti a une légitimité. Or, cette légitimité, depuis la mort de Mao, est basée sur l'amélioration conséquente du niveau de vie des chinois et le développement sans précèdent de l'économie du pays. Le ralentissement de l’économie, le chômage galopant et qui risque d’augmenter encore avec un virage vert ainsi que la baisse de la qualité de vie dans les grandes villes à cause de la pollution viennent bousculer la donne. L’autre axe de légitimité, clamé haut et fort dès la guerre contre la GuoMinDang (KMT) et toujours enseigné jusqu’à l’université, est l’intégrité du PCC en comparaison au KMT, ainsi qu’une société égalitaire. Ces deux points ont complétement volé en éclat après la mort de Mao et chaque année est pire que la précédente. La Chine est aujourd’hui une des sociétés les plus inégalitaires au monde. Et la corruption y est une religion. Vous me parlerez surement de la grande lutte anti-corruption de XI Jinping ? Les médias étrangers sont tombés dans le panneau par manque de connaissance (et de recherche) sur la structure politique du pays. XI Jinping a ici réalisé un coup de maitre en faisant d’une pierre deux coups : sous couvert d’une lutte anti-corruption, qui contente le peuple, il a réalisé un nettoyage de l’opposition politique dans le partie. Cette opposition est essentiellement incarnée par le clan JIANG Zemin. La corruption, quant à elle, si moins visible est toujours tout aussi présente. D’ailleurs, début 2014 ou début 2015, Le Monde avait publié une série de trois articles majeurs en trois jours décryptant « l’or des princes rouges ». L’observateur attentif aura remarqué qu’aucun membre du clan JIANG Zemin ne figurait sur les listes divulguées par Le Monde. Il s’agissait simplement d’un mouvement du clan JIANG pour faire comprendre à XI qu’ils ne se rendraient pas sans combattre. Ces scandales à répétition, les craintes sur l’économie chinoise, un premier signal fort avec le krach boursier de Juin 2015, tous ces éléments enflamment la toile. Idem pour les incidents liés aux inégalités ou à l’individualisme à outrance de plus en plus de chinois (pire qu’une caricature communiste des capitalistes). A chaque fois que la toile s’enflamme, le pays se divise. Et cela inquiète le gouvernement. Comment y remédie-t-il ? Je l’ai déjà signalé à plusieurs reprises : en rapportant des informations qui détournent l’attention ET unissent. En général : je Japon ou un autre voisin, les USA, les étrangers en Chine, ou plus simplement des images du monde dans le chaos en opposition à une Chine paisible. Le problème ? Le recours à ces distractions était autrefois occasionnel, il est aujourd’hui quasi quotidien. Et la plupart de ces sujets (le Japon, les autres voisins, ou les USA) ne font que faire monter un nationalisme belliqueux dans les masses. Le PCC joue avec le feu. La grande réunion du parti, qui se tient en ce moment même à Pékin, laisse entrevoir une partie de ces inquiétudes du PCC. Les objectifs devraient être de maintenir une croissance au-dessus de 6, voire 7% afin de garantir l’augmentation constante du niveau de vie des chinois (sans quoi le PCC perd de sa légitimité). L’autre axe devrait être un virage vert servant deux objectifs : contenter la population, dont le ras le bol est de plus en plus bruyant, surtout avec tous les services de cancérologie du pays ne pouvant plus traiter les victimes de cette pollution. Mais aussi dans l’espoir de réaliser une relance économique par la « green-tech ». L’effet néfaste sera la réduction de la consommation de charbon, secteur qui emploie encore des millions de travailleurs / mineurs. En arrière-plan, toujours plus d’investissements d’infrastructures devraient être annoncé, tournés vers l’Ouest (Europe, avec la Nouvelle Route de la Soie) et vers l’Asie du Sud-Est. Mais je ne partage pas ici complétement votre avis. Il y a certes un intérêt de contrer la présence US en mer, mais il y a surtout un aspect, un héritage culturel : malgré quelques années glorieuse en mer à l’époque de l’Empire chinois, la Chine est de culture terrestre avant tout. Enfin, le dernier aspect du virage que prend ce conflit en mer de Chine est bien la scène diplomatique. La Chine perd beaucoup d’alliés, et ceux qui restent sont plus frileux que dans les années 2000. La plupart ont réalisés que la Chine était loin d’être l’alliée qu’elle clamait être. Au final, l’expérience chinoise pour beaucoup fut pire que l’expérience coloniale. Le manque d’implication de la Chine pour les autres remet également en question sa position de grande puissance, que le monde (même non occidental) aimerait voir tourner au service de l’autre. Avec des actions visibles et bruyantes en Mer de Chine du Sud, les USA affaiblissent la position diplomatique chinoise, et c’est certainement une des grandes inquiétudes de Pékin. Bien à vous, Khaarl
  2. Bonjour à tous, Ci-après un article de TF1 News qui relate d'un incident diplomatique entre la Chine et les USA après que ces derniers ont fait naviguer un batiment de surface de l'US Navy à moins de 12 miles nautiques d'îlots artificiels sous contrôle chinois. Washington provoque la colère de Pékin en s'approchant d'ilôts disputés en mer de Chine TF1 News avec AFP Cela fait maintenant plusieurs mois que les tensions montent entre la Chine et ses voisins. Les USA ont depuis longtemps prévenu qu'ils ne laisseraient pas la Chine continuer en toute impunité. J'imagine que le fait que la question est ressorti à plusieurs reprises dans les primaires US, coté Républicains, a du précipiter la décision de l'exécutif Démocrate en place. Coté chinois cela fait des mois que la propagande sur la Mer de Chine du Sud s'intensifie. Entre reportages TV, articles de presse et talk-show toujours plus impérialistes, j'ai du mal à entrevoir une issue pacifique au problème. Je pense que la Chine espère faire plier les petits Etats, mais que cela ne sera pas possible tant que ces petits Etats sentiront la présence américaine. Les tensions pourraient également donner une seconde vie à l'OTASE. Je tiens à rappeler que la Chine défend sa position en s'appuyant sur un document "historique", la "nine dash line map", qui est une création de la République de Chine (aujourd'hui Taiwan), présentée en 1947 et jamais reconnu par l'ONU. A vrai dire, il n'y a jamais eu de demande de reconnaissance de la Chine, simplement une annonce. Alors même que les traités de la fin de la seconde guerre mondiale avaient bien définies les possessions des uns et des autres. Pire encore, la RP Chine est signataire de l'UNCLOS (Convention des Nations unies sur le droit de la mer). Convention qu'elle a signé dès 1982 et ratifié en 1996!!! Une des bases de la convention est qu'aucun "claim" ne peut être fait sur la base de l'histoire. Cette précaution fut prise afin d'éviter spécifiquement ce qui est en train de se passer en Mer de Chine du Sud. Aucune réaction à l'ONU... D'un point de vue plus personnel, le sujet de la Mer de Chine revient de plus en plus, et est de plus en plus conflictuel. Le lavage de cerveau des médias chinois et leur mauvaise foi sans faille étant d'un bon support j'imagine. Il y a une dizaine de jours, lors d'un repas, un officier général de la marine chinoise a justement abordé le sujet. Sa position? "Il n'y aura de troisième guerre mondiale que si les américains mettent le nez dans nos affaires". Ce sont des propos d'une extrême violence pour qui connais la culture chinoise, ses ronds de jambes, ses bords arrondis et son hypocrisie. Je n'ai toujours pas digéré ces propos... Une fois de plus, j'espère me tromper. Mais ce que j'annonçais déjà il y a quelques années sur ce forum se dessine un peu plus chaque jour. Je crains que le ralentissement économique, et les problèmes qu'il va générer en interne, ne pousse les autorités à trouver des sujets extérieurs afin de détourner l'attention du peuple. En d'autres termes : je crains que les choses ne s'accélères en Mer de Chine et aux Senkaku. Bien à vous, Khaarl
  3. Bonjour Capmat, Le plus grand succès de la Chine dans ces manœuvres est d'avoir rapproché des pays qui n'avaient pas encore digéré leur passé commun : Japon et la majorité des pays d'Asie, mais aussi Vietnam-France, Vietnam-USA, etc. Le renouvellement de ces dialogues entre états autrefois "de facto" ennemis devrait faire prendre conscience à la Chine qu'elle joue un peu trop avec le feu. Ce sont des signaux forts que de voir des pays avec un tel ressentie concèdent à discuter dans le contexte d'une Chine de plus en plus agressive. Je ne serai pas surpris de voir des exercices militaires communs entre nations qui, il y a peu, avaient encore du mal à se dire bonjour! Bien à vous, Khaarl
  4. Bonjour à tous, J'étais à Tokyo pendant quelques jours et ai pu assister aux "manifestation de masse" (300-400 personnes maximum bien ordonnées devant le parlement) lors du vote de la Security Bill. Cette modification de la loi Japonaise prévoit que les Forces Japonaises d'Auto-Défense (JSDF) puissent acter selon les lois internationales comme les autres armées du monde. Ce qui lui donnerai le droit, en droit japonais, de projeter des forces et ce y compris dans le but de mener des attaques préventives. Pour rappel, cette notion de projection préventive était apparu dans le livre blanc de la défense chinoise pour la première fois il y a 2 ou 3 ans. Je l'avais alors signalé sur ce forum. On veut nous faire croire en occident que la majorité des japonais sont contres cette évolution. De ce que j'ai vu sur place, lu dans la presse locale et des discussions avec mes partenaires japonais, on est plutôt proche du 50-50. Dans la moitié contre, il faut encore distinguer deux profiles : les pacifistes qui ne voudraient même pas de la JSDF, et ceux qui soutiennent la JSDF mais craignent que cette évolution donne une excuse à la Chine pour être encore plus agressive et ainsi précipiter les événements dans cette partie de l'Asie. D'un point de vu personnel, je crains en effet que la Chine utilise ce changement pour justifier ses actions et l'inflation de son budget / l'acceleration de ses programmes. Dans le même temps, compte tenu du climat et de l'esprit qui règne côté chinois, je pense qu'avec ou sans ce changement ils finiront par trouver une excuse pour être plus agressif et faire ainsi passer leur agressivité pour une simple réaction défensive naturelle. La Chine est animée par la rancœur et je ne serai pas étonné que certains stratèges chinois cherchent à faire vivre au Japon l'équivalent de l'incident du pont Marco Polo en 1937. Il est intéressant de noter que pendant que se déroulaient les débats quant au changement de la loi japonaise sur la JSDF, une délégation vietnamienne était en visite officielle. Je tiens à rappeler que le Vietnam n'a toujours pas digéré l'installation soudaine de deux plate-formes pétrolières off-shore dans sa ZEE par une entreprise d'Etat chinoise, couplée à l'instauration d'une zone d'exclusion autour de ces installations. Cela s'est passé dans le plus grand silence de la communauté internationale alors que cette ZEE est reconnu depuis 1982 à l'ONU (avec accord des représentants chinois de l'époque). Bien à vous, Khaarl
  5. J'ai cru qu'il s'agissait d'un trait d'humour ! et si ça avait été le cas, dans le contexte cité, c'était particulièrement savoureux. de facto, c'était le cas...jusqu'à la reconnaissance de la PRC!
  6. L'intervenant faisait remarquer que la France avait été l’hôte de célébrations de la fin de la seconde guerre mondiale l'année dernière, ce qui est une bêtise puisqu'il s'agissait de l'anniversaire du débarquement. Mais les médias chinois ne sont pas à une bêtise près lorsqu'il s'agit de moquer les autres nations et de se lancer des fleurs. Et après tout, si la France avait réalisé une telle célébration, la Chine le pouvait aussi. Parceque voyez-vous, la France parle toujours de 39-45, mais cela n'a réellement été que 40-44 (sic), et dès 40 la France été occupé avant de revenir avec un contingent minuscule en 44. Donc la France n'a jamais vraiment fait la Seconde Guerre mais l'a plutôt subit. Alors que la Chine, elle, s'est battu de 1937 à 1949 (sic toujours). On remarque au passage que cela ne dérange pas l'intervenant de recoller des morceaux d'histoire de l'un et de l'autre afin de faire son jolie comte de fée pour les téléspectateurs chinois. Je rappelle qu'avant 1949 la Chine était dirigé par le Guomindang (KMT) et que le PCC et son bras armé, l'APL, étaient une rébellion. Cette APL fut intégrée aux troupes du KMT de 1937 à 1945 afin de battre les Japonais. Mais l'APL ne comptais que 1,3 millions d'hommes contre 4,3 pour les troupes du KMT. Par ailleurs, seule une petite fraction de ces troupes communistes à combattu les Japonais dans le Nord Est de la Chine. Ces troupes communistes ne se sont cependant pas faite prier pour combattre à nouveau les troupes du KMT dès 1945. Un révisionnisme en patchwork des plus écœurants. Le fait que j'en entende trop au quotidien depuis 7 ans de Chine ne doit certainement pas m'aider à digérer de telles inepties. Je pense avoir déjà abordé le sujet dans d'autres posts. Il y a un phénomène assez tragi-comique pour le spectateur attentif en Chine (ce qui exclut de facto la majorité des chinois, mais c'est un autre débat). Dès qu'il y a un problème de politique interne en Chine et que les chinois se déchirent sur les réseaux sociaux, comme par miracle, un sujet sur le Japon, les USA ou un voisin asiatique dérangeant (souvent les Philippines, l'Indonésie ou le Vietnam), parfois un sujet sur les étrangers en Chine, débarquent aux infos et détournent l'attention du peuple en les unissant contre cet ennemie commun. Le problème est la multiplication des incidents internes en Chine, et donc la multiplication de ces sujets rassembleurs souvent fait sur mesure afin de cesser la division du peuple. Or ces sujets participent à la monté des extrêmes et du nationalisme. Les dirigeants chinois finiront par être pris à leur propre piège et devront sortir l'épée s'ils ne veulent pas que le peuple s'en charge à sa place. Le PCC joue à un jeu dangereux afin de maintenir une paix sociale toute relative. Bien à vous, Khaarl Ce n'est pourtant pas le cas. Le Japon s'est excusé à plusieurs reprises, Hirohito le premier. Nous en revenons à mon commentaire précédent : le PCC a besoin de sujets qui réunissent les chinois, et le Japon est certainement le plus facile de ces sujets. Révisionnisme, mémoire sélective, appelez cela comme vous voulez, mais les chinois jouent à un jeu très dangereux. https://en.wikipedia.org/wiki/Joint_Communiqué_of_the_Government_of_Japan_and_the_Government_of_the_People's_Republic_of_China https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_war_apology_statements_issued_by_Japan Bien à vous, Khaarl
  7. Bonjour, Détrompez-vous, la Chine fait des OPEX. J'ai diner avec un ancien général en charge de la mission au Liberia il y a quelques années de cela. C'est souvent à contre coeur qu'elle fait ces OPEX et toujours dans le cadre de l'ONU. Ce qui s'explique par la ligne perpétuelle de la Chine : je ne m'occupe pas des affaires des autres, ne vous occupez pas des miennes! https://fr.wikipedia.org/wiki/Armée_populaire_de_libération#Implication_internationale Nous verrons plus de projections des forces chinoises à terme je pense afin de réduire l'influence occidentale, entraîner ses troupes aux diverses missions de maintien de la paix / de l'ordre et, de manière plus générale, à la projection en elle même. Par ailleurs, nous verrons certainement des projections guerrières en mer de Chine, même si la Chine revendiquera simplement reprendre possession d'une terre ancestrale ou d'avoir mis fin à une rébellion sur ses terres, ou toute autre enfumade qui leur semblera bonne pour la situation donnée. La Russie a déjà commencé à ce petit jeu. La Chine le fait de manière plus soft (comprenez, sans morts, pour le moment). Et pendant ce temps, nous nous disputons pour accueillir des migrants dont on ne peut vérifier la nature et les volontés alors même que nous avions déjà du mal à garder la tête hors de l'eau avec nos populations actuelles... Bien à vous, Khaarl
  8. Bonjour à tous, La récente revue des troupes à Pékin ne vous aura certainement pas échappée. Pour ceux qui voudraient la revoir, le lien est ci-après : J'en profite pour éclaircir la raison de cette revue. Les médias occidentaux ont souvent appelé cela "défilé de la fin de la seconde guerre mondiale". Ce n'était absolument pas le cas. Il s'agissait d'un défilé dans le guerre de la fête de la victoire sur le fascisme dans le monde (rien que ça). Pourquoi présenter les choses de la sorte? L'APL ne s'est pas particulièrement illustré pendant la seconde guerre mondiale en Chine. Tout juste son "armée de la 8ème route" a-t-elle fait quelques escarmouche et a-t-elle participé a un grand assaut aux cotés des troupes régulières dans le Nord de la Chine. Autre point, cela permet également aux chinois de dire que LEUR guerre à durée de 1937 à 1949, puisqu'ils ajoutent leur combat contre le Guomindang (KMT) dans la foulée de la seconde guerre mondiale. Ceci n'est pas anecdotique puisque cela a donnée lieu à des "débats" TV (plutôt des chorégraphies soigneusement préparées par la propagande d'Etat) pendant tout la durée de ces congés anti-fachiste. Là, les pays étranger en ont pris pour leur compte, surtout la France (et non pas les USA pour une fois). Je ne vais pas tout ressortir en détail, ces débats sont certainement disponibles en VOD sur le site de CCTV1 notamment. Bref, les inepties en tout genre visant à laver le cerveau des chinois étaient telles que j'ai fini par éteindre ma télé avant de la briser en deux. Pour en revenir à notre revue : pour la mémoire et pour la paix, c'était les mots d'ordre. Et pourtant, directement après la fin des festivités, les réseaux sociaux chinois ont été inondés d'appels à la guerre et à la vengeance, Japon en première ligne, USA pas loin derrière, et de manière général, toute personne qui oserait l'ouvrir face à cette Chine forte. J'ai viré une paire d'amis de mes contacts devant une telle bêtise...Cet état d'esprit après la première guerre à largement contribué à la possibilité de la seconde. Crise économique et monté des extrêmes aidant...Tient, l'histoire est-elle en train de se répéter en ce début de XXIème siècle? On aurait pu penser que cela n'était qu'un soutien des masses populaires soumises au partie et enivrées de leur propre bêtise. Mais non, le géant chinois du hi-tech, Tencent, s'est joint à la propagande en produisant un rendu de la reconquête d'îles. L'opposition? Les USA, sur terre, mer et dans les airs. https://thenanfang.com/peace-anniversary-celebrated-chinese-video-depicting-destruction-us-forces/?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&utm_campaign=Echobox&utm_term=Autofeed#link_time=1441588100 Je ne sais plus quoi dire face à l'aveuglement de nos dirigeants. Le nouvel axe Chine-Russie a un avantage conséquent sur nos puissances toute relatives et bien pensante : ils tiennent leur pays. Il n'y a pas, au coeur de la Chine ou de la Russie, de zones de non-droit ou de zones culturellement occupées. Tout au plus, cela arrive sur les frontières de ces nations. Pendant ce temps, les bien pensants charitables que nous sommes n'avons toujours pas réalisé que nous sommes à la pointe de la civilisation et que le reste du monde ne pense pas de manière aussi charitable et bienveillante que nous. En d'autres termes, nous ne comprenons toujours pas que la majorité des pays non-développés et des personnes qui les composent ont encore un esprit guerrier que nous nous sommes efforcé à faire disparaître chez nous après la seconde guerre mondiale. Parenthèse. Cela fait des mois que les spécialistes de la sécurité pointent du doigt les "migrants" en faisant remarquer que la nature démographique des flux ne correspond pas à la réalité de terrain. En d'autres termes : trop d'hommes et pas assez de populations cible de la terreur. L'équation n'est pas bonne. Et l'explication la plus rationnelle étant que ces flux sont utilisés pour infiltrer des forces de l'EI. Voilà que l'on nous annonce que cela est effectivement le cas! http://www.7sur7.be/7s7/fr/31902/La-menace-EI/article/detail/2447534/2015/09/07/EI-Nous-avons-importe-clandestinement-4-000-combattants-en-Europe.dhtml Pourquoi cette parenthèse? Nous sommes déjà incapable de répondre à la crise Ukrainienne, pourtant à nos portes. Nous ne parlerons même pas de la délinquance et autres problèmes internes en France, surtout qu'en tant que chrétien, je vais directement me faire lyncher. Comment pourrions nous réagir de manière rapide et efficace face à un bond vers l'extérieur de la Chine et la Russie alors que nous sommes déjà dispersé en OPEX, incapable de tenir nos rues et que nos frontières sont inexistantes? Au passage, je suis pro Europe, mais soit on est vraiment européen avec une politique militaire et frontalière unique, soit on arrête. Pékin est une ville cosmopolite et je suis effaré d'entendre des Britanniques, Danois, Suédois, Allemands, Belges, Français et Italiens penser exactement la même chose mais choisir la fuite. Ils ne pensent pas revenir en Europe. Ils réfléchissent déjà aux meilleurs pays dans lesquels reconstruire : Singapoure, Australie, Nouvelle-Zélande, USA et Canada sont les noms qui ressortent. Pour ma part, le retour en France est toujours d'actualité. Je n’abandonnerai pas mon pays. Mais j'aimerai que l'on sorte de notre monde de bisounours, que l'on ouvre les yeux sur ce qui se passe et que l'on comprenne que, non, le reste du monde n'est pas aussi bienveillant que nous le sommes. Bien à vous, Khaarl
  9. Bonjour HernanF, La Chine n'est pas moins contrastée que l'Inde. Il y a simplement une culture de la face qui fait que les autorités chinoises sont devenues expertes lorsqu'il s'agit de cacher la misère! Ne parlons même pas du Pakistan... Bien à vous, Khaarl
  10. Bonjour HernanF et merci de ces précisions. Il ne faut pas oublier la situation politique et stratégique de l'Inde. Cette dernière est prise en tenaille entre le Pakistan et la Chine, ses grands ennemis (et puissances nucléaires). Pakistan qui finance le terrorisme islamiste essentiellement dans l'Ouest Indien (ainsi que d'autres mouvements déstabilisant le pays) alors que la Chine finance des mouvements communiste dans le Nord / Nord-Est. Le réchauffement des relations Chine / Russie va certainement pousser l'Inde à s'éloigner de cette dernière. Par ailleurs, la crainte grandissante des pays du Sud-Est Asiatique et même des grandes nations d'Océanie rapproche ces pays de l'Occident. Il y a deux bloques qui se dessinent aujourd'hui et l'histoire semble vouloir se répéter un sicèle plus tard... Espérons que j'ai tord! Bien à vous, Khaarl
  11. J' en suis persuadé mais comme tu dois le savoir, nos concitoyens lambda ont du mal déjà à être convaincu de lutter contre les islamistes extrémistes ( car ça leurs parait loin ou alors " ce n' est pas nos problèmes " ) alors la Chine, à l' autre bout de la planète, contre le Japon !!! Par-contre, la Chine comme certains pays du Moyen Orient investissent leurs capitaux dans notre vieille Europe et je crains qu' un jours nous nous réveillons, " chez d' autres " ! Bonjour à tous, Je viens de lire cet article en attendant le train entre deux déplacements en Chine. Je réponds de mon téléphone avec l'interface limitée pour l'ajout de liens. http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2015/07/31/31002-20150731ARTFIG00359-comment-la-chine-pourrait-declencher-la-troisieme-guerre-mondiale.php L'avis opposé ici: http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2015/08/03/31002-20150803ARTFIG00075-guerre-mondiale-avec-la-chine-un-fantasme-d-apocalypse.php Bien à vous, Khaarl
  12. Bonjour à tous, Malheureusement je partage vos avis et je suis choqué à chaque retour en France. A la différence des français résidant en France, je ne subit pas une montée de température progressive qui m'endort mais j'encaisse bien le changement tous les six mois. Et ce changement est choquant! Tant par sa direction que par sa rapidité et son ampleur! Le seul espoir contre cet Islamisme est un pouvoir fort et indépendant. Ce type de pouvoir est rare...la Chine en fait partie (!!!). Ceux qui connaissent mon point de vue sur la Chine savent que je ne dis cela de grand coeur. Mais la Chine ne protégera pas le reste du monde de l'Islamisme tant que cela ne sera pas nécessaire pour s'en protéger elle même. Elle se contente de lutter contre les éléments qui la dérange en interne. Pour le reste, plus le monde est divisé, plus la Chine est forte. Il reste bien la Russie, plus agressive et surtout plus proche de nos frontières. Et il ne faudra pas compter sur son aide après la manière dont nous l'avons traité cette dernière décennie! Quel avenir pour le monde non Musulman face à ce prosélytisme? Nos politique ne cessent de nous faillir... Bien à vous, Khaarl
  13. Merci pour cet article. Malheureusement, je pense que la Chine est un danger bien plus grand que le terrorisme. J'insiste : la volonté des dirigeants de préserver le PCC à tout prix à grand renfort de nationalisme (parfois complètement surréaliste, il faut écouter les infos pour le croire!) couplé à une soif exponentielle pour des ressources diverses (par besoin, mais aussi par "politique de la fourmis" pendant que nous restons des cigales) pousserons la Chine au conflit. Cela commencera avec ses voisins, mais de nouvelles alliances se créant et les existantes réagissant, nous risquons bien de courir au drame... Certains des phénomènes et des discours en Chine communiste aujourd'hui n'ont pour seul précédent le Japon impérial d'avant 1945 ou l'Allemagne nazi. D'ailleurs, le "nazi chic", présenté comme un phénomène de société des couches populaires ou non éduquées chinoises, a une portée bien plus grande que cela. Pour relativiser, la notion du temps est différente en Chine, ces changements ne se feront pas en 10 ans comme avec l'Allemagne nazi pour reprendre cette comparaison, mais plutôt en 20 ou 30...Du moins je l'espère : les chinois sont toujours plus pressé. Par pitié, cessez de vous faire endormir par les jolis discours des chinois, du citoyen lambda à leurs dirigeants....il ne s'agit que de face, pour ne pas vous froisser! Bien à vous, Khaarl
  14. Bonjour à tous, Lu aujourd'hui dans le China Daily : le gouvernement va délivrer plus facilement des licences aux entreprises privées afin de développer de l'armement et autres matériels militaires. Pour moi, il s'agit d'une volonté d'accélérer le développement militaire du pays, et ce de manière plus efficace qu'avec les SOEs. En effet, ces dernières sont souvent pleines d'ancien miltiaires / fonctionnaires avec une administration lourde et des relations très protocolaires. Cela fonctionne presque correctement pour le rétro-engineering, mais c'est un environnement beaucoup moins propice à la créativité qui est nécessaire au développement des futures générations d'armement. Private firms' access to arms sector widens, China Daily Online J'ai tendance à être la voix du pessimisme lorsqu'il s'agit de la Chine, mais les similitudes entre cette Chine début XXIème siècle et le Japon début XXème sont trop nombreuses pour ne pas m'inquiéter. A la différence que la Chine est portée par la haine d'un passé qu'elle martèle dans ses écoles : 100 ans de décadence entre "occupation" occidentale, guerre civile, guerre sino-japonaise. Ce "petit-Japon" comme on l'apprend aux chinois, Japon qui ne s'est jamais excuser et qui devrait un jour payer pour ses crimes. La Chine joue un jeu dangereux pour cimenter sa nation, jeux qui risque de déborder hors de ses frontières si les dirigeants chinois font passer la partie avant la patrie. Pour rappel, l'hymne des JO 2008 était chanté par 100 stars afin de symboliser ce siècle de rabaissement, siècle à mettre derrière afin de fêter la nouvelle Chine dont le nouveau départ sur la scène internationale était ses JO. Dès 2009 je disais que nous avions certainement fait la pire erreur de notre vie en donnant les JO 2008 et l'expo 2010 aux chinois. Ces événements internationaux ont été détournés en événements nationaux afin de gonfler le nationalisme du peuple. 2009 était les 70 ans de la création de la RPC. Nous avons offert au PCC 3 ans de propagande non-stop, avec notre bénédiction (et nos couleurs, notre argent, nos athlètes, notre pavillon, etc.). Même pendant la cérémonie d'ouverture des JO les dirigeants chinois étaient en costume-cravate dans de larges sièges avec climatisation devant et derrière eux. Les dirigeants étrangers étaient derrière eux, dans des sièges étroit sans clim' ni ventilo'. Les photos officielles en Chine montraient des dirigeants chinois impeccables et dignes alors que les occidentaux (Poutine inclus) avaient fait tomber la veste, desserré la cravate et ouverte un bouton ou deux et étaient en sueur. Pas important? Pour un occidental, oui. Pour les chinois, ces détails ont de l'importance. Bien à vous, Khaarl PS: une série d'articles sur les développements dans la sphère chinoise sur Defense Industry Daily Carrier Signal: China’s Naval Aviation Taiwan’s Force Modernization: The American Side Pakistan & China’s JF-17 Fighter Program
  15. Je suis le premier à le dire : la frontière entre la défense de la patrie et la défense du partie est mince, et les dirigeants chinois choisissent toujours la seconde option...Cependant, avec le développement économique et l'augmentation des voyageurs chinois (qui sont bien brainwashés afin de ne pas se mélanger à l'étranger, c'est tellement dangereux!) l'équation est chaque jour plus difficile à résoudre. Au passage, le documentaire aura finalement été censuré il y a deux jours alors qu'il comptabilisait plus de 300 millions de vues! Il y a un grondement sourd qui se crée en Chine, bien que les chinois aient abandonné toute idée de changement pour devenir individualistes à l’extrême après 1989... Le planning et le non blocage dès le départ (sans parler du simple fait que la journaliste ait pu réaliser ces interviews) dénote d'une implication au plus haut rang. Le revirement est certainement le résultat d'un gros lobbying en interne. Bien à vous, Khaarl
×
×
  • Create New...