HernanF

Staff
  • Compteur de contenus

    1 885
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    108

HernanF a gagné pour la dernière fois le 15 octobre

HernanF a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

587 Excellent

3 abonnés

À propos de HernanF

  • Date de naissance 24 août

Contact Methods

  • Website URL
    http://analisis-global.blogspot.com.ar/
  • Yahoo
    favierhernan@yahoo.fr

Profile Information

  • Lieu
    Buenos Aires
  • Je suis
    Civil
  • Je suis réserviste
    Réserviste citoyen
  • Composante
    Armée de terre
  • Mon conjoint est militaire
    Non
  • Je suis parent de militaire
    Non
  • Sexe
    Homme

Visiteurs récents du profil

4 082 visualisations du profil
  1. Le monde après la chute de Daech/ISIL

    Un soldat polonais en brûlant un drapeau de Daech en face des ruines de Raqqa, déjà libérée.
  2. Le conflit des Malouines

    Le Marin, basé sur des informations du quotidien britannique The Guardian, révèle les erreurs commises par l'équipage du HMS Sheffield qui ont mené à son naufrage pendant le raid des Super Étendard argentins et ses Exocet. Perte du HMS « Sheffield » : une série de défaillances http://www.lemarin.fr/secteurs-activites/defense/29690-perte-du-hms-sheffield-une-serie-de-defaillances
  3. Selon les États-Unis (Trump) l'accord avec l'Iran sur son programme nucleaire ne fonctionne pas, selon les britanniques (Foreign Office) si.
  4. Il ne faut pas oublier de la bataille militaire contre l'intégrisme, la plus prosaïque de toutes. L'avenir de la menace djihadiste mondiale dans la Revue stratégique de Défense 2017 avant la prochaine Loi de programmation militaire.
  5. Le monde après la chute de Daech/ISIL

    Le gouvernement de la Turquie déploie ses troupes dans territoire syrien pour contrôler tant aux groupes djihadistes liés à Daech et al-Qaïda comme aux milices kurdes. Des troupes turques sont entrées hier soir dans la province d'Idlib dans le nord de la Syrie et ont installé des points d'observation dans ce qui semble être une mission visant à contrôler les milices kurdes, a indiqué un rebelle syrien participant à l'opération, aujourd'hui. "Les forces armées turques alliées sont entrées en territoire syrien et ont commencé à installer des postes d'observation", a dit Moustafa Sedjari, membre de l'Armée syrienne libre (ASL). Le convoi, composé d'une trentaine de véhicules, a franchi la frontière au poste de Bab al Haoua pour gagner la province d'Idlib, précisent les rebelles et un témoin. Le président turc Recep Tayyip Erdogan avait annoncé samedi ce déploiement de troupes, précisant que la Turquie menait "une importante opération" avec le soutien de groupes rebelles dans le cadre de l'accord de désescalade conclu le mois dernier avec l'Iran et la Russie. Le gouvernement turc entend assurer la sécurité de sa frontière sud à la fois contre les djihadistes de l'Etat islamique et contre les milices kurdes qui contrôlent la majeure partie de la zone frontalière en territoire syrien. Le plan de désescalade conclu lors d'une réunion à Astana au Kazakhstan ne concerne pas certains groupes djihadistes comme la puissante alliance Tahrir al Cham qui contrôle des territoires dans la province d'Idlib et dans le nord-ouest de la Syrie. http://analisis-global.blogspot.com.ar/2017/10/el-gobierno-de-turquia-despliega-tropas.html
  6. Le présent (et l'avenir ?) des déploiements opérationnels des armées francaises dans la Revue stratégique de Défense et de Sécurité nationale 2017 avant la nouvelle Loi de programmation militaire.
  7. Le Rafale dans le monde

    Allez l'Europe, achetez le Rafale !!! L'offre française de chasseurs Dassault Rafale pour remplacer les F-16 belges génère une forte controverse entre les membres de différents partis belges du Cabinet des ministres. Didier Reynders (MR) a mis les choses au clair avec Steven Vandeput (N-VA), vendredi, lors du conseil des ministres restreint (kern). “On parle à tout le monde” dans le dossier du remplacement des F-16, a dit en substance le vice-Premier libéral au ministre de la Défense. Y compris, donc, aux Français. Mercredi, M. Vandeput avait indiqué à la Chambre que l’offre française en faveur du Rafale n’était, selon lui, pas recevable car remise en dehors de la procédure définie par le gouvernement. Mais le MR refuse de jeter trop vite cette proposition. Il attend une analyse juridique plus poussée que les deux avis, visiblement trop flous, déjà rendus au gouvernement au sujet de la validité de l’offre française. Le kern a décidé de reporter le débat. Dans l’intervalle, la pression diplomatique française devrait encore s’accentuer... http://analisis-global.blogspot.com.ar/2017/10/la-oferta-francesa-de-cazas-dassault.html
  8. Une nouvelle tentative pour obtenir l'unité entre le Fatah et le Hamas, cette fois est l'Égypte qui lutte pour la réconciliation palestinienne. Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a estimé mardi que l'entreprise de réconciliation entre l'Autorité palestinienne et les islamistes du Hamas constituait une "opportunité" pour une paix régionale plus large. "Le monde entier attend vos efforts pour parvenir à une réconciliation (...) et apprécie votre détermination à faire face à tous les obstacles", a affirmé le président Sissi dans un discours pré-enregistré diffusé par des télévisions palestiniennes. "Il y a une chance de parvenir à la paix dans la région à condition que toutes les parties soient unies", a ajouté le président égyptien. "Je suis confiant dans le fait que les grandes puissances, lorsqu'elles constateront que les parties palestiniennes sont parfaitement conscientes de l'importance (...) de parvenir à la paix, aideront à réaliser cette paix", a-t-il dit. La vidéo a été diffusée au moment où le chef du renseignement égyptien, Khaled Fawzy, rencontrait des dirigeants du Hamas et de l'Autorité palestinienne dans la bande de Gaza, dont le mouvement islamiste a pris le contrôle par la force en 2007. Le Premier ministre palestinien, Rami Hamdallah, a réuni son gouvernement mardi à Gaza pour la première fois depuis 2014, un geste censé matérialiser la réconciliation avec le Hamas après plusieurs échecs ces dernières années. Le Caire a joué un rôle d'intermédiaire pour amener les deux partenaires palestiniens à se rapprocher. http://analisis-global.blogspot.com.ar/2017/10/un-nuevo-intento-para-lograr-la-unidad.html
  9. Le monde après la chute de Daech/ISIL

    Bonjour, je ne crois pas que l'État irakien soit en condition de payer la formation, peut-être des questions basiques comme le logement et la nourriture des formateurs. Les surcoûts des OPEX explique peut-être une partie du sujet.
  10. Le monde après la chute de Daech/ISIL

    En effet, la France, l'Espagne et principalement les USA ont donné formation aux dizaines de milliers de soldats irakiens dans les 3 dernières années. Les formateurs de l'opération Chammal ont formé 7.500 soldats irakiens selon l'EMA.
  11. Le monde après la chute de Daech/ISIL

    Les coulisses de la guerre contre l'État islamique dans l'ensemble de l'Irak. Après le déclenchement des offensives pour la reprise des villes encore aux mains de Daech, l'armée irakienne perd au combat l'un de ses francs-tireurs le plus expérimenté. Un homme massif, les cheveux coupés très courts et une grande barbe grise, vêtu d'une tenue militaire de camouflage. Abou Tahsine portait toujours des mitaines et ne se séparait jamais de son fusil d'assaut autrichien de la marque Steyr. Membre de la brigade Ali al-Akbar, Abou Tahsine est tombé au combat, durant la bataille pour la reprise de la ville de Hawija. Ses funérailles ont eu lieu à Joubeir, près de la ville de Bassora, et l'un de ses proches a raconté qu'Abou Tahsine, de son vrai nom Ali Jabbar al Salahi, était surnommé par ses compagnons d'armes «le cheikh des tireurs embusqués», ou encore «œil de faucon» et «chasseur de Daech». Il avait abattu au moins 320 jihadistes. C'est lui-même qui le racontait dans une vidéo. La première guerre d'Abou Tahsine ce fut en 1973 dans le Golan, il faisait partie d'un contingent de l'armée irakienne qui a participé aux côtés des troupes syriennes à la guerre contre Israël. Tireur embusqué durant la guerre irako-iranienne dans les années 1980, Abou Tahsine a participé à l'invasion du Koweït par l'Irak en 1990, avant de combattre l'armée américaine, y compris en 2003, puis il a finalement tourné son arme contre l'Etat islamique. http://analisis-global.blogspot.com.ar/2017/10/en-una-de-las-ofensivas-para-recuperar.html
  12. Attaque à Marseille. Mes pensées avec les victimes, ma reconnaissance avec les légionnaires du 1er REG de l'opération Sentinelle. http://www.leparisien.fr/faits-divers/en-direct-attaque-a-marseille-deux-morts-dans-une-attaque-au-couteau-gare-saint-charles-01-10-2017-7299843.php
  13. Le dossier kurde n'est pas seulement un problème pour la Turquie et l'Irak mais aussi pour l'Iran et la Syrie, les deux avec de communautés kurdes dans son territoire. Aujourd'hui le référendum a été réalisé au nord de l'Irak, dans le Kurdistan irakien. A l’ONU, la Turquie appelle à l’annulation d’un référendum d’indépendance prévu au Kurdistan irakien. Le président Recep Tayyip Erdogan a mis en garde sur les conséquences de ce scrutin prévu lundi prochain. “Nous devrions tous travailler à construire la tranquillité, la paix, la sécurité et la stabilité dans la région au lieu de déclencher de nouveaux conflits”, a-t-il fait valoir. “Nous appelons le gouvernement régional du Kurdistan irakien à annuler l’initiative qu’ils ont lancé pour l’indépendance. Ignorer la position claire et déterminée de la Turquie sur ce sujet pourrait conduire à un processus qui priverait le gouvernement régional kurde irakien des opportunités dont il profite actuellement”, a mis en garde le président turc. A l’exception d’Israël, la quasi-totalité des pays se sont prononcés contre ce vote. Cette région du nord de l’Irak bénéficie depuis 1991 d’une autonomie qui s’est élargie au fil des ans. Au grand dam de Bagdad, les Kurdes de la province voisine de Kirkouk entendent bien participer au référendum. “Contrairement à l’Irak actuel, le Kurdistan a prouvé qu’il a toujours respecté les droits de toutes les communautés. Au Kurdistan, il y a des écoles pour les turkmènes, pour les chrétiens, pour les arabes”, affirme Najmaddin Kareem. Malgré l’opposition de la communauté internationale, le président du Kurdistan irakien, Massoud Barzani, entend mener son projet jusqu’au bout contre l’avis de Bagdad, Ankara mais aussi Washington et Téhéran. Il dit vouloir préserver les droits des Kurdes. Ses détracteurs l’accusent de vouloir avant tout se maintenir au pouvoir. http://analisis-global.blogspot.com.ar/2017/09/a-pesar-de-la-oposicion-de-varios.html
  14. Arte - Vietnam - Film et Documentaire.

    Une très bonne vidéo avec des images dures de la guerre, mais la musique sublime ! La version "live" avec la choriste Lisa Fischer est grandiose.
  15. Arte - Vietnam - Film et Documentaire.

    En Argentine le film Voyage au bout de l'enfer s'est traduit comme "Le franc-tireur" (The deer hunter en anglais), avec Apocalypse Now ce sont des très bons films sur le Viêt-Nam. Et la musique de l'époque est toujours super ! Vive les "Glimmer twins" et sa Paint in black