HernanF

Staff
  • Compteur de contenus

    1 915
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    111

HernanF a gagné pour la dernière fois le 19 novembre

HernanF a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

597 Excellent

3 abonnés

À propos de HernanF

  • Date de naissance 24 août

Contact Methods

  • Website URL
    http://analisis-global.blogspot.com.ar/
  • Yahoo
    favierhernan@yahoo.fr

Profile Information

  • Lieu
    Buenos Aires
  • Je suis
    Civil
  • Je suis réserviste
    Réserviste citoyen
  • Composante
    Armée de terre
  • Mon conjoint est militaire
    Non
  • Je suis parent de militaire
    Non
  • Sexe
    Homme

Visiteurs récents du profil

4 310 visualisations du profil
  1. Malheureusement cela faut le faire mais ne pas le mentionner. Pour Alain Marsaud, l'armée et ses alliés "liquident" les jihadistes français en Syrie ...Fondateur du Service central de la lutte antiterroriste au parquet de Paris, en 1986, ancien député les Républicains des Français de l’étranger, Alain Marsaud s’est exprimé sur RMC quant à la situation des jihadistes français en Irak et en Syrie, membres de l’Etat islamique, après la chute du fief de Raqa. «La réalité sur le terrain, c’est que nous sommes en train de nettoyer», a-t-il tout d’abord affirmé. «Nous faisons en sorte que nos compatriotes ne soient pas en mesure de rentrer quand ils représentent une menace... http://www.parismatch.com/Actu/Societe/Pour-Alain-Marsaud-l-armee-et-ses-allies-liquident-les-jihadistes-francais-en-Syrie-1393553#utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&xtor=CS2-14&utm_source=Twitter&link_time=1510647527
  2. Pas de Rafale, pour l'instant , pour les EAU. L'Arabie saoudite et le Qatar regardent à la dérobée.
  3. Le Rafale dans le monde

    Le prochain écusson du Rafale à l'export sera-t-il EAU ? Un Rafale C de l'armée de l'Air, stationné dans la base aérienne Al-Dhafra, dit "présent" au Dubaï Airshow 2017.
  4. Le monde après la chute de Daech/ISIL

    Daech s'implantera-t-il à l'Afrique ? Pour affronter au terrorisme, et en particulier pour freiner la présence de djihadistes dans la région du Sahel, une force militaire régionale a été créée avec l'appui de la France et des États-Unis. Paris s'est félicité ce jeudi du lancement, en début de semaine, de la première opération conduite par la Force antiterroriste G5 Sahel. Cette force constituée par le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad pourrait compter jusqu'à 5 000 hommes répartis en sept bataillons. Il faudra encore des mois pour mettre à niveau les bataillons, les entraîner et les équiper correctement. La pleine capacité ne sera prononcée que début 2018. Cette opération nommée Hawbi «vient concrétiser la montée en puissance de cette Force, et la prise en main par les Etats sahéliens de la lutte contre le terrorisme», assure la ministre française des Armées, Florence Parly, dans un communiqué. Après le lancement officiel début juillet, il reste encore à boucler le financement de la Force conjointe. Une conférence de soutien à la planification de la Force conjointe du G5-Sahel aura lieu en décembre à Bruxelles. Les Etats-Unis viennent de promettre 51 millions d'euros, et l'UE a déjà annoncé une aide équivalente. La France versera cette année 8 millions d'euros et les pays partenaires ont promis 10 millions chacun. Une fois que la Force aura démarré, il faudra encore que l'action militaire des pays du G5 s’inscrive dans le temps et de manière autonome. Un sérieux défi... http://analisis-global.blogspot.com.ar/2017/11/para-enfrentar-al-terrorismo-y-en.html
  5. Le Rafale dans le monde

    Avec des marchés réticents comme la Belgique ou la Malaisie, Dassault se tourne vers commandes supplémentaires de ses "anciens" clients; maintenant Florence Parly est en séjour indien en suivant les pas de son prédécesseur, JYLD. L'Egypte va-t-elle exercer son option pour l'acquisition de 12 Rafale supplémentaires? Ce sera l'un des sujets de discussion abordés à l'occasion de la visite du président Egyptien Abdel Fattah al-Sissi en France ce mardi 24 octobre et sa rencontre avec Emmanuel Macron. "S'il peut y avoir de nouveaux contrats, tant mieux ! Je crois que ce sera l'objet de la discussion entre le président de la République et le président égyptien", a précisé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire sur les ondes d'Europe 1. L'Egypte a été le premier pays à commander l'avion de combat français avec une commande de 24 appareils en 2015. Toutefois, des interrogations subsistent sur la solvabilité du Caire pour une commande supplémentaire. "C'est tant mieux si le régime a les moyens de payer les Rafale. C'est normal que Bercy s'assure que le régime égyptien soit en mesure de payer ces commandes d'avions", a précisé le ministre. La France a déjà livré 12 appareils à l'Egypte entre 2015 et 2106. Elle prévoit d'en livrer huit autres durant 2017. Les négociations pourraient également avancer sur le front indien. La ministre des Armées Florence Parly se rend à New-Delhi en fin de semaine avec un aéropage d'industriels de l'armement. Les forces de l'air indienne n'ont jamais caché qu'elles voulaient acquérir des appareils français au-delà des 36 Rafale commandés... http://analisis-global.blogspot.com.ar/2017/10/con-nuevos-mercados-reticentes-el.html
  6. Le Rafale dans le monde

    Pour l'instant, pas de 12 Rafale supplémentaires pour la Force aérienne égyptienne, Bercy a blindé son porte-monnaie Le Rafale au menu des discussions entre Macron et Sissi, dit Le Maire http://www.boursorama.com/actualites/le-rafale-au-menu-des-discussions-entre-macron-et-sissi-dit-le-maire-25913c166f96bb8e3b6ad5bb0bb23578
  7. Des C130 J pour pallier aux manques de l'A400M

    L'un des quatre C130J de l'armée de l'Air dans l'usine de Lockheed Martin aux États-Unis.
  8. Le monde après la chute de Daech/ISIL

    Pas de Daech pour l'instant dans l'Asie du Sud-Est. L'insurrection ouverte par un groupe armé lié à Daech à Marawi, dans le sud des Philippines, a été éliminée. Une bataille de cinq mois contre des combattants djihadistes qui s’étaient emparés de la ville de Marawi, dans le sud des Philippines, a pris fin, a annoncé lundi 23 octobre Delfin Lorenzana, le ministre de la défense philippin. «Nous annonçons la fin de toutes les opérations de combat à Marawi», a annoncé M. Lorenzana à la presse en marge d’une rencontre sur les questions régionales de sécurité à Clark, dans le nord de l’archipel. Le président Rodrigo Duterte avait proclamé mardi dernier que Marawi avait été «libérée de l’influence des terroristes», mais sans arrêt complet des combats. Les derniers affrontements étaient circonscrits à un seul immeuble où se regroupaient plusieurs dizaines de djihadistes, a déclaré dans la nuit de dimanche à lundi le colonel Romeo Brawner Jr. «C’est le dernier groupe de combattants [du réseau] Maute qui s’étaient retranchés dans un bâtiment, il y a eu une fusillade et nous en sommes venus à bout, a fait savoir lundi le ministre de la défense. Tous les otages ont été récupérés». Ce réseau islamiste local, emmené par les frères Maute, avait forgé une alliance avec la branche philippine du groupe djihadiste Etat islamique (EI)... http://analisis-global.blogspot.com.ar/2017/10/el-foco-insurgente-abierto-por-un-grupo.html
  9. Le monde après la chute de Daech/ISIL

    Un soldat polonais en brûlant un drapeau de Daech en face des ruines de Raqqa, déjà libérée.
  10. Le conflit des Malouines

    Le Marin, basé sur des informations du quotidien britannique The Guardian, révèle les erreurs commises par l'équipage du HMS Sheffield qui ont mené à son naufrage pendant le raid des Super Étendard argentins et ses Exocet. Perte du HMS « Sheffield » : une série de défaillances http://www.lemarin.fr/secteurs-activites/defense/29690-perte-du-hms-sheffield-une-serie-de-defaillances
  11. Selon les États-Unis (Trump) l'accord avec l'Iran sur son programme nucleaire ne fonctionne pas, selon les britanniques (Foreign Office) si.
  12. Il ne faut pas oublier de la bataille militaire contre l'intégrisme, la plus prosaïque de toutes. L'avenir de la menace djihadiste mondiale dans la Revue stratégique de Défense 2017 avant la prochaine Loi de programmation militaire.
  13. Le monde après la chute de Daech/ISIL

    Le gouvernement de la Turquie déploie ses troupes dans territoire syrien pour contrôler tant aux groupes djihadistes liés à Daech et al-Qaïda comme aux milices kurdes. Des troupes turques sont entrées hier soir dans la province d'Idlib dans le nord de la Syrie et ont installé des points d'observation dans ce qui semble être une mission visant à contrôler les milices kurdes, a indiqué un rebelle syrien participant à l'opération, aujourd'hui. "Les forces armées turques alliées sont entrées en territoire syrien et ont commencé à installer des postes d'observation", a dit Moustafa Sedjari, membre de l'Armée syrienne libre (ASL). Le convoi, composé d'une trentaine de véhicules, a franchi la frontière au poste de Bab al Haoua pour gagner la province d'Idlib, précisent les rebelles et un témoin. Le président turc Recep Tayyip Erdogan avait annoncé samedi ce déploiement de troupes, précisant que la Turquie menait "une importante opération" avec le soutien de groupes rebelles dans le cadre de l'accord de désescalade conclu le mois dernier avec l'Iran et la Russie. Le gouvernement turc entend assurer la sécurité de sa frontière sud à la fois contre les djihadistes de l'Etat islamique et contre les milices kurdes qui contrôlent la majeure partie de la zone frontalière en territoire syrien. Le plan de désescalade conclu lors d'une réunion à Astana au Kazakhstan ne concerne pas certains groupes djihadistes comme la puissante alliance Tahrir al Cham qui contrôle des territoires dans la province d'Idlib et dans le nord-ouest de la Syrie. http://analisis-global.blogspot.com.ar/2017/10/el-gobierno-de-turquia-despliega-tropas.html
  14. Le présent (et l'avenir ?) des déploiements opérationnels des armées francaises dans la Revue stratégique de Défense et de Sécurité nationale 2017 avant la nouvelle Loi de programmation militaire.
  15. Le Rafale dans le monde

    Allez l'Europe, achetez le Rafale !!! L'offre française de chasseurs Dassault Rafale pour remplacer les F-16 belges génère une forte controverse entre les membres de différents partis belges du Cabinet des ministres. Didier Reynders (MR) a mis les choses au clair avec Steven Vandeput (N-VA), vendredi, lors du conseil des ministres restreint (kern). “On parle à tout le monde” dans le dossier du remplacement des F-16, a dit en substance le vice-Premier libéral au ministre de la Défense. Y compris, donc, aux Français. Mercredi, M. Vandeput avait indiqué à la Chambre que l’offre française en faveur du Rafale n’était, selon lui, pas recevable car remise en dehors de la procédure définie par le gouvernement. Mais le MR refuse de jeter trop vite cette proposition. Il attend une analyse juridique plus poussée que les deux avis, visiblement trop flous, déjà rendus au gouvernement au sujet de la validité de l’offre française. Le kern a décidé de reporter le débat. Dans l’intervalle, la pression diplomatique française devrait encore s’accentuer... http://analisis-global.blogspot.com.ar/2017/10/la-oferta-francesa-de-cazas-dassault.html