Jump to content

AureAsia

Spécialiste
  • Posts

    225
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6

AureAsia last won the day on April 12

AureAsia had the most liked content!

2 Followers

Profile Information

  • Lieu
    Marseille
  • I am
    Militaire
  • Je suis réserviste
    Non
  • Composante
    Armée de terre
  • Mon conjoint est militaire
    Non
  • Je suis parent de militaire
    Non
  • Sexe
    Femme
  • Mes centres d'intérêts
    Internet - Lecture - Musique - Ciné

Recent Profile Visitors

9,846 profile views

AureAsia's Achievements

Community Regular

Community Regular (8/14)

  • Conversation Starter
  • Week One Done
  • One Month Later
  • One Year In
  • Reacting Well

Recent Badges

61

Reputation

  1. Bon autant être clair, net et sans ambiguïté : si vous parlez d'une contrainte quotidienne, non. Absolument pas. Si vous parlez d'une contrainte genre une fois par semaine... non plus. Bref si vous avez besoin de 4 heures, ce sera HORS horaires de service. Et encore.
  2. J'étais au Vietnam lorsque M. Allaire est venu avec le 1er ministre Edouard Philippe, et ai été invitée par mon chef à les rejoindre au restaurant. La visite ministérielle m'ayant plutôt occupé ce n'est bien qu'après que j'ai su que j'avais diné en compagnie d'une vraie légende. Un "monsieur" comme il n'en existe plus.
  3. Que votre conjoint n'ait pas le droit de vous dire où il est allé, passe, qu'il ne vous ait pas contacté depuis son départ est déjà un peu suspect. Est-il de l'armée de terre ?
  4. AureAsia

    ICM

    La question sera donc à revoir une fois que vous aurez quitté l'ENSOA et rejoint votre 1ère affectation. Si ce n'est pas Paris/RP ce sera célibat géographique pour vous. Selon certaines conditions vous pourrez bénéficier de la MICM. Par contre vous vous dirigez out droit vers une situation complexe car vous serez très probablement éloigné de votre famille pendant de longues et/ou nombreuses périodes.
  5. AureAsia

    ICM

    Tous les militaires touchent l'ICM, donc la question ne se pose pas. Pour la MICM il y a des conditions, entre autres être marié ou chargé de famille (pour les personnes pacsées il y a des conditions d'ancienneté de PACS). Je ne sais pas si une première mutation compte par contre, ça sera à voir une fois incorporé. Je m'interroge sur le fait que vous envisagiez d'emménager à Paris alors que vous allez rejoindre l'ENSOA. Comme dit Fred, votre domicile est sensé être d'abord l'ENSOA, puis votre régiment d'affectation à la sortie.
  6. Ce n'est pas tout à fait exact. Un militaire sous contrat peut passer la plupart des concours internes de la fonction publique. Selon le concours visé il y a des conditions et des dossiers à faire, mais c'est tout à fait possible.
  7. Bien entendu c'est faux. Maintenant prière d'aller vous présenter dans la rubrique Présentation des membres.
  8. Vous marier. Pas nécessairement. De toute façon : voir ci-dessous. Oui, très clairement. Voyez si votre copain peut, lui, demander à être muté pour se rapprocher de vous.
  9. Vouloir rester dans sa zone d'habitation lorsqu'on veut faire une carrière de sous-officier est un peu contradictoire. Le propre d'un sous-officier est d'être mutable, et il va où l'armée a besoin de lui. Comme dit partout le meilleur moyen d'espérer choisir sa 1ère affectation est d'être bien classée à l'amphi de fin de promo. Ne vous faites pas d'illusion, entre tous les RH qui seront en compétition pour cet amphi, les 1ers seront ceux qui auront aussi assuré en sport. La bonne nouvelle est qu'à l'ENSOA même les plus nuls progressent en sport, avec un peu de volonté et beaucoup de travail n'importe qui peut y arriver.
  10. C'est Fred qui a raison, mais vous n'avez pas complètement tort non plus. Votre fils "peut" bien entendu consulter dans le civil, mails ça ne présentera absolument aucun intérêt dans ce cas précis car d'une manière ou d'une autre il se retrouvera devant un médecin militaire. Une blessure au genou ne "passe" jamais toute seule, il faut au minimum du repos, souvent des anti-inflammatoires, bref il y aura un arrêt de travail ou d'activités sportives que votre fils devra présenter ensuite à son chef de section. Or il s'est blessé lors d'une activité militaire programmée, il devrait donc au plus vite consulter le médecin militaire de son régiment, qui l'auscultera, lui fera faire éventuellement une radio, et lui prescrira probablement un arrêt de travail. Cet arrêt sera enregistré dans son dossier, et des décisions devront être prises quant à la suite de sa formation, c'est sans doute cela que votre fils craint, mais il faut comprendre que c'est dans son intérêt. Si c'est un jeune soldat comme vous semblez l'entendre, il sait qu'il aurait du rendre compte dès le début de cet incident et rien que ça, ça lui sera reproché. Qu'il régularise au plus vite, je le répète c'est dans son intérêt. Avant tout au niveau médical mais pas seulement.
  11. Tout dépend de ce qui va se passer à la fin de votre CLDM. Le but premier est que vous repreniez le service, donc peu de temps avant la fin de votre CLDM - combien de temps avant est déjà un facteur déterminant - vous serez convoquée et revue par un médecin militaire. Option 1 : il décide que vous êtes apte à reprendre le service, le GSPI en est avisé, en gros un ordre de mutation est édité et au bout de quelques semaines vous repartez dans votre ancienne formation sauf si vous désirez aller ailleurs (auquel cas un dialogue est engagé), terminé Option 2 : il décide que votre CLDM doit être prolongé, si vous n'avez pas atteint le temps limite, c'est reparti pour 6 mois. Option 3 : il décide que vous êtes définitivement inapte à reprendre le service, il en avise la commission de réforme, qui prononce votre réforme. Ca peut prendre 2-3 semaines tout comme 2-3 mois, voire plus. Le médecin qui dit que vous pouvez commencer à travailler tout de suite après le 6 février rêve tout haut. En théorie c'est vrai, dans la vie réelle les formalités administratives prennent forcément du temps. Sauf si ce docteur là s'engage à faire en sorte que sa décision parvienne très vite à la commission de réforme et que celle-ci traite votre dossier en priorité. S'ils ont 80 dossiers avant vous ou s'ils sont réquisitionnés ailleurs pour cause de Covid, c'est mort.
  12. Outre la réponse de Bouchon-Gras ci-dessus, tout dépend entre autres de votre statut à tous les deux (off, sous-off ou MDR), de votre temps de présence dans vos garnisons respectives, etc. Ce sont vos RH respectifs qui peuvent le mieux vous renseigner mais en gros, et sous réserve de gros changements depuis l'année dernière, OUI : si vous habitez un endroit A et votre conjointe un endroit B et que vous voulez tous les deux aller dans un endroit C, vous devez remplir tous les deux une fiche. Les fiches 2021 étant déjà en cours d'exploitation, si vous n'en avez pas reçu c'est que vous ne remplissez pas les conditions de mutation 2021. Vous devez absolument en parler avec votre RH.
  13. Pour le matricule, à l'époque c'était assez simple. Puisque vous semblez avoir quelques documents, cherchez un chiffre qui "devrait" commencer par 403503XXXX (les 4 derniers chiffres étant l'ordre d'enregistrement).
  14. Bonjour. Vous dites avoir consulté le SHD ce qui est bien, qu'en est-il des archives militaires de Pau ? En donnant son identité et si possible son numéro matricule (appelé identifiant défense depuis quelques années), et en prouvant votre lien de parenté ils devraient vous fournir de précieux renseignements.
  15. Disons dans la semaine de l'incorpo, au plus près du jour de l'incorpo selon la fréquence des vols.
×
×
  • Create New...