Jump to content

Alabul

Membre+
  • Posts

    4
  • Joined

  • Last visited

Profile Information

  • Lieu
    Alençon
  • I am
    Civil
  • Je suis réserviste
    Non
  • Composante
    Aucune
  • Mon conjoint est militaire
    Non
  • Je suis parent de militaire
    Oui
  • Sexe
    Homme
  • Mes centres d'intérêts
    La généalogie

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

Alabul's Achievements

Newbie

Newbie (1/14)

  • First Post
  • Conversation Starter
  • Week One Done
  • One Month Later

Recent Badges

1

Reputation

  1. Bonsoir à Bouchon-Gras 49 et à tous ceux qui suivent ce fil, Pour moi, le mystère est résolu. Je pensai qu'il s'agissait d'une photo de Pierre parce que je l'avais toujours entendu dire dans ma famille et c'est même écrit derrière la photo, mais sans doute tardivement, par quelqu'un qui ne l'avait pas connu. On me disait qu'on m'avait prénommé Jean-Pierre (mon 2ème prénom) à cause de lui et en mémoire de sa mère et de sa sœur (ma grand-mère décédée en 1954, un an avant ma naissance). J'ai beaucoup entendu parler de ces deux frères disparus que ces femmes avaient cherché vainement, écrivant sans cesse aux autorités militaires pour tenter d'en savoir plus sur leur mort. Ma famille a conservé une partie de ces échanges de courriers écrits de 1920 à 1925. Mais, preuve en est, ce n'est pas lui. C'est Georges DROUET, que je connais par mes recherches généalogiques mais dont on ne m'a jamais parlé. Je suppose que le traumatisme des décès à quelques jours d'intervalle de deux fils a occulté le fait que le troisième est rentré sain et sauf. Georges est plus jeune que ses deux frères. Il est de la classe 1913. Selon sa fiche matricule, il est incorporé au 3ème escadron du train. En 1916, il est versé au 19ème escadron du train puis successivement: au 59ème régiment d'artillerie, au 38ème RA, au 3ème RA coloniale, au 242ème RA de campagne et termine à nouveau au 59ème RA. Il est parti deux ans (1917-1918) sur le front d'Orient, Salonique, Macédoine et combats contre les Bulgares. Il est revenu et a été décoré de la médaille d'Orient. Il a passé 6 ans de sa vie au service du pays... Il est décédé en 1970 à 77 ans. Alors merci pour tout, j'ai apprécié le sérieux et la finesse des détails de la description de l'uniforme. J'étais perdu et vous m'avez dit ce qu'étaient les houseaux (difficile de placer le mot lors d'une soirée, quoique...) et une veste "ras le cul". J'ai dit que je chercherai de mon côté sur la piste des escadrons du train et je ne peux que vous recommander l’excellent site de "Chtimiste" où, en fonction des renseignement de Bouchon-Gras 49, j'ai trouvé des ressemblances frappantes. Le site de "Chtimiste" http://www.chtimiste.com/batailles1418/photos/photos regiments.htm propose plus de 32000 photos (oui, 32 milles...) de soldats de la guerre 1914-1918, classés selon leur régiment et le plus souvent avec leur identité. Les photos suivantes sont extraites de ce site. Alors regardez de nouveau la photo de Georges DROUET et comparez-la aux deux photos suivantes. Merci et bonne continuation Alabul
  2. Bonsoir, Je suis épaté de la précision avec laquelle vous analysez ce vêtement. Merci Votre réponse m'a déjà permis de chercher plus avant. Je pense de plus en plus à une erreur d'identification de la personne représentée sur la photo: ce ne serait pas Pierre qui n'a été "que" fantassin tout au long de son parcours militaire. J'ai un indice avec un autre frère (le 3ème) sur un escadron du train... Je pars en chasse sur cette nouvelle hypothèse. Je cherche et reviens vers vous.
  3. Bonsoir, Je ne sais pas si je peux me "greffer" dans ce sujet d'identification des uniformes mais je m'y risque... car je suis sur une question d'uniforme qui bloque ma généalogie et dont je n'arrive pas à voir le bout. Voilà de quoi il s'agit: ma grand-mère décédée en 1954, a perdu deux frères à la guerre de 1914-1918. Ils ont eu le malheur de mourir à quelques jours d'intervalle à Neuville-Saint-Vaast (62) lors de l'offensive du 25 septembre 1915 sur Neuville et le bois de la Folie: Louis DROUET, classe 1905. A été incorporé au 28ème RI et a fait son service militaire de 1907 à 1909. Il a été versé dans la réserve au RI de Rouen-nord. A la mobilisation générale, il rejoint le 39ème RI. Il est déclaré décédé le 2 octobre 1915. Son corps n'a pas été retrouvé. Pierre DROUET, classe 1910. A fait son service militaire de 2 ans de 1911 à 1913 au 74ème RI puis a été versé dans la réserve au RI de Rouen-sud (pas de numéro à ce régiment dans la fiche matricule). Rappelé sous les drapeaux pour la mobilisation générale, il est affecté au 24ème RI. Il est déclaré "tué à l'ennemi le 16 octobre 1915" mais un jugement modificatif de 1924 le déclarera mort le 25 septembre 1915. Son corps n'a jamais été retrouvé. J'ai une photo de chacun d'entre eux: Voici Louis, debout, 2ème à partir de la gauche. Il est bien du 39ème RI. Et voici Pierre. Mais là, ça coince... Je ne vois pas les numéros de ses régiments sur son col mais un "3" qui ne correspond, pour moi, à rien de connu. D'autre part je remarque que ses bottes ne font pas fantassin. J'en arrive même à me demander s'il s'agit bien d'un uniforme militaire (garde-chasse? postier?...). Et j'en arrive même à me demander s'il s'agit bien de Pierre... Alors voilà, je lance cette bouteille à la mer. Qui pourra me dire de quel uniforme il s'agit? Je suis d'avance reconnaissant à celui ou celle qui saura redonner une histoire à cet homme.
×
×
  • Create New...