Jump to content
×
×
  • Create New...

Agata

Membre+
  • Content Count

    22
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

4 Neutre

Profile Information

  • Lieu
    Mulhouse
  • I am
    Civil
  • Je suis réserviste
    Non
  • Mon conjoint est militaire
    Non
  • Je suis parent de militaire
    Non
  • Sexe
    Femme
  • Mes centres d'intérêts
    Sport, cuisine, voyage

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Je n'ai toujours pas rendu le dossier car j'attends d'avoir mon diplôme, néanmoins j'ai la ferme intention de tenter. Je vais dans tous les cas postuler pour des master et en commencer un (quoi qu'il arrive la rentrée au CFIAR ne se fait qu'en Novembre) et si je suis prise, je verrais si j'arrive à continuer (ou au moins boucler le S1, pour ensuite poser une césure et arrêter si à l'armée ça va). Et sinon il y a quelques temps j'ai en effet envisagé la réserve au cas où je ne rentre pas au CFIAR car j'ai loupé (dans le sens que d'autres personnes ont fait mieux, pas que le médecin a estimé que
  2. Merci. Pour être en train de passer par là, on ne trouve pas beaucoup d'infos sur les spé du renseignement. Même si ce n'est pas non plus secret défense, il y a quand même une certaine (auto)-protection des personnes qui y travaillent. Même au niveau de l'école, on trouve de temps en temps quelques articles de journaux mais outre l'anonymat des élèves, il y a parfois même une discrétion sur la langue apprise. De ce que j'ai réussi à échanger, beaucoup se passe au sol mais on peut aussi se trouver sur le terrain (ou dans le cadre de l'armée de l'Air, dans un avion qui vole), je suppo
  3. Bonjour, de ce que je sais, les sélections sont en deux étapes. La première le CSO pour passer les épreuves générales (sport, tests psychotechniques, visite médicale) et ensuite on peut éventuellement passer les épreuves complémentaires de la spé linguiste. Pour les langues, le niveau débutant est accepté mais c'est toujours un plus d'avoir des connaissances préalables. Concernant les missions, beaucoup sont au sol en base mais on peut aussi être amené à se déplacer. Pour le reste, j'espère bientôt pouvoir le dire car je compte candidater cette année 😊
  4. Je ne voudrais pas m'avancer mais puisqu'il prend en compte les crédits ects, je pense que ça devrait être bon. dans tous les cas pour être linguiste d'écoute c'est niveau bac donc au pire du pire, si vous avez fait votre bac en France cela ira quand même. Pour le reste le mieux est de prendre rdv avec un conseiller cirfa. Bonne chance en tout cas, perso je vise aussi cette spé mais je veux encore valider mon dernier semestre avant de rendre le dossier.
  5. Bonjour, Je ne sais pas quelle spé vous visez mais pour la reconnaissance du diplôme, peut-être déjà se renseigner concernant sa valeur en crédit ects ?
  6. Et mieux vaut téléphoner que remplir leur formulaire ! Non c'est très mal fichu, c'est pas évident de savoir si justement faut déjà être bilingue ou pas. Par contre de ce que j'ai fini par trouver en creusant à fond, c'est qu'il faut une bonne culture générale et une bonne maîtrise du français. De ce côté là ça va, je vais encore un peu étoffer mes connaissances de la culture de la Russie (je connais des chose sur ce pays mais on parle quand même du plus grand pays au monde), pour le français je pense que ça ira, je fais peu de fautes dans l'ensemble (à part quand je suis fatiguée ou que
  7. Pour l'instant je me contente du russe, je pense que avec l'anglais c'est déjà un bon début 😅 mais s'il le faut je suis motivée pour l'arabe ! (je vais avoir l'impression d'être un incubateur de langues vivantes en revanche 😂)
  8. Je reviens pour apporter quelques réponses pour ceux qui liraient le post pour eux. (je me suis renseignée auprès d'un cirfa et un cm sur les réseaux sociaux) et j'ai rdv au cirfa bientôt ☺️ Pour être linguiste, niveau bac à bac +2 et concernant les langues... pas besoin d'être déjà bilingue ! On peut même se permettre de ne rien connaître à une langue. C'est le CFIAR qui se charge de former les élèves en 2 ou 3 ans (2 ans russe et arabe, 3 pour le chinois). Lors des tests ce qui est recherché c'est la capacité à apprendre les langues (comprenez quand même que si l'on détestait les langue
  9. Ca fait une semaine que je ne suis plus passée ici. J'ai fini par prendre contact en remplissant un formulaire en ligne sur leur site mais je n'ai pas encore eu de réponse. Toutefois ce n'est plus très grave car dans la foulée j'avais rdv chez mon médecin et il a remarqué que j'avais un problème niveau audition. Du coup, j'ai décidé d'oublier l'idée d'intégrer dés bac +3. Je veux d'abord régler ce problème (c'est peut-être rien de grave et pour l'instant je pense pas que ça me bloquerais si je passais la visite médicale) mais en attendant j'irai en master. Au moins, d'ici l'obtention du diplôm
  10. Pas de problème pour la tartine, c'est agréable de pouvoir discuter. C'est un peu ambiguë au niveau du russe pour ce master mais je sais que dans mon département d'études, des gens qui n'ont pas fait de LLCER anglais ou n'importe qu'elle diplôme d'anglais sont admis en master s'ils ont quand même un bac +3 et un (très) bon niveau en anglais. Je pense que ça dépend des facs. Avec l'EN je crois que je me suis mal exprimé en voulant éviter de paraître "crache-venin" haha. Ça fait quelques années que je donne des cours ou que j'aide les jeunes de mon entourage et depuis cette année je m'
  11. Si je me souviens bien (c'était y'a deux ans alors j'ai pu mixer et mal comprendre ce qu'il a dit), quand il a candidaté, y'avait genre deux postes de dispo pour trois candidats donc lui avec son bac +5 (master recherche) il est passé mais clairement si je ne rentre pas maintenant, mieux vaut continuer les études et retenter plus tard. Oui pour ça que le master de didactique des langues me branche plus car plus ouvert. L'EN ne me tente pas du tout si ce n'est pour les vacances (qu'est ce qu'on se marre) mais ce n'est vraiment pas suffisant comme motivation ! Tous mes proch
  12. Merci de prendre le temps de me répondre, pas de problème pour l'incruste ! Perso l'objectif est de tenter de rentrer dés bac +3 mais je reste ouverte pour continuer des études et j'ai quelques pistes de master. Par contre, concernant l'enseignement de l'anglais, le poste que je vise éventuellement à un statut d'anglais et est accessible dés bac +3 (j'ai la fiche, j'ai vérifié). En revanche c'est bac +3 minimum donc entre un candidat bac +5 et bac +3, à moins que le bac +3 a un meilleur bagage pour le reste, logique que le bac +5 sera embauché en priorité. Niveau master en ensei
  13. Bonjour à tous (et bonne lecture pour ceux qui vont me lire) J'espère être au bon endroit pour ce post (auquel cas je m'excuse si ce n'est pas le cas, je n'ai pas encore l'habitude de ce forum). Rentrons dans le vif du sujet, je suis actuellement en dernière année de licence LLCER anglais et je voudrais rentrer dans l'armée une fois celle-ci dans la poche. J'ai eu le déclic il y a deux ans en rencontrait un ancien de ma faculté, devenu professeur d'anglais là-bas. Depuis j'ai découvert le métier de linguiste d'écoute qui me plairait beaucoup. Je vais contacter le cirfa dans les proch