Jump to content
×
×
  • Create New...

Mazeppa

Membre+
  • Content Count

    35
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Mazeppa

  1. En fait, la flotte française était la 4ème du monde après la Grande Bretagne, les USA et le Japon. C'est vrai qu'on était en retard d'une guerre, sans enlever la responsabilité de Gamelin qui n'est pas contestable, l'instabilité politique des 10 années précédant le deuxième conflit mondial en est également à l'origine. La responsabilité en échoit également aux anglais qui ne se sont que très rarement comportés comme des alliés avec la France. Au 30 mai 1940, seulement 35 chasseurs sur 650 possédés par la Grande Bretagne et 40 bombardiers sur 286 étaient en France. Quasiment aucu
  2. Beau sujet bien décrit. J'avais préparé aussi un post avant de me rendre compte que ce sujet existait déjà. Ce qui suit concerne surtout le général Jean Baptiste Estienne, mais malheureusement il va y avoir quelques redondances par rapport à ce qui est déjà écrit. (Ma source est un ouvrage de 1979 écrit sous la direction du colonel Ramspacher). La naissance des chars d’assaut en France est indissolublement liée à la volonté et l’imagination d’un homme : le Général Estienne (comme il est rappelé dans le premier post). Soyons juste, le Général Estienne n’a rien inventé au sens str
  3. Effectivement la défense des Alpes contre les italiens (et les allemands) mériterait, dans le prolongement de ce sujet, d'être rappelée.
  4. Pour ce qui est des escarmouches ou combat, on peut quand même citer les batailles de Stonne, de Hannut de Gembloux et de Dunkerque. Pour Dunkerque, vous connaissez sûrement Dunkerque, mais je vous recommande particulièrement la lecture de la bataille de Stonne, surnommée le "Verdun de 1940".
  5. Pour tout dire, je ne sais rien du passé militaire de Paul pendant la deuxième guerre mondiale. J'espère avoir des éléments de réponse en écrivant à Pau. Mon grand père (dont je parle dans le sujet du 91e RI) n'a jamais voulu parler de sa période militaire. Il a échangé ses décorations contre de la nourriture. J'ai aussi le souvenir, étant enfant, de l'entendre crier pendant les cauchemars qu'il faisait (à plus de 70 ans). Ma grand mère me disait "c'est à cause de la guerre".
  6. Je m'intéresse également à l'histoire depuis très longtemps, et je n'ai puisé dans wikipédia que des éléments de synthèse. Effectivement nous avons dépensé énormément d'argent dans la ligne Maginot, mais mis à part les gros ouvrages de la Région Est qui pour certains ne se rendront qu'après l'armistice, tout le reste était complètement obsolète. Les dégâts provoqués par les obus anti-chars allemands, notamment le 88mm, ont rapidement eu raison des petits ouvrages tels les blockhaus ou les cloches en acier construites pour abriter des armes automatiques ou des postes d'observation. Vous avez ra
  7. J'ai un petit problème technique pour insérer les photos, donc je fais un deuxième post. Voici Simon en Allemagne avec sa jeep Entre autres choses, il sillonnera la zone d'occupation française en Allemagne comme l'indiquent les panneaux (Ebersteinburg près de Baden-Baden) Ici la pancarte du 610ème Groupe de la 180ème Compagnie L'armée Française est en reconstruction et est, comme on peut le voir, fortement "américanisée" Simon sera démobilisé en janvier 1946.
  8. Eté 1970 à Louviers (27), un vieux monsieur est assis dans un fauteuil et fume sa pipe. On peut dire que cet accessoire ne l'a jamais quitté car il a commencé à fumer à 20 ans et il en a maintenant 75. La fumée reste en suspension dans la pièce créant une atmosphère irréelle dans cette salle à manger/salon modeste. Le mobilier qui la garnit date du début des années 30. S'il est fonctionnel, il reste massif et sans originalité. Un buffet, une table, des chaises, 2 fauteuils constituent l'essentiel de ce qui garnit la pièce. Une exception toutefois avec un vieux meuble phonographe, mais aussi de
  9. Paul retournera à Fismes et y restera jusqu'à son décès en 1974. Si la commune où il réside est essentiellement agricole, vigne et betteraves, on y exploite également une belle pierre blanche qui sert à la construction. Nombre de bâtiments cossus de la ville de Nancy ont notamment été édifiés avec de la pierre champenoise. Sur cette vue du début du 20ème siècle on peut noter la blancheur de la pierre. Paul est issu d'un milieu modeste, et son père est carrier. Paul continuera à la suite de son père ce métier pratiqué dans la famille depuis 7 générations. Il se mariera
  10. Bonjour, J'ai lu, pour la première fois, et il y a très longtemps, cet épisode tragique de la deuxième guerre mondiale qu'est Mers El Kébir. Avant de donner quelques informations ce sujet, je voudrais simplement faire une remarque sur la ligne Maginot. Voila ce qu'on trouve sur Wikipédia, mais on peut également se référer aux livres de Roger Bruge sur la ligne Maginot : Frontière franco-belge En 1927, la commission avait estimé que la défense du Nord devait se faire sur le territoire belge (alors allié). Entre 1931 et 1934 ne sont donc construites que quelques casemat
  11. Dans ce sujet on va parler de Paul (Paul Alphonse pour être précis). Il a 20 ans et il est né à Fismes dans le département de la Marne. Province de la Champagne. Fismes ça ne parle pas vraiment, mais Reims qui est à proximité interpelle davantage. Fismes est un village comme il y en a tant d'autres en France, mais il est sur la route des grandes invasions... 2 vues datées de 1910 Durant la première guerre mondiale, en août 1918, ce village sera le théâtre de combats d'une extrême violence où périront plus de 13.600 soldats américains. La bataille de Fismes et Fism
  12. Je suis allé aussi au musée des blindés de Saumur. Je suis plus à l'aise pour parler des matériels que les uniformes. Pour le Renault FT17, la peinture de camouflage me laisse perplexe, et de savoir qu'on l'utilisait encore en 1940 bien davantage . Il n'empêche que ce vénérable blindé est l'ancêtre du char. Les anglais considérant leur MK1 comme le premier mais c'est inexact (car pas de tourelle). Ce blindé construit en grand nombre grâce à l'opiniâtreté du Général Estienne et au génie de Louis Renault a connu un succès international, notamment aux USA avec une production locale sous licence.
  13. Merci beaucoup pour ces analyses et cette documentation. Je vais sur cette base compléter mes recherches et essayer, en synthèse de ce sujet, de vous en donner les résultats.
  14. Voici un sujet d'analyse et de commentaires au travers du parcours d'un conscrit natif du Département de l'Aisne et affecté au 509ème Régiment de chars de combat. Un extrait de son livret militaire pour ce qui concerne la partie en relation avec le sujet. A titre de précisions, il est né au début de l'année 1900 et, anachronisme en regard de son affectation, il mesure 1m76 ce qui pour l'époque est une taille supérieure à la moyenne de celle des français. Ce qui n'est pas indiqué, c'est que ce régiment a vraisemblablement participé à l'occupation de la Rhénanie puisque dans une
  15. Merci déjà pour ces précieux renseignements.
  16. J'en ai oublié 2, et les uniformes sont plus originaux Là, je ne peux améliorer la photo. Un zouave peut-être Et là le 14ème Dragon. C'est pour le plaisir de la couleur.
  17. J'avais oublié ce que je suppose être la tenue de ville. Même année, 1915. La photo ayant été expédiée, le N° de Régiment a été occulté.
  18. Je pense qu'il ne me reste que ces quelques photos à identifier. Je les mets les unes après les autres successivement, avec un zoom sur ce qui peut être un détail important. Sur ces 2 photos (de mariage) datées de 1924-1925. Il s'agit de la même personne. Le N° semble évoquer un Régiment d'Infanterie. En supposant que ce soit le cas, je souhaiterais savoir si on connait le lieu où serait basé le Régiment. J'ai zoomé quelques parties de la photo J'espère que ces agrandissements vont vous aider Cette photo avec son zoom est plus ancie
  19. Le gros inconvénient de cette pièce est qu'elle était facilement repérable. Les soldats qui l'employaient devaient constamment se déplacer. Les autres fantassins n'appréciaient pas beaucoup de faire ainsi reconnaître leur position. C'est ce que j'en ai entendu dire par lui.
  20. Par chance, il a survécu ! sinon je ne serais pas entrain d'écrire en ce moment. Il est de la classe 15 (né en 03.1895). Néanmoins il a été incorporé le 1er décembre 1914. Il a donc 20 ans sur les photos. Au plan documentaire : On retrouve dans son livret militaire les citations et blessures : Le fameux Certificat de bonne conduite et l'attestation d'absence de punitions : Ces 2 derniers documents servant à exercer des postes dans l'administration (dont il s'est servi pour exercer l'emploi de sergent de ville après avoir été démobilisé). Concernan
  21. Je n'ai pas sa fiche signalétique. ça renvoie à notre précédente discussion sur les classes postérieures à 1920. Mais il a effectivement été mobilisé 11 ans plus tard. Les photos datent de 1940 : Il n'a pas été fait prisonnier et a été démobilisé. Voila le peu que je sais.
  22. En effet, il savait jouer d'un instrument, le tuba. Il y avait à l'époque un kiosque à musique dans chaque village du Nord, région d'où il est originaire. Ceci explique cela. Merci pour cette profusion de documents sur les troupes coloniales. Je vais continuer sur ce sujet avec quelques photos pour lesquelles j'éprouve quelques difficultés d'identification. J'ai créé un sujet sur le 91ème R.I. Le soldat représenté étant le frère de celui ayant servi au 21ème RIC.
  23. Pour partager, mais se souvenir aussi, voici une présentation du soldat du 91ème Régiment d'Infanterie en 1914-18 : Comme indiqué sur la photo, nous sommes en 1915. Au moment de l'incorporation. Une photo individuelle en tenue de campagne (ce soldat est le même que celui se trouvant complètement à droite sur la précédente photo). Les 2 citations du 91ème R.I. Je laisse le soin à l'administrateur, s'il le souhaite, de commenter les uniformes et équipements et/ou d'apporter un complément sur cette Unité.
  24. Un grand merci pour vos renseignements. Si d'ailleurs vous avez besoin de photos ou si vous pensez qu'il soit intéressant de les présenter sur ce forum, dites le moi. Je vais continuer avec quelques questions plus simples, si cela ne vous ennuie pas. Cette fois, c'est un peu plus proche en terme de date, il s'agit de mon grand oncle. Etonnamment, et bien qu'il soit pupille de la nation (mon arrière grand-père ayant été tué par les allemands en 1914), il a été appelé pour effectuer son service militaire : La tenue militaire est assez "standard", nous sommes vraisemblablement en
  25. La tenue coloniale semble quand même varier un peu (toujours dans un Régiment d'artillerie coloniale). La même personne au Tonkin, assis et au centre : Et encore celle-ci (à gauche) il doit être Lieutenant et pas encore capitaine, je pense -Sénégal/Niger : J'allais oublier une vue de l'outil de travail (3ème pièce de la batterie nord du Castel à Dakar en 1900) :