Jump to content
Search In
  • More options...
Find results that contain...
Find results in...

Jma168

Membre+
  • Content Count

    10
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

4 Neutre

Profile Information

  • Lieu
    Paris
  • I am
    Ancien.ne militaire
  • Je suis réserviste
    Réserviste opérationnel
  • Composante
    Armée de terre
  • Mon conjoint est militaire
    Non
  • Je suis parent de militaire
    Non
  • Sexe
    Homme
  • Mes centres d'intérêts
    Monde de La Défense

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. En effet, je suis allé voir les barèmes: avec des armes bien réglées et auxquelles on est habitué c’est déjà d’un bon niveau, mais avec une arme qu’on découvre le jour même, ça devient franchement compliqué ...
  2. Voici pour info le certificat qui m'avait été remis avec l'insigne DSB : Et voici le très ... Allemand ... brevet de sport militaire :
  3. En effet, j'y suis allé en 1996, pour la 80ème édition, l'ambiance était formidable et les Hollandais extrêmement chaleureux et accueillants. L'endroit est mythique car le tracé de la marche passe sur les lieux de l'opération Market Garden ! Pour ce qui est de parler le néerlandais : j'ai passé 6 jours sur place et je n'ai jamais réussi à prononcer correctement Nijmegen et Virdaagse ... J'ai passé les épreuves de la "Deutsche Sportabzeichen" en avril 1997, à l'ESALAT, sur note de service, au moment où Allemands et Français mutualisaient la formation des équipages du tout nouvel hélicoptère de combat Tigre. Des moniteurs de sport Allemands étaient venus pour l'occasion valider les épreuves du DSB et nous avaient fait passer également le "Abzeichen für Leistungen im Truppendienst in Gold", le brevet militaire des sports allemand échelon or. Les Allemands nous avait remis à l'issue les deux brevets correspondants. Pour la "PSA" ça peut faire illusion, pour la marche de "Nijmegen", il faut être vraiment motivé pour confondre le diplôme délivré à l'issue de l'épreuve avec une décoration officielle ... ça ressemble plus à un prospectus pour un épreuve sportive. Une fois de plus vous avez parfaitement raison. Épreuves d’athlétisme classiques pour la DSB avec saut en hauteur et lancer de poids (je n'en avais pas fait depuis le lycée) et en plus une épreuve de natation, un cross de 3km suivi d'un épreuve de tir PA à l'arrivée et un 30 km TAP (treillis-rangers sac à 11kg) en moins de 5h pour le brevet des sports allemand ... Pour le Presidential sports award : j'avais choisi la natation, 3km de crawl tous les matins pendant deux mois, (sous le patronage du chef de corps du 12th Aviation Brigade, 5 US Corps, US Army, unité d'hélicoptères de combat Apaches).
  4. En effet, je vous rejoins sur cette analyse, la Grande chancellerie n'a pas effectué les recherches nécessaires à une époque où internet n'était pas encore développé et où les chasseurs de rubans s'inventaient des décorations en faisant passer des insignes ou des brevets sportifs étrangers pour des médailles assimilables à notre médaille de la jeunesse et des sports. Nos camarades Allemands sont toujours effarés quand on leur présente la "médaille des sports" allemande, portée en pendante comme en ruban alors que le DOSB est un brevet... et j'imagine volontiers quelle serait notre réaction si un Allemand se présentait devant nous avec une décoration pendant au bout d'un ruban bleu-blanc-rouge en nous expliquant qu'il a reçu le droit de la porter en Allemagne car il a obtenu le brevet militaire français des sports... Il en va de même de la "croix des 4 jours" de Nimègue. Cette croix, qui est vraiment une médaille pour le coup, a longtemps été décernée par une association sportive privée certes délégataire de service publique mais qui n'était pas elle-même une autorité administrative, la Koninklijke Nederlandse Bond voor Lichamelijke Opvoeding, ligue royale néerlandaise pour le sport, créée par un militaire en 1908 et dissoute en 2015. Cette médaille qui a été autorisée de port dans l'armée hollandaise n'aurait jamais du l'être en France car il s'agit bien d'une médaille associative et non d'une décoration officielle hollandaise. Ces fausses médailles ont pourtant été légalement autorisées de port par la Grande chancellerie qui s'est laissé abuser et oui, ceux qui les arborent ont le droit de les porter, même si ce droit leur a été accordé à la suite d'une usurpation car on ne revient pas sur un droit acquis à tort. Ace titre, je suis parfaitement en phase avec le rédacteur initial de ce billet quand il écrit que les décorations n'ont que la valeur qu'on veut bien leur accorder, tout est relatif, à charge pour les porteurs d'être en paix avec leur conscience, je ne porte pas de jugement. Ce qui me désole surtout c'est le fait que la plupart de ceux qui les portent dans l'armée française le font en toute bonne foi car lis ignorent que ces médailles n'existent pas, outre l'aspect mercantile de l'affaire car certains, maîtres tailleurs militaires inclus, vendent ces pseudo décorations... il y a même eu des cas de vente de diplômes par des virtuoses de l'imprimante pour la "DSB" comme pour la "PSA". Pour info à ce sujet : le diplôme du Presidentiel sports award, le vrai, était systématiquement livré par les Américains (et exclusivement par les Américains car il n'y a jamais eu de délégation de signature à qui que ce soit) avec en haut à gauche un sceau doré gaufré, en relief, impossible à reproduire...
  5. En effet, l'existence d'un acronyme donne une impression d'ancienneté et de légitimité à l'instar de la DSB ...
  6. Voici le véritable et seul insigne officiel américain remis avec le diplôme du Presidential sports award. La médaille "pendante" tout comme le ruban rouge-blanc-bleu que l'on trouve en vente sur certains sites français mais qui n'a jamais existé aux Etats-Unis est une usurpation.
  7. Nouveau sur ce forum, je réagis à certaines discussions concernant la « médaille des sports » américaine PSA. Je fais partie des gens qui ont alerté la grande chancellerie pour en demander l’interdiction de port. Il n’a malheureusement pas été possible d’en obtenir l’interdiction avec effet rétroactif. La diffusion en France de cette « médaille » semble en effet être le fruit d’une escroquerie organisée par une certaine association d’ « anciens », car cette fameuse décoration américaine n’a jamais existé au Etats-Unis, ni officiellement ni au niveau associatif. Le Presidential Sports Award est une récompense créée aux États-Unis dans le même esprit que la DSB allemande, pour inciter une population sédentaire à s’initier aux activités sportives. Il donne lieu à la délivrance d’un certificat portant la prestigieuse signature du président. Le certificat est livré avec un badge en tissu destiné à être cousu sur un sac ou un vêtement de sport. Il n’y a jamais eu de médaille associée à ce certificat. En france un petit malin a fait fabriquer une médaille avec ruban inspirée du sceau représenté sur le certificat américain. Jouant sur l’ambiguïté de la traduction du mot « award », il a monté un dossier validé par la grande chancellerie pour obtenir l’autorisation de port de sa fausse médaille appuyée par un vrai diplôme... Cela ne m’aurait pas dérangé outre mesure, si je n’avais pas croisé un Second-maitre qui m’avait confié avoir payé des « frais de chancellerie » assez élevés à une association française pour obtenir son diplôme PSA. Que nos camarades portent sans le savoir une fausse médaille est une chose, qu’ils paient cher le droit de la porter en est une autre.
×
×
  • Create New...