Jump to content

Adjete229

Membre+
  • Content Count

    32
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

8 Neutre

Profile Information

  • Lieu
    Paris
  • I am
    Candidat(e)
  • Je suis réserviste
    Non
  • Composante
    Armée de l'air
  • Mon conjoint est militaire
    Non
  • Je suis parent de militaire
    Non
  • Sexe
    Homme
  • Mes centres d'intérêts
    -Sport
    -Musique

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Afin de découvrir le MQ-9 Reaper, je vous propose une petite émission de RFI (un peu moins de 20minutes) qui s'est rendu sur la base de Cognac à la rencontre des militaires qui l'utilisent. http://m.rfi.fr/emission/20190910-drone-reaper-revolution-renseignement-aerien-tricolore Très intéressant pour les curieux comme moi
  2. En raison de la difficulté de certains à rédiger leur lettre de motivation. J'ai eu l'idée de créer ce nouveau sujet pour donner un schéma qui sera probablement utile aux candidats pour la réalisation de celle-ci. D'autres pourront également juger leur lettre sans avoir à la recopier entièrement dans un nouveau sujet. Je pense aussi à nos amis Admins qui passent des soirées entières à corriger des lettres de motivation ou à en expliquer le principe et le contenu. (Force à vous 💪) Peu importe la spécialité ou le régiment visé, la lettre de motivation est la même ! Ce seront les détails qui varieront. J'ai dégagé trois points essentiels pour la réalisation d'une bonne lettre de motivation que sont : la mise en page, la séparation en paragraphe du contenu, Et la rédaction du contenu. Je finirait par une liste de conseils et d'erreurs à ne pas commettre. 1 - La mise en page Pas besoin de s'éterniser sur ce point. La mise en page d'une lettre de motivation est exactement la même que n'importe quelle lettre destinée à l'administration ou rédigée dans un cadre professionnel. Ainsi, on aura : Tes coordonnées en haut, alignée à gauche (Nom, Prénoms, Adresse complète). Les coordonnées du destinataire plus bas, aligné à droite (Si tu ne connaît pas le grade, le nom ou l'adresse de la personne chargée de lire votre lettre, tu peux mettre : "A Madame, Monsieur chargé du recrutement"). Le but c'est que la personne qui se retrouve avec ta lettre entre les main puisse savoir instantanément qu'elle lui est destinée. L'objet de ta lettre à la ligne du dessous (en le centrant à gauche et en le soulignant de préférence car l'intérêt de ta lettre commence ici !) Par exemple : "objet : Candidature pour le poste de ******** au sein de *********". Le contenu, là où les choses vont se passer. On y revient dans la partie 2 😉. Ta plus belle signature ! A la fin du contenu à droite. Oui, la signature est un point souvent négligé dans une lettre de motivation. Et pourtant une lettre non signée ne signifie normalement rien. En plus de refléter ton sérieux, la signature donne une garantie que tu as effectivement travaillé sur ta lettre de motivation et que ce n'est pas un vulgaire copier-coller. De plus la signature permet de donner des détails sur la personnalité (au même titre que l'écriture). Une belle signature est souvent synonyme d'un bon niveau intellectuel, de quelqu'un qui prend soin de son image et de propre sur soi. Une mauvaise signature, brouillonne, renvoie souvent à quelqu'un peu sûr de lui, brouillon etc. Pour la petite anecdote, j'ai travaillé dans les ressources humaines pendant quatre ans et mon premier employeur m'avait demander de systématiquement refuser les candidats à la lettre non-signée. Donc faits l'effort ça ne coûte rien ! (Quitte à t'en créer une toute nouvelle et t'entraîner pendant toute une nuit 😅) Tu peux facilement trouver des modèles de lettre sur le net. Inspire-toi s'en. 2 - La séparation du contenu en paragraphes / Rédaction Il n'y a pas de règles fixes pour l’agencement d'une lettre de motivation, mais on connaît des modèles qui ont tendances à marcher ! Peut importe ton choix, il s'agira de garder une logique dans chaque paragraphe. Je te propose l'agencement suivant qui me paraît le plus simple : Formule de politesse de début "Madame, Monsieur." point barre ! Pas de "bonjour" (rien ne prouve que le lecteur ne la lira pas la nuit) pas de "cher" (sauf si tu es sur que la personne chargée du recrutement est ta grande-tante Lucie ou ton meilleur amis du collège Thibaut ce qui est fort peu probable 😅). "Madame, Monsieur." Rien de plus ! 1er Paragraphe - Raison de la candidature/Ma personne Le premier paragraphe est souvent celui de la présentation. Qui je suis, ma situation professionnelle, mon désir de m'orienter dans une nouvelle voie, où ais-je trouver l'annonce pour ce poste etc. Les possibilités sont nombreuses mais tu n'as pas besoin d'en dire trop ! Ta lettre est forcément accompagnée d'un CV qui est lu en premier et qui donnent des informations précises sur qui tu es vraiment. Va donc à l'essentiel ! 2em Paragraphe - Les valeurs que je partage avec l'armée/ Ce que je peux apporter à l'armée Ici, il s'agira de montrer que tu es fait pour ce que tu prétends vouloir devenir. Que tu t'es renseigné sur le rôle de l'armée et ses valeurs et quelles sont celles qui te tiennent le plus à cœur. Le but étant de montrer que tu ne t'engages pas parce que ta mère en à ras-le-bol de te voir glander devant ta console (même si c'est le cas 😶). Montre ta conviction ! Pas besoin de s'éterniser non plus. Sois succinct. Tu pourras prouver ta détermination lors des tests et surtout de l'entretient ! 3em Paragraphe - Plus centré sur moi C'est dans ce dernier paragraphe que tu pourras faire part de tes volontés et désirs. Pourquoi le poste souhaité ? Quels atouts pour ce poste ? Ce que l'armée peut apporter dans ta vie active. Toujours en gardant à l'esprit que plus c'est long moins ça donne envie de lire. Pas besoin de tout dire en détail. Encore une fois, va droit au but. Tu auras un entretient pour expliquer en profondeurs tes attentes. (Et un conseils, ne sois pas trop exigeant 😁) Formule de politesse de fin Un exemple vos mille mots : "Dans l'attente d'un réponse, je l'espère positive, veuillez recevoir mes plus respectueuses salutations". Evites les non-sens du style : "sincères salutations" "profondes salutations" des salutations ne peuvent pas être sincères ou profondes. On dira "sincère gratitude" ou "profonde considération" mais dans un contexte professionnel ça ne marche pas ! Je te rappel qu'il y a très peu de chance que le militaire lisant ta lettre soit ta grande-tante ou ton meilleur ami du collège ! 3 - Conseils / Erreurs à ne pas faire -- Beaucoup pense qu'il faut dire le maximum de chose et donner le maximum de détail dans une lettre de motivation. Certains vont jusqu'à décrire les antécédents familiaux pour justifier le fait qu'on doit les embaucher. Il n'en est rien ! Il faut toujours garder quatres choses à l'esprit lorsque tu rédiges ta lettre de motivation : La personne chargée de sélectionner les candidats n'a pas le temps de lire des pavés (surtout quand elle en a 50 à lire en une journée) L'aptitude a faire comprendre facilement et rapidement ses idées est une qualité. Toutes les informations te concernant se trouvent déjà dans le CV qui est très souvent lu avant la lettre. Tu pourras tout dire et soutenir le jour de ton entretien (garde quelques surprises 🥳) -- Faut-il écrire en manuscrit ou à la machine ? On s'en fout un peu... Tout ce que l'on veut c'est la lisibilité. Si tu as une écriture vulgaire, tremblante ou tellement belle qu'on ne peut plus distinguer la lettre -a du -e ou du -o (je parle des étudiants en médecine par exemple), je te conseille fortement la machine. En revanche une lettre bien lisible et écrite à la main donne des informations positives non négligeables sur ta personnalité tout comme la signature. A toi de voir si le jeu en vos la chandelle car si le recruteur n'arrive pas à te lire, tu perds des points ! -- Combien de lignes ? Je dirais que la lettre de motivation idéale se trouve entre 14 et 19 lignes (grand max.) en comptant les formules de politesse. Bien sûr tout dépend de la taille des caractères. Mais ça peut t'aider dans la rédaction et ne pas en dire trop ! -- Ne commence pas ta lettre par "Je", "J'écris cette lettre", "Je vous écrit cette lettre" etc. Ça prend de la place et c'est évident ! Personne ne dirait "Mon ami Thibaud vous écrit cette lettre". Préfère une formulation qui renvoie directement au contenu : "Suite à l'annonce..." "Dans le but de..." "Actuellement en..." -- Utilise une Police d'écriture classique, pas de fantaisie dans le milieu professionnel encore moins militaire ! N'écris pas trop petit (pour respecter les lignes) ou trop gros (pour faire un semblant de contenu) dans les deux cas ça agasse. -- N'exagère pas tes compétences. Surtout pour rentrer dans l'armée (tu seras vite griller) ! Si tu dis avoir courut le marathon de Paris en 3 heures et que tu fais pallier 4.5 au Luc Léger, tu t'imagines bien que certaines personnes seront agacées. Pareille si tu dis être archi dynamique, que tu t'intègres facilement dans des groupes mais que lors des test tu baisses la tête constamment quand on te parle ou restes constamment isolé. Le mensonge ira forcément en ta défaveur. -- Copier une lettre de motivation sur internet n'est d'aucune utilité ! Si tu n'es pas capable de mettre sur papier tes intentions et ta motivation, ce sera encore plus dure de le faire lors de l'entretien avec les psychologues ou les recruteurs (qui peuvent mettre pas mal de pression). Prends le temps de la rédiger pour mettre les choses au claire dans ta tête. J'étofferais le sujet au fur et à mesure que les idées me viendront. En attendant je souhaite bon courage à tout les candidats comme moi ! ✌️
  3. Matthéo49Anger, bonjour à toi. Les administrateurs du forum ont corrigés ta lettre mais ne vont pas l'écrire à ta place. Garde à l'esprit qu'elle doit être aéré et tenir sur une feuille A4 en respectant la mise en page classique d'une lettre et que personne n'aime lire des pavés, encore moins quelqu'un chargé d'en lire 50 par jours. Le recruteur ne lira sûrement pas tout si c'est long ! En plus tu multiplies les chances de faire des fautes. Par conséquent, je la trouve ta lettre relativement longue (même très longue). Essaye de supprimer les détails inutile de formulation qui rendent ta lettre interminable. Par exemples : * "Je ne suis pas long à me mettre au travail" = dynamique Il y a aussi des choses qui vont de soit que tu n'as pas besoin de rappeler au recruteur : * "Je souhaite bien sûr évoluer et devenir médiateur pour la gendarmerie et de monter les échellons étapes par étapes .... (et toute la partie sur le travail avec un sous officier)" peut devenir : "Mon objectif étant de devenir médiateur pour la gendarmerie et d'évoluer vers une carrière d'officier, je souhaite m'engager en temps que GAV pour embrasser au plus vite la profession." La progression se fera forcément étape par étape en plus ça n'a pas de sens de parler de l'utilité de chaque grade puisque sur le terrain et en école de sous officier et d'officier on l'apprend et les tâches à connaître on te les apprend. La cohésion, le goût de l'effort, la capacité physique et intellectuelle sont sensés être acquis donc toute la fin de ce paragraphe est superflue selon moi et peut te porter préjudice. Surtout que dans le premier paragraphe tu dis déjà travailler sur ces points. Il y a aussi a mon sens un problème dans l'ordre des idées. C'est une qualité de pouvoir exprimer beaucoup de choses clairement et en peu de phrase ! Bon courage à toi.
  4. Trois footing par semaine : 1 de 40 minutes normales, 1 en fractionné 30-20 et le dernier en cote. Je monte a fond et je descend lentement. 2 séance de musculation haut du corps et 1séance de musculation bas du corp. beaucoup plus de viande blanche et moins de sucreries et lipides. Le jours de ton entretien et ta visite psy, si tu doute de toi c'est sûr que c'est mort !
  5. Faut te donner a fond ! A ce qu'on m'a fait comprendre, il n'y a pas que la performance qui compte (sauf si t'es une chèvre) En plus tu vise pas l'infanterie même si le génie est exigeant mais tu as toutes tes chances ! Il y a des examinateurs, ils voient si tu as une marge de progression, si tu as le mental, Les test psycho aussi très important ! Sur les forums on trouve de tout et n'importe quoi, certains racontent des histoires faisant croire qu'il en savent quelque chose, ou pour décourager les candidats. Garde ton objectif en tête et ne te fait pas intimidé par les instructeurs !
  6. Je crois pas qu'on puisse parler en mp Toi tu recherches quel régiment ? Quel métier ?
  7. Je vise le CPA 20 de la Brigade aérienne des forces de sécurité et d'intervention. Pour le moment je fait plus de 62 squats en une minute, 10 tractions et palier 9 au LL T'es au courant qu'il n'y a plus le parcours d'obstacle ?
  8. Salut et bienvenu à toi. Je passe également mes tests le 26, mais ça sera à Vincennes pour moi. Bon courage et bonne chance.
  9. Salut à toi et soit la bienvenue. Je viens également d'entamer les démarches pour devenir maitre chien parachutiste dans l'armée de l'air. Je te souhaite bon courage et bonne chance pour une future incorporation
  10. A moins que ce soit vraiment ta dernière chance de pouvoir concrétiser ce rêve d'armée, je te déconseille fortement d'y rentrer en temps que militaire du rang. Je pense que rapidement tu serait en proie à la frustration ! Te retrouver au même niveau (rang et solde) que des mecs qui n'ont pas ton niveau d'étude ça sera vraiment pas facile. Recevoir des ordres d'un mec moins instruit aussi. Je sais pas trop ce que tu appels par OSC encadrement mais à ce que l'on m'a fait savoir, les OSC dans l'armée de terre ont plus un rôle d'expertise dans les domaines administratifs ou du génie civil par exemple. Leur rôle est très différent des officiers de carrière. Selon moi la meilleur voie pour parvenir à servir sur Leclerc serait pour toi la voie des Sous-officier qui semblent être un bon compromis étant donné les perspectives d'évolution. Et puisque la voie des officiers n'est pas accessible après 22 ans je crois. Tu devrais te rapprocher d'un Cirfa pour avoir des informations précise.
  11. Je me demande si eux même on essayé ! Surtout que si tu va au rythme de la vidéo, t'en fait pas 30....
  12. Merci pour cette confirmation ! J'espère pour toi que ça va le faire. Au moins tu as 2 jours pour jauger ton niveau et habituer ton muscle à l'effort. Stress pas et n'essaye pas de t'entraîner trop durement pendant ces deux jours. Les cuisses c'est un très gros muscle, si tu te blesse tu ne t'en rendra compte que le lendemain et étant donné le volume de fibre musculaire, le risque est plus grand. Je le sais parce que je suis sprinter sur 100 et 200 mètres Je rajoute la vidéo de l'armé de terre qui explique en détail le déroulement de l'épreuve : Bon courage à tout les candidats !
  13. Je ne faisait pas allusion à ce que m'explique ici. J'ai surement fait un usage inapproprié du point d'exclamation. J'ai douté puis je me suis dit que ça soit peut probable qu'il se soit trompé J'irais pas jusque là, mais la force et la puissance musculaire sont tout aussi important que la course à pied selon moi. J'ai eu l'impression que ton avis différait et je n'ai que donné mon avis personnel de la question sans chercher à te prêter des paroles que tu n'aurait pas dit. Je m'excuse quand même si le ton employé portait à confusion. Je crois que l'idéal aurait été de rajouter les squats sans enlever le parcours. Mais quitte à choisir, perso je préfère les squats. A donc je suis pas le seul a avoir eu cette info ! Ca me rassure. 50 ça me paraît plus réaliste que 62 parce qu'un squat à la seconde c'est chaud d'un point de vu mécanique ! Surtout le 2 je savais pas d'où il sortait.
  14. C'était tout juste un exemple un peu extrême pour me faire comprendre... Je suis pas sûr que le Luc léger permette d'avoir un aperçu de la puissance musculaire des membres inférieurs. On peut avoir des jambes du tonnerre et échouer lamentablement au Luc léger faute de cardio. Le contraire est plus difficilement envisageable je te l'accorde. Mais après, je me base sur le simple fait que si ils enlèvent le parcours d'obstacles, c'est qu'il y a une raison valable. Sachant que pour atteindre les spécialités les plus exigeantes il y a d'autres test, tout un tas de stages à faire et donc la réelle qualité à pouvoir intégrer ou pas ces spécialités ce révèlent assez rapidement. Surtout que lors de la Formation Militaire Initiale, les instructeurs savent très bien reconnaître les gens qui n'ont pas le profils pour être CPA 10. Bien sûr ce ne sont que des suppositions si cette décision est prise, elle fait à mon sens suite à un soucis observé avec le parcours d'obstacle et peut être, comme je disait, de son manque de pertinence. A part ça je trouve que dire que l'infanterie a plus besoin de courir que de faire des squats, je trouve ça léger. C'est comme dire que les tractions c'est pas trop important. Pourtant ce sont ces tractions qui déterminent la faculté potentielle d'un candidat à pouvoir grimper à la corde, franchir des obstacles haut, comme le mur breton. Les squats déterminent la faculté potentiel du candidat à sauter haut, sauter loin, monter rapidement à l'échelle et surtout supporter le port de charges lourdes ! Ce que le Luc Léger ne peut pas montrer. Y-a-t-il, sinon, la moindre possibilité que mon conseiller de recrutement m'aie fait un poisson d'avril en plein mois d'Août ? J'en doute fort !
  15. Je comprend bien la nécessité d'un parcours d'obstacle. Mais le problème se pose, je pense, sur la pertinence du système de notation. Par exemple, si on prend un candidat qui sur les deux tours aurait raté toutes ses balles, raté les abdo et qui serait tombé de la poutre et un autre qui aurait raté le passage du Plinth, la foulée bondissante et les cerceaux. Ces deux individus auront sensiblement la même note. Difficile d'en tiré un profil suffisamment viable à mon avis. Après je ne sais pas si en commission ils ont le détail de la performance mais si c'est le cas, je ne le savait pas. Sinon selon moi, la coordination motrice ça se travail assez rapidement je pense. Une fois incorporé on a pas le choix de progresser. Alors qu'au niveau de la musculation des jambes par exemple c'est beaucoup plus long. Je pense aussi que par ce biais les armées veulent des candidats plus homogènes physiquement. Parce qu'aujourd'hui les candidats sportifs s'acharnent à se muscler le haut du corps pour les tractions et délaissent totalement le bas du corps. Pour quelqu'un qui sert dans l'infanterie, ça peut être pénalisant de ne pas avoir les jambes solides.
×
×
  • Create New...

Important Information