Jump to content
×
×
  • Create New...

Doguillaume

Membre+
  • Content Count

    52
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Doguillaume last won the day on February 2 2019

Doguillaume had the most liked content!

Community Reputation

8 Neutre

Profile Information

  • Lieu
    92150
  • I am
    Réserviste
  • Je suis réserviste
    Réserviste opérationnel
  • Composante
    Armée de l'air
  • Mon conjoint est militaire
    Non
  • Je suis parent de militaire
    Non
  • Sexe
    Homme
  • Mes centres d'intérêts
    Aviation, traditions militaires

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Je ne sais pas de quelle base tu dépends mais normalement un officier de reserve dépend d'un CIIRAA pour sa formation continue. L'inscription se fait généralement en septembre. Chaque CIIRAA est plus ou moins indépendant sur les formations qu'il délivre et peut être limité par ses moyens. Mais dans tous les cas en tant qu'officier il est nécessaire avoir un CATI1&2 du famas et du PA (nécessaire pour passer l'épreuve du FMBOR). Le rôle de la FMBOR et FMPOR est justement de donner une base de connaissance théorique aux officier de réserve (le programme est calqué sur celui des
  2. Le CQOR est nécessaire pour passer capitaine, tu as un peu le temps. Normalement tu es attaché à un CIIRAA qui peut te renseigner mais toutes les informations sont disponibles soit au BO sur intradef/internet soit au journal officiel sur internet. Pour faire simple, le CQOR (Certification de Qualification des Officiers de Réserve) est délivré à l'issue de deux formations: 1) FMBOR (Formation Militaire de Base des Officiers de Réserve) (circulaire 2016 http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2016/12/cir_41677.pdf ) : La formation est organisée par le CIIRAA, à l'issue il y a 4 é
  3. C'est donc étrange que l'armée de l'air ait une jugulaire tressée à partir d'adjudant. Merci beaucoup.
  4. Merci pour cette source que je n'avais pas. Par contre il me semble etrange que le sga dise que général de corps d'armée et d'armée sont des grades. En théorie ce sont encore des "rangs et appellation", le plus haut grade de l'armée française étant toujours général de division ( https://www.defense.gouv.fr/bog/officiers-generaux/donnees/grades-officiers-generaux )
  5. Je pense qu'il devait y avoir trop de confusion avec les étoiles de général (même si une étoile, en France, c'est louche...) . Par contre pour apporter de l'eau au moulin on voit toujours l'étoile sur les insignes de poitrine du corps des personnels navigants (au dessus de la poche droite sur la photo). Pour le corps des mécaniciens c'est une roue crantée et les bases il y a juste un petit fil entre les deux ailes. Je voulais d'ailleurs d'avoir un marin pour rebondir sur les casquettes, dans l'armée de l'air les militaires du rang et il me semble les sous officiers subalternes ont une jug
  6. On dit pas "personnel navigant"? Mais du coup sur la deuxième si on ne regarde que la casquette, qu'est ce qui la différencie d'un général non navigant (qui a aussi des étoiles)? Par ailleurs je n'ai jamais vu cette simple étoile sur des casquettes récentes ? Existe-t-elle encore ? Merci ! Oui j'ai aussi vu des photos de quelques généraux (enfin le peu qui l'ont eu) porter la médaille militaire avant la LH.
  7. Je sais je déterre un peu le topic mais comme je suppose qu'il est encore pas mal lu: Qu'est ce qui te fait dire que ce sont des casquettes de pilote? Pour le premier c'est l'étoile? Parce que pour le deuxième, son macaron porte une seule aile (personnel navigant) mais les pilote ont des macarons avec deux ailes. D'ailleurs étrange de porter une comméo avant un ordre ministériel, même si à l'époque c'était sans doute moins strict. Quel est sa dernière décoration? J'ai d'abord pensé à un ordre colonial mais non. C'est probablement étranger mais pas trouvé
  8. L'armée ne te formera pas pour ta reconversion, elle te formera pour ses besoins. Même si tout militaire reçoit une formation de soldat, il n'y a pas que des fantassins. À savoir que les domaines dont je t'ai parlé (cyber, contrôleur...) sont souvent des postes de sous officier (ou officier).
  9. Oui biensûr, mais il faudra sans doute se spécialiser dans un domaine plus technique pour ne pas s'emmerder et se reconvertir plus facilement. On peut être fantassin toute ça vie mais ça reste rare. Mais des Engagé qui réussissent Saint-Maix (ou Maistrance ou Rochefort) et qui après deviennent sous officier spécialisé dans un domaine peuvent avoir beaucoup d’opportunités en sortie. C'est le cas de pas mal de spécialité de l'arme de l'air. Un contrôleur aérien peut très facilement se reconvertir, de même qu'un mécano. Le cyber recrute pas mal d'ancien militaire également. Pour revenir au s
  10. Moi j’attends toujours une nomination qui interviendra rétroactivement 1er décembre 2019
  11. talleyrand a mieux manipé, il n'a quitté les affaires que pendant la terreur (et les 100 jours).
  12. Inscrit qu'il n'y en a pas? non mais du coup comme rien n'est marqué j'aurais du deviner qu'il n'y en a pas.
  13. Tout à fait je finis avec ce message 🤯 Tout à fait, c'est ce que je disais en parlant de 1958. A qui le dite vous! C'est de plus en plus dur de trouver des bons artisans 😈. Il en a été de même pour l'administration allemande, même si on a fait tomber les têtes les plus visibles. Mais quand on voit des pays et des systèmes entier s'effondrer après la défaite d'un chef (Libye, Irak...) et que d'un autre côté on voit l'administration Révolutionnaire/Napoléonienne survivre en 55 ans à: la défaite de son chef, une occupation alliée, une restauration, les cent
  14. Je parlais du putch de 1961, et de l'intimidation de 1958 ici, pas de la torture. Pour ce qui est du "sale", effectivement pour l'opinion. Mais pour un état démocratique moderne le coup d'état est potentiellement ce qu'il y a de pire. C'est qui peut faire basculer très vite tout un système et tous les gardes fous qui protèges les citoyens (Constitution, Loi, règlements mais également toute l'administration à son service). Ca m'a toujours fasciné d'ailleurs en France la capacité de l'administration à ne pas trop avoir été chamboulé au grès des régimes du XIXème siècle (et même sa résilienc