Jump to content

Hugo16

Membre+
  • Posts

    11
  • Joined

  • Last visited

Profile Information

  • Lieu
    Nîmes
  • I am
    Civil
  • Je suis réserviste
    Non
  • Composante
    Aucune
  • Mon conjoint est militaire
    Non
  • Je suis parent de militaire
    Non
  • Sexe
    Homme
  • Mes centres d'intérêts
    Enjeux géopolitiques et internationaux, politiques publiques, humanitaire. Sport, littérature, anthropologie

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

Hugo16's Achievements

Rookie

Rookie (2/14)

  • First Post
  • Collaborator
  • Conversation Starter
  • Week One Done
  • One Month Later

Recent Badges

0

Reputation

  1. Je ne sais que ce qu'il m'a dit et il m'a montré l'ouverture de ces postes, intitulés SO Renseignement EM, pour l'année 2020. Apparement ce poste nécessite de bosser en Brigade, ou en tout cas dans des unités plus grosses que les régiments.
  2. Bonjour à tous, J'ai posté il y a quelques mois pour avoir des informations sur un engagement en tant que OSC PBF ou bien Ressources Humaines. Depuis, j'ai décidé de me réorienter vers un engagement en tant que Sous-Officier car uniquement titulaire d'un Bac +3 et désireux de m'inscrire dans le long terme avec l'armée et dans le Renseignement désormais. Je passerai mes tests au CSO de Lyon les 3 et 4 décembre et en attendant je désireux me préparer au mieux et en savoir plus plus sur la spécialité que ma proposé mon recruteur. Il m'a en effet orienter vers un poste de sous officier Etat Major. En somme, une de mes missions principales sera de faire des synthèses écrites s'appuyant sur des données de renseignement provenant de différentes sources (humain, électromagnétique, satellite) afin de pouvoir les présenter et soumettre à l'état major et ainsi appuyer/influencer leurs décisions en fonction des informations sur place. Je voulais savoir si certains d'entre vous avec déjà entendu parler de ceci et si oui pouvait m'en dire plus long? Cette spécialité me demande de partir en OPEX au minimum une fois par an (chose que je désirais). Je suis également déterminer à passer le concours en interne pour devenir Officier (EMIA), dans les 4 ans suivants mon incorporation à l'ENSOA même si j'avoue ne pas avoir très bien compris comment cela se déroulait concrètement. Des précisions seraient les bienvenues! Merci d'avance pour vos réponses et n'hésitez pas à me poser des questions si vous souhaitez en savoir plus sur mes aspirations/profil afin de pouvoir mieux me conseiller. Hugo.
  3. Hey merci beaucoup pour ta réactivité! Ok donc ça devrait aller pour le salaire! Au sujet des missions, peut-on vraiment avoir des missions en tant que OSC spécialistes? J'en doute un petit peu et c'est justement ce qui m'ennuyait mais ce serait une super nouvelle si oui. Je comprends pour les perms, et puis ceci ne devrait pas poser trop de soucis à priori.
  4. Bonjour, -Avez-vous une idée de ce que 1725 euros brut par mois représente en net pour un officier? J'ai en effet dû m'endetter assez lourdement pour mes études au Canada et ne voudrais pas que mon engagement dans l'armée compromette ma capacité à rembourse ce prêt. -Je peux confirmer la durée de 9 semaines de permissions car je l'ai aperçue à de nombreuses reprises. Mais ou se situe la démarcation entre les vacances obligatoires et les permissions, et comment justifier une permission? -Pour les formations, je parlais plutôt de formation ayant attrait à des domaines de gestion etc, plus en ligne avec mon poste. Mais il n'y aura sans doute guère qu'un officier sous contrats pbf qui pourra me renseigner là dessus, j'en conviens. Merci!
  5. Pour relancer le sujet et être sûr de ce que j'avance: Sur le site de l'armée je vois que le salaire est de 1725 euros mensuels avec revalorisation de 12% par an. Ceci est-il exprimé en brut ou en net? De plus, le site de l'armée stipule que nous avons droit à 9 semaines de vacances par an, cela s'applique t-il seulement aux soldats ou également aux officiers spécialistes? Enfin, un conseiller cirfa m'a partagé que des formations étaient possibles au cours du premier contrat de 5 ans. Si oui, avez-vous un exemple de formation qu'on officer pbf pourrait faire afin d'ajouter de nouvelles cordes à son arc? Merci d'avance!
  6. @Bouchon-Gras 49: Suis-je obligé de postuler pour le SCA? J'ai rencontré un conseiller qui ne m'a pas du tout évoqué le SCA, d'ou ma surprise. Il me semblait que la procédure était la suivante: candidature déposée à l'armée de terre, test de sélection, résultat, entretien avec les régiments ou des postes sont ouverts et ensuite travail en régiment. Le SCA est-il donc une autre option ou bien désirez simplement me faire comprendre que les officiers PBF répondent du SCA? @Fred689: En effet j'y ai pensé, mais j'ai bien peur que mon diplôme ne passe pas en bac+5... Bien que j'ai effectivement accompli 5 ans d'études et que mes cours à McGill de finance sont les mêmes que ceux dispensés en master de finance dans les écoles de commerce française. À ce sujet, pour combien d'année les OST s'engagent-ils? J'ai lu que c'était un contrat à durée indéterminée mais cela signifie t-il que nous pouvons partir après 10 ans par exemple? @berogeitabi: Ah d'accord merci pour la précision! D'après ce que je vois il ne devrait ainsi pas poser de problème de valider un Master 2 en Finance/Gestion après 5 ans en tant qu'officier pbf de l'armée.
  7. Bonjour, Merci pour vos réponses! J'ai cependant du mal à comprendre une chose: les officiers sous contrats spécialistes sont-ils dont considérés comme des officiers de réserves et non pas de l'armée active? Je n'ai jamais vu mentionné le fait que nous soyons considérer comme réserviste dans cette position, mais j'ai peut-être simplement loupé l'info!
  8. Bonjour, En l'absence de réponse, dois-je en déduire que j'ai posté ma question dans la mauvaise section?
  9. Bonjour à tous, Je souhaiterais obtenir des renseignements sur les contrats spécialistes que l'armée offre au titulaire de bac+3. J'ai 23 ans et je serai diplômé de l'Université McGill située à Montréal en avril 2019. Ma formation est type école de commerce, avec des cours généraux en management et une spécialisation en finance, et ce pour un durée d'étude de 4 ans. C'est ce pourquoi je crois n'être qu'éligible pour les contrats PBF, et non ceux RH ou Logistiques qui pourraient néanmoins potentiellement m'intéresser. Mon armée de prédilection serait celle de Terre À priori mon diplôme ne se traduira qu'en une équivalence de Licence ici, bien que je me demande si le fait qu'il dure 4 ans et que j'ai également fait un an de prépa en france avant de partir puisse potentiellement me permettre de négocier une équivalence Master 1, mais j'en doute. À cela près que ce diplôme me donne également l'avantage d'être presque parfaitement bilingue, mais je ne sais pas à quel point l'armée donne de l'importance à ce facteur. N'hésitez pas à me répondre par d'autres questions afin de mieux comprendre mes motivations et en savoir plus sur mon profil. Voici les 3 axes sur lesquels j'aimerais en savoir un peu plus: En premier lieu, je désirais évaluer mes chances d'être accepté à l'issue des sélections. D'un point de vue du dossier, je voulais avoir si j'étais quelque peu désavantagé en ne présentant qu'une licence alors que beaucoup de gens sont pris au niveau master. Dans cette optique, mon bilinguisme et le fait que mon université soit parmi les meilleures du Canada et soit très bien reconnu internationalement peut-il jouer en ma faveur? Pour tout ce qui est de la dimension sportive je ne me fais pas de soucis, un major m'a dit que le test Luc Léger était arrêté au palier 12 et j'ai toujours été un bon coureur et peux atteindre palier 14-15 avec un peu d'entraînement. Il en va de même pour les tractions et le parcours du combattant/motricité qui m'ont été présenté comme des tests assez basiques pour mon poste. En revanche je ne sais trop à quoi m'atteindre pour les tests psychologiques mais j'imagine que cela devrait aller. Côté médical, aucun pépin physique notoire donc pas d'inquiétude de ce côté là. J'ai du mal à me représenter la concurrence qu'il existe pour ces postes et seraient heureux si quelqu'un pouvait également m'éclairer là dessus. Enfin, je n'ai malheureusement jamais passé le permis. Cela pourrait-il être un frein et devrais-je tenter de l'avoir avant de postuler ou bien puis-je simplement le passer à l'armée? Venons-en à la deuxième salve de questions: Les tâches quotidiennes de l'OSC PBF me semblent assez claires: s'occuper du bon fonctionnement financier de son régiment et s'assurer que les opérations sont correctement budgetées. Dans ce cadre, les offres d'emploi PBF mentionnent la participation à la reflexion pour l'élaboration et réalisation des objectifs ainsi que la réalisation d'études budgétaires spécifiques. L'armée étant réputée pour sa rigueur voire sa rigidité, quelle place est accordée à l'innovation et à l'initiative personnelle dans nos tâches? Une fois bien familiarisé avec les pratiques et le fonctionnement interne de l'armée, avons nous l'opportunité de proposer de nouvelles choses? Grosse autre interrogation: Si nous en faisons la demande et montrons beaucoup de motivation, avons nous une réelle chance d'être envoyé en OPEX? J'imagine que beaucoup d'OSC PBF doivent en exprimer le désir, y a t'il donc une forme de concurrence pour ces départs et si oui sur quels critères la sélection est-elle faîte? De plus, sommes-nous cantonnés à n'officier que pour notre régiment ou bien y a t'il d'autres missions à caractère plus large (régional, national) qui pourraient nous être incombées? Ma troisième et dernière zone d'interrogation porte sur l'évolution potentielle que nous est offert. Pouvons-nous, selon nos désirs et besoins de l'armée, être amenés à passer des brevets ou suivre d'autres formations? Ici, rien de précis en tête donc des exemples seraient les bienvenus! Pouvons-nous nous diriger à l'issue du premier contrat vers des postes dans des organismes internationaux ou bien suivre ce genre de parcours au sein de l'armée, à l'issue d'un deuxième contrat par exemple et la participation à des missions avec l'OTAN ou l'ONU? Ou bien encore vers des positions plus "européennes" avec des organismes interétatiques? Enfin, a quel point est-il aisé d'acquérir un master 2 via une VAE après ce premier contrat de 5ans ? L'état français facilite t-il la démarche pour les militaires? Pour ce troisième volet de questions veuillez note que je me pose ces questions car je suis intéressé par les questions de politiques publiques, la géopolitique et le développement international et me demande donc si mon expérience dans l'armée (départ en OPEX par ex) peut être valorisé pour ce genre de fonction. J'espère avoir été assez clair et pas trop long à lire, et je remercie d'avance quiconque m'apportera des éléments de réponses, qu'ils soient complets ou partiels, car n'importe quoi m'aidera à prendre une décision finale! Hugo.
×
×
  • Create New...