Jump to content

berogeitabi

Administrateur
  • Content Count

    6,789
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    319

Everything posted by berogeitabi

  1. Oui il a toujours fallu qu'ils se distinguent des autres ces cavaliers! 😂
  2. Priorité 1: préserver sa santé priorité 2: préserver sa santé Priorité 3: préserver sa santé. En conclusion et comme l’ont dit les intervenants précédents (Fred, AureAsia...) vous vous portez consultant, vous voyez le médecin militaire de votre unité, seul qualifié et habilité (faut’il le rappeler?) et vous vous soigniez. Les soins que vous ne faites pas aujourd’hui, la négligence apportée à votre santé aujourd’hui se paieront tôt ou tard dans votre vie. Que ce soit à 40, 50, ou 60 ans.
  3. Bonsoir Sébastien et bienvenue
  4. Bonsoir et bienvenue.
  5. Bravo de partager cette info fort intéressante.
  6. Bonsoir. Vous devez passer en 1er lieu par le post "présentation" ensuite seulement vous pourrez poser vos questions. Merci de respecter cette procédure indiquée dans la charte de bon fonctionnement du forum. Dans l'attente votre post est verrouillé.
  7. Bonjour Céline et bienvenue.
  8. Ce que je ne comprends pas, c'est que vous souhaitez abandonner, mais en même temps vous souhaitez rester puisque vous parlez de réengagement ! Tout cela est un peu contradictoire, non? De ce fait je pense que vous analysez mal la situation et que vous baissez les bras un peu vite. Partir parce que les autres se comportent mal, cela revient à dire que vous vous auto sanctionnez, pour les erreurs commises par les autres. Pour moi et puisqu''il semble que vous souhaitiez rester dans l'institution, vous devez serrer les dents, passez ce cap un peu difficile certes, mais qui ne durera pas, et montrez que vous êtes plus fort que tous ces évènements. Sinon et si vous partez, c'est que dans votre for intérieur c'est ce que vous souhaitez vraiment, sans vous l'avouer, et en trouvant pour cela un prétexte qui vous dédouane de votre choix. Sans doute suis je un peu dur, mais je me permets de mettre le doigt sur les contradictions de vos propos.
  9. Bonjour Brins et bienvenue. Je vous encourage de commencer par consulter les différents posts sur le sujet. Ici: familles de militaires Puis par la suite, créez vous même un nouveau sujet dans cette rubrique "familles de militaires" ou choisissez de prolonger un sujet existant. Bon courage pour la suite et la gestion de cette absence. Vous verrez que tout se passera bien.
  10. Bonjour. La vraie question est: Puis je obtenir une aide à la reconversion? Est elle nécessaire aux yeux de l'institution? Si oui, de quel type sera t'elle? Car c'est bien de cela dont il s'agit. De quoi avez vous besoin comme aide pour réussir votre reconversion? "Au titre de leur statut, tous les militaires ont la possibilité de bénéficier d’une orientation professionnelle qui doit leur permettre de déterminer leur futur métier, compte tenu de leurs compétences et des possibilités d’accès à l’emploi dans l’activité considérée." (source mission reconversion.fr) Prétendre à une aide à la reconversion Oui sous conditions. J'insiste sur le "sous conditions". De grade, de durée des services accomplis et surtout que le projet professionnel tienne la route et soit validé par Défense Mobilité. Certaines aides sont plus spécialement dédiées à telle ou telle catégorie de personnels. De plus, elles varient selon les besoins du candidat à la reconversion. Une SBO (session Bilan orientation) de 5 jours est déjà une aide. Mais une formation de 6 mois ou plus en est une aussi. C'est donc votre profil, la nécessité ou non, aux yeux de l'institution, d'avoir une aide pour réussir votre reconversion, qui prévaut. Pour ce qui vous concerne, Défense Mobilité va vous demander de présenter un projet professionnel détaillé, va regarder quels sont vos diplômes civils et militaires, vos compétences, vos formations, vos durées d'exercice dans telle ou telle spécialité, votre demande de formation ou d'accompagnement vers un accès direct en entreprise, vérifier si vous avez bien identifié votre futur métier, où peut il s'exercer, dans quelle région allez vous vous retirer, y'a t'il de vraies opportunités d'emploi dans cette région par rapport au métier que vous souhaitez exercer, etc etc.... bref le projet professionnel que vous allez présenter n'est pas à traiter légèrement mais très sérieusement. Et c'est dans ce projet que vous allez dire, j'ai besoin de tel type d'aide. Et même avec ça, rien ne dit que vous obtiendrez une réponse favorable à votre demande. De plus, vous voyez qu'il faut 4 ans de service effectifs, ce qui veut dire que pour bénéficier d'une aide éventuelle, il faut que vous soyez lié en service pour le temps qui vous sépare de l'obtention de l'aide et le temps de la durée de cette dernière. A vérifier. Dernier point. Défense Mobilité peut estimer que vos expériences et vos compétences peuvent vous permettent d'accéder à un emploi civil sans l'aide que vous désirez obtenir. Auquel cas, soit vous n'aurez rien, soit on vous proposera une aide, mais qui n'est pas celle que vous souhaitez. les militaires de carrière ou sous contrat peuvent bénéficier d’un congé de reconversion prévu en les termes suivants : « Pour l’acquisition de la formation professionnelle ou l’accompagnement vers l’emploi, le militaire peut, sur demande agréée, bénéficier d’un congé de reconversion et d’un congé complémentaire de reconversion, d’une durée maximale de six mois chacun. Le congé de reconversion est ouvert à l’ensemble des militaires qu’ils soient ou non de carrière, à la condition d’avoir accompli au moins quatre ans de services militaires effectifs. L’Agence de reconversion de la Défense (ou Défense Mobilité) est en charge de la validation du projet professionnel du candidat. Cette validation présuppose une étude préalable du dossier pour l’octroi éventuel d’aides, dès lors que les compétences du candidat sont insuffisantes pour exercer le métier souhaité.
  11. Malgré tout ce qui nous est raconté, dit, évoqué, nous ne saurons jamais vraiment ce que fût cet enfer. Et c'est heureux pour nous. Je trouve que nous ne prenons pas assez la mesure de la chance qui est la nôtre de vivre en paix. Je dis souvent que je suis un soldat de la guerre froide, moi qui n'ai jamais connu la guerre. C'est tout de même assez formidable, quand j'y pense, car mes parents, grands parents, arrière grands parents ont tous vécu un conflit que ce soit comme civil ou militaire et ma génération n'a pas eu à vivre cela. Pensons y souvent en mesurant la chance qui est la nôtre.
  12. Bonjour LMHL. Vous avez effectué votre présentation dans le post créé par Mande lors de sa propre présentation. Pour respecter la charte du forum vous devez vous présenter en créant votre propre post. Pour cela, ouvrez le lien que je vous donne puis cliquez sur le bouton orange "commencez un nouveau sujet, puis faites un copier/coller de votre présentation précédente. Merci. Ici: http://www.forum-militaire.fr/forum/8-ma-présentation/
  13. Un chiffre choc pour illustrer l'enfer vécu par les 1ères vagues d'assaut américaines à Omaha Beach. 90% C'est le pourcentage des soldats américains de la première vague d'Omaha Beach tombés sous les balles de la 352e division d'infanterie allemande. A 6h35 du matin, soit cinq minutes seulement après le début du Débarquement, 1 000 soldats américains avaient déjà été fauchés. Source: francetvinfo.fr
  14. bien vu BG. d'autant que j'avais déjà posté sur ton sujet. J'ai déplacé mon post à la suite du sujet que tu as ouvert dans "évènements..." , et je verrouille celui-ci.
  15. Bonjour. Dans deux jours maintenant nous commémorerons le 75 ème anniversaire du jour J, le jour du débarquement allié en Normandie. Je rajoute ce post pour que l'on puisse en offrant des liens nécessaires (SANS OMETTRE DE CITER LA SOURCE, merci), faire part des articles intéressants sur cet évènement d'ampleur mondiale. Pour ma part j'ai retrouvé cet article du journal US, The Atlantic, (source theatlantic.com) édité en juin 2014, pour les 70 ans donc , où les commentaires sont réduits, certes, mais où en cliquant sur les photos proposées, vous puissiez avoir l'avant/après des lieux emblématiques du débarquement. Ouvrez le lien, cliquez sur chaque photo et observez comme cela peut être étrange et hors du temps, alors que tout est bien réel. Scenes from d-day then and now Posté par Bouchon-Gras 49. "Bero, j'avais ouvert un sujet mais peut être dans événements...plus sur les cérémonies, hommages, reconstitutions, activités, fetes... Sinon il est attendu un million de personnes assistant aux cérémonies, les hôtels, chambres d'hôtes, gîtes... sont complets, certains réservés depuis au moins deux ans. Pour en a pour vécu pas mal, je pense que ce sera l'un des derniers grands avec la présence des vétérans. Bonne idée, de présenter des photos de cette grande opération." Autre article sur le site internet du Point. Source lepoint.fr https://www.lepoint.fr/histoire/a-l-automne-1944-francais-et-troupes-americaines-au-bord-de-l-affrontement-30-05-2019-2316086_1615.php Un article du "Point" particulièrement intéressant. Ou comment les Français, les Normands plus précisément, ont eu maille à partir avec les troupes américaines, à peine 3 mois après le débarquement. "À l'automne 44, ceux qui pillent, violent et assassinent sont les Américains : le journal accuse les libérateurs de se comporter en soudards dans un pays conquis. Comment un tel paradoxe deux mois après la fin des combats en Normandie ?" lu dans "La presse Cherbourgeoise" de l'époque. Un historien, Stéphane Lamache, évoque aussi ceci: " « D'un côté, de jeunes Américains très sûrs d'eux-mêmes, dotés en masse de matériels modernes tant en véhicules qu'en moyens de transmissions déjà miniaturisés. Une Amérique au top de son histoire. En face, des familles normandes évoquant Maupassant avec paysans en sabots, maisons au sol en terre battue et chevaux tirant des charrues. Après quatre ans d'occupation et le choc des bombardements, les Normands ont perdu leurs repères. » Autre évocation: En réponse aux exactions touchant les femmes, la justice militaire américaine frappe fort : le 23 novembre, trois GI sont condamnés à mort pour le viol de deux victimes en juillet 1944, près de Cherbourg. En août sont recensés dix-huit viols. Selon la gendarmerie, on en dénombre trente-cinq en septembre et sept en octobre. Dans les campagnes, plus aucune femme ne veut aller traire les vaches seule le soir dans les champs.
×
×
  • Create New...

Important Information